Mon AlloCiné
    Fugue
    Note moyenne
    3,6
    14 titres de presse
    • aVoir-aLire.com
    • CinemaTeaser
    • Culturopoing.com
    • La Septième Obsession
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Libération
    • Positif
    • Télérama
    • Bande à part
    • Première
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Monde

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    14 critiques presse

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    Un film qui traite de façon presque clinique la perte de mémoire et ses effets identitaires, sans jamais négliger la forme qui est d’une grande beauté. Saisissant et profond.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    CinemaTeaser

    par Aurélien Allin

    Fort de la précision de la mise en scène, ce drame roide et intimiste explore avec étrangeté le plus grand des mystère : l'esprit humain.

    Culturopoing.com

    par Emmanuel le Gagne

    Un très beau film, à l'émotion rare mais contenue, pour peu que l'on apprécie ce cinéma de l'Est cérébral et pudique, rappelant parfois certaines œuvres majeures de Krzysztof Kieslowski.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    La Septième Obsession

    par Séverine Danflous

    A travers ce beau et mélancolique Fugue, Agnieszka Smozynska explore les thèmes de la culpabilité, de la folie et du choix de l’évasion dans une pologne aux valeurs conservatrices.

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Se saisissant de ce sujet douloureux avec beaucoup de finesse, la réalisatrice trouve le ton juste, dessine des personnages et des situations aussi crédibles que complexes tout en instaurant une atmosphère digne d’un film à suspense.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Dans des tons gris-bleu, la cinéaste polonaise met en scène une résilience dérangeante et nous ballotte avec talent entre mystère, malaise et empathie.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Margherita Gera

    En mélangeant les genres, "Fugue" s’envisage tout à la fois comme un récit d’émancipation féminine et une réflexion profonde sur le concept d’identité.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Libération

    par Sandra Onana

    Autour d’une femme amnésique en quête d’identité, la Polonaise Agnieszka Smoczynska exploite avec finesse la crise du modèle familialiste.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Positif

    par Stéphane Goudet

    Révélation de la Semaine de la critique lors du festival de Cannes 2018, "Fugue" et sa figure de femme impudique et froide, de mère impassible, coupable et distanciée, finissent par bouleverser [...].

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    Cette femme qui remet tout en question par son étrangeté reste une héroïne radicalement forte et poignante.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Bande à part

    par Hélène Robert

    "Fugue" est une histoire d’amnésie qui se prête naturellement au mélange des genres, entre récit clinique et thriller onirique. Un exercice d’équilibriste au spectacle froid.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Première

    par Christophe Narbonne

    Au-delà de son aspect thriller psy réussi, Fuguevaut pour son portrait de femme libérée des carcans sociaux et familiaux.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Cahiers du Cinéma

    par Florence Maillard

    cette justesse de propos, qu’on sent poindre dans la dernière scène, n’éclot jamais, mal servie par une forme drapée dans trop de froideur, sans rupture de ton, rigoureusement contrôlée, à rebours de l’équivocité affolante générée par les situations.

    Le Monde

    par Jean-François Rauger

    Fugue interroge habilement la part de liberté que contiennent les choix de la vie sociale. L’amnésie y devient le catalyseur paradoxal d’une prise de conscience, celle du caractère arbitraire et aliénant de l’idée de famille.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top