Mon AlloCiné
    McQueen
    note moyenne
    3,9
    70 notes dont 10 critiques
    50% (5 critiques)
    20% (2 critiques)
    20% (2 critiques)
    10% (1 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur McQueen ?

    10 critiques spectateurs

    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 341 abonnés Lire ses 364 critiques

    2,5
    Publiée le 13 mars 2019
    Enfant terrible de la mode, Alexander McQueen a gravi à toute allure tous les échelons. D'origine modeste, il a commencé en apprentissage dans les ateliers de Saville Row, se forme à Milan - sans parler un mot d'italien - puis à l'école Saint Martins de Londres. Il est remarqué par la journaliste et fashionista Isabella Blow qui avait déjà lancé Philip Tracy et qui restera son amie jusqu'à son suicide en 2007. En 1995 sa collection "Le Viol de l’Écosse", où ses mannequins défilent dans des vêtements lacérés et déchirés, fait sensation. Bernard Arnault l'embauche pour succéder à John Galliano à la tête de Givenchy. Lee McQueen - qui s'était entre temps rebaptisé Alexander - et la troupe d'artistes bohèmes qui l’entourent y font sensation. La greffe ne prend pas et McQueen retraverse la Manche cinq ans plus tard. Bourreau de travail, s'imposant à lui-même et imposant aux autres une tension hystérique, il multiplie les collections. Chacun de ses défilés, de plus en plus macabres et provocateurs, fait sensation. Mais Alexander McQueen s'enfonce dans la drogue et dans la dépression. Sa carrière ressemble à celle de Amy Winehouse ou de Whitney Houston auxquelles des documentaires viennent d'ailleurs d'être consacrés. Très proche de sa mère, il ne supporte pas sa mort des suites d'une longue maladie. La veille de ses obsèques, il se pend. Deux Britanniques, Ian Bonhôte et Peter Ettedgui, lui consacrent un documentaire. Sa facture est très classique. Les images d'archive alternent avec les interviews des proches de McQueen. La musique de Michael Nyman, aussi riche soit-elle, est un peu trop envahissante. Les créations de McQueen sont éblouissantes, notamment l'incroyable robe du Cygne en 1999 peinte par deux bras articulés entourant le modèle tournant sur une plateforme. Un happening délirant dont la vision suffit à elle seule à retenir l'intérêt d'un documentaire qu'on peut volontiers regarder en coupant le son.
    Margot.B
    Margot.B

    Suivre son activité 4 abonnés

    5,0
    Publiée le 13 mars 2019
    Un documentaire qui dresse le portrait d'Alexander McQueen avec brio! C'est émouvant, et surtout très bien documenté !
    Jean-Marc P.
    Jean-Marc P.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 18 mars 2019
    Ce documentaire léché associant jusqu'aux matériaux les plus personnels laisse sur sa faim. Quelle est la source de la creation, de quoi se nourrit elle ? On laisse à croire que quelques rencontres et un talent inné suffiraient. Làs, les origines sociales, les traumatisme de l'enfance, son environnement avant la reconnaissance sont des éléments esquissée en quelques plans. Ce qui fait de ce film un portrait inachevé par des acteurs du milieu qui décrivent une trajectoire sans avoir mis en lumière le moteur des origines
    Aure L
    Aure L

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 4 critiques

    3,5
    Publiée le 15 août 2019
    Un vrai regard personnel sur l'oeuvre du créateur. Ses nombreuses blessures qui ont nourris son inventivité mais qui l'ont poussé à sa fin
    Gilbert L
    Gilbert L

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 9 mars 2019
    Ce film raconte ce couturier incroyable Lee McQueen.,couturier notamment pour sa propre marque et pour Givenchy. Ce n'est pas une rétrospective des défilés, qu'il vaut mieux connaître avant d'aller voir le film. C'est le cheminement de l'homme depuis le East London, l'apprentissage à Saville Row, en Italie, les première collections à Saint Martins, sa marque, puis Givency dans le groupe Bernard Arnault, le départ pour Gucci pour l'indépendance de sa propre marque. Au delà du documentaire, c'est la tension qui habite McQueen, entre la beauté, la peur et l'attrait du morbide, une technique impressionnante, les femmes qu'il voulait fortes, une imagination incroyable qu'il exprimait dans des défilés qui étaient plus des courts-métrages qui racontaient des histoires, le viol de l'Ecosse par les Anglais par exemple, qui dénoncaient les dangers de la société de consommation, ou qui envisageaient l'Homme de demain, avec des branchies...
    jean l.
    jean l.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 70 critiques

    5,0
    Publiée le 13 mars 2019
    Je ne savais rien sur ce créateur et sur la mode en général Mais j’ai adoré ce film et ce personnage hors du commun
    Aston L
    Aston L

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 13 mars 2019
    Un documentaire surprenant et passionnant sur un génie de la mode J'ai été émue aux larmes par l'histoire de McQueen
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 388 abonnés Lire ses 686 critiques

    4,0
    Publiée le 19 mars 2019
    Les bons documentaires, quand ils sont inspirés et objectifs comme celui-ci, ont le pouvoir de générer une qualité d'émotion qui est différente de celle que l'on éprouve en regardant une fiction. Si vous ne connaissez rien à Alexander McQueen (ou plus généralement à la mode, comme moi), alors ce film est fait pour vous. D'une façon très pédagogique, les réalisateurs Ian Bonhôte et Peter Ettedgui nous font découvrir la carrière, la vie et la mort d'Alexander McQueen, en illustrant chacun des six chapitres du film par une collection spécifique. Cette progression chronologique a un double mérite : elle permet de suivre l'évolution de l'adolescent maladroit au créateur reconnu tout en expliquant l'évolution de sa personnalité jusqu'au drame final, et d'autre part il fait toucher du doigt le génie créateur de McQueen à travers ses défilés. J'ai été absolument bluffé par l'ampleur et la profondeur du talent développé par le jeune anglais : les présentations de ses collections étaient conçus comme des spectacles totaux au service d'un thème, et les images de défilés comme Voss ou Plato's Atlantis hanteront probablement longtemps la mémoire des spectateurs. On est émus aux larmes à de nombreuses reprises dans le film, que ce soit par la beauté irréelle des créations ou par les évènements tragiques qui relèvent de la vie privée de McQueen. Nombre de témoignages sont absolument bouleversant. Un film passionnant.
    Barnabé Jarrot
    Barnabé Jarrot

    Suivre son activité 8 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 27 mars 2019
    Un documentaire absolument passionnant... Je ne connaissais pas ce créateur et j'ai été soufflé par ce portrait d'un génie, dans toute sa complexité... Un très beau film, à voir !
    eyebyv
    eyebyv

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 13 août 2019
    Sublime de Beauté et d'Emotion ! Documentaire riche de vidéos et photographies personnelles de Lee. Magistral !!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top