Mon AlloCiné
Yomeddine
note moyenne
3,8
94 notes dont 24 critiques
42% (10 critiques)
29% (7 critiques)
21% (5 critiques)
8% (2 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Yomeddine ?

24 critiques spectateurs

Barlet O

Suivre son activité 147 abonnés Lire ses 209 critiques

3,5
Publiée le 06/06/2018
Le choix d’intégrer dans la suprême compétition cannoise un premier long métrage égyptien péniblement réalisé en dix ans avec des clopinettes témoigne de la recherche du festival d’une énergie susceptible de représenter aujourd’hui un cinéma autre dans d’autres modèles de production. Comment voir un lépreux comme un humain et non comme un malade (ce qu’il n’est d’ailleurs plus, n’en portant que les traces). Et donc comment se débarrasser des préjugés envers les exclus ? Le programme de ce road-movie se déroule dès lors de façon prévisible, dans sa succession de rencontres, d’agressions et de solidarités. Il marque davantage par la touchante prestation du duo, même si la musique d’Omar Fadel doit parfois suppléer à la difficulté de jouer de trop signifiants dialogues. L’image apliquée et la fragile mise en scène peinent à soutenir les acteurs, mais peu à peu se dessine la sociologie d’une société tendue vers la survie, telle qu’on la voit rarement dans un cinéma surtout centré sur Le Caire. (lire l'intégralité dans le compte-rendu de Cannes sur les sites Afrimages et Africultures)
Alice L

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 110 critiques

5,0
Publiée le 21/11/2018
Un film inoubliable!! Yomeddine est un film bouleversant et profondément humaniste qui m'a fait rire et pleurer J'emmènerai mes enfants le voir car c'est une fable subtile et poétique sur la différence
jean l.

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 139 critiques

5,0
Publiée le 21/11/2018
magnifique road movie à travers l'Egypte un grand film émouvant, mais aussi plein d'humour ovationné à Cannes, le film représente l'Egypte pour les oscars
Aston L

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 65 critiques

5,0
Publiée le 21/11/2018
Je ne m'attendais pas du tout à un tel film!! A la fois drôle et totalement lumineux, Yomdedine est en fait un vrai Feel Good Movie qui m'a totalement bouleversé
Barnabé Jarrot

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 34 critiques

5,0
Publiée le 21/11/2018
Un feel-good movie qui fait vraiment du bien. Yomeddine est un film universel, touchant, qui aborde son sujet frontalement et sans misérabilisme. Cette histoire m'a bouleversé. Je recommande chaudement!
BomberWoman

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 78 critiques

5,0
Publiée le 21/11/2018
Un grand conte doublé d'un road movie chaleureux et épique, qui nous narre l'histoire d'une amitié filiale entre un lépreux et un orphelin. Nos 2 protagonistes traversent l'Egypte en carriole à la rencontre du monde, un monde féroce et cruel bien sûr, mais aussi tendre et parfois sans préjugés.
Marie M.

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 66 critiques

4,0
Publiée le 09/06/2018
A travers ce road movie qui use de tous les moyens de transport (âne, mobylette, train, etc.), on découvre les laissés-pour-compte d’une Egypte encore très en prise aux traditions. Le réalisateur égyptien A. B. Shawky approche ces personnes en marge avec beaucoup de tendresse, d’humour et de bienveillance. Durant la quête de ce lépreux qui se confronte au monde et à l’humain dans tout ce qu’ils ont de beau et de cruel, les rencontres et les relations qui se construisent entre les personnages magnifient le film. Emporté par la bande son, "Yomeddine" est une belle leçon d’humanité sur la différence et l’acceptation de l’autre. "Yomeddine" ou comment faire un feel good movie en parlant de lépreux ! de chroniques sur mon blog : plumeetpellicule.wordpress
dominique P.

Suivre son activité 286 abonnés Lire ses 1 813 critiques

4,5
Publiée le 27/11/2018
Il faut saluer ce genre de film particulièrement intéressant et utile. C'est une magnifique histoire très émouvante. Ce road movie en Egypte de ce monsieur lépreux, de l'enfant et de l'âne est d'une grande humanité et sincérité. J'ai été très touchée par ce film bouleversant.
traversay1

Suivre son activité 420 abonnés Lire ses 2 949 critiques

3,0
Publiée le 21/11/2018
Le lépreux et l'orphelin. Dans Yomeddine, le duo est en route sur les traces de la famille du premier. A pied, en charrette et en train, des environs du Caire vers le sud de l'Egypte. Le film est sincère et honnête et ne vise rien à rien de plus qu'à être une chronique simple du voyage d'un paria et de son compagnon. Un peu trop modeste pour la grande compétition cannoise, il a pu pâtir de la comparaison vis à vis d'autres films à la mise en scène plus flamboyante. Le film a des qualités, notamment dans la structure de son récit et dans sa tonalité, de l'humour à la mélancolie et enfin dans son interprétation. Des maladresses aussi, il y en a, surtout quand le film s'attarde comme une évidence sur les réactions de la population en présence d'un lépreux considéré comme un pestiféré. Et quand la solidarité prend le dessus, les bons sentiments sont un peu trop voyants. Malgré tout, à l'image d'un Chahine rendant hommage au petit peuple égyptien, le portrait de cet "invisible" ne peut laisser totalement indifférent.
nada r.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 63 critiques

5,0
Publiée le 29/11/2018
Un des meilleurs films de cette année et de très loin. Superbe images, un jeu d’acteur auquel il n’y a rien à redire. Cette histoire qui souligne à la fois l’Humanité et la condition des personnes différentes de ce qu’on considère être la norme est poignante. L’histoire, celle d’une quête des origines, est poignante. Les relations entre les personnages sont bouleversantes, très souvent criantes de vérité. A voir et revoir. Un bijou.
islander29

Suivre son activité 248 abonnés Lire ses 1 732 critiques

3,5
Publiée le 26/11/2018
C'est à une sorte de catharsis par la route ensablée et le désert auquel on assiste...Un road movie léger et pictural, mais aussi plein d'humanité grâce à des rencontres avec d'autres exclus de la société, d'autres "handicapés" pour être plus précis….Le héros un lépreux part traverser l'Egypte vers le sud en suivant le Nil, accompagné d'un jeune enfant, lui en pleine forme….sans être exceptionnel en terme de scénario, le film a une belle simplicité et assure un regard émouvant sur la condition de cet homme marginal, qui_ n'a qu'un but, s'intégrer…..Pour cela il va retrouver son père ….Le film est assez tranquille, sans grande surprise, mais est habillé de couleurs chaudes et de personnages chaleureux, de dialogues proches du cœur, bien souvent….la fin est particulièrement émouvante et réussie….Au final un bel et touchant dépaysement, que je conseille, sans insister toutefois… C'est bien, ce n'est pas excellent…..
Zohra L

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 25/11/2018
Incroyablement touchant d’une grande simplicité les personnages sont fort de leurs innocences et leurs histoires très beau film sur de très belles personnes je recommande.
AZZZO

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 200 critiques

4,0
Publiée le 22/11/2018
Yomeddine est un road movie egyptien. Beshay, un lépreux de 40 ans, décide de traverser le pays pour retrouver sa famille qui l'a abandonné lorsqu'il était enfant. Il est accompagné par Obama, jeune orphelin nubien dont Beshay est le seul ami. Comme dans tout road movie, ce n'est pas la destination qui importe mais le chemin parcouru. Il n'y a pas de surprise : on sait qu'une amitié va souder les deux parias durant le voyage mais on se laisse tout de même prendre par ce film qui, par-delà la leçon sur la tolérance, montre la pauvreté d'une partie de la société rurale égyptienne contemporaine. Un film simple mais émouvant.
Peter Franckson

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 598 critiques

4,0
Publiée le 21/11/2018
Le synopsis n’a rien de glamour et d’attrayant et pourtant… C’est l’histoire de Beshay, 40 ans, lépreux mais guéri (mais qui en porte encore les stigmates invalidants sur son visage et ses mains), sans enfants, qui décide,spoiler: après la mort de sa femme, en hôpital psychiatrique, de retrouver sa famille (originaire de Qena, en Haute-Egypte, à 60 km de Louxor, sur la rive droite du Nil et à 3 jours de route) qui l’a abandonné enfant lors du diagnostic de lèpre. Un orphelin, Obama, (spoiler: surnommé ainsi en raison de sa couleur de peau mais qui s’appelle Selim, est copte et d’origine nubienne) décide de l’accompagner. Ils progressent véhiculés par une charrette (où tout ce que possède Beshay, est entassé), tirée par un âne, Harby. C’est un « road movie » où leur route est parsemée d’embuches : spoiler: rejet par les biens portants qui ont peur de la contamination, spoliation par d’autres pauvres, mort de l’âne, compétition et entraide avec d’autres marginaux handicapés (tels un nain et un cul-de-jatte, ancien chauffeur routier, victime d’un accident). Ces derniers, rejetés de tous, tiennent le coup car le jour du jugement dernier (Yomeddine en arabe), les handicapés et les autres, seront tous égaux. Un superbe film, très émouvant, jamais misérabiliste, dans la lignée de « La monstrueuse parade » (1932) de Tod Browning et d’ « Elephant man » (1980) de David Lynch, parfois drôle (spoiler: scène de l’évasion d’un commissariat avec un intégriste musulman) et excellent documentaire sur la pauvreté en Egypte, plus efficace qu’un long discours ou que certains films intellectualisés comme ceux de Bergman ou Kaurismäki. 
Margot.B

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 16 critiques

5,0
Publiée le 21/11/2018
Un joli road-trip émouvant et humain qui méritait complètement sa place en compétition officielle à Cannes ! Un vrai moment de cinéma, soutenu par une belle mise en scène et deux acteurs impressionnants !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top