Mon AlloCiné
L'Empereur de Paris
Note moyenne
2,9
31 titres de presse
  • 20 Minutes
  • Closer
  • CNews
  • Culturebox - France Télévisions
  • La Voix du Nord
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Point
  • Les Fiches du Cinéma
  • Mad Movies
  • Télé 2 semaines
  • Voici
  • aVoir-aLire.com
  • Cahiers du Cinéma
  • CinemaTeaser
  • Dernières Nouvelles d'Alsace
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Nouvel Observateur
  • Paris Match
  • Positif
  • Première
  • Télérama
  • Critikat.com
  • Ecran Large
  • La Croix
  • Le Monde
  • L'Express
  • Ouest France
  • Sud Ouest
  • Le Figaro
  • Le Parisien
  • Marianne

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

31 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

Vincent Cassel domine le film, mais il a laissé de la place pour d’autres comédiens. Son face-à-face avec Fabrice Luchini dans la peau du politicien Fouché est un régal.

Closer

par La Rédaction

Un polar historique qui ne manque pas d'action, dans un Paris napoléonien très bien reconstitué.

CNews

par La rédaction

Passionné d’Histoire, le réalisateur dévoile une reconstitution précise du Paris napoléonien – aux dépens parfois du montage –, ainsi que des costumes d’une grande beauté. Il aborde également l’aspect social de cette époque post-Révolution, confrontant les basfonds aux décors fastueux de l’Empire.

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Jean-François Richet privilégie l’épique avec un sujet qui s’y prête et une mise en scène au diapason. Une réussite.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

La Voix du Nord

par Christophe Caron

Pas une once d’humour malvenu dans cet Empereur de Paris finalement très loquace et qui, malgré un budget XXL et une reconstitution consciencieuse (fabuleux décors !), tourne résolument le dos à la surenchère numérique et au morceau de bravoure pour préférer un récit à hauteur d’hommes, une mise en scène musclée mais classique, et une générosité qui fait écho aux grandes sagas populaires d’antan.

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Sous le règne de Napoléon, François Vidocq, le seul homme à s'être échappé des plus grands bagnes du pays, est une légende des basfonds parisiens. Laissé pour mort après sa dernière évasion spectaculaire, l'ex-bagnard essaye de se faire oublier sous les traits d'un simple commerçant. On aime.

Le Point

par Philippe Guedj

Pari ambitieux, le beau film d'action historique de Jean-François Richet rend enfin justice au célèbre ex-bagnard devenu chef de la sûreté sous Bonaparte.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Fiches du Cinéma

par Elsa Badanelli

François Vidocq, bagnar évadé devenu policier, a fait jadis les beaux jours de la télévision. Le revoici sur grand écran, dirigé par Jean-François Richet, incarné par son acteur fétiche Vincent Cassel. Pour un film épique et ample, ambitieux et imparfait.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Mad Movies

par Cédric Delelée

Le spectacle est donc imparfait, mais le soin apporté à une reconstitution jamais ostentatoire et la volonté de proposer un spectacle populaire au sens le plus noble du terme sont tels qu'on lui pardonne ses handicaps narratifs.

Télé 2 semaines

par Marc Arlin

Vincent Cassel retrouve le réalisateur de "Mesrine" pour une fresque ambitieuse et spectaculaire, qui n'oublie pas la dimension humaine de son sujet.

Voici

par Daniel Blois

Le film de Jean-François Richet renoue avec les grandes figures d'un cinéma français populaire et ambitieux.

aVoir-aLire.com

par Virginie Morisson

Vincent Cassel prête son charisme animal à Eugène-François Vidocq, figure légendaire du Paris des bas-fonds, dans une épopée un peu molle qui manque de puissance.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Cahiers du Cinéma

par Cyril Béghin

Avec quoi fait-on une police ? En ces temps sécuritaires, la question laisse planer une excitation sur le début du film. Mais L’Empereur de Paris dévale sa pente de film d’action historique sans vraiment explorer ces à-côtés.

CinemaTeaser

par Emmanuelle Spadacenta

Reconstitution démente, photo sublime, mise en scène élégante : quand le cinéma français a de l'ambition, il est capable de grandes choses.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Dernières Nouvelles d'Alsace

par Nathalie Chifflet

On peut discuter du filmage parfois un rien académique, du scénario aux dialogues plats, de cette rédemption magnifiée, du héros bien plus tragique et sombre que ne le jouait Brasseur. Mais on ne peut disputer le choix du héros : Vincent Cassel est un incontestable et puissant Vidocq, l’acteur idéal pour un héros de ce genre, de cette trempe, de ce physique.

La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Son film d’aventures offre un spectacle épique et une superbe reconstitution de l’époque. On regrette que le récit manque d’enjeu et se présente comme l’épisode d’exposition d’une saga à venir.

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Vincent Cassel habite littéralement le rôle et le fait sien. Visage fermé, haut-de-forme incliné sur le front, l'œil aux aguets, Cassel compose un Vidocq terrible, irréductible, incisif. C'est un faucon de fer.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Paris Match

par Yannick Vely

Si la mise en scène est impeccable, le film souffre de n'être qu'une "origin story" qui crée Vidocq à l'écran en réduisant les seconds rôles à des faire-valoir.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Positif

par Adrien Gombeaud

Le metteur en scène d'"Assaut sur le central 13" se montre toujours inspiré dans les séquences d'action. [...] Malheureusement, le scénario s'encombre de personnages qui n'ont pas le temps d'exister, de rebondissements et circonvolutions inutiles, de redites rébarbatives...

Première

par Pierre Lunn

Dans L'Empereur de Paris, Vincent Cassel redonne vie à la figure du bagnard reconverti dans un film sombre et réaliste.

Télérama

par Jacques Morice

L’incarnation et le lyrisme font trop souvent défaut à ce divertissement populaire, honnête, mais qui manque un peu d’âme.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Critikat.com

par Josué Morel

Imparfait, L’Empereur de Paris n’est pour autant dénué ni d’intérêt ni d’ambition.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Ecran Large

par Geoffrey Crété

Beaucoup d'ambitions et moyens pour un film finalement bien sage et scolaire, qui manque cruellement de souffle et de vie. Un comble vu le personnage passionnant de Vidocq.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Le Paris du XIXe siècle est reconstitué avec précision, des bas-fonds grouillant de petits métiers aux dorures des palais. Est-ce ce soin de bon élève ou un scénario par trop démonstratif qui enlève un peu de sa puissance au récit ? À condition d’oublier Vincent Cassel jouant sa partition pour ne voir que Vidocq, L’Empereur de Paris dépoussière pourtant le personnage.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Criminel, bagnard, mouchard, indic, chef de la sûreté aux méthodes inavouables sous l'Empire de la Restauration, espion antirévolutionnaire en 1848, il occupe depuis 1909 quelques heures plus ou moins riches du cinéma national. Vincent Cassel l'incarne aujourd'hui dans un véhicule  on ne saurait plus banalisé.

L'Express

par Christophe Carrière

Le souci est que cette maestria est au service d'un scénario confondant de platitude, truffé de séquences inutiles ou cousues de fil blanc et aux personnages mal exploités, voire pas du tout.

Ouest France

par Sylvestre Picard

Spectaculaire, sombre, souvent puissant, parfois maladroit, L'Empereur de Paris n'arrive pas à être à la mesure de sa propre ambition.

Sud Ouest

par Sophie Avon

Le film ne manque pas de rebondissements et sa rigueur historique a du souffle. Mais la mise en scène ne parvient pas à tenir la trame suffisamment tendue, malgré l’action et les bagarres – ou à cause d’elles.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Le Figaro

par Etienne Sorin

Le dernier film de Jean-François Richet souffre d'un scénario indigent.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Vincent Cassel, qui fut Mesrine chez le même Richet, mais avec un souffle autrement inspiré, confie qu’il lui a fallu chercher ici une « nouvelle grammaire » pour trouver une stature d’époque. C’est manqué.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Marianne

par Olivier de Bruyn

Scénarisé sans imagination et mis en scène avec la délicatesse d'un pachyderme, L'Empereur de Paris déroule son intrigue improbable pendant deux heures (...).

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top