Notez des films
Mon AlloCiné
    Notre-Dame du Nil
    Note moyenne
    3,2
    13 titres de presse
    • Femme Actuelle
    • Le Point
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Transfuge
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Télérama
    • La Croix
    • Les Inrockuptibles
    • Positif

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    13 critiques presse

    Femme Actuelle

    par Amélie Cordonnier

    Sensible et puissant, ce film éclaire le vieil antagonisme des Tutsi et des Hutu, qui a tant fait couler de sang.

    Le Point

    par Valérie Marin La Meslée

    Comment un film aussi poétique peut à ce point faire ressentir le mécanisme d'un génocide, c'est tout l'art d'Atiq Rahimi.

    Les Fiches du Cinéma

    par Adèle Bossard-Giannesini

    Dans son adaptation du roman autobiographique de Scholastique Mukasonga, Atiq Rahimi met en scène de manière implacable les facteurs historiques qui ont mené au génocide rwandais.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    Atiq Rahimi signe un long-métrage subtil, à la fois effrayant et délicat.

    Transfuge

    par Romane Carrière

    En retrouvant le sacré des lieux et des jeunes filles qui l’habitent, le film d’Atiq Rahimi s’éloigne du ressentiment pour porter l’espoir d’une réconciliation. Et fait de la beauté la seule arme qui vaille pour échapper à la folie sanglante des hommes.

    Le Figaro

    par Marie-Noëlle Tranchant

    De l’innocence d’un lieu protégé, dans une nature sereine, le film passe graduellement à un sacrifice humain sans merci. C’est plein d’ombres et de silence, implacablement allusif.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Un défi ambitieux dont il tire ce récit historico-pédagogique où l’innocence ne résistera pas à l’appel de la haine. Avec des images fortes et de jeunes actrices magnifiques, il réussit son pari en dépeignant une somme de malentendus plutôt qu’en représentant la violence.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    Un film où la blancheur virginale dont sont vêtues les étudiantes semble suspendue à l’éternité. Avant que le sang ne vienne l’éclabousser.

    Le Nouvel Observateur

    par Jérôme Garcin

    Si le film d’Atiq Rahimi abuse des belles images, c’est pour montrer la fragilité de ce paradis menacé.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Télérama

    par Jacques Morice

    Même si la fiction, reposant sur de nombreux personnages, manque un peu de densité, la manière pudique et pédagogique de traiter ce sujet violent mérite d’être louée.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    La Croix

    par Céline Rouden

    Après la très belle adaptation de son roman Syngue sabour, pierre de patience, l’écrivain et cinéaste originaire d’Afghanistan, Atiq Rahimi poursuit son obsession à représenter le rapport entre la violence et le sacré. Mais il échoue à restituer les préludes du génocide rwandais au cœur du livre de Scholastique Mukasonga.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Les Inrockuptibles

    par Marilou Duponchel

    Le film, gouverné par une mécanique de cocotte-minute, ne vit que pour arriver au pire et, plutôt que de sonder le crépitement d’une violence sourde, nous met face à son surgissement, annonciateur du génocide de 1994. La démonstration est implacable mais manque de finesse.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Positif

    par Yann Tobin

    On reste au niveau de l’intention, car le texte appliqué, le jeu emprunté des jeunes actrices, les références visuelles écrasantes (Vigo pour la bataille de polochons), et même l’image spectaculairement « poétique » (signée Thierry Arbogast) rangent "Notre-Dame du Nil" dans la catégorie frustrante des films qu’on aurait aimé mieux aimer.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top