Mon AlloCiné
    Alice et le maire
    note moyenne
    3,2
    1129 notes dont 210 critiques
    14% (29 critiques)
    25% (52 critiques)
    26% (55 critiques)
    21% (45 critiques)
    11% (24 critiques)
    2% (5 critiques)
    Votre avis sur Alice et le maire ?

    210 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2412 abonnés Lire ses 645 critiques

    3,0
    Publiée le 11 octobre 2019
    « Alice et le maire », sans être dénué de bonnes idées et de bonnes intentions, manque cependant d’une vraie ligne directrice et ainsi d’un message lisible et parfaitement identifiable, pour être totalement pertinent. En effet, on se demande à l’issue de cette projection, quel était vraiment le but du cinéaste Nicolas Pariser contrairement à son film précédent « Le Grand jeu », brillant et implacable dans sa démarche. Si cette fois, l’idée principale semble vouloir se centrer sur toute l’ambiguïté entre la politique pure et dure au service du pouvoir et des avantages qu’il procure, et les nobles et belles idées en faveur de l’humanité, soit ce qui fait ou plutôt faisait le progrès social, on finit quand même par ne plus trop croire en ce portrait de maire d’une très grande ville prêt à devenir chef de l’état, et dont les problèmes personnels et existentiels l’amène à prendre pour confidente, conseillère et ressource d’idées nouvelles, cette jeune femme nommée Alice, totalement à des lieues du monde politique... Anaïs Demoustier fait sans doute valoir toute sa douceur, sa fraîcheur et sa candeur, mais à aucun moment on ne la sent réellement concernée par sa mission, tant elle fait preuve de dilettante et de détachement dans ce qu’elle a à accomplir au sein de son nouvel emploi... Tandis que Fabrice Luchini, même s’il semble séduit par cette jeune collaboratrice venue d’ailleurs, n’arrive pas à faire passer les raisons profondes de son attachement à cette personne. Pour le justifier et le comprendre pleinement, il aurait fallu déjà que les échanges ne restent pas trop à l’état d’esquisses car à aucun moment, on n’assiste à un vrai débat d’idées construit et développé... Le réalisateur joue sur les ellipses, tronquant les échanges afin de juste les suggérer, ou en restant sur des non-dits trop peu explicites pour être franchement convaincant. Et malgré de bons moments intelligents et plutôt révélateurs de l’état d’esprit et des tiraillements de ce maire de Lyon, jamais cependant on ne peut imaginer ce personnage ambitieux et ayant pour le moins une haute estime de lui-même (il ne pourrait en être autrement pour être à sa place !), pouvoir croire et adhérer en son for intérieur, aux nobles idées qu’il partage avec Alice et par là-même avec Rousseau ou Orwell... Jusqu’à même à écrire un discours à l’angle d’attaque résolument vif et mordant, totalement dénonciateur du monde capitaliste de pouvoir et d’argent que nous avons monstrueusement créé de toutes pièces... Un discours qui fait rêver évidemment, mais totalement impensable et irréaliste pour mener à bien le projet politique de cet homme se voyant déjà président de la République ! Un homme politique de cette envergure ne peut pas dans sa fonction et ce qui l’attend peut-être au bout du chemin, mettre presque son destin entre les mains d’une novice, toute philosophe qu’elle est, que représente cette jeune Alice ! Si bien que même si l’on veut considérer cette histoire comme une fable satirique, qui porte sur les enjeux personnels au détriment des enjeux collectifs, on finit par ne plus croire à cette relation pas très vraisemblable dans ce qu’elle essaie difficilement de nous prouver et de nous démontrer, sauf peut-être dans le changement d’attitude que laisse percevoir Alice quant à ses propres perspectives d’avenir au sein du monde qui s’offre à elle... Le manque d’une certaine crédibilité et par conséquent d’un message net et clair, nuit ainsi à ce film qui avait pourtant de bonnes bases pour être excellent...
    tonton29
    tonton29

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 16 critiques

    3,0
    Publiée le 18 septembre 2019
    Des solitudes qui se croisent, voilà le ressenti de ce film. Un maire qui se sent perdu après des années de service pour sa passion, la politique, en espérant être un vrai humaniste au service de tous et de la collectivité. Une jeune universitaire catapultée dans ce monde inconnu pour elle que sont les arcanes du pouvoir démocratique français et qui, comme nombre d'étudiants sur-diplômés, ne sait pas quoi faire de sa vie. Les deux vont s'apprivoiser au milieu de cette cohorte fourmilière des conseillers en politique, en communication . . . D'ou viennent les idées ? Comment contenter tout le monde ? Comment être intelligible ? Comment faire avancer sa cause ? Ça porte à réflexion mais fait également peur : Le monde est-il perdu comme ces 2 là ? Si vous n'y comprenez rien en politique, en communication, en administratif, vous ne serez pas rassurer sur l'avenir. Du prosélytisme plus ou moins direct pour la Gauche (progressiste donc forcément meilleure - sic - que les autres idées politiques) ce qui décrédibilise le message (dans un film généraliste, ce n'est pas correct de stigmatiser une partie du public, il faut rassembler et montrer qu'on est uni malgré nos individualités) Des bonnes réflexions politiques, malheureusement rarement exploitées dans la réalité car noyées dans le magma des tergiversations et génuflexions de pouvoir. De beaux moments mais certains personnages secondaires ou situations ne sont pas très crédibles ou prouvent que le monde est fait de couardise (le copain de gauche qui a fait un mariage de convenance avec une artiste de la haute bourgeoisie perturbée par la fin du monde, une romance inutile pour porter le message sous-jacent de l'absence de soutien des collectivités aux activités de savoir-faire . . . ) Ça peut porter un message aux politiciens de reprendre les rênes du pouvoir réel et ne pas les laisser entre les mains des financiers et des communicants "politiquement correct et moralisateurs" qui ouvrent la voie aux extrémismes pernicieux qui divisent (prenez tous les ultras actuels qui vous interdisent de penser autre chose que ce que vous pensez vous et vous culpabilisent de ne pas penser comme eux !) En attente de voir la version "maire de village rural sans budget et oublié du pouvoir central et devant se débrouiller pour faire survivre sa commune"
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 4 critiques

    3,5
    Publiée le 5 octobre 2019
    "Alice et le Maire" nous propulse dans la vie quotidienne intense et rythmée de la mairie d'une grande ville française (Lyon). Toute l'intelligence et la subtilité du scénario est de mettre en association un vieil homme politique toujours en mouvement malgré une lassitude évidente, et une jeune philosophe chargée d'observer et de donner des conseils pour faire jaillir d'éventuelles idées nouvelles. Ce duo action/réflexion fonctionne parfaitement, la fougue de Fabrice Luchini est merveilleusement complétée par la douce sérénité d'Anaïs Demoustier, certaines scènes entre ces deux personnages sont tout simplement brillantes de justesse intellectuelle. L'intrigue en elle-même ne m'a pas totalement séduit sur la deuxième partie du film mais qu'importe : l'ensemble reste assez intéressant et plutôt réussi. Séduisant. Site www.cinemadourg.free.fr
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 389 abonnés Lire ses 686 critiques

    3,0
    Publiée le 3 octobre 2019
    Il faut reconnaître au film de Nicolas Pariser un point positif important : il parle d'un homme politique qui n'est ni corrompu, ni malhonnête, ni idiot, ni impuissant. Et à ma connaissance c'est l'une des premières fois que l'on voit ça au cinéma. D'autre part, le scénario est assez malin, puisqu'il dessine en creux plusieurs thématiques (dont celle d'une jeunesse trentenaire en plein marasme sentimental), et l'interprétation est très solide (Luchini oublie de faire du Luchini, Anaïs Dumoustier est parfaite comme d'habitude, les seconds rôles sont plutôt convaincants). Bref, beaucoup de qualités pour une sorte de "nouvelle qualité française", consistante à défaut d'être profonde. Cela étant dit, et j'affirme que le film mérite d'être vu, quelques éléments m'ont toutefois gêné. Certains traits par exemple me semblent tout à fait caricaturaux (le projet Lyon 2500, le personnage de Brac). J'aurais aussi aimé que la belle idée de la philosophie qui challenge la politique soit poussée plus loin, et que globalement le film approfondisse ce qu'il effleure. C'est en gros les reproches que j'adressais au premier film de Pariser, Le grand jeu, même si celui-ci est beaucoup plus réussi. Lyon forme en tout cas, comme dans Grâce à Dieu, un décor magnifique. Lors de sa présentation à Cannes, Nicolas Pariser a dit que la ville avait des airs de Budapest, et à la réflexion, il a raison. Malgré mes quelques réserves, qui relèvent plus d'une déception par rapport à ce qu'aurait pu être le film, je vous le conseille : Alice et le maire est un film intelligent, et c'est suffisamment rare pour ne pas être négligé.
    Claudine B.
    Claudine B.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 9 critiques

    4,5
    Publiée le 2 octobre 2019
    Beaucoup de finesse dans ce film qui aborde la politique dans toute sa complexité sans la bafouer. Il s’agit surtout d’une critique du pouvoir des communicants qui sont toujours dans la forme et non dans le fond. L’interprétation de Fabrice Luchini est brillante et Anaïs Demoustier est magnifique.
    lionelb30
    lionelb30

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 943 critiques

    1,5
    Publiée le 4 octobre 2019
    Malgres de bons comediens et un debut un peu intriguant et amusant , l'ennui arrive rapidement et on deconnecte de cette histoire qui au final n'a pas d'interet. Quelques belles images de lyon.
    Marie-Laure C
    Marie-Laure C

    Suivre son activité 8 abonnés

    1,5
    Publiée le 4 octobre 2019
    Faux de bout en bout, jeu des acteurs mauvais du fait de dialogues creux Pourquoi cet engouement médiatique
    AHEPBURN
    AHEPBURN

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 54 critiques

    4,0
    Publiée le 11 octobre 2019
    C'est un film engagé qui nous est donné à voir. Il y a une réelle réflexion sur le monde politique et de sa place et action dans le monde en pleine mutation avec les enjeux de disparition des ressources naturelles. Le duo Demoustier / Luchini est savoureux. La comédienne nous montre une palette d'émotions intéressante. La bande-annonce n'était qu'un trailer ce qui est de plus en plus rare dans une période où tout est dévoilé trop tôt. Hamzaoui a une rôle dont elle s'acquitte bien. Je recommande ce film
    AZZZO
    AZZZO

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 7 critiques

    4,0
    Publiée le 17 octobre 2019
    A l'instar de sa célèbre homonyme, l'ingénue Alice (Anaïs Demoustier) est propulsée sans le vouloir dans le monde frénétique de la politique.Son observation détachée permet au réalisateur d'accompagner et comprendre les atermoiements d'un élu (Fabrice Lucchini). C'est malin, intelligent, un poil sarcastique et qu'il est bon d'entendre louer la politique en ces temps de populisme exacerbé. Une bouffée d'air frais.
    rpechayr
    rpechayr

    Suivre son activité 4 abonnés

    5,0
    Publiée le 19 septembre 2019
    Très bon film. A la fois agréable et fin sur l'actualité et le sens du monde politique. Les acteurs sont parfaitement dans leur rôle et on ne s'ennuie pas.
    Antoine B.
    Antoine B.

    Suivre son activité Lire sa critique

    2,5
    Publiée le 4 octobre 2019
    Film intéressant qui questionne le rapport du monde politique avec le monde intellectuel. Ne rend que partiellement compte de l'intensité et de l'urgence qui animent le personnel politique. Avec un peu plus de moyens, on aurait pu faire beaucoup mieux. Les acteurs sont corrects sans être géniaux. La réalisation très scolaire et les plans où on voit Anaïs Demoustier marcher à travers la ville ou les salles de réception de la mairie sont interminables. Ils auraient pu être plus digestes soutenus par de la musique mais la bande son est presque inexistante. Malgré de bonnes qualités, cela reste donc un petit film.
    lugini
    lugini

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 158 critiques

    5,0
    Publiée le 13 octobre 2019
    Je ne comprends pas qu il y ait des critiques négatives sur ce film alors qu'il pointe de façon très fine les réalités de la politique entre ce que le politicien voudrait faire en tant que démocrate et tout ce que son parti fera pour entraver ses décisions
    Strangelover
    Strangelover

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 17 critiques

    1,5
    Publiée le 6 octobre 2019
    Si vous allez voir ça pour Luchini, vous allez être déçu. Si vous n'êtes fada ni de politique, ni de philo, passez votre chemin. Si vous êtes insomniaque, alors allez-y ; C'est soporifique à souhait. Acteurs médiocres, scenar. plat, histoire décousue Si on retire les scènes de balade dans les couloirs ou dans les rues, il ne resterait rien qu'un court métrage ! Et comme d'hab. encore quelques scènes inutiles de fumeurs
    nicolas t.
    nicolas t.

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 116 critiques

    2,5
    Publiée le 2 octobre 2019
    Film intéressant, mais un peu mou du genou. Description lente et précise d'un milieu politique épuisé et en panne d'idées, privilégiant l'intelligence et la réflexion, à l'opposé de toutes les séries américaines qui montrent le cynisme de la politique. Belles intentions, mais ça manque beaucoup de rythme, de mise en scène et hélas Luchini, très savoureux dans son sous jeu, n'est qu'un personnage secondaire, qu'on aimerait voir plus à l'écran et dont on aimerait percer plus la complexité. Le metteur en scène ayant fait le choix de suivre la jeune philosophe, très bien interprétée par Anais Demoustier, personnage un peu falot, trimballant beaucoup de clichés et peu d'enjeu dramatique.
    M Z
    M Z

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 4 octobre 2019
    on s'ennuie à mourir. Le jeu de Luchini n'arrive pas à sauver le film. on se croirait aux infos qui parlent des politiques, ou au boulot avec le syndrome de la réunionite. Les autres acteurs sont bofs. c'est la 1er fois que je sors avant la fin et ma cop s'est endormie. a fuir. Je demande le remboursement
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top