Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Norilsk, l'étreinte de glace
note moyenne
3,3
10 notes dont 2 critiques
50% (1 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
50% (1 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Norilsk, l'étreinte de glace ?

2 critiques spectateurs

Pierre H.
Pierre H.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 17/05/2019
Superbe film, envoûtant avec une musique originale digne de ce décor de science fiction! Un documentaire à la lisière de la fiction, loin du formatage de la télévision, qui nous fait plonger dans la relation ambivalente d'attraction-répulsion qu'entretiennent ces habitants si chaleureux dans le froid extrême! A ne pas manquer!
Yves G.
Yves G.

Suivre son activité 314 abonnés Lire ses 1 631 critiques

2,0
Publiée le 17/05/2019
À l'embouchure du Ienisseï, au nord de la Sibérie, Norilsk revendique le titre de ville la plus septentrionale du monde. Aucune route ne la relie au "continent" sinon la voie aérienne et un chemin de fer de quatre vingts kilomètres jusqu'à l'Océan arctique. Ses quelque deux cent mille habitants sont quasiment tous employés par Norilsk Nickel qui exploite les mines de la région. Véritable "scandale géologique", elle produit 17 % de la production mondiale de nickel et 41 % de celle de palladium, ce qui représente 2 % du PIB russe. La ville fut d'abord un goulag - connu sous le nom de Norillag. Il fut fermé à la mort de Staline et transformé en municipalité. Le documentariste français François-Xavier Destors a choisi d'y planter sa caméra. Il est allé à la rencontre de ses habitants qui bravent la nuit polaire et les températures extrêmes - qui peuvent tomber l'hiver jusqu'à -50°C. Il interviewe une "babouchka" survivante du goulag, la patronne d'un salon de coiffure, un jeune musicien... Tous entretiennent à l'égard de la ville des sentiments ambigus : ils sont unanimes à dénoncer la dureté des conditions de vie et à rêver de la quitter mais ils ont du mal à s'en arracher. Tout se passe comme si, engourdis par le froid et la nuit, ses habitants, incapables de se réacclimater à une vie normale, s'y faisaient piéger. Ce sentiment est renforcé par le parti pris du documentariste qui a choisi d'y filmer exclusivement des paysages enneigés, presque poétiques, qui font oublier l'âpreté du climat et la pollution de l'air. Déjà diffusé en milieu de nuit le 27 mars sur France 2, "Norilsk" sort en salles en catimini : il n'est projeté qu'au seul "Lucernaire" à des horaires improbables. Si le sujet est fascinant, son traitement ne se distingue pas du tout-venant télévisuel.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top