Mon AlloCiné
RBG
note moyenne
3,7
66 notes dont 10 critiques
10% (1 critique)
40% (4 critiques)
40% (4 critiques)
0% (0 critique)
10% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur RBG ?

10 critiques spectateurs

velocio

Suivre son activité 267 abonnés Lire ses 2 006 critiques

3,5Bien
Publiée le 08/10/2018

Il est infiniment probable que la très grande majorité des français n’ont jamais entendu parler de Ruth Bader Ginsburg. C’est pourtant une spécialiste du droit qui a bataillé toute sa vie contre toutes les formes de discrimination liées au sexe dans son pays, les Etats-Unis. En 1993, elle est devenue l’un des personnages les plus importants de ce pays lorsqu’elle a été nommée Juge à la Cour Suprême des Etats-Unis par Bill Clinton. A l’instar de "Chavela Vargas", ce documentaire distribué l’an dernier et consacré à une grande figure de la chanson mexicaine presque inconnue dans notre pays, "RBG" va donc permettre au public français de faire connaissance avec une femme peu connue chez nous mais extrêmement populaire (ou détestée !) de l’autre côté de l’Atlantique. Ce film passionnant et souvent émouvant présente en plus l’intérêt de nous faire mieux connaître la façon dont peut évoluer la législation aux Etats-Unis et de nous faire comprendre pourquoi la désignation par Donald Trump du remplaçant du juge Anthony Kennedy, conservateur modéré, est si importante.

AnnickC

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

4,5Excellent
Publiée le 10/10/2018

Quel destin ! Un film passionnant et émouvant sur cette juge à la Cour Suprême des États-Unis, une femme de tous les combats, qui s'est battue toute sa vie pour l'égalité des droits et qui est toujours en poste. Un film qui remonte le moral quand on voit cette petite dame se battre avec autant de ferveur ! Une très belle découverte et un vrai baume au coeur !

Rob C.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 5 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/10/2018

je viens de voir ce film bouleversant. RBG est une femme formidable. Ce film donne la pêche et surtout l'envie de défendre toutes les causes justes. Elle s'est battue toute sa vie et a fait avancer les droits de femmes grâce à sa ténacité, son calme, sa justesse, bravo Madame. Vive RBG !!!

Zebrakelo

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 22 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 20/10/2018

Aïe les yeux : pourquoi ce film est-il passé au cinéma et non à la télévision ? Entre BO, typo, montage et effets, on ne sait quoi dire tellement c'est médiocre. Certes la personne de Notorious RBG a une personnalité et c'est une bonne idée de faire une bio sur elle, mais s'il vous plaît, un peu de respect pour le cinéma : ce reportage (car il ne mérite même pas l’appellation de documentaire vu qu'il n'y a rien d'artistique, ou sinon d'artistique raté) devrait passer sur petit écran sur NRJ12.

Cinephille

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 471 critiques

4,0Très bien
Publiée le 19/11/2018

C’est un film qu’il faudrait montrer régulièrement dans les écoles tant il est riche d’enseignement sur les droits des femmes, le pouvoir du droit, la force de la discrétion et du compromis. On y comprend très bien comment fonctionne dans les grandes lignes le système judiciaire américain. Le film est également bien fait dans le dosage entre vie publique et vie privée de cette grande juge ainsi que sur le paradoxe de cette femme discrète devenue une rock-star.

djams

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 52 critiques

3,5Bien
Publiée le 05/11/2018

Je ne connaissais pas cette dame et le film m'a permis de faire sa connaissance ce qui est un bon point. Cependant il est orienté d'un point de vue pro-RBG. Il manque donc un point de vue vraiment contradictoire Spoiler: surtout qu'en début de film de nombreux témoignages hostiles envers elle sont exposés mais jamais expliqués par la suite dans le documentaire.

Gfa Cro

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 430 critiques

4,0Très bien
Publiée le 18/10/2018

Vu et avis le 20181017 C est très bien, rgb est sûrement une femme exceptionnelle, mais je trouve le film trop didactique, bien pensant et démagogique. C est surtout, sa vie son œuvre. Je n ai pas senti de point de vue personnel des réalisateurs. Je trouve que le film se contente trop de la poser en figure hiératique et se retranche en permanence derrière elle. Même lorsqu elle parle de trump, le film n en profite pas pour explorer les répercussions que cela a eu, comment elle en a été affectée, l analyse de la situation me semble un peu légère (craindre que cela peut affecter son jugement ? Pourquoi ne pas l avoir déjà dit lorsque en temps que juge suprême elle a eu à traiter de discrimination sexuelle ?). A aucun moment dans le film, il ne va bien loin dans ses analyses. Le film reste superficiel et en devient parfois un peu lassant. Ainsi, lorsque ellle est interrogée sur la fin du mandat d Obama, le film me semble paresseux sur le sujet. Il aurait pu interroger les sens en questions pour qu ils rapportent leur version de sa réponse, leur analyse a eux. Globalement le film est bien mais reste trop superficiel. J ai trouvé en revanche que le film traite très bien de sa relation avec son mari.

Ufuk K

Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 656 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 14/10/2018

" RBG " pressenti pour une nomination au oscar et plébiscité par la presse est un documentaire qui m'a un peu déçu. En effet j'ai trouvé l'histoire de cette célèbre juge de la cours suprême aux États Unis trop académique cependant celui- ci est instructif sur les combats de cette juge pour défendre les femmes et minorités d'Amérique.

Yves G.

Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 1 446 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/10/2018

Ruth Bader Ginsburg est juge à la Cour suprême américaine. Nommée en 1993 par Bill Clinton, elle appartient à son aile progressiste. Les opinions qu'elle y a défendues, sa courageuse résistance à la maladie, ses lunettes immenses, son chignon sévère et le col en dentelle dont elle orne sa toge ont fait d'elle une idole. Le documentaire que lui consacrent Betsy West et Julie Cohen participe à cette starmania, en attendant son biopic dont la sortie est prévue pour la fin de l'année aux États-Unis. Rien ne prédisposait pourtant cette timide jeune fille, née à Brooklyn en 1933 dans une modeste famille juive, à une telle célébrité. Élevée dans le culte de l'excellence, elle suit des études de droit à Cornell - où elle rencontre à dix sept ans à peine son mari d'un an plus âgé qu'elle - à Yale puis à Columbia. Elle devient avocate et plaide devant la Cour suprême plusieurs affaires qui permettront, dans les années soixante-dix, la reconnaissance progressive des droits des femmes : "Frontiero v. Richardson" en 1973, "Weinberger v. Wiesenfeld" en 1975... Infatigable travailleuse, cette femme chétive et discrète est nommée juge à la Cour d'appel de Washington en 1980 par Jimmy Carter. Treize ans plus tard, elle est la deuxième femme à faire son entrée à la Cour suprême. En 1996, elle joue un rôle déterminant dans l'affaire "United States v. Virginia" où la Cour censure le règlement de l'Institut militaire de Virginie qui réservait l'accès de la scolarité aux hommes. Mais ce sont ses opinions dissidentes dans une Cour de plus en plus conservatrice qui la font accéder à la célébrité : dans "Bush v. Gore" qui clôt au profit du candidat républicain le contentieux de l'élection présidentielle de 2000, dans "Ledbetter v. Goodyear" en 2007 où la Cour rejette la requête d'une employée victime de discrimination salariale au motif que sa requête est tardive alors que cette tardiveté avait pour cause l'ignorance dans laquelle elle avait longtemps été maintenue de cette discrimination (cette décision allait conduire l'administration Obama à modifier les règles de prescription en cette matière), etc. Ruth Ginsburg n'est pas la juge la plus progressiste de la Cour suprême. Sonia Sotomayor, nommée en 2009 par Barack Obama, y défend des positions plus radicales. Pour autant elle est devenue une égérie. Elle n'a rien fait pour nourrir un tel engouement. Mais on sent qu'il ne lui déplaît pas. Sans doute apparaît-elle comme un môle de résistance aux inquiétantes dérives de l'administration Trump. Un môle d'autant plus précieux que, depuis la nomination controversée à la Cour suprême de Brett Kavanaugh, quatre jours avant la sortie de "RBG" en France, la Cour penchera de plus en plus en faveur des conservateurs. Le documentaire de Betsy West et Julie Cohen n'est guère original. Comme il est de coutume, il mêle photos d'archives et interviews contemporaines. Mais son sujet est si intéressant, la personnalité de Ruth Ginsburg si attachante que "RBG" constitue une découverte passionnante.

Stéphane C

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 338 critiques

4,5Excellent
Publiée le 12/10/2018

Un documentaire passionnant et très émouvant. Ruth Bader Ginsburg a été toute sa vie une figure emblématique du féminisme progressiste mais surtout une exceptionnelle juriste, avocate de toutes les formes de discrimination (y compris envers les hommes), laissant un héritage précieux à une Amérique profondément secouée...

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top