Mon AlloCiné
    La Tendre indifférence du monde
    Note moyenne
    3,8
    19 titres de presse
    • L'Humanité
    • aVoir-aLire.com
    • Bande à part
    • Cahiers du Cinéma
    • Culturebox - France Télévisions
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Paris Match
    • Positif
    • Télérama
    • Transfuge
    • Critikat.com
    • La Septième Obsession
    • Ouest France
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 critiques presse

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    Un film-poème d’une grande beauté dresse ses tableaux vivants contre une société en cruel délitement avec un duo d’acteurs à la hauteur du propos.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    Derrière les dehors dépouillés et austères du Kazakhstan, le film d’Adilkhan Yerzhanov est un hommage universel et intemporel à la création artistique et à la culture française.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Bande à part

    par Isabelle Danel

    Ils partent à la ville et découvrent la vilenie du monde. Cette fable sur la pureté distille des plans d’une beauté renversante.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Cahiers du Cinéma

    par Cyril Béghin

    Le film prend consistance dans l’éclat du jour, (…), résolvant l’équation entre primitivisme et impressionnisme par un romantisme aussi noir qu’il est écrasé de lumière – une échappée poétique qui en dit plus long que toutes les analyses politiques.

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Pessimiste, le film n’en demeure pas moins baigné d’une lumière solaire qu’illumine la très belle Dinara Baktybayeva, comme pour nuancer une noirceur profonde.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    La Croix

    par Céline Rouden

    Le jeune cinéaste kazakh Adilkhan Yerzhanov, 36 ans, signe une fable tendre et absurde d’une grande beauté formelle sur la pureté de l’amour face à la corruption du monde.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Noir mais très beau.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    On sort bouleversé d’un récit romanesque, poétique, tragique mais non dénué de fantaisie, où les deux héros répondent par leur candeur et leur complicité à une société brutale et corrompue.

    Le Monde

    par Clarisse Fabre

    Adilkhan Yerzhanov suit la route tragique d’un tandem burlesque et délicat.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Un film qui instille une paix née de la beauté des images. Retenez le nom d'Adilkhan Yerzhanov. On reparlera de lui.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Paul Fabreuil

    Un film de grande beauté. Comme chez Mizoguchi, la beauté formelle sert à montrer la beauté et la cruauté de ce qui est filmé. La composition des plans et le jeu des acteurs magnifient la confrontation entre un mafieux et une jeune femme chargée de sauver les siens.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Paris Match

    par Yannick Vely

    Le réalisateur kazakh Adilkhan Yerzhanov signe un film magnifique sur le plan pictural, une tragédie kazakh qui met en lumière la corruption qui gangrène notre monde.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Eithne O'Neill

    En sus d'une luminosité visuelle, une leçon joyeuse et universelle.

    Télérama

    par Guillemette Odicino

    Violence brute et burlesque, proche du cinéma du Japonais Kitano, et plans d’une grande beauté graphique.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Transfuge

    par Nathalie Dassa

    Une histoire d’amour sur fond de crime où Yerzhanov juxtapose gravité et ironie, tout en offrant une dimension poétique et des images superbes.

    Critikat.com

    par Corentin Lê

    Un film chiadé qui parvient à éviter l’écueil de la pose.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    La Septième Obsession

    par Jérôme d’Estais

    Des personnages de contes, pour lesquels le film se montre empli de foi et d’empathie. Les héros d’une fable naïve et colorée, comme ces peintures du Douanier Rousseau qui ponctuent le film, sous-titres d’une histoire originelle commencée et terminée au jardin d’Éden, celui des personnages mais aussi du cinéma, les inserts rappelant les cartons du muet ou l’usage godardien de la peinture, à une certaine période.

    Ouest France

    par La Rédaction

    Une odyssée originale.

    Première

    par Michaël Patin

    Impossible de rester indifférent à ce film d’un autre monde. La tendresse l’emporte.

    La critique complète est disponible sur le site Première
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top