Notez des films
Mon AlloCiné
    Ceux qui nous restent
    note moyenne
    3,4
    17 notes dont 13 critiques
    répartition des 13 critiques par note
    2 critiques
    9 critiques
    0 critique
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Ceux qui nous restent ?

    13 critiques spectateurs

    Dartsky
    Dartsky

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 8 décembre 2019
    Poétique et très émouvant, un film important... Bravo ! On est embarqué dans la vie de ces citoyens en lutte.
    Lucile Noel
    Lucile Noel

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 7 décembre 2019
    Ce film est extraordinaire ! Ce qu’il raconte est tellement vrai . Quelques personnes ne comprennent pas le sens du film mais il faut se laisser porter par l’histoire .
    Stéphane Goudet
    Stéphane Goudet

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 8 décembre 2019
    Fortement soutenu par la presse, le documentaire "Ceux qui nous restent" est en sortie nationale exclusive au Méliès de Montreuil, où il est programmé 6 semaines. Il sera ensuite projeté avec rencontres dans plusieurs cinémas de Paris (Le Louxor), de banlieue (St Ouen, St Ouen l'aumône) et de Province (Caen, Marseille, et d'autres...). N'en déplaise à Yannig Geffroy, militant Europe Ecologie les Verts de Montreuil, qui, pour protéger Dominique Voynet (ex Maire à l'origine de l'enquête administrative inventant 143 000 euros de détournement de fonds publique, fermement désavouée par la justice), republie ici telle quelle la critique déjà publiée sur son blog il y a deux ans, dans laquelle il précisait n'avoir pas vu le film, mais en avoir "entendu parler" par d'autres militants verts. CQFD.
    Bénédicte Loyen
    Bénédicte Loyen

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 11 décembre 2019
    Bravo pour ce film intelligent et sensible! Abraham Cohen nous fait ce cadeau précieux de partager l'intime de l'autre avec sensibilité, humanité et profondeur. Son regard est frontalement délicat, il nous plonge dans un territoire noueux et noué et ne nous tient pas la main pour en dénouer les fils, il fait confiance à notre autonomie et cela nous arme et nous grandit. Il nous guide vers une fenêtre opaque, derrière... Des silhouettes s'emmurent ou s'agitent, des sons se brouillent, des cris s'exténuent... Et cette amertume qui tente d'oppresser la joie... Et cette latence qui nous serre le ventre... Abraham Cohen nous a saisi!
    cec75
    cec75

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 7 décembre 2019
    Un documentaire plus qu'utile en ces temps de tension sociale. Un regard, un vrai, tant sur ceux qu'il filme que sur le cinéma. Une émotion sans pathos au plus près de la réalité politique. Espérons que Ceux qui nous restent passe les frontières de la Seine St Denis car ce que nous montre A. Cohen va bien au delà d'une équipe municipale culturelle.
    Béatrice Navajas
    Béatrice Navajas

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 8 décembre 2019
    Abraham Cohen réussit à conférer au combat du Méliès un caractère universel avec son très beau film Ceux qui nous restent, ce qu'avait déjà confirmé la projection au festival international du film de la Rochelle en juillet 2018  où le film avait été accueilli avec beaucoup d'enthousiasme par une salle comble. A cette occasion, de nombreux spectateurs ont dit y avoir trouvé un écho à d'autres luttes ou à des situations plus personnelles. Les mécanismes de la lutte y sont montrés de façon subtile. Le regard du cinéaste sur les membres de l'équipe rend compte de la solidarité et des valeurs qui les ont portés vers la victoire, soutenus par des spectateurs fidèles et convaincus par le projet culturel porté de toute une équipe. Ce film est aussi un hommage au cinéma, avec de nombreux extraits de films chers au réalisateur. Bravo et longue vie au film !
    Siméon93
    Siméon93

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 9 décembre 2019
    Un documentaire - rare - qui nous offre de plonger en apnée au coeur d'une lutte âpre mais victorieuse. Le cinéma traverse littéralement cette épopée humaine, sociale et culturelle, insufflant aux protagonistes comme aux spectateurs que nous sommes de quoi s'arcbouter, résister, et trouver force pour continuer à vivre et à mener d'autres combats.
    Cat52
    Cat52

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 7 décembre 2019
    Film militant, oui, qui suit au plus près la très longue bataille (deux années) des salariés du cinéma Le Méliès de Montreuil contre la maire de l'époque, Dominique Voynet, pour la défense d'une certaine idée du cinéma public. Les faits ont donc quelques années, mais ils résonnent incroyablement avec ce que nous vivons maintenant : combien il est indispensable mais périlleux (souffrance des corps, moral attaqué, bataille d'usure avec la municipalité) de se battre contre la puissance publique lorsqu'elle est injuste; place de la culture dans les enjeux politiques (ici, la campagne des municipales) ... Même s'ils ont finalement gagné, les salariés du Méliès ne sont pas sortis indemnes de cette lutte. L'objet de la lutte, l'amour du cinéma, se rappelle au spectateur à plusieurs reprises, par des extraits de films, des prises de parole de spectateurs et des images de salles. Bref, à voir pour le plaisir de voir une lutte victorieuse (mais à quel prix) et pour ne pas oublier que rien n'est jamais gagné définitivement. Le premier mois, uniquement au Méliès de Montreuil, à partir de janvier au Louxor à Paris et dans toutes les autres salles à qui vous demanderez de le programmer
    Angelo
    Angelo

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    2,5
    Publiée le 5 décembre 2019
    Dommage que ce ne soit qu'un film militant. Les gens vivent, bougent, rêvent, font l'amour et sont capables de parler de cinéma: ce ne sont pas que des acteurs politiques. Il y a une utopie dans ce film, mais c'est celle de l'entre soi.
    Yannig Geffroy
    Yannig Geffroy

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 6 décembre 2019
    Le film est de très mauvaise qualité au niveau de l'image et de la photo. Pour un film tourné en 2014 c'est techniquement indigent -Deux heures c'est trop long et quand on ne s'y intéresse pas plus que ça et qu'on n'a pas à être poli on part avant la fin -Si quelqu'un de parfaitement averti de l'affaire a pu suivre la chronologie, rien n'est clair pour quelqu'un de moins au fait. Les enjeux sont incompréhensibles. -Ce qui crève l'écran c'est la SOUFFRANCE des agents encore en poste, qu'on voit sur leur lieux de travail et dans leur vie privée. Contraste avec la belle mine de Stéphane Goudet, qui protège bien la sienne.( Rappelons que les premières séances étaient dédiées à un agent décédé, et que Goudet a lié son décès à l'affaire à plusieurs reprises. Je veux bien qu'on dise que marquer un point Godwin est inacceptable, mais THIS!) -Dominique Voynet est dure. QUEL SCOOP! Elle manque évidemment d'un certain nombre de qualités humaines. Mais soyons clairs c'est par contraste que les staliniens ont l'air vachement caliente. gentils. -La CGT et notamment sa secrétaire sont exemplaires d'humanité, de pondération, de compassion et d'efficacité. LOL (Goudet tirait la gueule après la 1ère projection. Peut-être que la branlée que s'est prise la CGT aux élections du COS de Montreuil ne l'a pas arrangé dans son storytelling) -Le montage (qui n'était selon Périphérie pas achevé une semaine avant la 1ère projection) permet opportunément de présenter des scènes de l'entre deux tours des municipales où l'EQUIPE semble prendre parti pour le vainqueur. Rassurez vous il n'avaient pas mis tous les oeufs dans le même panier, mais la situation a ulcéré les brardistes qui ont compris la déloyauté de Stéphane Goudet à leur égard. Là je dirais bien fait pour leur gueule. Conclusion : on peut continuer de répéter que je complote pour empêcher sa diffusion. Mais je me permet de dire que ma thèse, c'est que ce film est trop mauvais et trop indigne pour être diffusé sans piston haute pression. Ce film n'est pas programmé ailleurs qu'au Méliès. Cqfd
    Dominique Cabrera
    Dominique Cabrera

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 12 décembre 2019
    Un film poétique, politique, captivant et émouvant. Novateur dans son écriture. Allez le voir de toute urgence. Merci au réalisateur et aux protagonistes
    Manubidou
    Manubidou

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 12 décembre 2019
    Merci Abraham Cohen de nous immerger dans cette lutte de longue haleine avec ceux qui n’ont pas lâchés ! On est pas dans un entre soi mais bien dans une lutte collective qui résonne avec ce qui se passe aujourd’hui. Face au mépris, à la souffrance au travail, ces hommes et femmes résistent, craquent, rebondissent, ont envie de bosser, de sauver leur cinéma. Quelle force. Une belle déclaration d’amour au 7ème art !
    Celine Spang
    Celine Spang

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 12 décembre 2019
    Magnifique film qui raconte la lutte de l'intérieur, avec ses moments d'euphorie, d'épuisement, de rage, de désaccords aussi, de détresse, de victoire, parce que oui, finalement, on est plus forts qu'on ne croit. Un film nécessaire, montreuillois certes, mais qui résonne aujourd'hui au niveau national et qui, précisément pour cette raison, mérite une sortie nationale. J'habite Montreuil depuis à peine un an et demi, je n'ai donc pas participé au combat du Mélies, à peine une rumeur m'était-elle parvenue. Je comprends mieux aujourd'hui pourquoi je m'y sens si bien et pourquoi son cinéma est devenu pour moi comme une seconde maison. Bravo et merci !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top