Mon AlloCiné
    Exfiltrés
    note moyenne
    3,5
    353 notes dont 35 critiques
    6% (2 critiques)
    43% (15 critiques)
    26% (9 critiques)
    20% (7 critiques)
    3% (1 critique)
    3% (1 critique)
    Votre avis sur Exfiltrés ?

    35 critiques spectateurs

    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,5
    Publiée le 10 mars 2019
    Une jeune française récemment convertie à l'Islam décide, en 2015, de partir avec son fils de 5 ans rejoindre l'Etat Islamique en Syrie. Elle laisse donc son mari dans le flou total jusqu'au jour où elle réalise qu'elle ne vit pas du tout ce qu'elle imaginait : pourra t-elle réussir à fuir et à rentrer en France ? Ce drame est personnellement très clivant : en effet, il est difficile de ressentir de la compassion pour cette jeune femme qui s'est elle-même fourrée dans ce bourbier. L'émotion passe plutôt par son petit garçon qui souffre et qui se retrouve otage de la situation. Je suis donc partagé par ce film qui a au moins le mérite de parler d'un sujet délicat en tentant de montrer les dangers d'un régime totalitaire. Le casting est pourtant très bon (Swann Arlaud, Charles Berling, Finnegan Oldfield). Pédagogique mais sans saveur. Site www.cinemadourg.free.fr
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 486 abonnés Lire ses 434 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mars 2019
    Ce film raconte une histoire vraie qui s'est passée en 2015. Une dame dit à son mari qu'elle part pour la Turquie en vacances 15 jours, ce qui est faux. En fait, elle part en Syrie rejoindre des connaissances. Le problème c'est que cela se passe très mal et elle souhaite rentrer en France. Quand le mari apprend cela, il va être aidé par son patron médecin et le fis de celui-ci qui travaille pour une ONG. Une mission périlleuse d'exfiltration est montée. Le film est bourré de tension. Cette opération à haut risque est servie par une mise en scène efficace et un jeu d'acteurs très bon.
    Victor-Hugo Rodriguez
    Victor-Hugo Rodriguez

    Suivre son activité 5 abonnés

    2,5
    Publiée le 10 mars 2019
    Sur un sujet aussi sensible et aussi passionnant, quoiqu'évidemment dramatique, j'ai trouvé dommage que le film reste très superficiel. En particulier, pourquoi cette femme choisit-elle de partir en Syrie ? Qu'espérait-elle y trouver ? Pourquoi n'en a-t-elle pas parlé à son mari ? Cela permettrait de mieux comprendre certaines scènes une fois qu'elle est arrivée sur place. Là on a l'impression que c'est Madame tout le monde qui se dit tiens je vais aller en Syrie et qui une fois sur place se dit tiens en fait c'est la guerre je veux rentrer. Dommage donc que le film ne s'attarde pas davantage sur la partie précédant le départ. Pour le reste, on appréciera (c'est ironique) le sens civique des protagonistes, qui ne comprennent pas que les services de l'État refusent de mettre en péril la vie d'une quinzaine d'hommes honnêtes pour sauver la vie d'une femme ayant choisi de partir en Syrie (et, certes, celle de son fils innocent). Quelques incohérences également spoiler: (la géolocalisation d'une photo représentant une balançoire , spoiler: le Syrien qui rentre en France comme dans du beurre en utilisant juste le passeport de son ami présent dans le même vol) . Pas un mauvais film parce qu'il raconte une histoire ô combien d'actualité, sensible et intrigante, mais pas un film qui fera date non plus.
    Noof
    Noof

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 7 critiques

    4,5
    Publiée le 6 mars 2019
    Excellent thriller à la croisée d'un Argo pour l'invraisemblance pourtant très vraie de son histoire, et d'un Babel pour la multiplicité des points de vue. Des personnages que rien ne pouvait rapprocher se rencontrent, et ces destins croisés permettent la mise en place d'une opération d'exfiltration pour sauver un enfant de 5 ans et sa mère de l'enfer de Daesh. Un film contemporain sur la jeunesse, ancré dans son temps.
    Punisher.223
    Punisher.223

    Suivre son activité 6 abonnés

    3,5
    Publiée le 8 mars 2019
    Emmanuel Hamon prend le parti de porter à l’écran l’histoire vraie de l’exfiltration d’une Française et son fils bloqués dans Raqqa. Partie naïvement aider les Syriens, elle déchante vite et se retrouve prisonnière avec son fils dans cette ville où le moindre faux-pas signe votre arrêt de mort. A noter la bonne prestation de Charles Berling. Le reste du casting est jeune : Swann Arlaud, Finnegan Oldfield, Jisca Kalvanda – souvent caché intégralement par un niqab – ou encore Dalia Naous et Kassem Al Khoja dont c’est le premier long métrage. Ce film m’a rappelé la mini-série The State de la BBC : même neutralité politique façon documentaire, mais également la paranoïa ambiante de la Servante Ecarlate. Le film se laisse regarder, mais comme souvent avec les films sur la résistance, les actions sont héroïques mais pas forcément spectaculaires.
    Francoise H.
    Francoise H.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,0
    Publiée le 7 mars 2019
    Bon film mais de ce que j'ai compris, il s'agit d'un fait réel et non d'une fiction comme j'ai cru le lire dans certaines critiques Presse... si c'est la réalité, il y a vraiment des coups de chance et invraisemblances... tel que laisser son téléphone portable à la jeune femme qui est quand même un peu captive... je reste dubitative... mais on passe un bon moment.J'ai beaucoup apprécié le critique de "Noof".
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 452 abonnés Lire ses 3 532 critiques

    3,0
    Publiée le 8 mars 2019
    Les points forts du film sont les acteurs (Arlaud et Finnegan en premier lieu), les difficultés des liens de coopérations entre les parties et surtout les problèmes logistiques et diplomatiques qui sont bien montrés, et surtout une mise en scène immersive toujours sous tension. Par contre, outre ce médecin et son fils bons samaritains (pourquoi prennent-ils autant de risque ?!) le vrai soucis est que le passage de cette maman avec son fils dans le giron de Daesh est juste survolé. Néanmoins, Emmanuel Hamon signe un premier long métrage solide et efficace, d'une belle densité auquel il manque juste un fond plus fouillé surtout sur sa partie syrienne. Site : Selenie
    Fabian D.
    Fabian D.

    Suivre son activité 1 abonné

    0,5
    Publiée le 10 mars 2019
    Plat comme les documentaires d'Emmanuel Hamon, bien que, pour un documentaire, ce n'est pas dérangeant. Mauvais jeu d'acteur. Le film ne commence jamais véritablement. Peu d'intérêt.
    Calasjeanne
    Calasjeanne

    Suivre son activité 1 abonné

    5,0
    Publiée le 6 mars 2019
    Un film poignant et nécessaire sur un sujet d'actualité. Le casting est d'un justesse incroyable ! On en ressort bouleversé
    scrabble
    scrabble

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 323 critiques

    1,5
    Publiée le 12 mars 2019
    c’est presque une copie du film « jamais sans ma fille » l’une partait en vacances de son plein gré en iran l’autre partait aussi de son plein gré en syrie et toutes les 2 découvrent l’horreur de la captivité et les 2 arrivent à se sauver avec leur enfant. où est la nouveauté ? heureusement que c’est une fiction parce qu’il y a plein d’incohérences mais c’est bien joué et on se laisse aller au fond de son siège.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 329 abonnés Lire ses 364 critiques

    2,0
    Publiée le 3 mai 2019
    Assistante sociale en Seine Saint-Denis, Faustine (Jisca Kalvanda) s’est radicalisée à l’insu de son mari au contact de quelques jeunes dont elle a eu la charge, partis combattre avec Daech en Syrie. Prétextant à son époux un séjour balnéaire en Turquie, elle décide de les rejoindre en compagnie de son fils de cinq ans. Mais dès son arrivée à Rakka, la jeune Française déchante vite. Resté en France, Sylvain (Swann Arlaud), son époux, va faire flèche de tout bois pour la sauver. Grâce à Patrice (Charles Berling), le chirurgien auprès de qui il travaille, il contacte Gabriel (Finnigan Oldfield) qui travaille dans une ONG à la frontière turco-syrienne. Celui-ci va actionner les contacts d’Adnan au sein de l’Armée syrienne libre pour faire libérer Faustine. Il y a deux façons de filmer la radicalisation. La première, « à l’américaine » prend le parti assumé de l’action, reconstituant (dans les sables marocains) les tentatives d’infiltration de courageux Occidentaux pour démanteler des filières jihadistes. On pense aux films de Paul Greengrass. La seconde, « à la française » est plus psychologique : elle s’intéresse moins aux jihadistes syriens qu’aux effets que leur message produit en France – où leur action se déroule quasi exclusivement. C’est "Made in France" de Nicolas Boukhrief (dont on se souvient que l’attentat du Bataclan avait conduit à sa déprogrammation), "Les Cowboys" de Thomas Bidegain (2015), "Le ciel attendra" de Marie-Castille Mention-Schaar (2016), "Mon cher enfant" de Mohamed Ben Attia (2018). Si l’on était pédant, on dirait que cette dichotomie reproduit le débat qui oppose Gilles Kepel et Olivier Roy sur les racines de la radicalisation. Le premier – dont on retrouve les prémisses dans le cinéma « américain » – considère que l’enjeu est politique voire civilisationnel. Le second au contraire considère que la radicalisation est avant tout un processus individuel, une forme de « nihilisme générationnel ». Le problème de "Exfiltrés" est de vouloir jouer sur les deux tableaux. Comme un film américain, il raconte une évasion, en direct, à Rakka, avec ses rebondissements et son happy end prévisible. Mais comme d’autres films français avant lui, il s’essaie à une tentative de psychologisation, non pas d’un (Faustine dont on peine à comprendre comment elle a versé dans l’extrémisme) mais de deux (Gabriel dont on ne sait quel fond de culpabilité pousse à aller faire le bien des gens malgré eux) voire de trois personnages (Adnan qui a survécu aux tortures de la police de Assad puis des barbus de Daech avant de réussir à gagner la France). C’est beaucoup. Et c’est trop si on ne s’en donne pas les moyens. Or "Exfiltrés", s’il est filmé non sans maîtrise, n’a pas les moyens de son ambition. Sa mise en scène est trop sage, son tempo trop lent, ses rebondissements trop mous pour éviter que ce film, mal distribué, ne disparaisse des écrans trois semaines à peine après sa sortie.
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 2 391 critiques

    2,5
    Publiée le 6 juillet 2019
    Film qui a la pertinence de monter et dénoncer en pointant du doigt les postions politiques et l'horreur. Prestations acceptables (tout juste), rythme qui aurait pu être plus sous tension (le coté dramatique reste léger) et des attitudes/discours terriblement stéréotypés. 2.5/5 !!!
    cap de porc
    cap de porc

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mars 2019
    Bon film comme souvent les films tirés de faits réels, trés d actualité, et qui fait un peu froid dans le dos. Je suis aussi un peu dubitatif que la captive puisse garder un téléphone mobile et parler à son mari , sa famille etc...Sinon on montre bien tous les rouages, enfin une partie certainement, qui permettent de libérer quelques personnes. La violence des illuminés y est bien montrée, comme l endoctrinement des enfants, sans que ce soit trop agressif. c est regardable tout public. Ce serait utile de la passer pour ouvrir des débats avec les jeunes qui doutent ....mais ça...
    Padami N.
    Padami N.

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 17 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mars 2019
    un film politique , en mode thriller sans effets qui réussi a nous renseigner sur le contexte de la guerre en Syrie. sans jugement sur les raisons du départ pour Daesh , ce film porte plus les méthodes de renseignements , l'importance des réseaux et inspiré d'une histoire vraie démontre l'existence de la chance ....dans de telles circonstances. bonne interprétation surtout de Fannigan Ofield.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 330 abonnés Lire ses 2 069 critiques

    2,0
    Publiée le 4 juillet 2019
    Pour son premier long-métrage, Emmanuel Hamon raconte l’histoire vraie d’une jeune femme prisonnière de Daech en Syrie qui a réussi à se sauver grâce à l'aide de son mari et de deux jeunes activistes. Sur le papier, c'est intéressant, mais c'est dommage que cela concerne une femme si peu attachante. Je suis désolé, mais je n'ai éprouvé aucune compassion pour elle et son sort m'importait peu... J'ai trouvé son personnage mal écrit et très mal intégré à l'histoire. Déjà que c'est compliqué de lui trouver des circonstances atténuantes, on ne sait absolument rien sur elle. On ne sait pas pourquoi elle a décidé de faire ça, si elle s'est radicalisée, etc. Elle passe juste pour une grosse naïve et c'est peut-être encore pire. C'est vraiment dommage de ne pas avoir pris le temps de développer cette partie, car cela nuit totalement au film. Le reste est un peu plus intéressant lorsque l'on découvre tout le processus de cette mission délicate qu'ils ont menée à bien seuls sans l'aide des autorités. Le sujet du film est intéressant malheureusement le traitement est superficiel et de nombreuses situations sont survolées. Ça partait mal et même si ça s'améliore par la suite, le film n'est pas terrible.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top