Notez des films
Mon AlloCiné
    Lara Jenkins
    Note moyenne
    3,7
    25 titres de presse
    • BIBA
    • Le Parisien
    • Transfuge
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • La Voix du Nord
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Marie Claire
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • Bande à part
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Le Monde
    • Libération
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    25 critiques presse

    BIBA

    par Mélanie Klein

    Ce qu'il y a de fort dans ce film-là, c'est le mystère qui plane au-dessus d'une femme incomprise d'elle-même, et rejetée par les autres précisément pour ces raisons. Le mécanisme du masque (de la froideur) est ici brillamment disséqué [...].

    Le Parisien

    par Renaud Baronian

    Une ouverture à la vie, aux autres et à elle-même finement jouée, en suivant une partition qui va crescendo.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Transfuge

    par Frédéric Mercier

    [...] un magnifique film sur la liberté.

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    Le réalisateur d’Oh Boy fait un sans-faute avec ce portrait terrible d’une femme, à l’orée de ses soixante ans, interprétée par une Corinna Harfouch avec une rare intensité.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Cahiers du Cinéma

    par Paola Raiman

    On sait bien depuis Haneke que les pianistes souffrent de psychorigidité. Mais ce qui sauve Lara de la caricature, et du même coup le film de Jan-Ole Gerster de son penchant pour la sévérité, c’est l’humour.

    Critikat.com

    par Sophie-Catherine Gallet

    En s'emparant de cette relation pernicieuse entre un fils et sa mère, Jan-Ole Gerster tisse une fable touchante et monstrueuse autour d'une vie vécue par procuration.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    "Lara Jenkins" confirme le tact avec lequel son réalisateur Jan-Olen Gerseter brosse ses portraits psychologiques.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Lara Jenkins nous émeut par sa pudeur maternelle.

    Femme Actuelle

    par Sabrina Nadjar

    Une très belle balade émotionnelle.

    La Voix du Nord

    par Lucie Vidal

    Froide, égoïste, mais aussi fragile et touchante, Corinna Harfouch nous bouleverse dans ce rôle de mère toxique. Une journée de rencontres et surtout, le bilan d’une vie : cinquante années de certitudes qui s’effondrent en une seconde, en une phrase.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Les Inrockuptibles

    par Bruno Deruisseau

    Une ode à la liberté du corps et des sentiments qui achève de faire de "Lara Jenkins" une œuvre surprenante et réjouissante.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    On pourrait craindre une oeuvre "psychologisante", mais le long-métrage s'autorise quelques moments d'une légèreté assez atypique. Et surtout, il y a Corinna Harfouch exceptionnelle.

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    D’où un drame languissant et lancinant, si l’on veut, mais qui ne manque pas de dynamique ou, pour reprendre une terminologie musicale, qui a la vivacité fantasque d’un scherzo. Un scherzo molto furioso, bien entendu.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Marie Claire

    par La rédaction

    Disciple du cinéma de Haneke (mais en plus humain, plus subtil et plus mouvant), le jeune et inconnu Jan-Ole Gerster sonde la psyché de cette femme mûre, exigeante artistiquement mais aussi destructrice, et déroule en creux une réflexion aiguë sur l'art et la création.

    La critique complète est disponible sur le site Marie Claire

    Positif

    par Fabien Baumann

    Le film épate par sa maîtrise de la temporalité, à la fois brève et longue, distendue et circulaire, comme par son refus des conventions.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Si la mise en scène de Jan-Ole Gerster offre à ses personnages une chambre de résonance subtile, le script, écrit par le Slovène Blaz Kutin, saisit avec finesse tout ce qui se joue dans une relation aussi étroite entre un fils et sa mère, où s’affrontent le talent et le doute.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Télérama

    par Guillemette Odicino

    Avec un sens pointilliste du détail et une mise en scène d’une précision chirurgicale, Jan-Ole Gerster parvient à l’identification d’une femme : l’effroi des rapports sadomasochistes entre une mère et son enfant s’impose cruellement devant cette partition en sourdine, portée par Corinna Harfouch, la Isabelle Huppert allemande, impressionnante de dureté blessée.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Bande à part

    par Lucas Schrub

    La richesse du film réside dans l’écriture de son personnage et dans la justesse de l’interprétation délivrée par Corinna Harfouch.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Intéressant, mais un peu lourd dans le traitement et l’interprétation.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphane Joby

    Avec une rigueur subtile à la Haneke, Jan Ole Gerser filme sans jamais la lâcher cette femme élégante, froide et anguleuse comme les quartiers de Berlin qu’elle arpente en quête de réponses et d’identité.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    C’est du cinéma allemand : dans un style austère et un cadre fixe, les personnages entrent, disent ce qu’ils ont à dire, et sortent. La fin du film, très réussie, laisse le spectateur sur une impression de grâce momentanée. Et bien venue.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Julie Loncin

    Portrait intelligent mais glacé d’une femme face à l’effondrement de ses certitudes.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Le Monde

    par Murielle Joudet

    Loin de s’engouffrer dans la complexité de son héroïne, le film la condamne à n’être qu’un cliché figé : celui d’une femme d’autant plus acariâtre qu’elle gagne en âge, sacrifiée par le film.

    Libération

    par Sandra Onana

    Jan-Ole Gerster a de la compassion, semble-t-il, pour son personnage de matriarche aux abois [...]. Mais la compassion qu’on pensait nous-mêmes avoir en stock finit par manquer face à son calvaire si pesamment pétri de clichés.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Première

    par Thierry Chèze

    Jan-Ole Gerster fait ici preuve de la même maîtrise dans la conduite de son récit que dans Oh Boy, qui l’a révélé en 2012, mais sans pour autant confirmer les espoirs placés en lui. Car le fait de donner à vivre cette histoire dans la tête d’une héroïne à ce point glaciale crée une distance émotionnelle qu’il se montre incapable de briser.

    La critique complète est disponible sur le site Première
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top