Mon AlloCiné
Voyez comme on danse
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Voyez comme on danse" et de son tournage !

Seize ans plus tard

Seize ans séparent Embrassez qui vous voudrez et Voyez comme on danse. Si son producteur, Yves Marmion, le poussait depuis des années à faire une suite, Michel Blanc n'était pas convaincu par la démarche. Joseph Connolly, l'auteur de Vacances anglaises (dont est tiré Embrassez qui vous voudrez), publia ensuite N'oublie pas mes petits souliers dont l’intrigue se déroule trois mois après les événements du premier roman. "À l’époque, j’avais trouvé que les personnages n’avaient pas eu le temps d’évoluer. Hors de question, donc, de me replonger, et eux avec, dans la même période. Par contre, l’idée de les retrouver quinze ans plus tard a fait son chemin : durant tout ce temps, ils avaient forcément un peu changé. L’exercice de style consistant à partir de ces caractères et à leur inventer de toutes pièces une histoire m’excitait : c’était comme un puzzle blanc, un peu vertigineux", raconte Michel Blanc.

Chaises musicales

Voyez comme on danse reprend certains personnages d'Embrassez qui vous voudrez mais en abandonne d'autres. Pour Michel Blanc, scénariste et réalisateur, "reprendre tous les personnages, c’était bloquer l’écriture". Il a alors écrit une lettre à chacun des acteurs absents de cette suite (notamment Vincent Elbaz, Lou Doillon, Denis Podalydès, Clotilde Courau) pour leur expliquer son choix.

Remplacement

Le personnage de Loïc, interprété par Gaspard Ulliel dans Embrassez qui vous voudrez, est cette fois campé par Guillaume LabbéMichel Blanc revient sur les raisons de ce changement : "Gaspard, qui débutait à l’époque, est devenu une star. En le prenant, je risquais de perdre le côté choral du film. Je lui ai expliqué mon problème-je ne voulais surtout pas qu’il se sente évincé- et ai cherché un autre acteur, très différent. Dès les essais, j’ai su que Guillaume Labbé avait l’équilibre et la solidité qui convient au fils de Véronique. C’est le seul de cette famille à avoir du bon sens. Il a tout sur le dos et il assume. Il a remplacé le père".

L'avis de l'auteur

Michel Blanc revient sur la réaction de Joseph Connolly lorsqu'il prit connaissance de cette suite : "Il avait été content de l’adaptation de Vacances anglaises et nous a tout de suite donné son autorisation. Avant le tournage, il m’a même envoyé un petit mot dans lequel il m’encourageait et me disait se réjouir de revoir ses personnages".

Versions

Il existe pas moins de dix-huit versions du scénario de Voyez comme on danse car Michel Blanc s'intéresse tout particulièrement aux dialogues et aux mots : "Je découvre mes personnages en les faisant parler ; jamais en imaginant qu’il pourrait se passer telle ou telle chose dans une scène. Je joue leurs répliques dans ma tête et ce sont toujours elles qui font avancer l’action [...]".

Changement de décor

Tandis que Embrassez qui vous voudrez se déroulait au Touquet et un peu à Paris, Voyez comme on danse se situe majoritairement à Paris. "J’avais envie d’un film très parisien, de me sentir dans mon univers. Beaucoup de scènes sont tournées près de chez moi : le bistrot italien où Véro déjeune avec sa fille est celui où je déjeune, le burger et le bar à jus sont à deux pas de mon appartement. Mais, à un moment du film, j’avais besoin d’une respiration : on devait comprendre assez vite que le personnage de Julien n’est pas aussi innocent qu’on pourrait le croire. D’où cette brève escapade à Cabourg sous la pluie…", explique Michel Blanc.

En amont

Michel Blanc n'a pas revu Embrassez qui vous voudrez lors de l'écriture de Voyez comme on danse, ni durant le tournage. Il ne s'est basé que sur ses souvenirs et a demandé à ses acteurs d'oublier qu'il s'agissait d'une suite. S'il n'aime pas répéter avec ses comédiens ("On n’a pas le temps de se roder sur un plateau mais on peut s’user [...]"), il a en revanche dessiné précisément les mouvements de caméra, les angles, quitte à changer d’avis une fois sur le plateau avec le chef opérateur : "Pour moi, le cadrage, le choix de l’optique et les mouvements font intimement partie de la narration et je n’aimerais pas me délester de ces choix – à l’écriture, mes scénarios sont d’ailleurs toujours remplis d’indications techniques".
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Le Jeu (2017)
  • Halloween (2018)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Venom (2018)
  • Yéti & Compagnie (2018)
  • Le Flic de Belleville (2018)
  • Capharnaüm (2017)
  • Alad'2 (2018)
  • The Predator (2018)
  • Voyez comme on danse (2018)
  • Girl (2018)
  • Les Frères Sisters (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Jean-Christophe & Winnie (2018)
  • Dilili à Paris (2018)
  • Le Doudou (2017)
  • La Nonne (2018)
  • Skyfall (2012)
Back to Top