Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Fils
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Fils" et de son tournage !

    Naissance du projet

    Le 23 mai 2013, Alexander Abaturov a appris la mort de son cousin Dima. Le réalisateur était de passage dans la ville de Lussas lorsqu'il a reçu cette triste nouvelle. Il a alors appelé son oncle et sa tante et ce sont eux qui l'ont consolé ! Il se rappelle :

    "Ma tante a compris que j’étais en état de choc et pour m’aider à surmonter cette épreuve, elle m’a suggéré d’en faire un film. J’estimais que c’était trop difficile et je pensais que j’en étais même tout à fait incapable. À mesure que le temps passait, je me suis raccroché à ce projet qui m’a permis de canaliser mes émotions et d’exercer mon art. Je ne m’étais jamais imaginé filmer ma famille un jour. Ce sont les aléas de l’existence qui m’ont amené à le faire. C’était important, pour moi, de garder un regard d’amour et de tendresse sur ma famille, tout en évi-tant d’emmener le spectateur là où il n’était pas à sa place."

    Au cœur de l'action

    En mémoire de Dima, des gens ont accepté d'aider Alexander Abaturov à faire ce film, tout en le protégeant lui et son équipe des FSB (Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie) qui n’appréciaient pas sa démarche. Le cinéaste se souvient :

    "Après, il a fallu obtenir des autorisations de hauts gradés. Mon oncle et ma tante, qui sont des personnes droites et respectées, ont intercédé auprès d’eux. C’est surtout grâce à ma complicité avec les jeunes soldats que les portes se sont ouvertes. Nous avons partagé un quotidien éprouvant, dormi sous les mêmes tentes, dans la forêt, sous la pluie, marché des kilomètres avec des sacs sur le dos. Le mien était rempli de matériel. J’ai souhaité filmer ces moments-là seul, pour garder cette proximité avec eux. Pour d’autres séquences, j’ai fait appel à un chef opérateur, un ami proche avec qui j’avais fait mon premier film Les Âmes dormantes."

    4 ans

    La fabrication du film a pris quatre ans, en comptant une année de montage et un tournage qui s’est réparti entre 2014 et 2016. Alexander Abaturov précise : "C’est un film fait avec des amis, pour la famille. Il m’a fallu être accepté dans cette communauté de militaires qui est très fermée."

    En musique

    Le montage de Le Fils est rythmique. Il traduit la violence des émotions et des sentiments là où ils ne peuvent s’exprimer, grâce à de subtils raccords. Alexander Abaturov explique être très influencé par la musique, même s’il y en a peu dans son documentaire : "J’en écoute lorsque je fais du montage. Pour Le Fils, j’ai pensé à la musique de Miles Davis. J’ai alterné une longue note qui nous happe, suivie de notes syncopées, destinées à casser le rythme.Le montage est un processus étrange. Chaque enchaînement, chaque raccord forment une phrase, un chapitre et des mots. En même temps, il n’y a pas de texte imposé. Les émotions et les sentiments m’intéressent plus que les idées ou les slogans."

    Alexander Abaturov

    Alexander Abaturov est né en 1984 en Russie. Diplômé de l’Université de Gorki, il devient journaliste à l’issue de ses études. En 2010, il arrive en France et rejoint le Master en réalisation documentaire de création à l’école documentaire de Lussas. En 2013, il réalise son premier film documentaire, Les Âmes dormantes, qui est sélectionné dans de nombreux festivals et primé au Festival Cinéma du Réel (Prix de l’Institut français). Le Fils est son premier long-métrage documentaire
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • La Reine des neiges 2 (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • J'accuse (2019)
    • Le Mans 66 (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • La Belle époque (2019)
    • Joyeuse retraite ! (2019)
    • Brooklyn Affairs (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • La Famille Addams (2019)
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Hors Normes (2019)
    • Le Meilleur reste à venir (2018)
    • Chanson Douce (2019)
    • Joker (2019)
    • Les Éblouis (2019)
    • Toute ressemblance... (2018)
    • Gloria Mundi (2019)
    • Last Christmas (2019)
    • Countdown (2019)
    Back to Top