Mon AlloCiné
    Un jour de pluie à New York
    note moyenne
    3,7
    1814 notes dont 232 critiques
    12% (27 critiques)
    34% (80 critiques)
    29% (68 critiques)
    15% (35 critiques)
    8% (18 critiques)
    2% (4 critiques)
    Votre avis sur Un jour de pluie à New York ?

    232 critiques spectateurs

    nicolas t.
    nicolas t.

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 116 critiques

    5,0
    Publiée le 23 septembre 2019
    Un délice de film. Woody Allen retrouve le charme de ses vieux films new yorkais et c'est une merveille d'intelligence, d'humour et de profondeur dans une simplicité de mise en scène apparente. Les jeunes acteurs sont formidables, Allen les regarde avec la tendresse de celui qui connait les cruautés et désillusions de la vie. Un conte moral et mélancolique.
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2412 abonnés Lire ses 645 critiques

    2,5
    Publiée le 4 octobre 2019
    « Un jour de pluie à New York » est sans aucun doute dans le plus pur style du cinéaste ! Si c’est ce qu’on attend, on est déjà servi... Maintenant, il faut reconnaître que cette légèreté très confortable à laquelle nous renvoie les différents personnages de sa dernière comédie, forcément tous très centrés sur leur ego, finit par lasser irrémédiablement. En effet, ce que chacun vit à l’écran avec ses propres problèmes existentiels, ne nous atteint pas plus que cela et on se dit qu’entre les êtres que nous sommes, et cette société mondaine, pseudo intello, prétentieuse et très suffisante, il y a un trop grand décalage, voire un gouffre qui nous sépare... Ce qui est d’ailleurs précisé dans le film avec la jeune Chan qui affirme de son côté, que les hommes lambda ont finalement les vies les plus passionnantes, ouf et tant mieux ! Alors oui, certes Woody Allen veut sans doute à travers les yeux de ce beau Gatsby, faire justement la critique de ce milieu bourgeois, mais est-ce que ce jeune chanceux un peu précieux et très fortuné, est vraiment la solution pour le faire de façon très incisive et percutante ? D’autant plus que ce dernier annonce d’entrée de jeu, qu’il vient de gagner comme une fleur 20000 dollars au poker ! Ceci, sans parler des ambiances et surtout des situations très clichées et récurrentes que l’on retrouve chez Woody Allen, dont les procédés narratifs ne se renouvellent pas assez pour nous surprendre. On assiste ainsi à deux errances à travers New York, sans que jamais on ne s’identifie ou se reconnaisse dans ces portraits bien trop éloignés de nos attentes. Le jeu de Elle Fanning est même assez forcé pour qu’on soit touché par le personnage d’Aschleigh, curieusement dirigé, tandis que Thimothée Chalamet est trop contenu dans un genre faussement détaché et rebelle, pour qu’on puisse croire à ses idées et ses convictions profondes. De plus, la fameuse révélation sur le passé de la mère de Gatsby, annoncée comme telle et par elle, fait franchement un peu sourire et autant dire que là aussi, on n’y croit pas trop non plus ! Mais c’est vrai que les gènes d’indignation et de révolte se transmettent, alors il fallait bien un secret pour expliquer le pourquoi du comment ! Ce cinéma façon marivaudage léger, tranquille, insouciant et bienheureux, après deux films récents qui eux ont des vrais messages de poids à faire passer au niveau de notre société (« Ceux qui travaillent » et « Au nom de la terre »), parait en conséquence bien fade, superficiel et même vain dans ce qu’il a à apporter... il y a en effet à notre époque, d’autres chevaux de bataille, de bien plus grande envergure à prendre à bras le corps, et autant dire que se contenter de quelques atermoiements sentimentaux comme ici, est un peu dépassé et limite pour crier au génie comme l’annonce la presse ! Woody garde son style élégant certes, mais c’est tout ! Il nous avait habitué à plus de punch, d’audace et d’impertinence.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 547 abonnés Lire ses 1 393 critiques

    3,5
    Publiée le 19 septembre 2019
    Il est plus que probable qu'après un demi-siècle de réalisations, Woody Allen ne soit plus en mesure de livrer un très grand film, nonobstant toute l'admiration que l'on peut avoir pour son talent. A près de 84 ans, le cinéaste a quand même de beaux restes, surtout quand il emprunte des routes qui lui sont familières, comme dans Un jour de pluie à New York. Cette chronique sentimentale et un peu sociale, avec une petite satire du snobisme de certains milieux, est en tous cas fort agréable avec un arrière-goût mélancolique parfaitement illustré par sa musique jazzy et ses multiples références culturelles. Il ne faut pas dédaigner le plaisir presque désuet que l'on prend devant ces deux intrigues menées en parallèle avec une jolie maîtrise, agrémentées de dialogues qui font toujours mouche, même si, depuis longtemps, le cinéaste new-yorkais ne cherche plus à faire rire à tout prix. La double narration est fluide, cheminant tranquillement sur les rives de la comédie romantique sans pour autant s'y abandonner tout à fait puisque ironie il y a. Cette ballade dans la grosse pomme a beau inclure une scène en calèche et un baiser devant l'horloge de Central Park, elle a quelque chose d'un peu désabusé ou morose, tout dépendant évidemment du côté de quel personnage on se place. Timpothée Chalamet et Elle Fanning ne manquent pas d'allant mais ils apparaissent encore comme des poids légers et force est de constater que Allen a bien fait mieux dans le passé, en matière de direction d'acteurs. Cela dit, cela ne retire que peu au charme de ce nouvel opus du maître que l'on est bien content de voir enfin sur nos écrans, contrairement aux américains.
    Ernesto D.
    Ernesto D.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 8 critiques

    2,0
    Publiée le 19 septembre 2019
    Quelle déception ! plus mauvais film de Woody Allen depuis le très médiocre " To Rome with love " . Woody Allen a voulu considérablement rajeunir son public en donnant les premiers rôles à Timothée Chalamet et Elle Fanning mais force est de constater que ces derniers ne peuvent pas sauver ce désastre tant le scénario est d'une faiblesse incroyable - tous les thèmes de la création au cinéma , des faux semblants , de l'ennui existentiel du "pauvre petit riche " , du monde des apparences et des tromperies à chaque étage sonnent faux , pire encore , ne nous intéresse pas une seconde - . On se fout de ce qu'il peut advenir de Gatsby qui , pour le coup , n'a rien de magnifique . Aucun humour ou presque , aucun véritable message ou presque , aucune subversion ou presque , aucune psychologie ou presque ( le rôle tenu par Elle Fanning frise le ridicule voire le grotesque tant elle est "nunuche" et inculte au dernier degrés . Bref , un très très petit Woody Allen dans sa longue et brillante carrière dont on sent , de plus en plus , la fatigue et le manque d'inspiration . Mais peut-être qu'il a déjà tout dit , pas sûr , mais ça je ne veux pas le croire ou n'a pas envie d'y croire .
    axelle J.
    axelle J.

    Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 23 critiques

    5,0
    Publiée le 20 septembre 2019
    Excellent film bien réalisé, bien interprété et bien troussé. Les situations sont savoureuses, on ne s'ennuie pas, c'est vraiment un très bon cru. J'ai passé 1 h 30 de détente et de divertissements vraiment parfaits.
    Jean-Yves G.
    Jean-Yves G.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 23 septembre 2019
    Le plus mauvais Woody vaudra toujours mille fois mieux que l'ordinaire du flot ininterrompu de films Hollywoodiens standards. Et la en plus on a un bon Woody. Légèreté, finesse, drôlerie que demander de plus au cinéma que de nous transporter joyeusement une heure et demie durant dans un rêve, un peu amer, mais tellement enjoué !
    colombe P.
    colombe P.

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 93 critiques

    5,0
    Publiée le 22 septembre 2019
    Excellent cru de ce réalisateur. J'ai particulièrement adoré le rôle joué par Elle Fanning. En effet, c'est une fille enthousiaste, intelligente, sympa, marrante. J'au lu que certains ont été agacés par ce personnage, moi c'est exactement tout le contraire. Elle a un rôle qui "pétille", qui est plein de charme et fait beaucoup dans la réussite de ce film.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 922 abonnés Lire ses 2 632 critiques

    4,0
    Publiée le 20 octobre 2019
    Franchement ce nouveau Woody Allen est tout à fait réjouissant. Si j'ai bien compris c'est le projet que Amazon ne voulait pas sortir à cause du mouvement MeToo et des accusions dont il faisait l'objet. Ce film montre, encore une fois, que vouloir suivre les injonctions morales est une erreur et qu'il aurait été dommage de gâcher un film aussi sympathique. En fait j'aime beaucoup l'avatar que prend Woody Allen pour s'exprimer dans ce film à savoir Timothée Chalamet (ou plutôt devrais-je dire les avatars, puisque le réalisateur joué par Liev Schreiber en est clairement aussi un), il a un tête de jeune premier un peu dandy dépressif, ça fonctionne bien. De manière générale les acteurs sont vraiment bons et on a droit à une belle distribution. C'est d'ailleurs assez réjouissant de voir toutes ces stars tomber amoureuses chacune à leur tour, et pour des raisons différentes, de Elle Fanning. Elle Fanning qui a un beau rôle de cruche je dois le dire. Et dans le récit ça fonctionne vraiment bien, puisqu'elle n'est pas une fille particulièrement intelligente, drôle, elle a juste un joli minois (et une très belle paire de jambes qui vont magnifiquement bien avec sa jupe, mais moins que celles de Selena Gomez) et ça suffit pour que tous les artistes soient là à s'émerveiller... à la trouver formidable alors que clairement elle ne dit que des conneries... elle a juste l'air gênée, ivre et semble ne pas avoir de personnalité. Et donc fatalement lorsque Chalamet rencontre le personnage de Selena Gomez on voit immédiatement l'alchimie. Les deux se cherchent, on voit clairement qu'elle est intéressée et lui fait semblant qu'il n'en est rien, mais il laché une réplique qui dit tout. Franchement c'est ô combien agréable de les voir tous les deux... surtout qu'il y a sans doute la scène la plus belle du film, il se met au piano, il se veut dandy dépressif, mélancolique tous les clichés du monde, elle veut se changer, et on la voit choisir ses vêtements, elle s'approche de lui qui est toujours au piano, la caméra pivote légèrement et on y découvre la mini mini mini jupe (et ses jambes exquises) qu'elle a décidé de porter. C'est pas forcément le truc le plus subtil du monde, mais j'aime beaucoup la manière avec laquelle c'est amené, il n'y a plus de doute possible, elle le veut. Elle pétille là où Fanning semble juste être totalement perdue. Il n'y a pas de doutes possibles, il faut choisir la brune. Derrière son côté comédie romantique au pays des grands bourgeois, j'ai quand même l'impression que Woody a conscience un peu de l'inanité de son sujet. Quels vrais problèmes peuvent avoir ces gens friqués ? Et pour ça le personnage de la mère et les révélations qu'il apporte sont vraiment salvateurs. On a beau vouloir correspondre et se conformer à l'habitus bourgeois, le milieu socio culturel de départ peut néanmoins ressurgir... Et surtout derrière la façade, les manières, il y a parfois quelque chose d'autre de bien moins reluisant. J'aime bien. Mais ce que j'aime bien aussi c'est l'apport de Vittorio Storaro au cinéma de Woody Allen. Disons qu'il sublime réellement certains échanges entre les personnages avec sa lumière. Certes ce n'est pas aussi fou que dans Wonder Wheel, mais mine de rien ça rajoute un cachet et sublime les acteurs. Il y a juste une nuit américaine parfaitement immonde qui débarque pendant dix secondes sans trop qu'on sache pourquoi... Alors oui, la fin rappelle trop celle de Minuit à Paris, mais je trouve ça vraiment plaisant comme film... Un film un peu insouciant où on prend plaisir à être mélancolique sous la pluie et à abandonner un petit rayon de Soleil.
    Serge V
    Serge V

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 48 critiques

    2,5
    Publiée le 19 septembre 2019
    les films de Woody Allen , on le sait , sont bavards , un jour de pluie à New York est " très " bavard ! le dialogue est agrémenté de références intellectuelles qui me sont ignorées ( très marquées américaines ) ! le scénario est assez astucieux , les deux jeunes héros sont attachants mais tout cela tourne un peu en rond ! J ' ai quand même ri deux fois , un ami du héros veut quitter sa fiancée car elle a un rire qu 'il ne supporte plus et effectivement ce rire qu 'on entend deux fois est hilarant , c ' est quand même un peu juste côté comédie !
    Éric D
    Éric D

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 39 critiques

    2,0
    Publiée le 19 septembre 2019
    Quelle déception ! Où est le Woody de Match point ??? Le film est bien joué, bien filmé, bien éclairé, bien dirigé, mais je me suis ennuyéééééé .... Une partie des critiques que je suis, comme le Monde, ont adoré le film, je dois être passé à côté !
    nadège P.
    nadège P.

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 18 septembre 2019
    Woody Allen en verve, et comment ! Voici le New York qu’on aime, celui des pianos-bars, des promenades à Central Park, des taxis jaunes et des pavés mouillés. Voilà les personnages qu’on adore, amoureux égarés dans des rendez-vous ratés, artistes torturés, femmes gentiment infidèles, et une escort girl de toute beauté. Pour ce 53e opus, Woody Allen lâche son petit monde lors d’un week-end pluvieux – quoi de plus romantique ? – à la suite de Gatsby (Timothée Chalamet), étudiant perfectionnant ses talents sur le tapis vert plutôt que de travailler ses examens à sa faculté provinciale. Ravi à l’idée de passer deux jours charmants à Manhattan avec sa fiancée Ashleigh (Elle Fanning), qui doit interviewer un réalisateur déprimé. Gatsby organise l’échappée sentimentale. Evidemment, le destin désorganise tout. Tandis qu’Ashleigh se pâme d’admiration pour le cinéaste affligé qui ne pense qu’à la draguer, Gatsby s’achète un fume-cigarette, rencontre un abruti (qui fait « prépa médecine à la Grenade, grâce à un piston »), assiste à un tournage, pense que sa fiancée flirte avec l’artiste quinquagénaire… Bref, rien ne se passe comme prévu, et c’est délicieux. Les dialogues fusent, les gens se lancent des réflexions barbelées (« Elle vient de l’Arizona ? Vous parlez de quoi, de cactus ? »), les musées sont prétexte à des rencontres imprévues. C’est le genre de film qu’on déguste à chaque minute, comme jadis « Annie Hall », « Radio Days », « Manhattan » ou « Coups de feu sur Broadway ». Cet humour tendre, ces sentiments vacillants, cette valse de méprises, c’est du Woody Allen concentré, avec une touche d’absurde féerique et la merveilleuse lumière de Vittorio Storaro (le directeur photo du « Dernier Tango à Paris »).
    alice025
    alice025

    Suivre son activité 591 abonnés Lire ses 333 critiques

    2,0
    Publiée le 19 septembre 2019
    Une belle déception pour ce film. On retrouve comme d'habitude l'ambiance de Woody Allen mais cette fois-ci, cela n'a pas vraiment fonctionné pour ma part. Le jeune couple interprété par Elle Fanning et Timothée Chalamet devait passer un week-end ensemble à New York mais rien ne va se passer comme prévu, ils vont ainsi faire chacun de leur côté certaines rencontres etc. J'ai suivi sans vraiment grand intérêt, les dialogues font un peu trop bobo à mon goût, et j'ai trouvé ce couple énervant, entre Elle Fanning qui passe pour une idiote et Timothée Chalamet dans une caricature de mec cultivé et prétentieux au possible. Les personnages secondaires n'aident pas non plus à remonter le niveau. Dommage, on verra pour le prochain film. Http://cinephile-critique,over-blog,com
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 499 abonnés Lire ses 445 critiques

    5,0
    Publiée le 18 septembre 2019
    Je tiens à mettre la note maximale car ce réalisateur nous a encore concocté une histoire vraiment excellente. J'adore tous ces films et celui-là également. Rien d'extraordinaire, c'est toujours plus ou moins le même genre d'histoire parlant des atermoiements sentimentaux, existentiels, sociaux des gens mais c'est toujours un véritable régal. L'âme humaine est toujours bien sondée et les travers et autres frustrations sont bien analysés.
    marcgir
    marcgir

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 166 critiques

    4,0
    Publiée le 18 septembre 2019
    Woody rajeunit et se réincarne en Timothée Chalamet. Elle Fanning est brillante, éblouissante. Du Allen 100% pur jus, pleinement revigorant.
    Maceljuje
    Maceljuje

    Suivre son activité 1 abonné

    2,0
    Publiée le 18 septembre 2019
    Des longueurs, notamment au début du film, pas de folie (contrairement à l'homme irrationnel) et 1 scène sympa ( mère/fils) à la fin du film ... bof
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top