Mon AlloCiné
    Au bout des doigts
    note moyenne
    3,7
    1147 notes dont 212 critiques
    22% (46 critiques)
    33% (69 critiques)
    20% (42 critiques)
    16% (34 critiques)
    8% (16 critiques)
    2% (5 critiques)
    Votre avis sur Au bout des doigts ?

    212 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2388 abonnés Lire ses 641 critiques

    2,5
    Publiée le 6 janvier 2019
    « Au bout des doigts » a le don de ne réserver aucune surprise au spectateur, car tout est écrit et couru à l’avance et ce malgré l’intérêt évident de ce qui nous est proposé à l’écran avec ce que soulève tout l’aspect de la résilience ! Chaque personnage correspond à un cliché tellement évident, en le cultivant de plus à outrance, que l’on a le sentiment d’enfoncer des portes ouvertes à chaque étape de cette histoire, tant les rebondissements correspondent à ce que l’on avait prévu, avec la nette impression d’avoir vu ce scénario se décliner trop souvent ! Ceci est d’autant plus perceptible que même les acteurs n’ont pas l’air de vouloir nous étonner, étant tellement enfermés dans des rôles formatés, stéréotypés, qu’ils semblent presque dans une zone de confort leur faisant ainsi perdre ainsi toute émotion et toute crédibilité ! C’est tout de même dommage de ne pas s’être éloigné un minimum de ce type de schéma narratif, beaucoup trop évident et facile, en tombant dans des pièges aussi gros, vus et revus. Bon nombre de films se sont intéressés à ce thème des talents méconnus, dénichés au cœur des banlieues ou ailleurs, avec plus ou moins de bonheur il est vrai, mais pourquoi toujours autant forcer le trait, quitte à à négliger pas mal d’incohérences, comme la mère de Mathieu, que ce directeur de conservatoire ne contactera jamais, sans aucune raison ? Les acteurs sont évidemment à leur place, mais restent en surface sans que l’on ne présage rien de leur psychologie, de leurs sentiments, même en ce qui concerne le héros de l’histoire, Jules Benchetrit, trop prisonnier de son interprétation qui le bride en tant que jeune belliqueux et têtu... Son histoire personnelle est à peine effleurée, de même que sa famille laissée dans l’ombre, alors qu’elle avait toute son importance pour comprendre sa vie et son quotidien. Certains moments sortent pourtant du lot, en amenant enfin un peu de sincérité, de vérité, la musique envoûtante de Rachmaninov faisant le reste au son d’un piano véritablement enchanteur, afin de rendre ce film de Ludovic Bernard, pas trop déplaisant pour autant ! La fin attendue comme il se doit, est dans la lignée des « happy end in extremis » et nous fait forcément vibrer à l’unisson de ce fameux destin inespéré, il ne pouvait pas en être autrement bien sûr !
    Nower
    Nower

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 194 critiques

    2,0
    Publiée le 31 décembre 2018
    Convenu, consensuel, des ressors vus et revus et une fable complètement déconnectée de la réalité qui fera croire au spectateur naïf qu'un tapis rouge l'attend quelque part, entouré de gens qui n'espéraient que son arrivée, prêts à le porter jusqu'au succès qu'il n'a pas mérité, parce qu'il est simplement le meilleur. Et du même moment de vous faire croire, finalement comme une saison d'une téléréalité ou un mauvais morceau de rap, qu'il suffit d’amener un jeune d'un milieu défavorisé vers une carrière artistique pour le sortir de la délinquance. Simplification écœurante, limite irresponsable et surtout réchauffée des problématiques philosophiques et sociales dont est fait le monde qui nous entoure.
    tabatha
    tabatha

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    1,0
    Publiée le 29 décembre 2018
    Une accumulation de clichés et d’invraisemblances. Tout sonne faux. Même Lambert Wilson que j’adore joue mal. Preuve s’il en fallait que même un bon acteur ne peut sauver un scénario creux.
    Christophe R
    Christophe R

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 268 critiques

    3,5
    Publiée le 28 décembre 2018
    " Au Bout des Doigts " est un film qui fait du bien, mais qui manque de surprises. Dés le début du film, on sait, on devine la suite... et on ne se trompe pas. Le film est bien car il permet de passer un bon moment, qui plus est avec une musique absolument sublime et des acteurs au top du top (Kristin Scott Thomas est d'une perfection confirmée - d'autant plus quand elle joue en français, comme dans ce film), même si le tout manque singulièrement d'originalité et au final un peu d'émotions à cause de certains clichés évitables.
    joker75
    joker75

    Suivre son activité Lire ses 17 critiques

    2,5
    Publiée le 27 décembre 2018
    Un joli conte de fée. Mais ne vous méprenez pas. Quand je dis ça, je dis qu'il faut être un enfant ou n'avoir aucune idée de ce qui est nécessaire pour atteindre un tel niveau d'excellence d'instrumentation pour croire 2 secondes à cette histoire. Si on exclut les incohérences (tendinite aigüe qui disparaît miraculeusement par exemple), si les ressorts dramatiques sont là et plutôt bien faits, je ressens à sa sortie plutôt une mécanique huilée, mais qui manque singulièrement d'émotion et d'originalité: un bon produit bien poli et bien "markété", en somme. Les pièces de musique ont été très bien choisies, en revanche. C'est déjà ça.
    helenepillon
    helenepillon

    Suivre son activité 29 abonnés

    1,0
    Publiée le 2 janvier 2019
    Navrant, bancal, mal interprété. Seule K. Scott Thomas est crédible dans son rôle, et la très belle musique donne envie de rester jusqu’à la fin.
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 4 critiques

    3,5
    Publiée le 28 décembre 2018
    Quand un jeune voyou de banlieue, possédant un don pour le piano et ayant beaucoup pratiqué dans sa jeunesse avec un voisin pianiste (Mr Jacques alias Michel Jonasz), croise par hasard un directeur artistique du Conservatoire de musique de Paris à la recherche de nouveaux talents, la rencontre est évidente mais explosive. Je reste sceptique quand au choix de faire jouer le personnage principal (le jeune Mathieu Malinski incarné par Jules Benchetrit) en mode autiste-agressif. Certes, c'est un petit délinquant mais le fait de le faire très peu parler rend son personnage assez vite agaçant, distant et antipathique, ce qui n'est pas le but recherché dans ce film censé nous toucher l'âme. De l'émotion, il y en a tout de même : le duo Lambert Wilson / Kristin Scott Thomas est excellent et les nombreux passages de piano magnifiques avec un final tout simplement époustouflant. Si je devais résumer ce film : quelques ficelles grossières, quelques approximations scénaristiques, quelques choix de casting douteux et pourtant, j'ai tout de même vibré, surtout dans le dernier quart d'heure : c'était une longue attente mais elle en valait la peine ! Plutôt pas mal au final mais le potentiel était bien plus énorme. --> Site CINEMADOURG
    Magdi L.
    Magdi L.

    Suivre son activité 1 abonné

    1,0
    Publiée le 28 décembre 2018
    Le film est très intense à la fin, mais malheureusement ça ne cache pas tout le reste: tout au long du film, on devine parfaitement ce qui va se passer dans la scène suivante. Et pourquoi diable ne pas prendre des acteurs qui savent jouer de leur instrument, il doit bien y en avoir dans le vivier d'acteurs français. Est-ce qu'un jour un metteur en scène tentera l'expérience de faire jouer de vrais musiciens dans un film consacré à la musique? Dans les points positifs je salue la performance de l'ingénieur du son qui élève au meilleur rang possible la qualité sonore du Steinway & Sons.
    Giovanna G
    Giovanna G

    Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 29 décembre 2018
    Quand l'élite part au secours des jeunes banlieusards incultes et délinquants....quand des acteurs fils d'autres acteurs font croire que l'ascenseur social est possible....a condition que tu aies du génie... Bref du cinéma, une histoire de Noël Heureusement que Les jeunes de banlieue n'ont pas attendus les conservatoires élitistes et normatifs pour faire de la musique.
    ElBlasio
    ElBlasio

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 294 critiques

    1,0
    Publiée le 12 décembre 2018
    Comment cultiver son don pour la musique classique, alors qu’on en est réduit à aligner les larcins pour faire survivre sa famille dans une cité ? C’est une question intéressante qui aurait mérité mieux que le traitement superficiel que lui réserve ce film cacophonique et parsemé de nombreux bémols. On y suit le jeune Mathieu (Jules Benchetrit), qui entre deux chapardages, enchaine les croches sans anicroche sur les piano mis à disposition dans les gares. Il y a attire l’attention de Pierre Geithner (Lambert Wilson), directeur du Conservatoire de Paris, qui voit en lui le futur champion de son établissement. Difficile de faire original dans le genre ultra-balisé des « films à performance » où un personnage va tout donner afin de s’accomplir. Pourtant, décloisonner la musique classique des murs austères du Conservatoire vers les cités des banlieues aurait pu amener un peu de fraicheur à cette histoire vue et revue. Parfois, le film s’aventure à critiquer le Conservatoire où la musique y est plus travaillée que jouée. Il évoque aussi ces étudiants provenant d’un milieu aux préoccupations à l’extrême opposé de celles des classes sociales moins favorisées. Ces pistes ne sont malheureusement que trop fugacement évoquées et le récit retombe très vite dans une routine archi-balisée, mécanique et prévisible. Pire, il distille un discours nauséabond sur les jeunes des quartiers défavorisés qui ne pourraient que voler et dealer si un bobo parisien ne leur donnait une opportunité. Somme toute, il s’agit d’une vision très macroniste de la pédagogie musicale, qui sert avant tout à augmenter les effectifs de l’école de musique et à obtenir sa promotion au Conservatoire de New York. Pour les idéaux, on repassera. Du côté de l’interprétation, Lambert Wilson et Kristin Scott Thomas font ce qu’ils peuvent pour incarner leurs personnages découpés à la truelle, aux motivations peu cohérentes. Aucun des acteurs n’étant musicien, on se surprend à remarquer toutes les astuces de montage et de mise en scène afin de ne pas montrer leurs mains sur le clavier. Enfin, pour un film dont la musique est le sujet central, il serait légitime de proposer une bande originale inspirée. En lieu et place, on a droit à un gloubi-boulga aussi incohérent que les intentions des protagonistes du film, combinant Chopin à Franz Ferdinand en passant par Rachmaninov et une reprise des Pixies au piano et confirmant qu’Au bout des doigts ne raisonne pas plus qu’il ne résonne.
    Elisaahh
    Elisaahh

    Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 26 décembre 2018
    Les dialogues sont ridicules, le jeu des acteurs est mauvais, les deux étoiles sont pour la bande originale.
    scrabble
    scrabble

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 323 critiques

    3,0
    Publiée le 26 décembre 2018
    oh la la !!! la musique remplit le film. c’est beau à écouter. on n’a qu’une envie que le piano ne s’arrête pas. tous les acteurs sont bien choisis pour leur rôle respectif et même si le scénario est cousu de fil blanc on se laisse transporter par cette merveilleuse musique
    Laurent A.
    Laurent A.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 4 critiques

    2,0
    Publiée le 31 décembre 2018
    Voilà un film que j'avais très envie d'aller voir mais qui m'a déçu en cette période de fin d'année : les acteurs sont bien choisis mais l'histoire - en dépit du fait qu'elle n'est absolument pas crédible pour un sou - est assortie de rôles caricaturaux pour certains jusqu'à l'extrême ; on ne comprend pas par exemple l'hostilité ouverte de la femme de Lambert Wilson et on peine aussi à cerner et à comprendre (jusqu'à un fort avancement dans le déroulé du scénario) la motivation de Lambert Wilson pour s'accrocher à vouloir faire réussir son protégé. Le scénario aurait fait le fond d'un bon petit téléfilm pour Noël pour passer le temps en fin d'après-midi entre 2 réveillons, mais pour le cinéma je préfère un film comme "La Mélodie" avec Kad Mérad (2017) qui comportait aussi des ficelles assez grosses mais qui avait le mérite d'être sans prétention et qui de plus présentait une belle ouverture sur le social en étant davantage connecté avec la réalité. Bref avec ce film c'est une histoire pour rêver le jour éveillé ou pour dormir debout si vous préférez, de plus on se serait bien passé du final à New-York, qui arrive comme pour souligner un scénario déjà lourd et indigeste. Une dernière chose : les comédiens tiennent bien leur rôle mais je me permets d'ajouter qu'une actrice telle que Kristin Scott Thomas n'a pas à dire qu'elle a étudié le piano pendant des mois jusqu'à en attraper des tendinites, lorsque les acteurs et actrices font la promotion d'un film devant les journalistes il faut éviter de prendre le spectateur pour plus bête qu'il n'est : elle ne touche quasiment jamais le clavier et toutes les scènes de piano sont doublées ! Enfin je ne comprends pas non plus que Lambert Wilson se soit fait teindre la barbe pour ce rôle, c'était parfaitement inutile et en voulant trop bien faire on fait aussi parfois n'importe quoi.
    Mathiom G
    Mathiom G

    Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 2 janvier 2019
    Bien mais sans plus, Lambert Wilson tient le film le jeu des autres acteurs est moyen sinon l’accompagnement musical est très agréable
    Philippe P.
    Philippe P.

    Suivre son activité 7 abonnés

    2,0
    Publiée le 29 décembre 2018
    Ce film est plein de bons sentiments et même si les acteurs font le boulot nous avons du mal à y croire . Quelques incohérences de scénario ( tendinites ????par exemple) et une fin évidente je suis resté sur ma faim....
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top