Mon AlloCiné
    Sofia
    note moyenne
    3,6
    295 notes dont 37 critiques
    5% (2 critiques)
    43% (16 critiques)
    41% (15 critiques)
    11% (4 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Sofia ?

    37 critiques spectateurs

    Ufuk K
    Ufuk K

    Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 36 critiques

    3,5
    Publiée le 11 septembre 2018
    " Sofia " récompense lors du dernier festival de Cannes dans la section un certain regard pour son scénario est un drame social réaliste. En effet nous y suivons l'histoire de Sofia qui doit cacher à tous sa grossesse car l'état du Maroc interdit les relations sexuellles en dehors du mariage, en dépit de quelques moments que j'ai trouvé peu intéressant , l'ensemble est prenant dénonçant une société marocaine hypocrite et ultra conservateur et religieux.
    PLR
    PLR

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 139 critiques

    4,0
    Publiée le 10 septembre 2018
    Un nouveau film avec en toile de fond la dureté conservatrice de la société marocaine (au moins de façade) mais avec des signes de craquèlements, subliminaux parfois, qu’un spectateur occidental insuffisamment informé de la réalité sociale du pays, aura peut-être du mal à discerner en totalité avec précision. Des précautions scénaristiques sans doute pour éviter la censure locale qui avait frappé un « Much Loved » (2015) jugé trop cru. Sur un autre ton, « Rock the Casbah » (2012) avait déjà effleuré quelques non-dits. Car la société marocaine, coincée entre modernité et traditions (d’inspiration religieuse), est une mine d’or pour ces films sociaux. Il ne faut pas croire : les autorités laissent largement faire… dans certaines limites, doucement mais sûrement repoussées. Ce qui prépare ensuite les esprits à l’acceptation de certaines réformes sociétales. Les productions de la télévision marocaine regorgent en effet de ce genre de sujets qui visent peu à peu à montrer que les lignes doivent et ne peuvent que bouger. « Tu sais bien que tout va finir par changer » est d’ailleurs l’une des promesses de la très libre et occidentalisée Leïla (aisance matérielle et enracinement familial sur deux continents obligent) à sa cousine Sofia, rôle-titre, vivotant dans la capitale économique et ses quartiers défavorisés. La petite fille « née du péché » comme on aurait dit y compris en Europe il y a seulement 50 ans, sera d’ailleurs prénommée Amal : l’espoir.
    Stéphane C
    Stéphane C

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 53 critiques

    4,0
    Publiée le 16 septembre 2018
    Avis aux censeurs d'Allo ciné qui n'ont désespérément pas compris qu'il n'était pas forcément nécessaire d'écrire des tartines pour donner un avis suffisamment éclairé. Voici ma critique : Un film coup de poing dénonçant l'hypocrisie et l'archaisme d'une société régie par l'argent et les faux-semblants... Bouleversant et révoltant ! 🎬🎬🎬🎬
    beida
    beida

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 10 critiques

    3,0
    Publiée le 5 septembre 2018
    C'est un premier film, donc pas mal de longueurs et de maladresses. Mais le sujet est bien traité, et sans manichéisme, ce qui fait le sel du film. Bon portrait sociologique d'un certain milieu marocain.
    Lucie B
    Lucie B

    Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 12 septembre 2018
    De superbes personnages finalement peu creusés et une histoire très forte mais racontée maladroitement à mon sens. Dommage !
    AZZZO
    AZZZO

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 4 critiques

    3,5
    Publiée le 17 septembre 2018
    Quel dommage que la réalisatrice n'ait pas davantage préparé ses plans et que les comédiennes n'aient pas suivi de cours de théâtre car ce film est intelligent. On croit d'abord que Meryem Benm' Barek va suivre les pas de Nabil Ayouch en dénonçant l'aberration de certaines lois marocaines mais, par un switch habile, le personnage effacé de Sofia se révèle au bout d'une heure de film, pour porter l'éclairage sur l'importance des inégalités sociales, première cause de l'inertie de cette société en quête de modernité. Un petit bijou mal emballé.
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 2 critiques

    2,0
    Publiée le 15 septembre 2018
    Avec ce drame, nous allons plonger au coeur de la société marocaine et notamment de sa loi interdisant les relations sexuelles hors mariage. Sofia est enceinte mais non mariée, la situation est donc terrible et humiliante pour sa famille. J'avoue avoir trouvé intéressant le fond de l'histoire et les thèmes abordés (la condition des femmes et des hommes au Maroc), mais je n'ai pas du tout accroché ni sur la forme soporifique, ni sur le jeu des comédiens assez moyen. Le personnage de Sofia (Maha Alemi) m'a agacé du début à la fin avec son mutisme pénible et son état d'esprit discutable. Un film courageux mais ennuyeux. --> Site CINEMADOURG
    DestroyGunner
    DestroyGunner

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 511 critiques

    3,5
    Publiée le 4 octobre 2018
    Sur un scénario bien plus retors qu'il n'apparaît en premier lieu, une excellente satire du conformisme traditionnel des sociétés humaines et de l'hypocrisie sociale derrière la morale religieuse, servi par de bons acteurs, et qui range ce film dans un universalisme qui dépasse la seule dénonciation d'une culture devenue archaïque.
    btravis1
    btravis1

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 74 critiques

    3,0
    Publiée le 15 septembre 2018
    Film honnête mais qui survole un peu différents sujets, tout en essayant de dresser un état de la condition de la femme au Maroc. La réalisatrice peine à emballer le spectateur et le jeu des deux jeunes comédiennes peut sonner faux par moment. Sinon rien à redire, l'histoire est assez forte pour combler les défauts du film.
    Marc Ange
    Marc Ange

    Suivre son activité 1 abonné

    3,0
    Publiée le 12 septembre 2018
    L'exercice n'est pas simple, décortiquer les relations familiales, les dissimulations, les conflits après un accouchement hors mariage dans une société restée encore très conservatrice. Pour être honnête, je m'attendais à quelque chose de plus fort. D'autant que le double-jeu de l'héroïne, ses manipulations, troublent l'intrigue. Ça peut être vu mais il ne faut pas s'attendre à une approche sociologique très intéressante...
    Carlos Stins
    Carlos Stins

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 11 critiques

    2,5
    Publiée le 7 septembre 2018
    Plus qu'un film sur la condition de la femme au Maroc, "Sofia" est une véritable fresque sociétale dans laquelle la réalisatrice s'interroge sur la place de la femme mais également sur les inégalités sociales et la justice. A travers des portraits féminins ambigus, Meryem Benm’Barek apporte une dimension sociologique et psychologique qui fait tout l'intérêt et la richesse de son film. Néanmoins, je trouve dommage que toute la profondeur de ce scénario soit incluse dans une histoire aussi basique dont les retournements sont très prévisibles. Bien que le long-métrage ne fasse qu'une 1h25, des longueurs apparaissent sans compter les quelques maladresses inhérentes à tout premier long-métrage. Je trouve notamment que, si le film est esthétiquement plutôt réussi et que la mise en scène faite de cadrages très près des acteurs fonctionne, la direction des acteurs laisse un peu à désirer. Certaines scènes de dialogues sonnent vraiment faux et je crois que cela tient d'avantage de la qualité de ces derniers ou de la direction d'acteurs plutôt que du talent des interprètes. "Sofia" est un coup d'essai bancal mais courageux et plein de bonne volonté d'une réalisatrice talentueuse dont le regard sur la société marocaine est indéniablement pertinent.
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 378 abonnés Lire ses 683 critiques

    2,0
    Publiée le 19 septembre 2018
    Ce premier film de la réalisatrice marocaine Meryem Benm’Barek a de nombreux atouts, propres à séduire spectateurs et critiques : des sujets de société traitant âprement du Maroc contemporain (répression des relations sexuelles hors mariage, violence faites aux femmes, différences de classes), une réalisation brute qui colle à son sujet et un twist surprenant en milieu de film. Malheureusement, le film (qui ne dure pourtant que 1h20) semble avoir été étiré un peu artificiellement pour constituer un long-métrage. Il en résulte quelques plages un peu molles ici ou là. L'organisation de toute la narration autour du twist central nuit aussi au rythme du film : le mutisme initial de l'actrice principale, un peu énervant, ne s'explique que dans la deuxième partie. Sofia aurait constitué un excellent moyen-métrage de 50 minutes. Il peine dans son format final à tenir la distance.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 331 abonnés Lire ses 2 111 critiques

    3,0
    Publiée le 13 septembre 2018
    La bande-annonce était alléchante, le résultat est assez décevant. Ce premier film de Meryem Benm’Barek est pourtant assez maitrisé grâce à une mise en scène solide. Le scénario par contre est assez prévisible et l'ensemble manque un peu de force et d'émotion malgré le sujet (et surtout l'attente qu'on en avait). Peut être un peu trop de thèmes brassés (condition de la femme, poids des traditions, déni de grossesse, portrait du Maroc d'aujourd'hui...) et pas un vraiment traité. L'interprétation est de qualité même si Maha Alemi et Sarah Perles ne sont parfois pas très justes. On retrouve avec plaisir l'excellente Lubna Azabal toujours impeccable. Une chronique sociale et familiale qui manque un peu de puissance mais qui fait tout de même preuve d'une certaine subtilité, sans pathos ni jugement. Dommage, il y avait matière à un grand film.
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 40 critiques

    4,5
    Publiée le 6 octobre 2018
    Voici un film d'une grande sobriété. Un portrait sociétal, qui éclaire l'écart entre un pouvoir patriarcal, auquel chacun.e est soumis. Il faut en passer par les hommes. Un enfant sans père n'est pas concevable au Maroc. Mais lorsque les femmes parlent entre elles, ce pseudo pouvoir que les hommes pensent détenir est bien dérisoire. Lorsque les femmes entre elles se parlent de la nuit de noces, le mari semble bien dérisoire. Ce qui me fascine chaque jour un peu plus, c'est le pouvoir grandissant de préceptes religieux, mais quel dieu pourrait faire si peu de cas des problématiques individuelles ? L'enfant conçu hors mariage aura un père. Celui désigné par la mère, quand bien même ce ne serait pas lui. L'auteur présumé est coincé. Point de test ADN, ici la parole suffit. Point de rapports sexuels hors mariage édicte la loi en s'appuyant sur la parole du prophète. "Sofia" nous démontre qu'un drame se prépare, tandis qu'un autre a eu lieu. L'enfant aura un père désigné. L'amour ne suffit pas, mais il peut aider. Parfois, l'ascension sociale versus la misère peut brouiller les pistes. La dignité est sauve en apparence, même si les êtres sont bafoués au plus profond d'eux-même. Je n'aime pas cette cohésion, qui repose sur les apparences. la réalisatrice, Meryem Benm’Barek, nous fait une démonstration éloquente de rapports humains tronqués. La police occupe une place centrale dans la vie des gens. Elle a le pouvoir d'imposer des alliances ou de méconnaître la complexité des situations en faisant pression sur les individus.
    mat niro
    mat niro

    Suivre son activité 37 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 22 octobre 2018
    "Sofia" est un portrait glaçant de la condition des femmes au Maroc en 2018. En effet, Sofia (Maha Alemi) accouche d'une petite fille suite à un déni de grossesse et va se voir confronter à l'incompréhension de sa famille et surtout encourir des ennuis judiciaires. La réalisatrice signe un film engagé où la réputation de la famille est sacralisée. spoiler: Le retournement final est aussi bien ficelé qu' inattendu et la vérité n'en est que plus cruelle . Dommage que ce film soit si court mais il mérite d'être vu non seulement en France mais aussi au Maroc et ailleurs.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top