Mon AlloCiné
    Un Tramway à Jérusalem
    Note moyenne
    2,6
    17 titres de presse
    • Transfuge
    • L'Humanité
    • Positif
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Libération
    • Ouest France
    • Première
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    17 critiques presse

    Transfuge

    par Serge Kaganski

    Mais ce risque d’un film sur rails fond au contact de l’épaisseur humaine et de la diversité des protagonistes - qu’ils soient beaux ou moins beaux, ils sont tous magnifiés par le regard intense de Gitaï et par la superbe photo du maître chef op Eric Gautier.

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    Amos Gitaï installe un nouveau cadre propice à la poursuite de ses réfl exions sur le délitement des valeurs de son pays. Une fresque mobile avec musique à bord.

    Positif

    par Philippe Niel

    Bien calée sur des rails, cette comédie de situation répond à une question récurrente du cinéaste : comment filmer.

    Le Figaro

    par La Rédaction

    (...) le voyage est métaphorique mais un peu court pour montrer la complexité d’une ville comme Jérusalem.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Esthétiquement réussi, ce film où se côtoient l’universel et le particulier peut sembler redondant, mais son ordinaire lumineux fascine celui qui se laisse embarquer.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    C’est inégal, parfois lassant, parfois surprenant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Nathalie Zimra

    Puissant dans son dispositif (succession d’instantanés de la société israélienne), ce travail, qui n’est pas sans rappeler le "Taxi Téhéran" de Jafar Panahi, pèche un peu par manque de subtilité.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Ludovic Béot

    Si le résultat est imparfait, tour à tour oubliable, faible et charmant, Gitaï a le mérite de tisser à partir de presque rien […] le portrait pluriel et utopique d'une société qu'on aurait compressée dans une maison ouverte sans frontière […].

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    Le cinéaste israélien signe un film original et déroutant.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Claudine Levanneur

    A travers cette promenade urbaine, Amos Gitaï s’applique à peindre en demi-teinte le tableau de la société israélienne d’aujourd’hui sans parvenir à nous convaincre de l’efficacité de sa démarche.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Le Journal du Dimanche

    par Antoine Le Fur

    D'habitude percutant dans son propos, Amos Gitaï réalise ici un film poussif, se contentant d'esquisser des sujets pourtant passionnants (le communautarisme, le sexisme, le fanatisme...), sans vraiment prendre la peine de les approfondir.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Mais le film, qui se voulait utopie mosaïque, ne prend pas, à l’image de la réalité qu’il entendait défier.

    Libération

    par Didier Péron

    Si bien qu’"Un tramway à Jérusalem" réussit le tour de force de n’être ni divertissant ni profond - et même, curieusement, indifférent aux questions pourtant intéressantes et complexes qu’a posées la mise en œuvre de la première ligne de tram en 2011.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Ouest France

    par La Rédaction

    Inégal et un peu naïf.  

    Première

    par Thierry Chèze

    Cette succession de saynètes permet de raconter ce coin du monde sous tension permanente par le prisme d'un humour inhabituel dans son œuvre. Mais Un tramway à Jérusalem peine à s'extirper des travers habituels de ce type de fiction : l'inégalité des situations qui s'enchaînent, trop nombreuses à enfoncer des portes ouvertes.

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Philippe Tessé

    Un paresseux enchaînement de saynètes insignifiantes, disposées à la queue-leu-leu comme les wagons du tramway où elles se déroulent toutes.

    Critikat.com

    par Chloé Cavillier

    Répétant inlassablement les mêmes motifs, Un tramway à Jérusalem pèche avant tout par la lourdeur de son dispositif.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top