Mon AlloCiné
    Vingt mille ans sous les verrous
    note moyenne
    3,4
    20 notes dont 5 critiques
    20% (1 critique)
    0% (0 critique)
    80% (4 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Vingt mille ans sous les verrous ?

    5 critiques spectateurs

    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 788 abonnés Lire ses 5 002 critiques

    3,0
    Publiée le 9 septembre 2014
    C'est sûr que depuis, il y en a eu des films et des séries sur l'univers carcéral. Reste que nous sommes alors en 1932, et que si l'on verra nettement plus hallucinant par la suite, « 20 000 ans sous les verrous » reste une œuvre solide, réalisé avec un très grand professionnalisme (Michael Curtiz oblige) et se regardant avec intérêt du début à la fin. Les ressorts sont parfois un peu faciles et codifiés, mais cela est suffisamment bien fait et efficace pour que ça passe sans trop de problème. Il faut dire que lorsque vous avez Spencer Tracy comme acteur principal, cela donne tout de suite une force, une intensité supplémentaire à une histoire certes classique, mais crédible, humaniste et finalement sans grande concessions, à l'image d'un dénouement vraiment émouvant. Du bon cinoche.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1540 abonnés Lire ses 8 693 critiques

    3,5
    Publiée le 12 décembre 2012
    Curieux titre que ce "20,000 Years in Sing Sing" (un titre à la Jules Verne) mais oeuvre dèpouillèe et dure de Michael Curtiz relatant la rèdemption obtenue, de manière perverse, par un criminel qui endosse un meurtre qu'il n'a pas commis! Même si James Cagney avait ètè prèssenti pour jouer le rôle de Tommy Connors, Spencer Tracy se montre en tout point remarquable! Curtiz èvoque avec brio les annèes cumulèes de tous les prisonniers de Sing-Sing et non par une sentence dont aurait ètè frappè le personnage principal! En effet la condamnation de Tracy / Connors reflète bien le rèalisme social de cette èpoque (nous sommes ici en 1932). Enveloppèe d'une douce lumière avec comme toujours cet extraordinaire regard, Bette Davis fait des merveilles en petite amie de gangster! il en sort au final un classique des Studios Warner qui a su vieillir même avec ces 80 ans au compteur...
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 19 octobre 2013
    Le film a plutôt bien vieilli malgré quelques raccourcis pas très bien venus faute de budget sans doute. Spencer Tracy assure une bonne prestation avec une Bette Davis très mimi.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 346 critiques

    5,0
    Publiée le 8 février 2009
    1 h 15 ! Pas une minute de plus pour faire de ce "20.000 years in Sing-sing" une oeuvre de référence de l'univers carcéral américain. D'une modernité sidérante (la vision des années de détention sur les prisonniers est une trouvaille incroyable !!), ce nouvel opus de Michael Curtiz offre une fois encore à ses deux acteurs fétiches, Spencer Tracy et Bette Davis, l'occasion de montrer tout leur talent. A des années lumières des rôles stéréotypés des "premiers parlants", "20.000 years in Sing-sing" dégage au contraire une maturité et une épaisseur peu commune. Un pur bijou.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 1 476 critiques

    3,0
    Publiée le 26 février 2016
    Cela fait du bien de revoir de tels films, non pour leurs qualités justes moyennes mais pour toutes les belles pensées généreuses qu’ils contiennent. Ce cinéma utopique, idéaliste, loin du réel tout en s’en inspirant fait du bien. D’abord, il distrait ce qui est son but principal, ensuite il joue sur les bons sentiments qui existent chez tous même s’ils sont enfouis sous des couches d’individualisme. C’est le douzième film de Tracy (32 ans) et le quatorzième pour Bette Davis (26 ans), ils sont très bien tous les deux même si Tracy en fait beaucoup. C’est surtout Arthur Byron, le directeur de la prison qui se remarque, sa maturité (60 ans) lui confère un grand poids. Comme d’habitude l’écriture cinématographique de Curtiz est limpide, on suit les péripéties dans le confort en comprenant tout ce qui permet de mieux apprécier les moments d’émotion. Le plus intense entant celui qui voit Tom saisir la main du directeur pour l’empêcher de trembler. Coté documentaire on voit bien la prison de Sing-Sing située près de New-York et qui était à coté d’uns carrière de marbre dans laquelle les prisonniers travaillaient. C’est montré à un moment. Le plus gros défaut étant malgré tout de ne pas prendre au sérieux les années de prison et les années qui défilent durant les deux génériques (initial et final) semblent d’une grande légèreté, c’est affaire de point de vue.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top