Mon AlloCiné
Una Questione Privata
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Una Questione Privata" et de son tournage !

Un dernier film pour Vittorio Taviani

Una Question Privata est le dernier film de Vittorio Taviani, décédé le 15 avril 2018, deux mois avant la sortie du film, à l'âge de 88 ans. Il laisse seul son co-réalisateur de frère, Paolo Taviani, 86 ans.

Origine du projet

Les réalisateurs Vittorio et Paolo Taviani reviennent sur la genèse du film : "Nous avons encore du mal à y croire nous-mêmes, mais cela s’est vraiment passé ainsi : un après-midi, il y a quatre ans, l’un à Rome et l’autre à Salina, à l’insu l’un de l’autre, nous écoutions en même temps à la radio la voix profonde d’Omero Antonutti, acteur que nous aimons beaucoup et qui jouait dans Padre padrone, en train de lire Una questione privata de Beppe Fenoglio. D’un coup, et toujours chacun de notre côté, nous lui avons téléphoné. Omero s’est mis à rire : « Mais ça fait plus de dix ans que je l’ai enregistré ! » et il a ajouté : « Ton frère m’a téléphoné pour me remercier il y a cinq minutes ! Que se passe-t-il ? » En l’espace de quelques jours, nous avons su ce que serait notre prochain film. La confrontation entre l’âme publique et l’âme privée, thème éternel et toujours plus pressant aujourd’hui, trouvait une nouvelle vie grâce à la littérature, grâce à Beppe Fenoglio et sa grande histoire d’amour."

Le retour du fascisme

Avec Una Questione privata, les frères Taviani souhaitaient mettre en garde contre un certain retour du fascisme : "Pour nous, c’est essentiel. Aujourd’hui, le fascisme revient ou tente de revenir. Il y a peu, le parti d’extrême droite Forza Nuova a publié une affiche copiée de celle de la République de Salò où un noir met les mains sur une belle femme blanche représentée comme sans défense. Et ce parti séduit de plus en plus d’Italiens."

Le choix des comédiens

Les frères Taviani expliquent leurs choix de casting pour Una Questione privata : "Luca Marinelli, notre Milton, nous avait touchés par son jeu volontairement excessif dans Mauvaise graine de Claudio Caligari et On l’appelle Jeeg Robot de Gabriele Mainetti. Il a une extraordinaire capacité à sortir de lui-même et à devenir l’un de ces personnages méchants et faibles. Puis il y a la force de son regard. Valentina Bellè, nous l’avons connue grâce à nos Contes italiens. Au début du film il y a une jeune fille qui meurt de la peste. Entourée de sa famille, elle prononce une seule réplique avant son décès : « Je meurs et je n’ai pas beaucoup joui. » Une réplique difficile, une scène difficile. Et Valentina vibrait. Pour Fulvia nous avons immédiatement pensé à elle. Lorenzo Richelmy, qui joue Giorgio, c’est en passant les essais pour la scène où il est férocement battu par les fascistes qu’il nous a convaincus. Le personnage a la force de leur répondre « Pourquoi vous me faites ça ? Je suis un combattant... ». Lorenzo l’a dit avec dignité, sans emphase, presque avec douceur. Un acteur vrai."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Pupille (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Mortal Engines (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Une Affaire de famille (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Aquaman (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Hunter Killer (2018)
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • L'Exorcisme de Hannah Grace (2018)
  • Leto (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Robin des Bois (2018)
  • Pachamama (2018)
Back to Top