Notez des films
Mon AlloCiné
    Adoration
    Note moyenne
    3,2
    26 titres de presse
    • Culturopoing.com
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Mad Movies
    • 20 Minutes
    • Ecran Large
    • Femme Actuelle
    • La Septième Obsession
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Nouvel Observateur
    • Paris Match
    • Positif
    • CinemaTeaser
    • Critikat.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • Voici
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Première
    • Les Inrockuptibles
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    26 critiques presse

    Culturopoing.com

    par Carine Trenteun

    Plus épuré, sensible, innocent que ses précédents films, « Adoration » de Fabrice du Welz réussit à toucher merveilleusement à l'intime avec ce conte cruel initiatique : Fantine Harduin propose une Gloria toute aussi rayonnante et dangereuse que Lola Dueñas dans « Alléluia », Thomas Gioria confirme ici tout son talent dans ce nouveau registre d'amoureux raide dingue, Benoît Poelvoorde tout en retenue est bouleversant.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Au fil de leur fuite, Adoration s’ouvre à quelque chose de plus grand encore que ses héros : une élévation poétique.

    Mad Movies

    par Cédric Delelée

    Avec cette odyssée poétique et cruelle baignant dans une nature organique où l’amour est assez puissant pour aveugler les êtres les plus purs, du Welz signe son film le plus profond et le plus sensible, où les rencontres avec les adultes peuvent aussi bien suggérer les déviances les plus abjectes que déployer un lyrisme bouleversant [...].

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Le jeune couple d’Adoration, formé par Fantine Harduin et Thomas Gioria, est fascinant.

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    "Adoration" est un conte enivrant et singulier, où la caméra scrute une romance tragique et absolue, portée par la mise en scène fiévreuse de Fabrice Du Welz et la photographie bouillonnante de Manuel Dacosse.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Femme Actuelle

    par La Rédaction

    Le jeu de Thomas Giora d'une grande pureté rend l'histoire crédible, et assez envoûtante.

    La Septième Obsession

    par Loris Hantzis

    "Adoration" est le nouvel objet d’un voyage. Encore une fois, les personnages avancent à tâtons ou au gré d’une barque qui traverse cette brume qui les emmène dans leur monde, leur néant, leur tout, loin des règles qui régissaient, jadis, leurs vies.

    L'Ecran Fantastique

    par Julien Cassarino

    Véritable accomplissement d'une carrière placée sous le signe de l’exacerbation sincère des sentiments, "Adoration" s’affirme comme une œuvre précieuse, introspective et contemplative, rythmée par les battements de cœur et les coups de sang de son couple enfiévré, à l'image du geste artistique et de la touchante personnalité de son orchestrateur : absolue jusqu’au vertige et d’une poignante fragilité.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Dans ce qui aurait pu être un conte genre « Hansel et Gretel », le cinéaste intercale des moments de poésie et des instants de pure noirceur. Il transforme le récit en œuvre surréaliste et fascinante.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Paris Match

    par Karelle Fitoussi

    Un road-movie cruel sur les monstres que l’on enferme et l’amour malade, avec une révélation : Thomas Gioria. Film culte en vue.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Philippe Rouyer

    La force de ce sixième long métrage de Fabrice Du Welz tient à sa manière unique d’ancrer son intrigue dans le réel, pour mieux la faire décoller vers le conte.

    CinemaTeaser

    par Alex Masson

    Fabrice du Welz poursuit son étude de la folie amoureuse, entre fougue et fugue.

    Critikat.com

    par Chloé Cavillier

    Si Adoration prend le parti de l’épure, il n’échappe cependant pas à une forme de lourdeur.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturebox - France Télévisions

    par Laurence Houot

    Ce long-métrage, entre thriller et drame psychologique, emprunte des chemins de réalisation singuliers, parfois très réussis. On est moins convaincu par les scènes dramatiques, un peu forcées.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Adoration ne lésine pas sur les effets de mise en scène, atteignant souvent leur cible d’une émotion à fleur de peau, mais agaçant aussi par leur incapacité à se faire oublier.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Un récit initiatique envoûtant sur l'amour fou et la perte de l'innocence.

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Présenté comme le troisième volet de la « trilogie ardennaise », après les déjà très bizarres « Calvaire » (2004) et « Alleluia » (2014), « Adoration » poursuit son exploration de la psyché humaine entamée par un Fabrice Du Welz qui sort une fois de plus des sentiers battus.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Une odyssée à la Mark Twain, où deux enfants perdus s'en vont au fil de l'eau.

    Télérama

    par Jacques Morice

    Il arrive que le récit s'enlise dans la répétition et que le cinéaste cède au formalisme. Reste qu'il sait canaliser l'énergie, tout à tour ragueuse et douce, des deux jeunes comédiens.

    Voici

    par La Rédaction

    Pas mal du tout.

    Le Monde

    par Thomas Sotinel

    La mise en scène repose sur l’exacerbation des sensations, et parvient souvent à immerger le spectateur dans ce monde de fantasmes que traversent les évadés. Mais le film se pique aussi de psychologie et suscite une image de femme enfant fatale à la fois désuète et déplaisante.

    Les Fiches du Cinéma

    par Nicolas Marcadé

    Un conte noir et sentimental signé Fabrice du Weltz, dont les ambitions poétiques produisent hélas davantage de maniérisme que d’émotion.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Ouest France

    par Thomas Baurez

    Les interprètes sont plutôt justes mais doivent faire face à un certain nombre de péripéties balourdes. Inégal.

    Première

    par Thomas Baurez

    La sensibilité à vif qui se dégage ne parvient pas à tenir la distance.

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    "Adoration" entretient une vision désespérément niaise d’à peu près tous ses sujets : niaiseries de la démence, de la nature, de l'amour. Une fugue dont on a hâte de rentrer.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Marcos Uzal

    [...] la naïveté du propos et de son imaginaire renvoie plutôt au tout-venant du livre pour adolescents, mêlant des terreurs et des amours suffisamment convenues pour ne pas trop ébranler.

    La critique complète est disponible sur le site Libération
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top