Mon AlloCiné
Les Témoins de Lendsdorf
note moyenne
3,6
102 notes dont 18 critiques
22% (4 critiques)
33% (6 critiques)
28% (5 critiques)
17% (3 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Les Témoins de Lendsdorf ?

18 critiques spectateurs

dominique P.
dominique P.

Suivre son activité 316 abonnés Lire ses 1 845 critiques

5,0
Publiée le 16/03/2019
Moi qui suis passionnée d'histoire (peu importe le sujet et la période) j'ai adoré ce film. Bien que ce soit une fiction inspirée de certains faits réels, c'est remarquable comme récit, la réalisation est sobre, les acteurs parfaits et on reste captivés jusqu'à la fin. C'est un réel plaisir de voir du bon cinéma tel que celui-ci.
Lartimour
Lartimour

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 77 critiques

4,0
Publiée le 26/11/2018
Véritable enquête policière, tournant au thriller, ce film d'une grande sensibilité offre une belle réflexion sur la mémoire, sur l'identité juive. L'acteur israélien Ori Pfeffer est vraiment très convaincant dans son rôle d'historien, juif orthodoxe, confronté à la réalité qui le touche personnellement remettant en cause ses convictions religieuses. Une leçon d'humanité.
Cinéphiles 44
Cinéphiles 44

Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 2 481 critiques

4,5
Publiée le 17/03/2019
« Les témoins de Lendsdorf » est un drame fortement inspiré d’une histoire vraie. Lendsdorf fait en réalité référence à Rechnitz en Autriche. Un massacre de juifs s’y est déroulé durant la Seconde Guerre Mondiale. Les recherches d’une fosse commune ont été effectuées après la guerre grâce à deux témoins. Mais ils ont été assassinés. C’est alors que des recherches ont repris dans les années 80 mais toujours infructueuses. Dans le film situé entre 2016 et aujourd’hui, Yoel est un historien juif orthodoxe, chargé de la conservation des lieux de mémoire liés à la Shoah. Il enquête sur le massacre cité plus haut et cherche tant bien que mal le lieu exact de la fosse commune avant que l’endroit ne soit bétonné par un groupe immobilier. « Les témoins de Lendsdorf » est un film à enquête sur fond historique extrêmement bien documenté et mis en scène. Véritable hommage aux victimes et aux rescapés, on a presque l’impression d’être dans un documentaire. Dans tous les cas, ce long-métrage d’Amichai Greenberg force la réflexion sur le devoir de mémoire. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
riqueuniee
riqueuniee

Suivre son activité Lire ses 111 critiques

4,5
Publiée le 22/03/2019
Très beau film (distribué de façon assez discrète), à la réalisation très sobre, au point de paraître austère pour certains (ce n'est pas mon avis, et de toute façon, pour moi, l'austérité au cinéma n'est pas forcément un défaut). Il évoque, à travers cette histoire (fictionnelle, mais inspirée de faits réels) des thèmes divers, et parfois complexes, comme la définition de la judéité, le devoir de mémoire, la négation (pas le négationnisme qui consiste à dire que rien ne s'est passé, plus l'attitude qui consiste à dire "on ne sait rien, on n'a rien vu"), etc...L'enquête historique et l'histoire personnelle du héros se recoupent, et ça permet d'ailleurs d'évoquer un autre thème , celui de la communauté ultra-orthodoxe(le héros est un Juif pratiquant qui vit dans un quartier ultra-orthodoxe) , ici de façon moins (mélo)dramatique que dans d'autres films, et sa place dans la société israélienne (on pourra par ailleurs noter les réactions de ses collègues non pratiquants à l'annonce de certains faits, en liaison avec la définition de la judéité : lui est troublé, eux s'en fichent). En ce qui concerne l'enquête, elle est menée quasi comme une enquête policière, ce qu'elle n'est pas ,malgré l'évocation de la mort de certains témoins, assassinés, un fait qui n'est d'ailleurs pas approfondi. On pourra d'ailleurs reprocher au film d'effleurer des thèmes sans les approfondir, un (léger, ici) défaut pas rare dans les films brassant plusieurs sujets. L'interprétation est excellente, et le tout se révèle passionnant.
Gfa Cro
Gfa Cro

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 484 critiques

5,0
Publiée le 19/03/2019
Vu et avis le 30190318 Captivant Le scénario est très bien ficelé, écrit. J ai bien cru que la recherche historique faite était une histoire vraie. Cela m a semblé assez crédible encore qu en effet, il y a un souci de cohérence. Le massacre est supposé avoir été fait 2 jours avant que les russes n arrivent. Il y a une probable incohérence temporelle entre ces deux jours et le fait d écrire et diffuser les papiers. Lorsqu a un moment dans le film, l’un des témoins parle d avoir écrit ce document qu on retrouve à la fin, cela a l air bien antérieur au massacre et à la libération de la ville. Je n ai pas l impression que cela soit précisé aussi il est possible qu en deux jours, cela ait été fait. Le film est bien joué, il soulève des questions intéressantes. Par exemple, vouloir une vérité undeniable - est ce de l ego ? J ai trouvé l entretien avec la télé allemande très intéressant, il donne de belles explications sur ce en quoi consiste son métier, pourquoi il le fait. Et à cette lueur là on comprend mieux sa participation dans la négociation avec l Autriche concernant la création d un musée mémorial. J ai déjà vu des films traitant de la question des gens qui ont profité de la Shoah pour se faire passer pour juif, pour se choisir une nouvelle identité. En particulier je crois, des espions soviétiques.
Roselyne Bijaoui
Roselyne Bijaoui

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 17/03/2019
Excellent film, qui dépasse le devoir de mémoire-tarte à la crème. Le cinéaste interroge les motivations de cette quête des exactions de certains dans un cadre très réaliste : le nécessaire essor d'une ville qui souhaite oublier. Mais il traque aussi l'identité religieuse acquise par éducation, sans réflexion, ou par choix. Un questionnement du fait religieux et de ses fondements. Qu'est-ce qui nous pousse à chercher ? c'est la question vertigineuse que ce film m'a posé.
Yaël R.
Yaël R.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 20 critiques

4,5
Publiée le 20/11/2018
Yoël, historien très religieux, joué magistralement par Ori Pfeffer, se bat pour la préservation de la mémoire de la Shoah. Il travaille à Yad Vashem et mène un combat juridique contre les autorités autrichiennes: continuer les fouilles d’un endroit où selon le témoignage de survivants, deux cents juifs ont été assassinés à la fin de la Seconde Guerre Mondiale et où les autorités autrichiennes envisagent de construire une route. Son crédo est la vérité. La vérité historique niée par les révisionnistes. Dans sa vie privé, Yoël vit replié sur lui-même avec sa mère. Divorcé, il est intransigeant avec son fils, qui prépare sa Bar Mitzvah et ne partage pas ses informations avec son assistant de recherches. Il veut garder le contrôle sur tout. Chez lui, il s’occupe de sa mère, très âgée, rescapée de la Shoah, murée dans le silence et qui refuse de lui raconter son passé. Mais l’histoire le fait basculer. L’histoire de sa famille se mêle à l’Histoire de son peuple lorsqu’il découvre qui il est. Le réalisateur filme de façon extraordinaire l’évolution du personnage. Nous assistons, étreints d’émotion à l’ouverture d’un homme au monde extérieur et cette transformation l’aidera à faire la paix avec son passé. Cette histoire nous met face à l’essence de ce que nous sommes. Comment transmettre la mémoire de la Shoah ? Qui doit-on considérer comme juif ? Faut-il transiger avec les faits passés lorsque le temps manque ? Qu’est-ce qui compte vraiment dans la religion ? Les détails de la pratique ou une vision globale du bien ? Amishai Greenberg, fils d’un rescapé de la Shoah, a puisé dans son histoire personnelle douloureuse pour raconter cette histoire poignante et mettre des mots là où il n’y avait chez lui que le silence. « Le testament » est un film essentiel qu’il faut avoir vu. Il a reçu le prix public du Festival du Cinéma Israélien de Paris.
traversay1
traversay1

Suivre son activité 423 abonnés Lire ses 2 975 critiques

3,0
Publiée le 13/03/2019
L'histoire du film prend racine dans un massacre qui a eu lieu en 1945 en Autriche (fictif mais inspiré par d'autres exactions nazies). Bien des années plus tard, un historien et chercheur israélien, juif orthodoxe, tente de retrouver la fosse commune où sont enterrées 200 victimes. Sujet austère s'il en est et Les témoins de Lendsdorf traite de cette quête avec minutie l'accompagnant d'un thème plus intime, celui de la judéité du personnage principal. Que le film soit d'une grande sécheresse de ton, cela peut s'entendre mais en revanche il est assez peu explicite sur les tenants et aboutissants de cette enquête douloureuse où les quelques survivants ou témoins de l'époque préfèrent l'oubli à la parole. Les témoins de Lendsdorf est un film sur le déni, sur la mémoire et surtout sur la recherche de la vérité, sentiment vécue jusqu'à l'obsession par l'historien qui y mêle de façon maladroite le passé de sa propre mère. Le film d'Amichai Greenberg est digne et pudique, cela est incontestable, mais un peu trop englué dans sa propre problématique au point de négliger de s'ouvrir un tant soit peu auprès de ses spectateurs.
Alexandre Cacheux
Alexandre Cacheux

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 284 critiques

2,5
Publiée le 25/03/2019
Moyen voir très moyen. Le film part d'un fait malheureusement véridique. Un massacre de juifs dans un village autrichien et l'impossibilité de retrouver la fosse commune de nos jours. Pas de fosse, pas de massacre ? Un chercheur juif recherche désespérément des témoins et des preuves. Hélas, la réalisation est d'un ennui sans bornes. Répétitif, sans saveur, musique lourde. C'est quand même un comble de ne ressentir aucune émotion avec un tel sujet. Un film qui oublie d'être un film et sombre dans le documentaire poussif.
scrabble
scrabble

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 473 critiques

2,5
Publiée le 16/03/2019
c’est un film qui pose réflexion sur la vérité et ses conséquences bonnes et/ou mauvaises ainsi que sur les convictions religieuses. c’est à voir pour la connaissance de cet « épisode » malheureux de la shoah. c’est un peu lent mais c’est normal dans le contexte de la recherche de la vérité.
velocio
velocio

Suivre son activité 290 abonnés Lire ses 2 075 critiques

2,5
Publiée le 19/03/2019
Dans la nuit du 24 au 25 mars 1945, 200 juifs auraient été massacrés à proximité d'un village autrichien, puis jetés dans une fosse commune. Depuis, le fait de retrouver cette fosse revêt une grande importance pour l'organisme israélien chargé de la conservation des lieux de mémoire liés à la Shoah. Yoel est historien, il travaille dans cet organisme et il s'occupe de cette recherche depuis des années. Lorsqu'il est question de construire des édifices sur la zone où doit se trouver cette fosse, les choses s'accélèrent : on lui laisse un délai très court pour apporter des preuves tangibles de l'existence de cette fosse, après, une fois la zone bétonnée, il sera trop tard ! Cette histoire, plus ou moins inspirée d'une histoire vraie, Amichai Greenberg a voulu la traiter comme un thriller. Malheureusement, il s'est un peu fourvoyé en compliquant inutilement la première partie du film, en cernant mal ses personnages et en ajoutant de façon artificielle un questionnement sur l'identité juive suite à une découverte le concernant faite par Yoel au cours de son enquête. Si on ajoute que Ori Pfeffer, l'interprète de Yoel, n'est pas très convaincant dans son rôle, on arrive très déçu au mitan du film. Heureusement, la 2ème moitié s'avère beaucoup limpide et plus convaincante.
djams
djams

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 112 critiques

5,0
Publiée le 25/03/2019
Film très bien raconté tant par l'histoire elle-même que par les difficultés des personnages à accéder à des informations pertinentes pour leur enquête. A voir absolument !
Galactus
Galactus

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 263 critiques

3,5
Publiée le 24/03/2019
Au delà du sempiternel principe de ne jamais rien oublier, le film va plus loin en posant la question est-ce que la recherche de la vérité absolue est pleinement compatible avec le dévouement à son propre culte ? Le scénario est mené comme une enquête et une autre en parallèle un peu plus personnelle et imprévue va mener le personnage principal à son propre questionnement jusqu'à le liberer. Passionnant.
Heidi75013
Heidi75013

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 54 critiques

3,5
Publiée le 24/03/2019
Une enquête prenante sur un massacre de 200 personnes juives en Autriche à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, et la course contre la montre pour empêcher après guerre la construction de bâtiments sur une fosse commune non retrouvée. Le film effleure également l'appartenance identitaire d'être né ou non de mère juive. Malgré quelques lenteurs, ce film indépendant mérite le détour.
Yves G.
Yves G.

Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 1 548 critiques

3,0
Publiée le 19/03/2019
Yoel (Ori Pfeffer) est un Juif orthodoxe qui travaille à l'Institut d'histoire de Jérusalem. Il est spécialiste de la Shoah. Il est chargé d'enquêter sur le charnier de Lendsdorf en Autriche où deux cents Juifs auraient été tués en 1945 durant les "marches de la mort" après l'évacuation des camps d'extermination. Sur place, la commune souhaite lotir un terrain où les recherches archéologiques n'ont pas permis de localiser le lieu de l'exécution. Le pitch des "Témoins de Lendsdorf" pointe dans une direction. On escompte une enquête sur un crime, commis à la fin de la Seconde guerre mondiale, où peut-être des intérêts se ligueront pour conduire à une exécution massive : l'antisémitisme des Autrichiens, la complicité passive de l'Armée rouge voire la participation de quelques Juifs, prêts à trahir leurs coreligionnaires pour sauver leur peau. Comme récemment dans "Le Labyrinthe du silence" ou dans "Fritz Bauer, un héros allemand", on attend aussi peut-être un procès à charge contre l'Autriche contemporaine emmurée dans la loi du silence et le déni de ses responsabilités. Mais rien de tout cela ne se concrétise. L'enquête obsessionnelle menée en Autriche par l'austère Yoel, sa course contre la montre contre le projet immobilier qui risque d'enterrer sous le ciment les dernières traces des disparus, n'est qu'une des deux facettes du film. L'autre, sans doute la plus intéressante, est la révolution intérieure que cette enquête provoque dans la vie du héros. À l'occasion de ses investigations, il va découvrir sur sa mère des faits dont il ignorait tout. Le travail du critique est compliqué par l'interdiction qui pèse sur lui de révéler ces faits sinon de dire qu'ils interrogent l'identité du héros et sa foi. À la fois thriller mémoriel et drame personnel, mêlant enquête historique et quête identitaire, "Les Témoins de Lendsdorf" fait coup double.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top