Mon AlloCiné
Girl
note moyenne
4,1
713 notes dont 86 critiques
26% (22 critiques)
43% (37 critiques)
17% (15 critiques)
9% (8 critiques)
3% (3 critiques)
1% (1 critique)
Votre avis sur Girl ?

86 critiques spectateurs

traversay1

Suivre son activité 397 abonnés Lire ses 2 856 critiques

4,0Très bien
Publiée le 11/10/2018

Voyez comme elle danse ! Lara est apprentie ballerine et son corps souffre. Née dans le corps d'un garçon, elle suit un protocole médicamenteux avant une future opération : deuxième souffrance. Et pour couronner le tout, elle est au stade de l'adolescence, temps de tous les tourments identitaires. Girl a tout pour être un vrai mélodrame mais Lukas Dhont, son réalisateur, ne tombe pas dans le piège en trouvant un équilibre miraculeux entre pudeur et réalisme cru (plus proche des Dardenne que de Dolan), esquivant toutes les thématiques sociales inhérentes au genre. Le film est avant tout le portrait d'une jeune fille résolue bien qu'en proie à bien des doutes. Le scénario pêche parfois par excès de répétitions (la famille, la danse, l'hôpital) mais se concentre sur l'intime avec doigté et délicatesse, emportant le spectateur (qui souffre beaucoup aussi) dans sa quête viscérale. Le rapport entre le père et sa fille est le plus beau qui soit, le premier ne questionnant jamais le sexe de son ange, s'en fichant même du moment qu'il y a du dialogue entre eux et que la jeune fille trouve son épanouissement. Ce soutien moral prend à rebours tous les films sur le sujet transgenrre qu'on a pu voir ces dernières années et fait tout le prix de ce premier long-métrage d'un réalisateur flamand prometteur (encore un !). Et que dire de Victor Polster, interprète éblouissant dont on oublie dès la première minute qu'il est comédien puisqu'il est physiquement et profondément Lara.

Yves G.

Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 1 393 critiques

3,5Bien
Publiée le 16/10/2018

Lara a quinze ans et deux rêves : devenir danseuse de ballet et devenir une femme. Le genre n'a jamais autant interrogé. Le cinéma, reflet de notre temps, en porte le témoignage qui, depuis le début de l'année a au moins consacré trois films à des hommes ou des femmes en plein processus de réassignation sexuelle : "Finding Phong" sorti en février, "Coby" en mars, "Il ou elle" en août. Lukas Dhont, un jeune réalisateur belge de vingt-sept ans à peine, aurait pu consacrer un documentaire similaire à Nora, une adolescente dans un corps de garçon dont la lecture de l'histoire dans un journal l'avait touché. Mais, face au refus de Nora d'être filmée, il a tiré son récit vers la fiction. Et c'est tant mieux. Car la fiction lui permet d'interroger au plus près ce qui est au centre de la vie de Lara : un double combat qui n'en fait qu'un que l'adolescente livre contre son propre corps. C'est un double défi qu'elle relève avec une détermination que sa gueule d'ange ne laisse pas deviner. C'est une double transition qu'elle vit avec la même impatience au risque de détruire son corps. Elle veut devenir danseuse et martyrise ses pieds et ses orteils qui ne sont pas préparés à la dure discipline des pointes. Elle veut devenir une femme, cacher ce pénis embarrassant, accélérer le traitement hormonal qui tarde à produire des résultats. On imagine aisément les railleries qu'une telle transition pourrait susciter, les plaisanteries scabreuses que la jeune ballerine aurait pu s'attirer, dans les vestiaires ou sur les planches, les situations embarrassantes voire comiques dans lesquelles Lara aurait pu se retrouver. Lukas Dhont refuse cette facilité scénaristique- au point de laisser croire que la société accepte sans sourciller les Lara. À l'exception d'une scène malaisante où Lara est en bute au chantage des autres ballerines, la jeune adolescente évolue dans un milieu étonnamment et unanimement bienveillant : sa famille, ses docteurs, ses enseignants se coalisent pour son bien. Son père, en particulier, qui a accepté de déménager pour permettre à Lara d'intégrer une meilleure école de danse, est un bloc d'amour prêt à tout sacrifier pour le bonheur de son fils aîné. En recrutant Victor Polster pour jouer le rôle principal, Lukas Dhont a eu un incroyable coup de chance et/ou de génie. L'adolescent, qui a emporté le prix d'interprétation d'Un certain regard à Cannes, est parfait dans le rôle. Est-il/elle trop joli.e ? Peut-être. Le film aurait-il gagné à filmer un garçon plus masculin, plus grand, plus musclé, en un mot plus déplacé dans le rôle d'une ballerine en devenir ? Peut-être. Mais toujours est-il qu'on n'est prêt d'oublier Lara, sa chevelure d'ondine, ses yeux bleus, sa bouche délicate, son étonnante maturité et sa froide détermination.

dominique P.

Suivre son activité 265 abonnés Lire ses 1 700 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/10/2018

Ce film est tout à fait intéressant et pertinent. Je salue le réalisateur de parler de ce sujet. Le jeune acteur est formidable. On ressent bien la grande souffrance de ce jeune adolescent qui ne supporte pas d'être un garçon. C'est très poignant et en même c'est très dur et très lourd comme histoire, comme souffrance. Il a de la chance, en tout cas, d'avoir un père formidable qui le comprend et le soutient.

modeinetout

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 04/10/2018

Vu en avant-première en présence de Lukas, ce film est une merveille... Il raconte juste l’histoire de Lara sans généraliser à toutes les personnes transsexuelles.. Et finalement Lara nous touche en tant qu’adolescente (où nous nous retrouvons forcément à un moment donné tous) et en tant que jeune femme dans le corps d’un garçon. Ce film est plein de poésie... Poignant... Virevoltant...

cendres69

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 22 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/06/2018

Vu ce soir en avant première, un film puissant sur un sujet complexe, les acteurs sont tous réellement excellents et l'image rend parfaitement l'exigence de la danse, la discipline du corps et de l'esprit, comme des scènes plus tendres en famille, les rapports du père et des frères, la dureté de ce monde... 5 étoiles sinon 6 !

Sarah

Suivre son activité Lire ses 6 critiques

4,5Excellent
Publiée le 11/10/2018

Lara est une ado transgenre mais comme les autres dans laquelle chacun de nous saura se reconnaître. Les acteurs sont irréprochables ! Girl est brillant d'humanisme et nous offre bien ce "certain regard". Pour moi, ce film mérite largement toutes les éloges qu'il a reçu !

veronique t

Suivre son activité Lire ses 6 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/10/2018

Magnifique jeu du jeune acteur. Le sujet est traité avec délicatesse. Une leçon d'écoute et de tolérance.

AZZZO

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 117 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/10/2018

Bien-sûr, il faut relever l'extraordinaire performance du jeune Victor Polster, parfait dans le rôle pourtant difficile d'adolescente transgenre, mais il faut aussi reconnaître la justesse et l'intelligence du jeune réalisateur Lukas Dhont qui parvient à faire oublier sa caméra pour que le spectateur ressente les désirs, les peurs et les frustrations de son héroïne, sa souffrance quotidienne à chaque fois qu'elle constate que ni son corps ni son environnement social ne se transforment aussi vite que son désir. Un film très réussi.

gerard d.

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 454 critiques

4,5Excellent
Publiée le 11/10/2018

Lara aime la danse, elle la pratique dans un cour, hélas le physique et le mental ne font pas bon ménage. Lara est un garçon qui n'accepte pas son sexe , il veut être femme. aidé (e) par son père (magnifique prestation) il suit un traitement hormonal. la vie n'est pas aisée, bien que son entourage ne lui soit pas hostile. le moral n'est pas bon. le problème de la transexualité est ici magnifiquement décrit et je jeune garçon fait un prodige d'interprétation. film douloureux ou l'on sort difficilement , abasourdi par une telle maitrise.

Jean H.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 13 critiques

4,0Très bien
Publiée le 06/10/2018

des comédiens absolument remarquables une approche d'un problème que nous ne connaissons pas se mettre dans la situation d'une famille qui doit aborder ce problème avec toute la compréhension d'un père c'est remarquable et très très dur

ffred

Suivre son activité 282 abonnés Lire ses 2 912 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/10/2018

Vu en juin juste après Cannes (d'où il est rentré couvert de prix : Caméra d'or, Palme Queer, Prix d'interprétation Un certain regard, Prix Fipresci Un certain regard), Girl sort enfin en salles. Voilà sans doute l'un des plus beau film de l'année. Pour son premier long métrage, le jeune réalisateur belge Lukas Dhont nous offre une œuvre choc réussie sur tous les plans. Si la mise en scène est forte mais sobre, le scénario aussi juste et touchant. Voilà sans doute le plus beau portrait de femme qu'on ait vu depuis longtemps. Et une superbe réflexion sur l'identité et le genre. L’interprétation est tout aussi formidable. Victor Polster est juste incroyable. Un film, un récit et un personnage qui resteront longtemps dans les mémoires. Tout en pudeur et sensibilité, un moment fort, intelligent, puissant et sans concession, jamais malsain ou voyeuriste, aussi dur qu'émouvant. Un bon coup de poing comme on en prend plus beaucoup au cinéma. En un mot : bouleversant.

titicaca120

Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 1 998 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/10/2018

La Belgique nous offre une nouvelle pépite , avec un jeune acteur prodigieux Victor Polster éblouissant dans son rôle de jeune adolescent voulant changer de sexe. aidé par son père qui le soutien à 100% il intègre une prestigieuse école de danse pour devenir ballerine. faisant fi des moqueries il travaille dur pour réussir et se cherche amoureusement. un film magnifique qui nous scotche littéralement sur notre siège.

Frederic P.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 16 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/10/2018

Ce film est une merveille d'intelligence et de délicatesse , sans pour autant masquer les questionnements et La tornade intérieur que vit Lara. La torture et le rejet de son corps qui lui devient un poids insupportable pour avancer et devenir celle qu'elle est au plus profond d'elle même . L'acteur qui joue Lara est prodigieux ! Il nous fait ressentir sans en faire trop , tous ses sentiments et ses tourments intérieurs, il est extrêmement touchant et bouleversant ! Une merveille a voir absolument ! Bouleversant et magnifique !

Raph P.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/10/2018

Remarquable, un chef d'oeuvre de justesse et de sensibilité , Bienveillante et intimiste,tout en abordant le sujet de genres, c'est une porte ouverte sur la tolérance et l'amour. L'interprétation exceptionnel d'un jeune danseur qui se révèle un virtuose de justesse en jeu également. Une histoire très maîtrisée et une poésie de la caméra qui filme sans victimisation. Franchement c'est rarissime voir un premier film si bien maîtrisé et interprété. Bravo

Joël P.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 59 critiques

4,5Excellent
Publiée le 10/10/2018

Un film d’une justesse incroyable. Les deux acteurs, père et fille, sont magnifiques. Le jeune acteur produit une performance remarquable. La force du film est d’évacuer la question de la transexualité dans la société. Ici, tout l’entourage de Lara sait, accepte et soutient. Des lors, le film se concentre sur Lara qui vit une sorte de double adolescence : celle de subir un corps de garçon qui devient homme et celle d’un corps mâle qui, par la chimie et bientôt la chirurgie, deviendra femelle. Quant à Lara, point de doute : elle n’a jamais été garçon. Et comme le dit le père, fille elle est mais femme point encore. Nous suivons donc Lara qui torture son corps pour mieux cacher sa masculinité et qui regarde les filles qui, elles, commencent à vivre leur féminité pleinement. Ce que Lara ne peut pas faire. Ce film est fabuleux.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top