Mon AlloCiné
    Shanghai Express
    note moyenne
    3,8
    70 notes dont 15 critiques
    13% (2 critiques)
    27% (4 critiques)
    47% (7 critiques)
    13% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Shanghai Express ?

    15 critiques spectateurs

    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    3,5
    Publiée le 5 juillet 2014
    Le film n'est pas sans défaut : L'intrigue est très faible (et peu crédible), Clive Brook qui tient le premier rôle masculin n'est pas à la hauteur. La galerie de personnages secondaires (les voyageurs) ne vole vraiment pas très haut. On ne peut par ailleurs s'empêcher de penser à "Boule de Suif" de Maupassant, mais ce dernier contrairement à Sternberg ne s'encombrait pas d'une "morale chrétienne" lourdingue et pénible. D'un autre côté, le film est un hommage à Marlène, rayonnante, impériale, superbement photographiée et faisant preuve d'un professionnalisme étonnant. Et puis il y a aussi ces travellings de folie qui donnent le tournis avec l'utilisation judicieuse de la géométrie des trains de voyageurs et cette reconstitution des mouvements de foule qui est magistrale. (quoique la scène où les soldats sont fusillés, soit ratée). Un assez bon film possédant des qualités certaines, mais qu'il convient de ne pas surestimer.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 232 abonnés Lire ses 363 critiques

    3,5
    Publiée le 21 octobre 2015
    Après une mise en place laborieuse, il faut attendre que le train se mette en marche pour que "Shanghai Express" démarre. Ce qui fait la beauté du film, malgré ses défauts, c'est une tension continue entre la comédie, portée par une galerie de personnages secondaires particulièrement attachants, et le drame, provoqué par la trame amoureuse. À ce propos, ce n'est pas tant la rivalité simpliste entre Henry Chang (Warner Oland) et Harvey (Clive Brook) qui intéresse, mais la relation passée entre Harvey et Shanghai Lily, dont le hors-champ relaye l'émotion grâce à une écriture précise et subtile et une interprétation de haute volée. Si les moments de pur romantisme sont magnifiques et donnent au film un caractère aérien, tel le premier baiser entre les deux personnages principaux, "Shanghai Express" se révèle boiteux dans la façon dont sa narration est conduite, quelque peu déséquilibré par un manque de fluidité dans les transitions de certaines scènes, en particulier les plus sombres. Josef von Sternberg aura en tout cas livré une proposition de cinéma singulière et aura surtout filmé avec un désir criant la sublime Marlène Dietrich, à la fois impériale et fragile en objet aimé au cœur brisé.
    joliguimapou
    joliguimapou

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 107 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Typique de son auteur, cette troisième collaboration entre le grand Sternberg et la non moins grande Marlene Dietrich débouche sur une oeuvre flamboyante, d'une totale clarté, où la complexité des émotions véhiculées et de la virtuosité époustouflante de la mise en scène devient purement et magiquement d'une fluidité et d'une limpidité exemplaire. Un bijou à redécouvrir.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1561 abonnés Lire ses 8 722 critiques

    3,5
    Publiée le 31 juillet 2011
    Faut-il croire que la prèsence de Marlène Dietrich fut un handicap pour Josef von Sternberg ? il faut croire que non car le cinèaste accouche d'un très joli succès commercial pour "Shanghai Express", le plus important du tandem! Marlène est somptueusement habillèe dans cette Chine fantaisiste! Autour de cette aventurière, Clive Brook, Warner Oland et Anna Ma Wong complètent la distribution dont le dècor a nècessitè la reconstitution en studio d'une ville orientale dans tous ses aspects! On peut aussi verser une larme en voyant Dietrich, accoudèe à la porte d'un wagon, que Sternberg a placè dans son film! Un plan interminable et dont on ne souhaite qu'il ne finisse jamais, plan si beau, si tendre et si cruel que, lorsqu'il cesse, on ressent comme un craquement, une première approche de la mort...
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 575 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    4,0
    Publiée le 27 juillet 2009
    Un huis clos qui se révèle dès les premières minutes très prenant grâce à une intrigue où les rebondissements sont nombreux et la galerie de personnages haute en couleur toute comme les acteurs qu'ils les incarnent. Les poncifs sur les chinois sont bien sûr présents dans ce film mais sont beaucoup moins nombreux que je ne l'aurais imaginé. Mais «Shanghaï Express» est surtout un film Josef von Sternberg-Marlene Dietrich. Avec une photographie en noir et blanc d'une beauté à couper le souffle, le réalisateur utilise à merveille la photogénie de son actrice fétiche et franchement je n'exagère pas quand j'écris que certains plans d'elle dans ce film sont des véritables oeuvres d'art. Jamais un cinéaste n'a jamais autant sublimé une actrice. Rien que pour cette raison, ce film doit être absolument vu.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 352 abonnés Lire ses 371 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juin 2013
    Je me méfie des vieux films des années 30 Je trouve qu'ils portent souvent les traces du cinéma muet : des éclairages surexposés, des mimiques outrées, des scénarios hachés. J'ai longtemps cru qu'avant Citizen Kane, le cinéma n'avait pas grand intérêt. Shanghai Express m'a d'autant plus frappé qu'il date de 1932. Alors qu'à la même époque, Jean Vigo - qu'il est de bon goût de porter aux nues - peine à dégager le cinéma français du XIXème siècle, Josef von Sternberg filme Marlène Dietrich, sa muse, avec une étonnante modernité. Jouant le rôle d'une demi-mondaine, elle voyage à bord d'un train entre Pékin et Shanghai en compagnie d'une brochette d'individus caricaturaux : un médecin anglais dont elle fut jadis amoureuse, un prêtre, un trafiquant d'opium allemand, un officier français rayé des cadres. Le train est intercepté par les forces rebelles qui menacent d'exécuter le médecin. L'intrigue est théâtrale : un seul lieu (le wagon de chemin de fer), une demi-douzaine de personnages, une action linéaire. Pas un instant à retirer des 80 minutes que dure le film. Une Chine de pacotille, tournée en studio par un réalisateur qui n'y avait jamais mis les pieds. Mais une Chine où tous les travestissements, toutes les aventures deviennent possibles (comme la première Guerre mondiale qui constituait le cadre de "Agent X27") Et surtout une Marlène Dietrich sublimissime, follement élégante, merveilleusement éclairée (chaque gros plan ressemble à une photo du studio Harcourt) et terriblement amoureuse. Une Star avec un grand S (mais pas deux)
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 2 113 critiques

    5,0
    Publiée le 17 août 2017
    Marlène Dietrich la muse de Von Sternberg est cette fois-ci transportée en Chine où elle campe une « côtière », c’est-à-dire une aventurière qui sème le trouble dans les villes où elle séjourne. Quand on parle de troubles, il faut penser aux cœurs des hommes qui chavirent devant Shanghaï Lily. Dans le train qui la mène à Shanghaï elle est entourée d’une myriade de voyageurs dont un officier britannique qui a autrefois succombé à ses charmes mais qui a fini par la quitter (comment est-ce possible ?). Le train sera bloqué par des révolutionnaires qui seront à leur tour arrêtés. Entre les deux, Shanghaï Lily sera la victime d’un odieux chantage auquel elle succombera pour sauver son bel officier britannique qui ne veut pas croire à son amour sincère. L’intrigue n’est bien sûr qu’un prétexte pour mettre Dietrich en valeur et une fois de plus on se laisse prendre au jeu grâce aux sentiments que Marlène sait faire passer au-delà de l’écran. Les éclairages de Sternberg sont un écrin magnifique pour le visage de la star et l’exotisme finit d’achever le tableau. Que dire de plus sinon que la vue de la locomotive à vapeur longeant une rue au raz des maisons et au milieu des animaux de ferme est saisissante et vous emporte exactement là où Sternberg le veut.
    il_Ricordo
    il_Ricordo

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 407 critiques

    4,5
    Publiée le 10 octobre 2011
    Un photographie inoubliable signée Lee Garmes capte à merveille chacun des mouvements de Marlene Dietrich. Josef von Sternberg dirige une fois de plus la star avec complicité et tendresse. L'intrigue n'est pas remarquablement innovante, mais l'esthétisme du film suffit pour lui donner une place de choix dans l'Histoire du Cinéma.
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 994 critiques

    3,5
    Publiée le 26 juin 2013
    Le cadre romanesque, confiné, est intéressant : un train, des gares. Une promiscuité qui avive les tensions et dévoile les personnages tels qu'ils sont et non tels qu'ils paraissent être. Une vraie traversée des apparences : un des hommes à bord s'avère être le chef des rebelles chinois ; le passager allemand avoue ses activités de trafiquant d'opium ; le général français continue d'afficher ses décorations alors qu'il a été démis de ses fonctions ; et la belle aventurière est en fait une amoureuse passionnée, prête à tous les sacrifices. Le contraire d'une femme fatale. Ce jeu sur les faux-semblants trouve son expression visuelle entre ombre et lumière, dans une atmosphère fantasmée. La photo, superbe, a rapporté un Oscar au chef op' Lee Garmes. Au cours d'une célèbre scène de prière, Marlene Dietrich, dans un halo, semble touchée par la grâce divine. Tout le film est à sa gloire et enrichit son mythe. C'est le plus gros succès commercial du tandem Dietrich-Sternberg. En France, à l'époque de sa sortie, la critique a fait la fine bouche, à l'exception de Jean Cocteau qui s'est enflammé et a entraîné le public dans les salles.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 15 juillet 2014
    Assez déçu car même si ont tient compte de l'age du film il faut dire que le scénario reste vraiment poussif. Le film garde surtout 2 atouts fatals Marlène Dietrich et Anna May Wong.
    keating
    keating

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 497 critiques

    3,5
    Publiée le 7 juin 2011
    Shanghai Express est l'une des collaborations mythiques entre le réalisateur Josef Von Sternberg et l'actrice Marlène Dietrich. Et en effet, il est difficile de le nier, il y a une harmonie incroyable entre les deux ! Le cinéaste parvient à sublimer son actrice déja très photogénique. Il lui donne également un rôle féminin assez fort, ce qui pour l'époque me semble novateur. Shanghai Lili, une espionne internationale qui vient déjouer les plans des hommes qui étaient en train de s'affronter. De train, justement, il est question puisque la majorité de l'intrigue se déroule le temps d'un voyage du Shanghai Express, présentant suspens et légèreté avec toute une galerie de personnages très réussis et souvent drôles (la vieille gâteuse, le français qui pige pas un mot d'anglais, ...). Des personnages bien écrits, des acteurs au top, une mise en scène appliquée ... que manque-t-il ? Un scénario ? Trop occupé à mettre en valeur sa Marlène et les autres personnages, Von Sternberg semble avoir oublié de prendre une vrai intrigue dans sa valise et nous sert des rebondissements pas crédibles du tout. C'est dommage car le film partait sur de bons rails. Le voyage reste malgré tout bien agréable et même un peu trop court!
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 78 critiques

    3,5
    Publiée le 8 octobre 2016
    Shanghai Express est un film plutôt bon. Contrairement à d'autres films de Josef von Sternberg (dont je ne suis pas un grand fan), j'ai trouvé qu'il se passait vraiment des choses dans celui-ci. Marlene Dietrich est toujours impeccable, son charme est indéniable et personne ne peut vraiment rester de marbre devant son charisme. Clive Brook constitue de son côté un bon partenaire masculin. L'histoire m'a pas mal accroché. Outre la romance entre les deux personnages principaux bien écrite (pleine de sentiments cachés et de non-dits), la narration est soumise à des évènements extérieurs (la guerre civile chinoise et les tensions géopolitiques entre les nations) qui donne plus de dimensions à l'histoire. Un bon film, à voir. Si vous n'avez jamais vu de film avec Marlene Dietrich, je vous recommande celui-ci.
    Yohan Marques
    Yohan Marques

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 64 critiques

    3,5
    Publiée le 13 janvier 2012
    Un homme, ex-amant déçu, et une femme, aux moeurs réputées légères, réapprennent à s'aimer au cours d'un voyage en train, dans un pays en proie à la guerre civile...Pour le scénario, c'est à peu prés tout. L'histoire, le cadre (une Chine de carton-pâte) n'existent que pour servir d'écrin à la plus belle des déclarations d'amour qu'un pygmalion ait pu faire à son égérie. Ce film est la 4ème collaboration entre Josef Von Sternberg et Marlène Dietrich et le cinéaste sait toujours aussi bien jouer sur les clairs-obscurs pour mettre en valeur son actrice fétiche. Il livre ainsi quelques unes des plus belles images de l'histoire du cinéma. Von Sternberg a certes fait Dietrich mais, à l'égal des grandes muses, c'est également Dietrich qui a fait Von Sternberg...
    Bertie Quincampoix
    Bertie Quincampoix

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 35 critiques

    4,5
    Publiée le 27 octobre 2015
    Chef d'œuvre réalisé en 1932, Shanghaï Express se révèle absolument magistral. L'action se déroule au moment de la guerre civile chinoise, dans un train reliant Pékin à Shanghai transportant plusieurs occidentaux. Dont la sublime Marlene Dietrich, qui pour sa quatrième collaboration avec Josef von Sternberg incarne une "aventurière" qui va retrouver au cours de ce voyage son ancien amant. Tour à tour drôle, dramatique et romantique, le film est superbement mis en scène et bénéficie d'un jeu de lumières et de costumes magnifiques.
    Cocobusiness
    Cocobusiness

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 382 critiques

    2,5
    Publiée le 30 août 2009
    Shanghai Express, 1932, de Joseph von Sternberg, avec Marlene Dietrich. Huis clos dans et autour d’un train de studio (remarquable locomotive crachant sa vapeur), traversant une Chine pleine de clichés sur fond de guerre civile, autour du personnage magique de Shanghaï Lily, femme fatale que se disputent un gentil capitaine anglais (ancien amant) et un vilain chef des bandits, homme raffiné et cruel. Bien entendu, l’histoire n’est qu’un écrin exotique pour la sublime Marlène, merveilleusement photographiée, surtout quand d’un geste ample, souple et circulaire, presque une caresse…elle allume une clope et pose sa main sur la hanche opposée…Ce qui me frappe dans la beauté du visage de Marlène, c’est l’extraordinaire modernité de ses traits et la luminosité de ses expressions.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top