Mon AlloCiné
    Atlantique
    note moyenne
    3,5
    356 notes dont 44 critiques
    9% (4 critiques)
    41% (18 critiques)
    18% (8 critiques)
    30% (13 critiques)
    2% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Atlantique ?

    44 critiques spectateurs

    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 575 abonnés Lire ses 1 403 critiques

    3,0
    Publiée le 3 octobre 2019
    Le deuxième court-métrage de Mati Diop s'intitulait Atlantiques et racontait la traversée de l'océan par un jeune sénégalais. Avec son premier long, la réalisatrice a changé de perspective en s'intéressant à l'odyssée de Pénélope plus qu'à celle d'Ulysse. Avant tout, la cinéaste a tenté de livrer un récit qu'elle aurait aimé elle-même voulu voir à l'écran et Atlantique se retrouve ainsi à un carrefour de genres, sans se décider vraiment à en privilégier un plutôt qu'un autre : conte fantastique, enquête policière, manifeste politique, drame social, histoire romantique, essai documentaire ... C'est très séduisant sur le papier mais encore faut-il maîtriser parfaitement sa narration et équilibrer éléments réalistes et poétiques. Atlantique est hélas trop inégal, alternant très belles scènes et moments plus anodins quand l'intrigue ne devient pas brouillonne ou confuse. Le film manque aussi d'une direction d'acteurs plus soutenue, les interprétations étant pour le moins inégales. Mati Diop, qui se définit comme métisse et ouverte à toutes sortes d'influences, a réalisé un premier film courageux, ambitieux et original dans lequel circule une grande liberté de ton. Certes, il est aussi maladroit, voire peu lisible par endroits, mais il contient tout de même beaucoup de promesses pour l'avenir.
    Olivier Barlet
    Olivier Barlet

    Suivre son activité 159 abonnés Lire ses 36 critiques

    4,5
    Publiée le 1 août 2019
    (...) Récit surnaturel autant que policier, remarquablement interprété par des acteurs trouvés pour la plupart au hasard des rencontres, résultat d’une synergie de production où le Sénégal s’est largement investi, et œuvre d’une véritable auteure qui sait suivre et imposer ses intuitions, Atlantique marque autant par sa maîtrise que par son impressionnante beauté. Il est le geste d’une femme qui se sait héritière d’une grande tradition tant familiale que culturelle et dont la vision et l’appel à l’autodétermination nous aident à mieux percevoir et comprendre tant les nécessités de notre temps que notre présence au monde. (lire la critique complète sur le site d'Africultures)
    Bernard T.
    Bernard T.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 6 octobre 2019
    Marcello Foix, écrivain sarde contemporain, dans son, roman « la Lignée du Forgeron », parle de la mer comme quelque chose qui apporte et qui reprend. C’est précisément le thème développé par Fois que reprend Mati Diop dans son premier long métrage, couronné par le Grand Prix à Cannes cette année, « Atlantique ». Nous sommes à Dakar. Un groupe de jeunes hommes travaillent dans la construction d’immeubles pour un promoteur qui ne les paie pas. On le découvrira plus tard, grassouillet dans une riche demeure. Les jeunes réclament leurs salaires, en vain. Souleiman aime Ada, sans trop s’avancer, et Ada aime Souleiman. Mais Ada a été promise par les parents à un homme riche qui fait des affaires en Italie. Le soir, les jeunes hommes s’embarquent pour l’Europe, mais la pirogue coule. Enfin, c’est la rumeur, comme celle annonçant le corps de Souleiman retrouvé dans un filet de pêche. Lors du mariage d’Ada, le lit nuptial brûle mystérieusement. Un inspecteur est chargé de l’enquête, d’autant plus que des témoins affirment avoir aperçu Souleiman. Qui dit vrai ? Mati Diop nous embarque alors dans une histoire de revenants, de femmes possédées, de djinns, de zombies, où des maladies curieuses apparaissent, même l’inspecteur est atteint. Le film de Mati Diop peut se lire de deux manières : soit croire aux forces surnaturelles, c’est beau l’Afrique et son folklore, ou comme une arnaque des faibles qui font cracher le fric aux pourris, riches à millions, qui ont la police corrompue dans la poche, et qui ne craignent justement que les revenants. Cette double lecture du film, sans que Mati Diop ne donne de réponse, est en fait la principale qualité « d’Atlantique », une plongée dans l’Afrique noire qui pourrait avoir les moyens de son développement, mais livrée à des potentats sans vergogne. Une très belle actrice, genre mannequin, au visage lumineux, est révélée : Mama Sané éblouissante, découverte par la réalisatrice sur un trottoir de Thiaroye, faubourg de Dakar tristement célèbre pour le massacre commis par l’armée française en 1944 ! Beau film qui nous sort des sentiers battus, mettant l’accent sur les raisons qui poussent les jeunes à partir au péril de leurs vies, tourné en langue wolof avec quelques expressions françaises qui émergent ça et là, mais un « Grand Prix », c’était un peu poussé, d’autant que certains films repartis bredouille, auraient pu s’inscrire au palmarès.
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 27 critiques

    4,0
    Publiée le 19 mai 2019
    Avant la séance, on peut penser qu’il est presque cliché d’intégrer en sélection officielle un film sur l’émigration clandestine à une époque comme la notre. Eh bien, c’est le genre de film qui montre l’importance de combattre nos idées préconçues.
    Michèle G
    Michèle G

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 7 critiques

    4,5
    Publiée le 3 octobre 2019
    Un film magnifique, d'une grande puissance où l'amour et ses miroirs brisés, où l'océan et tous ces morts qu'il a engloutis, transcendent le réel. À rappeler aux vivants leurs cécités et leurs silences. Ces plans récurrents sur l'océan sont d'autres miroirs qui nous renvoient à notre monde et à son actualité.
    Patricia G.
    Patricia G.

    Suivre son activité 6 abonnés

    4,0
    Publiée le 6 octobre 2019
    Un film juste dans l'interprétation. On se laisse conduire par les acteurs dans un Sénégal tour à tour joyeux, dramatique, léger, mafieux, ensorcelé. Ça parle d'amour, c'est filmé avec lenteur et précision. C'est un bon moment de cinéma
    Jérome D.
    Jérome D.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 2 octobre 2019
    Mati Diop signe ici un premier long-métrage touchant, à la frontière entre la réalité et le fantastique. Une histoire de revenants moderne à ne pas manquer, une proposition de cinéma forte et inspirante. La musique de Fatima Al Qadiri accompagne et hante ce Grand Prix mérité du dernier festival de Cannes. Foncez le voir !
    Castor
    Castor

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 28 septembre 2019
    Atlantique, une vague de pur cinema, on est emporté , envouté. Une porte qui s’ouvre. Chef d’oeuvre
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 509 abonnés Lire ses 452 critiques

    4,0
    Publiée le 5 octobre 2019
    C'est un film assez dur à visionner mais très bien. J'ai aimé l'atmosphère générale. Il mérite amplement son prix du Jury à Cannes.
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 995 critiques

    3,0
    Publiée le 5 novembre 2019
    Un regard original sur l'Afrique noire et sur la question de l'émigration, à travers un scénario qui mêle audacieusement fibre sociale, accents mélodramatiques, inspiration fantastique et trame policière. L'ambition est vraiment louable. Le résultat, intéressant, surprenant, même si tout n'est pas convaincant ou subtil dans l'articulation des différents registres du film, notamment l'insertion du thème de la possession et des revenants, qui s'accommode moyennement à la mélancolie ambiante. Le film n'en témoigne pas moins d'une vraie sensibilité d'auteure, à affiner par la suite.
    tonton29
    tonton29

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 30 critiques

    3,5
    Publiée le 5 novembre 2019
    Film imparfait, maladroit mais très intéressant. La confrontation de la tradition et de la modernité, de l'espoir et de l'amour face à la réalité économique, la mutation de la société sénégalaise entre tradition, montée religieuse, technologie. Avec un mélange de styles qui autorise une liberté de ton, sans jugement mais constat, entre légèreté et gravité. Film à voir avec l'esprit ouvert aux moeurs et traditions sénégalaises et non pas cadenassé dans notre modèle occidental étriqué. Mana Kané irradie le film de sa beauté gracile, de sa fragilité, de son impuissance face aux décisions prises pour elle pour se révéler plus forte que ce que tout le monde croit face à la douleur de la perte de son amour, de sa liberté, de son être.
    poet75
    poet75

    Suivre son activité 191 abonnés Lire ses 148 critiques

    2,0
    Publiée le 2 octobre 2019
    Même s’il n’impressionne pas par son originalité, le début du film est prometteur. Il nous met en présence d’ouvriers du bâtiment à Dakar qui travaillent sur différents chantiers proches d’une tour futuriste baptisée Atlantique. Or, depuis plusieurs mois, ils ne perçoivent aucun salaire et, bien évidemment, font éclater leurs revendications et leur colère. L’un d’eux, du nom de Souleiman, retrouve bientôt Ada, jeune fille d’une grande beauté dont il est amoureux. Malheureusement, cette dernière est déjà promise en mariage à un homme riche prénommé Omar. Tout est organisé par les familles, le mariage doit avoir lieu bientôt, contre le gré d’Ada. Les coups de théâtre s’enchaînent alors. D’une part, on apprend à la jeune femme que son amoureux a pris la mer sur une embarcation de fortune pour, avec d’autres ouvriers, essayer de trouver une terre accueillante où il pourra travailler et gagner sa vie. Plus tard, au cours de la fête de mariage d’Ada, un incendie se déclare dans la chambre luxueuse qui devait recevoir les époux. Bientôt, apparaît un jeune policier défaillant, malade, chargé de mener l’enquête. Puis, ce sont les morts qui se manifestent : des femmes aux yeux vides comme des zombies venues réclamer de l’argent à un employeur. Chacun de ceux qui lira ces lignes se demandera probablement ce que c’est que ce film, à quel genre il appartient, et il (ou elle) aura raison de se poser la question. Car, en vérité, on a affaire à quelque chose comme un fourre-tout, à un film hybride qui s’emploie à mélanger les genres sans jamais vraiment réussir à donner suffisamment de liant pour convaincre. Drame social, romance, polar, film fantastique… La réalisatrice multiplie les styles au risque de donner le sentiment d’effleurer son sujet. C’est un peu comme une mayonnaise qui n’a pas pris. Les ingrédients sont de qualité, mais une fois mélangés, ils n’ont plus de saveur. Certes, il reste le personnage d’Ada, superbe et émouvant, mais il ne suffit pas, à lui seul, à relever le goût de ce film. Son tournant fantastique, avec l’apparition des mortes-vivantes, m’a semblé particulièrement médiocre. Je comprends l’idée de la réalisatrice qui a voulu faire se confronter les vivants et les morts, mais le résultat désappointe. Quant au Grand Prix qui a été attribué à ce film à Cannes, il ne me semble pas du tout mérité !
    Jaqueline R
    Jaqueline R

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 2 octobre 2019
    Un film magnifique vu en avant-première qui porte un nouveau regard sur le Sénégal. La musique envoutante associée à des plans magnifiques de cet océan, me restera longtemps.
    Alizée R.
    Alizée R.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 4 critiques

    4,5
    Publiée le 2 octobre 2019
    J'étais intriguée par l'affiche de ce film sans trop savoir pourquoi. Je ne regrette pas de l'avoir vu: j'ai été emportée du début à la fin. Emouvant et fort, pour un premier film, c'est rare ! Je ne peux que le recommander.
    lulu B.
    lulu B.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 2 octobre 2019
    Une belle surprise ! On peut craindre le mélo quand on connaît le sujet du film, mais le point de vue choisi en fait un film de revanche puissant et mystique. Les comédiens sont tous justes, la réalisation qui flirte avec le fantastique est fascinante et la musique est enchanteresse. DIfficile de redire grand chose à ce premier film déjà très mature. Un gros coup de coeur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top