Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Sel des larmes
    Note moyenne
    3,5
    19 titres de presse
    • Marianne
    • Positif
    • Transfuge
    • Bande à part
    • Cahiers du Cinéma
    • Elle
    • Le Monde
    • Paris Match
    • Première
    • aVoir-aLire.com
    • Critikat.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Télérama
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Journal du Dimanche

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 critiques presse

    Marianne

    par Olivier De Bruyn

    Épuré et bouleversant.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Positif

    par Marc Cerisuelo

    [...] il faut dire les choses nettement : ce film est le chef-d’œuvre d’un petit maître ; ce sont parfois les plus grands artistes.

    Transfuge

    par Jean-Christophe Ferrari

    Tout en suivant la trajectoire amoureuse d’un jeune homme volage, Philippe Garrel raconte, dans "Le Sel des larmes", le bouleversant adieu d’un fils à son père.

    Bande à part

    par Hava Sarfati

    La réalisation d’un film possède toujours une adresse. Dans "Le Sel des Larmes", il est question d’amour et de transmission. Il va de soi qu’il s’agit aussi d’une déclaration faite à Maurice Garrel. Ode au comédien, et à tous les artistes, qui exercent leur art avec l’humilité et le savoir-faire des artisans d’autrefois.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Cahiers du Cinéma

    par Charlotte Garson

    Tout laisse à penser que depuis qu’il est revenu à une économie plus réduite qui a fini par faire méthode (peu de personnages, tournages courts pour films courts), c’est-à-dire depuis La Jalousie, Philippe Garrel élague, retranche ou va tout simplement droit à l’essentiel – et de ce fait intemporel – de ce qui lie intimement les amants.

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Ce film pudique où les regards en disent plus long que les discours, se révèle aussi d'une absolue douceur.

    Le Monde

    par Mathieu Macheret

    Garrel n’a pas son pareil pourfilmer l’essor du sentiment, ses montées frémissantes et ses descentes ombragées.

    Paris Match

    par Karelle Fitoussi

    Une fable émouvante et modeste, ode au cinéma artisanal de papa et écrin magnifique pour trois jeunes actrices de demain.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Première

    par Thomas Baurez

    Philippe Garrel signe un film d’une puissance foudroyante sur un homme en quête de cœurs.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    aVoir-aLire.com

    par Gérard Crespo

    Le film de Garrel est fidèle à l’univers et au style poético-réaliste que le cinéaste déploie depuis un demi-siècle. Si l’effet de surprise est moindre, cet opus n’en reste pas moins attachant.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Critikat.com

    par Josué Morel

    Un film un peu frustrant, aussi déséquilibré que magnifique localement.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturebox - France Télévisions

    par Jonathan Trullard

    Garrel poursuit son exploration des vicissitudes des sentiments dans un film dépouillé, au noir et blanc charbonneux. Discret, celui-ci s'inscrit dans la continuité de son cinéma, sans décevoir, mais sans éblouir.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Plus que sur les premières conquêtes de Luc, Le Sel des larmes s’articule autour de sa relation avec son vieux père, interprété par André Wilms. Le comédien lui confère toute sa patience obstinée et son élégance rugueuse.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaro

    par Nathalie Simon

    Le réalisateur de 72 ans peint le portrait d’un jeune homme. De son propre aveu Garrel imite François Truffaut, mais comme un débutant, en faisant des manières. Il se répète, tourne en rond. C’est joli à voir, mais on ne pleure pas.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Les Fiches du Cinéma

    par Clément Deleschaud

    Ce Garrel mineur patine et s’abîme dans des variations plus ou moins inspirées autour du double corps de la femme, de la velléité masculine et de l’articulation du talent dans la médiocrité du monde.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Murielle Joudet

    Ça pourrait être Hollywood, cette évidence de la rencontre ramassée sur quelques secondes – la scène est tellement intense qu'elle brûle le regard. Mais non, ce n'est pas Hollywood, c'est la Garrelie : ce monde rempli de cafés, de rues et de chambres où les corps se tournent autour, comme des planètes, mus par la seule force du désir.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Télérama

    par Jacques Morice

    Un goût d’intemporel imprègne cette épure artisanale en clair-obscur, mélancolique et fluide dans sa simplicité, servie par de jeunes comédiens frais et fiévreux, tous formidables. On relève quelques maladresses et une tonalité d’ensemble peut-être moins vive, moins vibrante qu’à l’accoutumée.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Le Nouvel Observateur

    par Xavier Leherpeur

    Entre les dialogues qui sonnent comme dans un roman-photo, un acteur principal au charme fade et une partition faussement modeste de Jean-Louis Aubert, la finesse du cinéaste des « Baisers de secours » se caricature. Reste la belle relation, faite de complicité et de transmission, entre un père (André Wilms) et son fils. C’est loin d’être suffisant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Journal du Dimanche

    par S.B.

    Le charme cède sa place à l’indifférence, voire à l’étonnement quand des plans trahissent des relents misogynes.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top