Mon AlloCiné
Certains l'aiment chaud
note moyenne
4,2
7586 notes dont 335 critiques
59% (196 critiques)
30% (99 critiques)
7% (23 critiques)
4% (13 critiques)
1% (3 critiques)
0% (1 critique)
Votre avis sur Certains l'aiment chaud ?

335 critiques spectateurs

Luc G.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 97 critiques

4,0
Publiée le 01/12/2017
La crise de 1929 est un terreau fertile pour les scénaristes puisqu’elle offre de multiples enjeux qui peuvent mettre les personnages dans des situations précaires ou conflictuelles. Les auteurs de Something like it Hot profitent habilement de ce contexte potentiellement dramatique pour accentuer l’effet comique de leur histoire. En travestissant les deux musiciens fauchés et poursuivis pour les mettre au milieu d’un orchestre composé uniquement de femmes bien tournées, ils donnent à leur scénario une trame des plus fécondes. Le fait qu’ils doivent à la fois contenir leur excitation et subir le harcèlement des vieux pervers est une leçon de comédie en soit. Le récit est si bien conçu que les dialogues émergent d’eux-mêmes. Les répliques punch ratent rarement la cible. Certaines chansons se sont inscrites à tout jamais au palmarès musical de la cinématographie, dont la fameuse I Wanna be loved by you. À l’écran, le tout fonctionne à merveille grâce aux performances des principaux acteurs inscrits au générique. Jack Lemmon s’amuse comme un larron en foire dans ses accoutrements féminins. Tony Curtis n’a pas la fibre comique de son partenaire, mais s’en tire honnêtement inspiré fut-il par la femme la plus désirée au monde. Enceinte de quelques semaines, Marilyn Monroe est à son meilleur dans ce film même si l’histoire nous apprend qu’elle fut un boulet pour la production : Retards, textes non sus, prises innombrables. Un enfer de tournage qui se termine en film culte. Bienvenue à Hollywood.
elbandito

Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 851 critiques

5,0
Publiée le 29/03/2014
S’il est un film qui réussit totalement le mélange des genres, "Some Like It Hot" peut prétendre à ce titre. Film de gangsters, comédie musicale, satire de la société, romance échevelée et drame intimiste... Marilyn Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon forment un trio d‘acteurs mémorable qui est entré dans la légende par ce chef d’œuvre indétrônable de 1959 signé Billy Wilder.
Chris46

Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 916 critiques

3,5
Publiée le 04/10/2016
" certains l'aiment chaud " grand classique du 7e art . C'est l'histoire de deux musiciens de jazz au chômage nommer Joe ( Tony Curtis ) et Jerry ( Jack Lemmon ) qui vont assister involontairement à un massacre peperpétrer par une bande de gangsters . Pour échapper aux gangster ils décident de se déguiser en femme et d'intégrer un orchestre féminin . Ils tombent alors amoureux d'une ravissante blonde nommer Alouette ( Marilyn Monroe ) une chanteuse de l'orchestre qui veut épouser un milliardaire ... " certains l'aiment chaud " est un grand classique du 7e art signé Billy wilder qui connu un grand succès à sa sortie . L'histoire est très sympa celle de deux type qui vont devoir se travestir en femme pour échapper à des gangsters et intégrer un orchestre féminin . Cette situation va donner lieux à tout un tas de situations cocasses ( la scène dans le train ) et de dialogues savoureux et irrésistibles . Un film qui mélange avec brio plusieurs genre comme la comédie , le film de gangster , la comédie musicale avec une touche de romance . Un bon mélange des genres qui fait de ce film un film assez unique . Le film est porter par un trio d'acteurs exeptionnels . Tony Curtis et Jack lemon sont excellent dans le rôle de ses musiciens qui vont être obliger de se travestir en femmes pour échapper à des gangsters . Ils sont irresistibles quand ils tente de se faire passer pour des femmes avec les quiproquos qui vont suivre . Le duo Curtis / lemon fonctionne à merveille . Ils vont tomber sous le charme d'une chanteuse qui rêve de changer de vie en voulant épouser un milliardaire . Elle est incarner à merveille par la magnifique Marilyn Monroe qui illumine le film . La scène mythique ou elle chante " po po pidou " est gravé dans les mémoires . Même si le film à viellit il contient le charme des films des années 50 . Un grand classique du 7e art à ne pas louper .
Alexarod

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 476 critiques

4,5
Publiée le 09/06/2014
Très bonne comédie, beaucoup de films de maintenant devraient s’en inspirer car tous les ingrédients y sont réunis : humour, second degré, quiproquos, sous entendus, grain de folie, situations téléphonées mais si attendues et pirouette finale… Le tout dans un superbe mélange de genres, mais qui s’amalgame bien, et avec un rythme qui tient, que demander de plus ? Certes Marylin Monroe n’est pas la meilleure des actrices, mais vu le rôle qu’on lui donne elle est dans son registre comme il faut. Par contre Tony Curtis et Jack Lemmon sont nickels. Mention également aux dialoguistes, ils sont à l’origine de beaucoup de gags mais sans verser dans le répétitif, la vulgarité ou les clichés sexistes. La musique est très bonne, correspondant bien aux scènes, un peu de jazz et en prime la chanson la plus connue de Marylin (I wanna be loved by you). Beaucoup applaudissent la mise en scène et je suis d’accord, tout est fluide et bien lié. L’histoire est géniale, la trame pas encore trop classique, les décors sont bons, pas de longueurs pour ainsi dire… Même les FX (enfin si l’on peut les appeler ainsi) pourris comme spoiler: la mort du mafieu « les Guêtres » passent bien. Ce qui m’a le plus étonné c’est que le thème n’ait pas fait plus scandale que ça dans l’Amérique puritaine de l’époque, surtout avec l’allusion finale spoiler: d’un mariage gay et gérontophile. Enfin tant mieux, cela permet de voir un très bon film qui plaira même un demi siècle après, souvent copié jamais égalé.
Espace-Critique.fr

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 244 critiques

3,5
Publiée le 29/07/2018
Vu il y a longtemps je crois, mais le film m'avait laissé des souvenirs assez précis. Toutes les ressources comiques sont mobilisées et le résultat n'a pas pris une ride. Les performances des trois acteurs principaux sont inoubliables, Jack Lemmon et Tony Curtis se complètent parfaitement, et bien sûr Marilyn crève l'écran, en particulier quand elle est au micro. J'hésite à mettre 4 étoiles, mais la partie policière, avec courses-poursuites et gangsters (même si elle est à prendre au 10ème degré) fait un peu cheap par rapport au reste je trouve. Je préfère toute la partie centrale, avec ses dialogues brillants et ses (timides) élans de féminisme. Indémodable.
Benjamin A

Suivre son activité 301 abonnés Lire ses 1 898 critiques

4,5
Publiée le 08/03/2014
"Certains l'aiment chaud !" commence sur les chapeaux de roues avec une belle course poursuite, puis le premier dialogue entre Tony Curtis et Jack Lemmon nous met dans l'ambiance (déjà débordant d'humours, de sous-entendu et de second degré) et l'intrigue se met en place au fur et à mesure. Et surtout c'est hilarant, ça l'est beaucoup au début, puis on se dit qu'un moment il va y avoir une baisse de rythme et au final non il n'y en a pas, c'est rythmé et hilarant, sans jamais être vulgaire tout le long. Son scénario est inventif et bien écrit, les dialogues sont somptueux oscillant entre second degré, sous-entendu ou même un d'humour noir tandis que certaines scènes sont superbes et hilarantes. C'est une comédie fine, subtile et même plutôt intelligente, la mise en scène de Billy Wilder est somptueuse, le film est sublimé par une très bonne musique, que ce soit de fond, ou celle joué (et chanté par Marilyn et notamment "I Wanna be loved by you"), et la scène finale est superbe. Et ce film tient aussi sur les épaules de ses 3 comédiens, déjà le duo Jack Lemmon/Tony Curtis est parfait. Les deux nous offre des prestations de hautes volées. Tony Curtis que ce soit déguisé en femme, ou à travers un millionnaire, ou Jack Lemmon, tout simplement génial et hilarant, et Marilyn Monroe est fragile et magnifique comme jamais ! Un des must du genre qui même 50 après sa sortie opère toujours. Entre comique de situation, excellent gags, tempo d'enfer et des numéros d'acteurs époustouflant, c'est un chef d'œuvre que nous livre Billy Wilder.
Jean-philippe N.

Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 911 critiques

4,5
Publiée le 18/02/2014
A notre époque ou la polémique entre pro et anti mariage gay fait fureur, le film de Billy Wilder fait montre d'une hallucinante et prophétique clairvoyance, pratiquement soixante ans après sa sortie: -"Pourquoi vouloir épouser un homme?" - "La sécurité!" ou encore la cultissime chute: -"Mais je suis un homme!" - "Personne n'est parfait!"... Depuis, les films se moquant plus ou moins des travestis n'ont pas manqués, mais jamais avec autant d'esprit, d'acuité, de clins d'œil ironiques, face aux rigueurs de la censure moralisatrice bien-pensante dont l'Amérique en général et Hollywood en particulier ont le secret. Bien entendu, les charmes ravageurs et ambigus de Marylin Monroe ne sont pas totalement étrangers (c'est peu de le dire!) à la réussite de "Certains l'aiment chaud", et de son statut amplement mérité de film culte et de quasi-meilleure comédie de tous les temps...
Caine78

Suivre son activité 698 abonnés Lire ses 7 180 critiques

5,0
Publiée le 05/03/2006
Le très grand classique d ela comédie américaine. Ici, tout est mis en place pour que le grand Billy Wilder signe un chef-d'oeuvre indémodable, grace a son scénario sensible, drole et intelligent, et a la qualité du noir et blanc, qui donne encore plus de charme a ce film. La distribution est épatante, avec un Jack Lemmon et une Marilyn Monroe irrésistible. Quelques répliques cultes viennent achever ce grandiose ensemble. Chef-d'oeuvre!
Plume231

Suivre son activité 533 abonnés Lire ses 4 610 critiques

5,0
Publiée le 30/09/2010
Pour ma 1000ème critique, j'ai tout simplement choisi mon film préféré. Difficile de ne pas partir sur une succession d'éloges ce que je ne vais essayer de ne pas faire. Donc en suivant le raisonnement de la réplique la plus drôle, la plus célèbre et la plus géniale du cinéma «Personne n'est parfait», qui donne un des plus grands finals de tous les temps, rien dans ce film ne l'est. Excepté le scénario de Billy Wilder et d'I.A.L Diamond très finement ciselé ponctué de sous-entendus sexuels irrésistibles, les dialogues pétillants avec des répliques cultes à la pelle, la mécanique d'un rythme infaillible qui ne laisse absolument aucun instant de répit, le sublime des costumes d'Orry-Kelly, la mise en scène d'une élégance folle que ce soit au niveau d'une superbe photographe en noir et blanc qu'au niveau du choix des cadrages ainsi que des décors, des maquillages impeccables, de la musique et des trois chansons inoubliables, des seconds rôles tous exceptionnels avec une petite mention pour Joe E. Brown, de Tony Curtis au sommet de son art, de Marilyn Monroe dont la fragilité n'a jamais été aussi bien exploité et qui illumine chaque plan par son immense beauté et son talent et son aura uniques, de Jack Lemmon qui est tout simplement GENIAL et MONUMENTAL dans un rôle qui s'avère être un véritable danger pour les zygomates du spectateur, peut-être la plus grande performance comique du cinéma. En bref, il faut bien l'avouer «Certains l'aiment chaud» est une oeuvre absolument parfaite réalisé par un génie qui non content d'avoir déjà eu à son actif une poignée de chefs d'oeuvre dont le plus grand film noir de tous les temps (Assurance sur la mort), l'hommage et la critique les plus flamboyants sur l'Usine à rêves (Boulevard du crépuscule) se permet de réaliser la plus grande comédie de tous les temps, un chef d'oeuvre absolu, un monument du Septième Art et un film légendaire, tout cela en même temps. Merci, monsieur Wilder pour cette oeuvre qu'on se fatigue jamais de voir et de revoir.
Stephenballade

Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 1 126 critiques

5,0
Publiée le 04/11/2016
C’est vrai que c’est chaud. Pas dans le sens érotique du terme. C’est plutôt la situation qui l’est. Que voulez-vous ? Il y en a qui ont le don de se mettre continuellement en fâcheuses postures que personne ne se risquerait à leur envier. C’est le cas des deux compères Joe (Tony Curtis) et Jerry (Jack Lemmon), amis inséparables quelles que soient les circonstances. La ville de Chicago était reconnue pour être la capitale de la criminalité pendant la prohibition, et c’est justement là que se dessine le point de départ de la situation rocambolesque dans laquelle vont se retrouver nos deux larrons. Charleston, alcool, gangsters, tenues excentriques mais ô combien sexy pour certaines, Billy Wilder a mis en images avec une grande maîtrise son propre scénario (co-écrit avec I.A.L. Diamond) pour nous offrir un véritable festival de cabotinages savoureux. En terme de cabotinages, il n’y a pas à dire, Tony Curtis, et surtout Jack Lemmon (à qui je donne ma mention spéciale) s’en sont donnés à cœur joie, continuant de plus belle lorsque la splendide Marilyn Monroe les rejoint. Et quand je dis que c’est un festival, le mot est pesé. Mimiques, expressions corporelles, démarches ridicules, répliques hilarantes, un brin de caricatures : tout y est pour offrir un spectacle truculent au spectateur. En bonus, nous avons le charme irrésistible de Marilyn : un minois qui ne s’oublie pas, une paire de jambes attirant irrémédiablement les yeux (nous faisant regretter que les bas-couture ne soient faits si rares de nos jours), un corps de rêve magnifié par ses tenues. Et en plus, elle participe à ces fameux cabotinages, tout en alternant avec des moments en mode plus… cruche. C’est à se demander comment j’ai pu ne pas connaître ce film plus tôt tant la qualité artistique, l’immersion dans l’époque (costumes, musique et véhicules), et les qualités techniques sont bonnes. J’ai même adoré les plans glissant d’un sujet à un autre de la part du cinéaste, qui se permet même de donner un aspect cartoon à son film lors de la folle course-poursuite dans l’hôtel. "Certains l’aiment chaud" est un film audacieux qui bouscule certains tabous de l’époque avec beaucoup d’humour, et qui se termine sur la réplique la plus culte de toutes les répliques cultes. Malgré son millésime 1959, "Certains l’aiment chaud" a traversé un demi-siècle sans prendre une ride, et je veux bien manger mon ordinateur si il ne traverse pas un autre demi-siècle avec autant de fraîcheur. Une comédie trépidante à posséder absolument dans sa vidéothèque, ne serait-ce que pour la prestation de très haute-volée de Jack Lemmon, mais aussi celle de Tony Curtis (celui-là même qui faisait la paire avec Roger Moore pour la série "Amicalement vôtre") et de Marilyn Monroe. En résumé : 2 heures de pur bonheur. Un seul regret : l’absence d’un bêtisier, car à voir nous trois trublions, nous devinons aisément qu’ils se sont beaucoup amusés à donner vie à ce scénario, et il parait inconcevable de penser qu’il n’y a pas toute une collection de scènes tombées dans le "chutier"… entre les scènes ratées (Marilyn Monroe oubliait toutes ses répliques) et les fous rires… Mais bon, c’est ainsi : donc pas de bonus gratuit au générique de fin. Tant pis. On ne leur en voudra pas, hein ?
Alexis S.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 24 critiques

5,0
Publiée le 01/10/2016
On connaît pas cœur la réplique qui clôt ce chef-d'œuvre : « Personne n'est parfait.» Et cet phrase retrace parfaitement bien la philosophie de Billy Wilder. Certains l'aiment chaud est impressionnant, grâce à un casting trois étoiles. Marilyn qui embrasse Tony Curtis en lui mettant de la buée plein les yeux. Mais l'acteur dont on se souvient avec de l'enthousiasme, c'est évidemment Jack Lemon. En dansant avec Osgood, son riche milliardaire du tango jusqu'à pas d'heure. Et le film parle aussi de l'homosexualité : Joe (ou Joséphine), au début, n'aime pas son milliardaire, mais il (elle) va commencer à l'apprécié(e). Et même, l'aimer. Chicago, 1929. Deux musiciens sont poursuivis par des gangsters pour avoir assister à un règlement de comptes. Ils se travestissent en femme, maquillés et pomponnés dans un orchestre féminin. Ils vont bientôt croiser la route de la belle Sugar (Marilyn Monroe), une fille qui joue du ukulélé et qui boit en cachette. Elle aime les saxophonistes et les riches milliardaires à lunettes et chante « I want to be loved by you, pooh pooh pee dooh.» Le scénario est magique et a une audace implacable. C'est l'une des premières fois au cinéma, où l'on parle de travestis. De différent sexe. La preuve : « Les femmes, dit Joe à son meilleur ami, sont un sexe tout à fait différent.» Dommage, les critiques n'ont pas toujours était bonnes, et le film n'a pas trop eu de récompenses. Par exemple, il a été nommé six fois aux Oscars et le film est reparti (qu') avec l'Oscar des meilleurs décors et costumes. Le film que signe Billy Wilder reste un modèle de mise en scène et de style.
Mad Gump 10

Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 716 critiques

4,0
Publiée le 27/02/2016
Décidément Wilder s'est essayé à tout. Avec Certains l'aiment chaud, il livre une comédie rafraîchissante, aux situations drôles et décalées, avec des personnages attachants et d'excellents acteurs (en premier lieu Jack Lemmon, cabotonant joyeusement et la craquante Marylin). Pour moi ce film n'est pas parfait, mais comme le dit Osmond "Nobody (ici ce serait plus nothing) is perfect !".
gaut zila

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 140 critiques

4,5
Publiée le 10/01/2015
Dans des moments difficile comme ce début d'année, il est parfois bien de pouvoir rire un peu, comme par exemple avec cette excellente comédie classique que nous offre le réalisateur Billy Wilder. L'histoire de deux hommes qui vont décidé de se travestir pour se faire engager dans un orchestre féminin et ainsi échapper à des mafieux. Mais quand ils tombent amoureux de la chanteuse, Sugar, pourront ils rester des femmes ? Vous en doutez, la situation va donner lieux à des quiproquos et des situations particulièrement hilarante. Le film tiens d'ailleurs de nombreux sous entendus sexuelles, dans son titre déjà, mais aussi dans les dialogues en général. Le coté hommage/parodie aux film de mafieux des années 30 se fait voir et donne encore plus de second degrés au film ( l'homme qui joue avec sa pièce ). Les acteurs sont fantastiques, Tony Curtis et Jack Lemmon sont excellents dans leurs rôles ( j'adore la version féminine de Lemmon ) et bien sûre, Marilyn Monroe, véritable star capricieuse sur le tournage ( retards, caprices, difficulté à retenir ses répliques... ) mais aussi sur l'écran, elle est magnifique. J'adore le personnage de Joe E. Brown ( à savoir Osgood Fielding III ) qu'il interprète très bien, surtout dans ce final épique : spoiler: "Nobody's perfect"
Estonius

Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 3 016 critiques

5,0
Publiée le 08/01/2014
Le réalisateur joue dans plusieurs registres du comique, le comique de situations, les bons mots, le burlesque et même l'humour noir. Ce qui n'empêche pas le film d'être aussi une réflexion sur l'être et le paraître qui vaut parfois son pesant de cacahuètes. L'interprétation du trio vedette est impressionnante avec un Jack Lemmon au somment de son talent et une Marilyne Monroe ensorceleuse (et il faut voir la robe avec laquelle elle se ballade !). La mise en scène est très inventive, bref même si le film est plus souriant qu'hilarant on passe un excellent moment.
Truman.

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 1 350 critiques

4,5
Publiée le 19/11/2013
Une magnifique comédie, voilà la seul chose qui me vient a l'esprit une fois le "The End" arrivé, c'est drôle, original décalé et c’est beau, que dire de plus ? Que le scénario est bien écrit et la réalisation vraiment bonne ? Qu'il y a d'excellents acteurs ? Beaucoup et peu de chose a dire si ce n'est que ce film est juste merveilleux jusqu’à sa dernière réplique "- I'm a man. - Well, nobody's perfect" . L'idée sur laquelle repose le film n'est pas original a l'heure actuel car elle a deja été exploitée pleins de fois mais pourtant elle reste surement ce qu'il y a de mieux dans le genre . En 1929 deux musiciens fuient Chicago car ils sont témoins d'un meurtre par des mafieux, ils vont donc se déguiser en femmes pour intégrer une troupe de musiciennes . On se retrouve avec une excellente réalisation et si je ne devais citer qu'une scène ce serais celle ou Marilyn Monroe et Tony Curtis s'embrassent sur le yacht tandis que l'on passe a l'autre couple qui dansent sur de la musique mexicaine . La transition est vraiment excellente . L'humour est toujours présent sans jamais en faire des tonnes, c'est drôle, décalé, pétillant et ça redonne le moral . Chaque scènes est un vrai bonheur ou les acteurs sont absolument merveilleux . Marilyn Monroe est probablement dans son meilleur rôle, charmante et plus belle que jamais . Bref comment ne pas aimer ce film ? On a des mafieux, de l'alcool, des femmes, de l'humour, de la joie, des morts, des types travestis, des dialogues parfaitement bien écrit et des situations loufoque . Une splendide comédie tout simplement .
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top