Mon AlloCiné
Marche ou crève
note moyenne
3,6
57 notes dont 7 critiques
0% (0 critique)
57% (4 critiques)
43% (3 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Marche ou crève ?

7 critiques spectateurs

Cinéphiles 44

Suivre son activité 115 abonnés Lire ses 2 301 critiques

4,0Très bien
Publiée le 23/11/2018

Pour son premier long-métrage, Margaux Bonhomme met en scène deux actrices époustouflantes et ce film leur permettra d’être éligible au César du Meilleur Espoir Féminin. Diane Rouxel est dans « Marche ou crève », une adolescente de 17 ans partagée entre son apprentissage, ses amis et sa sœur. Sa sœur, jouée par Jeanne Cohendy, est handicapée. Elle a besoin de beaucoup d’attention et sa sœur et son père font de leur mieux. Cédric Kahn qui joue le père, a des idées bien arrêtées sur les centres spécialisés. La mère est quant à elle partie souffler. Dans notre siège, nous assistons à ces journées bien peu évidentes. « Marche ou crève » est un film éreintant. On subit autant que cette famille, le douloureux labeur de gérer la vie quotidienne de cette jeune fille handicapée. On n’a pas le temps de souffler. On salue la douce énergie de cette sœur qui garde sans cesse son calme, alors qu'on aurait parfois envie de crier Stop. Alors forcément quand le générique arrive, la tension retombe, les larmes aussi. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com

dominique P.

Suivre son activité 256 abonnés Lire ses 1 748 critiques

3,5Bien
Publiée le 08/12/2018

Ce film dramatique français est très bien. C'est dommage qu'il soit peu distribué en salles et que du coup, peu de personnes le verront. C'est une histoire sobrement traitée, sensible et intelligente. Le sujet est un peu difficile mais l'actrice principale est parfaite.

AZZZO

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 156 critiques

4,5Excellent
Publiée le 17/12/2018

Un film très simple mais très fort qui montre, sans parti pris, les ravages que peut faire le handicap d'une jeune-fille de 20 ans sur son entourage familial. On commence par juger les membres de la fratrie et, à l'instar de la jeune soeur, on révise petit à petit ses positions. C'est un film dur mais plein d'amour. Pas d'effets de mise-en-scène. Juste cette courte scène dans la voiture où tout est dit sans prononcer un mot, l'unique passage musical hors-diégèse sur "Bodysnatchers" de Radiohead. C'est beau à en pleurer. Diane Rouxel et Jeanne Cohendy sont fantastiques.

Yves G.

Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 1 451 critiques

3,5Bien
Publiée le 15/12/2018

Élisa est à l'âge de tous les commencements. Elle est sur le point de quitter la maison familiale, une ferme perdue dans les montagnes du Vercors, pour poursuivre ses études à Montpellier en colocation avec sa meilleure amie. Mais Élisa a une sœur aînée, Manon, lourdement handicapée. Et quand leur mère abandonne le foyer, Élisa se sent obligée de seconder son père dans l'attention de chaque instant que Manon exige. "Marche ou crève" filme une réalité rarement dite : celle de ces milliers de parents asservis au handicap de leur enfant, condamnés à la répétition harassante, sans espoir de rémission, des mêmes gestes, des mêmes soins, celle de ces parents dont l'amour infini et inconditionnel qu'ils portent à leur enfant est lentement érodé par la fatigue et la colère, celle du choix impossible entre une "vraie" vie libérée de cette contrainte, qu'on aurait aimé choisir, et celle toute d'altruisme et de désintéressement que le destin leur a imposée et dont ils ne peuvent s'affranchir sauf à passer aux yeux des autres et à leurs propres yeux pour le pire des monstres. "Marche ou crève" est un film dont on peine à se remettre, qu'on ait soi-même vécu pareille situation ou qu'on l'imagine. Il le fait sans voyeurisme ni sentimentalisme en trouvant le ton juste pour traiter un sujet propice à tous les dérapages. Car ses personnages ne sont jamais manichéens. Manon, la sœur handicapée, n'est ni adorable ni détestable : elle est simplement une jeune femme lourdement dépendante qui nécessite une présence permanente. Le père, interprété par Cédric Kahn, aussi bon devant que derrière la caméra, est aussi admirable par le dévouement qu'il manifeste à sa fille que critiquable pour avoir transformé sa vie en sacerdoce masochiste. Celle qui résume le mieux ces contradictions est Élisa, la sœur cadette. Diane Rouxel l'interprète dont le visage hyperboréen (cheveux blonds presque blancs, yeux bleus pâles un peu bridés) mangeait déjà l'affiche de "Volontaire" où elle jouait le rôle d'un vaillant petit soldat. La jeune fille déborde d'amour pour sa sœur et vit comme une culpabilité l'urgence du désir de voler de ses propres ailes, de découvrir d'autres lieux, d'autres gens... "Marche ou crève" est l'histoire de son accomplissement, un "coming of age movie" sans mièvrerie.

Allocine

Suivre son activité Lire sa critique

4,5Excellent
Publiée le 14/12/2018

Cela raconte le passage à l'âge adulte. Mais la sœur d'Elisa ne deviendra jamais adulte, car elle est handicapée mentale. C'est pourtant un bouleversement pour tout son entourage. C'est quasiment un documentaire, une étude de cas et en même cela reste un drame très personnel. Jusqu'à la dernière séquence où Elisa rejoint sa sœur qui est retournée à la voiture pour rentrer chez elle...

Dandzfr

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

4,0Très bien
Publiée le 07/12/2018

On suit les quotidien de cette famille , les difficultés, les bons moments, le questionnement sur demain. Très bons interpretes....

Maurielle34

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 20 critiques

3,5Bien
Publiée le 06/12/2018

j'y suis allée sans rien lire et je croyais qu'il s'agissait d'une vrai personne handicapée (quoique je me doutais des difficulté d'un tournage comme celui-ci dans ces conditions)... ça démarre doucement, ça manque d'un intrigue B, l'histoire avec le joli mec n'est pas développée, ni le personnage de la mère et du couple parental... à part ça, ça mérite de rester jusqu'au bout car le film pose des questions assez déchirantes et montre un problème que la société de consommation esquive par peur de la différence.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top