Mon AlloCiné
    Certains l'aiment chaud
    note moyenne
    4,2
    7700 notes dont 311 critiques
    57% (176 critiques)
    31% (95 critiques)
    8% (25 critiques)
    4% (12 critiques)
    1% (2 critiques)
    0% (1 critique)
    Votre avis sur Certains l'aiment chaud ?

    311 critiques spectateurs

    nekourouh
    nekourouh

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 686 critiques

    3,5
    Publiée le 18 janvier 2012
    La comédie la plus folle et certainement une des plus écrites de tous les temps.
    LEPELTIER E
    LEPELTIER E

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 142 critiques

    5,0
    Publiée le 16 décembre 2012
    Une comédie de Billy Wilder qui est encore un chef-d'oeuvre , un film qui n'a pas vieilli .
    Bcar
    Bcar

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 117 critiques

    4,5
    Publiée le 23 décembre 2010
    Une excellente comédie avec un scénario largement plus recherché que dans bien des films de genre. Les acteurs sont magistraux avec a l'heure tête un Jack Lemmon hilarant et une Marilyn Monroe resplendissante. On se trimbale de situations loufuques en situations burlesques, un vrai grand plaisir.
    AlphaWolf
    AlphaWolf

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 337 critiques

    3,5
    Publiée le 23 août 2013
    Some Like It Hot, comédie hautement estimée de Billy Wilder, s'appuie sur une intrigue originale, franchement décalée et osée pour l'époque (1959), où les dialogues, savoureux et incroyablement bien écrits, fusent pendant deux heures. On se plait à suivre les aventures de ces deux travestis très bien interprétés par le duo Curtis-Lemmon, auxquels vient se greffer entre autre une Marylin Monroe un ton en-dessous bien que raccord avec son personnage. Globalement, le potentiel comique de cette histoire est bien exploité, même si l'évolution des mœurs fait que et ce qui paraissait improbable et cocasse à l'époque ne choque plus grand monde aujourd'hui. D'autre part, le scénario traverse parfois quelques creux avec des scènes à rallonge à l'image de celle du bateau qui parait interminable, et, bien que la mise-en-scène soit réussie, sans être extraordinaire, on peut se questionner sur l'intérêt des intermèdes musicaux, qui s'apparentent plus à des passages promotionnels pour Monroe. Mais, malgré ces quelques défauts, Some Like It Hot reste tout de même une valeur sûre du genre comique.
    zanskar
    zanskar

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 271 critiques

    5,0
    Publiée le 20 novembre 2008
    Un film mythique, très drôle ! L'histoire de deux musiciens obligés de se travestir pour échapper à la mafia locale. Les dialogues sont enlevés, Marilyn est superbe et le scénario fait mouche. On en redemande !
    Litmanen
    Litmanen

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 83 critiques

    1,0
    Publiée le 23 septembre 2008
    Tout cela a beaucoup vieilli...Si ma note est sévère, c'est avant tout parce que l'ensemble des critiques m'apparait bien surfait, il reste tout de même le coté "années 50" qui rend ce classique attrayant et amusant par moments.
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 150 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    1,0
    Publiée le 5 juin 2013
    Les gags présent dans certain l'aiment chaud son éculés,j'ai beau apprécier le cinéma de Wilder ce film ne m'a jamais fait rire. Pourtant l'homme sait faire de la comédie et de la très bonne comédie,ce film me déplait,car son humour est réellement celui d'une autre époque. L'époque ou l'on riait à la simple vue d'un travesti,voila sur quoi joue le film sur des clichés et des blagues faciles. Le jeu de Jack Lemmon grimaçant ne fait qu'enfoncer encore un peut plus le métrage dans un humour passéiste. Ayant commencé ma découverte du cinéma de Wilder par ce film j'ai eu une certaine réticence à découvrir le reste de son œuvre. Pourtant des films comme Un, deux, trois, ou Témoin à charge sont de véritables bijoux d’écriture et de rythme bien plus efficace et fin que celui-ci qui est classé au rang de chef d’œuvre.
    luckyduke
    luckyduke

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 119 critiques

    2,5
    Publiée le 7 mars 2009
    Probablement la plus connue des comédies de Billy Wilder, Certains l'aiment chaud réunit un célèbre trio d'acteurs : Marylin Monroe joue une femme fatale écervelée qui se laisse facilement séduire, Tony Curtis et Jack Lemmon sont les témoins d'un meurtre choisissant de se travestir pour échapper à la mafia. Démarrant comme un film de gangsters du temps de la prohibition, l'histoire est un peu longue à se mettre en place. Elle tourne alors vers la comédie légère, au ton badin voire égrillard, qui entraîne ces deux travestis et leur amie dans une suite de quiproquos souvent drôles, parfois vulgaires. Le film nous offre de temps à autre de beaux passages musicaux, Marylin Monroe y interprétant avec talent des chansons comme « I’m through with love » et « I wanna be loved by you » qui contribuèrent à en faire l'icône que l'on connaît. Les acteurs sont plutôt talentueux mais leurs personnages restent malheureusement très peu attachants. La mise en scène n'a rien de bien originale mais remplit son office correctement. Les aventures de notre trio se concluent par cette célèbre réplique – pour le moins équivoque : « Nobody's perfect ! ». Sans aucun doute, Certains l'aiment chaud ne l'est pas non plus mais est pourtant à connaître, ne serait-ce que pour constater que sa réputation est assez surfaite et pour passer, malgré tout, un moment divertissant.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 29 mai 2011
    Je le dis souvent, difficile de juger un vieux film. Un passage énorme, vous savez lequel. Sinon, c'est pénible, lourd, gras, pas du tout à la hauteur des acteurs...
    dai72
    dai72

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 630 critiques

    2,5
    Publiée le 9 septembre 2012
    Très loin de la comédie à laquelle je m'attendais. Ce film présenté comme un grand classique, comme un chef d'oeuvre, comme une merveille m'a finalement déçu. Je n'ai pas beaucoup ri, ni même souri. J'ai adoré la performance de Jack Lemmon, moins celles de Tony Curtis et de Marilyn Monroe. Quant au scénario, il est composé de très bonnes idées mais aussi de moins bonnes et ce sont ces dernières qui dominent malheureusement. Une comédie moyenne à mon goût !!
    calamarboiteux
    calamarboiteux

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 440 critiques

    2,5
    Publiée le 19 septembre 2008
    Deux musiciens au chômage, ayant assisté par hasard au massacre de la Saint Valentin à Chicago en 1929, se travestissent et s’engagent dans un orchestre de femmes partant pour la Floride pour fuir les mafiosi à leur poursuite. Comédie au final célèbre (nobody is perfect), le film vaut pour le jeu des acteurs, les chansons de Marylin Monroe (Nobody but you, I’m thru with love), les clins d’œil au film Scarface (H. Hawks) et plus généralement aux films noirs américains d’avant guerre, et certaines scènes fort drôle (scène d’ouverture, orgie dans le train, congrès de la mafia, scène finale). Le scénario, typique d’une comédie qui doit se finir bien, est assez ingénieux, les dialogues quelquefois savoureux. Mais l’ensemble manque de rythme, l’humour en relation avec les travestis est souvent pesant, voire vulgaire, certaines scènes s’étirent sans raison, d’autres virent à la farce grossière. Tout comme dans « A foreign affair », les chansons cassent le rythme et procèdent d’un mélange des genres qui fait prendre de la distance par rapport à l’histoire. Le spectateur devient alors analyste, ce qui est peu propice au rire. Une production qui s’avère surévaluée au regard des critères de l’an 2008.
    Rose-Bud
    Rose-Bud

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 13 critiques

    2,5
    Publiée le 30 décembre 2008
    Etrange comme il est impossible de définir la recette exacte d'un film "mythique". Qu'est ce qui fait de "Certains l'aiment chaud" une légende ? Quel est l'élément fédérateur ? Dans ce film, si l'on met en lumière des thèmes relativement osés pour l'époque, il n'en reste pas moins une certaine dose de consensus. Le scénario se deroule a vitesse reguliere, les gags sont évidents, la mise en scène et l'esthétique sont plutôt classiques, les jeux des acteurs finalement vite lassants car les personnages n'évoluent pas et sont enfermés dans les carcans du cliché. C'est un film qui reprend les ingrédients infaillible de la comédie americaine des années 50'et n'y apporte finalement pas beaucoup de nouveauté.
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 1 023 critiques

    2,5
    Publiée le 26 octobre 2008
    Et si la féminité se résumait à une apparence, se réduisait à la plus futile des existences ? «Some like it hot» (USA, 1959) de Billy Wilder interroge la place de la femme dans le monde, par le truchement du film noir et de la comédie. Genres, dans cette période hollywoodienne, quasi-exclusivement occupés par la gent masculine, ils se trouvent imbriqués dans la même narration, se jalonnant par alternance pour stimuler les aventures du trio comique. Fuyant un syndicat du crime, le duo de musiciens Joe et Jerry sont obligés de se costumer en femme et d’en adopter le comportement pour pouvoir partir en Floride dans un orchestre exclusivement féminin. La figure de la femme, outre de ridiculiser des hommes contraints au travestissement, devient un lieu de sûreté, un outil de leurre pour échapper à la brutalité des hommes. L’autre femme du film (et quelle femme !) dispose du corps, de la voix délicate et de l’innocence du jeu de Marilyn Monroe. Dupée, elle côtoie la forme féminine de Joe et sa forme masculine. Désireux de sortir avec elle, le personnage de Tony Curtis joue un double jeu pour séduire la belle femme, la considérant comme stupide et crédule. Wilder est sévère avec ses personnages, il les soumet à une agitation perpétuelle qui, au lieu de les servir, les transforme en pantins ridicules, assujettis à la pauvre facilité des hommes et des femmes. Quand, dans la séquence finale, Jerry révèle au milliardaire infantile tombé sous son charme qu’il est un homme, celui-ci lui répond : «Nobody’s perfect !». De ne pas être une femme, Jerry se révèle quelque peu imparfait. Wilder fait de la femme une figure parfaite, du fait qu’elle soit celle qui, après la tempête, réussisse seule à survivre. Dans le bateau final qui fuit, demeurent un ancien travesti, une femme plantureuse, un riche efféminé et un homme-femme. Le cynisme légendaire de Wilder s’attarde sur les hommes qui se réduisent au vulgat du crime sans épargner la stérile négligence des femmes.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 29 novembre 2012
    "Certains l'aiment chaud" vieillit mais c'est toujours aussi bon! Inoubliables Tony Curtis et Jack Lemmon. Marilyn sublime le film par sa beauté et son charisme. Un grand classique de la comédie US.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 922 abonnés Lire ses 2 632 critiques

    4,0
    Publiée le 1 janvier 2009
    Ce film n'est certes pas parfait, mais on se sent bien en le regardant, la chute est pas mal… le trio d'acteur est sympathique… mais avant l'apparition de Marilyn on s'ennuie un peu… mais heureusement elle vient très vite faire décoller les intrigues. Pour un bon film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top