Notez des films
Mon AlloCiné
    Liz et l'oiseau bleu
    note moyenne
    3,5
    217 notes dont 24 critiques
    répartition des 24 critiques par note
    2 critiques
    6 critiques
    10 critiques
    4 critiques
    2 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Liz et l'oiseau bleu ?

    24 critiques spectateurs

    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 890 critiques

    3,0
    Publiée le 8 avril 2019
    Esthétiquement magnifique, musicalement lyrique...mais l'intrigue laisse à désirer. Un long épisode des Feux de l'Amour rencontre Blanche-neige, le tout à la sauce animé japonais. Liz et l'oiseau bleu était très attendu au festival de Cinéma d'Alès, et la salle a été de même mitigée : la forme est impeccable, le récit un peu moins. Les couleurs poussées sur le papier qui donnent des formes uniques et poétiques sont récurrentes pour nous en mettre plein les yeux (comme des aquarelles qui se façonnent devant nous pour dessiner ce fameux oiseau bleu, un paysage verdoyant...), la musique se déguste comme un véritable orchestre qui est directement intégré à la narration du film, autant de bons points pour cet animé plus intelligent qu'il n'y paraît. Mais alors, cette romance à la "je-t'aime-moi-non-plus" entre les deux misses est vite épuisant car il ne fait que du sur-place, est très cucul, et il régresse lorsque l'on pense avancer (la scène du câlin que l'on croit être un tournant décisif dans leur relation, et puis finalement spoiler: un refus surprenant et inutile vient tout flanquer par terre... Quel dommage), et il n'y a pas de fin. Entendons-nous : on ne parle pas de fin ouverte (à interpréter soi-même, ce qui, lorsque c'est bien fait, est un gage de qualité dans un film), mais bien d'un "cut" au beau milieu de rien. Toute la salle s'est interpellée "quoi..." ou "ah, ça finit comme ça ?", ce qui donne au final le coup de grâce à cette impression de n'avoir absolument pas suivi d'intrigue, à part le court conte de l'oiseau bleu, très beau. Restent tout de même une qualité visuelle et sonore soignée.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 587 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    4,5
    Publiée le 23 avril 2019
    Visuellement et émotionnellement, c'est une magnifique histoire. C'est un régal de voir ce récit très émouvant et touchant. Ce dessin animé japonais vaut réellement le coup d'oeil.
    stanley
    stanley

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 700 critiques

    3,0
    Publiée le 21 avril 2019
    Au crédit de ce film d'animation, réalisé par une femme, fait unique, la qualité des dessins aux dominantes bleutés, jolies, quoique trop appuyées, la diversité des points de vue et l'émotion qui jaillit parfois de l'histoire d'amour impossible et non réciproque entre deux lycéennes au seuil de l'âge adulte, période des ruptures de vie. De même, la partie conte, assez fantasmée par l'une des jeunes filles est belle et très émouvante, le point fort du film, mais mineure en occupation temporelle. Ce qui nuit par contre est une certaine lenteur dans la narration de même qu'une évidente répétition des événements avec une dilapidation des personnages qui égarent. Le processus métonymique qui se caractérise par la position de la caméra sur les jambes des lycéennes, un temps surprenant et novateur, finit par lasser, dût il avoir comme motivation de permettre de différencier les héroïnes dont le physique est proche. Mais, l'histoire d'amour saphique évoqué n'en reste pas moins très belle. Liz et l'oiseau bleu se veut être à la fois un film d'école comme un film sur le passage à l'âge adulte et la nécessité de savoir se séparer des choses et êtres. Une oeuvre d'animation personnelle à plusieurs niveaux de lecture mais gâchée par des métonymies et des choix de cadrage répétitifs.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 355 abonnés Lire ses 1 896 critiques

    4,0
    Publiée le 30 avril 2019
    Bon, il y a des jours où l'on est plus fatigué que d'autres pour suivre un film….Et pourtant j'ai trouvé beaucoup de charme et de poésie à cette histoire d'amitié entre deux lycéennes ??? faisant de la musique…..Elles sont d'une grande complicité émotionnelle;...Elles doivent interpréter un duo ( Flute à bec, hautbois) dans une partition d'orchestre, et apprennent à se connaitre puis se comprendre...Ce que j'ai aimé, c'est la texture du film, les dessins magnifiques et colorés comme des pastels, classiques et apaisants, la musique douce et édulcorée à la fois….Et puis sur le plan psychologique, quand un "couple" est déséquilibré ( "disjointed" c'est le sous titre anglais du film) (l'une est ordinaire l'autre est brillante), le film essaie de mettre en évidence, qu'il existe toujours dans une relation quelque chose de plus essentiel, de plus profond, que les états civils , ce sont la symétrie partagée des sentiments et leur complexité entre deux personnes...c'est rassurant, et la vérité existe ainsi;. À méditer donc….Mais les ados le découvrent souvent, et ce film leur plaira surement, comme à un public plus mature …..Je conseille, ce joli conte poétique et psychologique, délicatement mis en scène…..
    Nathan N.
    Nathan N.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 26 novembre 2019
    tres beau plein de poésie l amour est plus fort que tout l amitié n est pas un sentiment mais un veritable amour un soleil qui brille sent ce coucher super animé vive l animé japonais =)
    Ufuk K
    Ufuk K

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 861 critiques

    3,0
    Publiée le 22 avril 2019
    " Liz et l'oiseau bleu " est un film d'animation japonais plaisant visuellement mais à l'intrigue trop légère . En effet je me suis ennuyé durant les 2/3 tiers du film ne comprenant pas ce que le réalisateur voulait expliquer au spectateur cependant le dernier tiers du film est plein de poésie et j'ai mieux compris ce qui unissait ces deux lycéennes dans un fin assez ambigu.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 396 abonnés Lire ses 3 149 critiques

    2,0
    Publiée le 13 avril 2019
    « Liz et l’Oiseau Bleu » est un conte qui relate l’amitié entre deux lycéennes dans le Japon d’aujourd’hui. Très différentes dans leurs personnalités, elles ont la musique comme point commun. Pour terminer le lycée, leur orchestre travaille sur les musiques de « Liz und ein Blauer Vogel » et la jeune Nozomi y voit le reflet de leur histoire d’adolescentes. L’animation japonaise est souvent qualitative dans son dessin et son histoire. « Liz et l’Oiseau Bleu » peut toutefois nuancer cette idée à cause d’un manque d’originalité dans le coup de crayon, une ambiance plutôt désuète, un ton général trop grave et une voix off agaçante. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 16 avril 2019
    Liz et l'oiseau bleu réalisé par Naoko Yamada et produit par le studio d'animation Kyoto Animation qui est connu pour avoir fait Silent Voice, Violet Evergarden, Free!, K-ON et Chuunibyo. Le point fort de ce film est réellement l'animation et le graphisme. Tout est magnifique, surtout le style graphique, sur ce point il n'y a rien à dire. L'animation n'est pas réellement compliquée à faire puisqu'il n'y a que des plans de personnes qui marchent ou qui jouent (même si ils utilisent la technique du hors champ) cependant elle reste magnifique et très détaillée. Le second est la musique, c'est magnifique il n'y a pas de thème principal mais toutes les OST sont magnifiques à écouter. Le scénario est également pas mal spoiler: le fait de comparer les relations de deux filles à un conte :"Liz et l'oiseau bleu" est une bonne idée, en revanche tout est lent, et c'est le gros défaut du film. Ils s'agit plus d'un problème de story-board que de scénario, ce qui rend le film extrêmement mou et difficile à suivre, même lorsque les personnages parlent, c'est lent. J'ai été très déçu de ce film puisque je pensais qu'il serait un peu dans le style de Jun la voix du cœur qui est un excellent film mais finalement 1H30 c'est trop spoiler: (puisqu'ils ne montrent même pas le concours de fin...). Pour conclure je ne sais même pas si je recommanderais ce film : Oui, pour la claque visuelle et non, car c'est très lent. ce spin-off de Sound Euphonium n'est pas bon (selon moi) mais est magnifique graphiquement.
    moket
    moket

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 3 281 critiques

    3,0
    Publiée le 21 septembre 2020
    Visuellement somptueux, le film est sensible et poétique mais également un peu longuet. Si les personnages sont touchants, on oublie un peu d'en développer l'histoire.
    Fabien D
    Fabien D

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 891 critiques

    3,5
    Publiée le 21 avril 2019
    Naoko Yamada serait-elle la nouvelle grande réalisatrice de cinéma d'animation japonaise ? La question peut se poser tant son deuxième film, après le superbe silent voice, laisse entrevoir un auteur à part entière. Plus lent et dépouillé que son précédent film, Liz et l'oiseau bleu est une œuvre d'une grande délicatesse, pleine de poésie et de sensibilité. La métaphore musicale n'est jamais lourde et la psychologie des personnages assez fouillée. Si le film manque parfois de rythme et que son équilibre demeure fragile, le caractère démonstratif de silent voice ayant laissé place à une pudeur parfois excessive, il n'en demeure pas moins aussi limpide qu'un haïku. La beauté de l'animation, notamment lors des passages en aquerelle, est aussi à souligné. Un très joli animé.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 193 abonnés Lire ses 2 301 critiques

    3,0
    Publiée le 17 avril 2019
    Sympathique et parfois touchant, Liz and The Blue Bird reste néanmoins une œuvre niannian d'avantage adapté à un jeune public féminin. https://www.facebook.com/la7emecritique/ https://www.cineserie.com/critiques/cine/liz-et-loiseau-bleu-retour-gagnant-pour-naoko-yamada-2466724/
    Dois-Je Aller le voir ?
    Dois-Je Aller le voir ?

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 1 106 critiques

    3,5
    Publiée le 24 mars 2020
    J’ai mis du temps à me plonger dedans, mais finalement j’ai bien apprécié ce film. Alors, j’ai beau avoir lu qu’on pouvait voir facilement LIZ ET L'OISEAU BLEU sans avoir vu la série, je pense quand même que ne pas la connaitre n’aide pas car on nous plonge dans le vif du sujet brutalement. Malgré l’indépendance du film par rapport à la série, pour les néophytes une petite mise en bouche n’aurait pas été de refus pour mieux apprécier le tout. Il faut dire que j’ai trouvé le récit assez confus. Le temps de comprendre le caractère de chaque personnage et surtout leurs relations, ça ne va pas toujours être claire. Malgré tout, si on fait abstraction de ce manque de clarté, ce film arrive à procurer des moments vraiment émouvant comme seul l’animation japonaise sait en créer. Je trouvais le récit bateau mais je me suis rendu compte tout de même que je m’étais laissé porter et que ça faisait mouche. Le fameux conte de L'Oiseau Bleu va se mélanger à l’histoire d’une bien belle manière. Cela va apporter un vrai dynamisme à un film globalement lent, et surtout une poésie. Et de cette fable, on peut en tirer de nombreuses interprétations pour savoir quel personnage symbolise quel rôle et pourquoi. J’ai trouvé ça très intéressant. Le tout enveloppé dans de très belles musiques. C’est cependant dommage que le graphisme ne soit pas aussi constant en qualité que le sonore.
    William Dardeau
    William Dardeau

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 122 critiques

    2,5
    Publiée le 29 mai 2019
    Animation et graphisme sont au dessus de toute critique. Mais le rythme du film est bien lent; je dois avouer m'être un peu ennuyé ! Pourtant cette amitié entre deux lycéennes qui préparent un concours de musique est intéressante à suivre, et d'une certaine profondeur (l'une est très douée, l'autre non). Peut être vu.
    Chaîne 42
    Chaîne 42

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 1 311 critiques

    3,5
    Publiée le 17 mai 2020
    Un film qui nous parle d'asperger au féminin à travers la sensibilité mise en parallèle avec un conte qui parle d'une amitié proche d'un amour idéalisé. Le dessin est d'un style pastel qui évoque l'intimité et les dialogues complexes car il est souvent difficile de saisir les méandres de l'histoire lorsque l'on regarde aux détails. Le choix des plans est ambiguë, intimiste et diverses thématiques se dégagent et s'entremêlent avec des équivoques qui sont dans l'histoire par les incertitudes des deux principaux personnages. Par contre surtout vers la fin il y a des explications plus fournies et qui enlèvent une bonne partie des ambiguïtés. Les extrêmes s'attirent; ce récit en est une forme de démonstration. Insouciance, extraversion, égocentrisme caché face à difficulté à s'exprimer, froideur apparente et grande sensibilité craintive. Au delà du handicap asperger il y a une humanité sublimée et ce à quoi vise l'ensemble, une entraide, qui ne peut être complètement innocente et qui dépendra toujours de circonstances, bénéfique à tous, lorsque l'on n'a pas été altérés mais suffisamment préservés par un environnement sain (les professeurs sont presque peu crédibles tant ils sont gentils), un imaginaire intelligent et des arts ici la musique auxquels on peut se fier. La lecture du film souffre un peu de la complexité suscitée et non pas du non dit mais du contexte en même temps édulcoré et trop ambiguë.
    Marc L.
    Marc L.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 677 critiques

    2,0
    Publiée le 21 février 2020
    Au Japon, l’animation remplace d’ordinaire le cinéma, et pas seulement lorsqu’il s’agit de matérialiser des univers imaginaires qui demanderaient des moyens trop imposants. Dans ‘Liz et l’oiseau bleu’, quelques banales salles de classe suffisent comme écrin à la relation entre deux lycéennes, Atsumi et Nao, partenaires au sein d’un orchestre d’harmonie qui travaille à l’exécution d’une pièce tirée d’un conte de fée : l’une joue du hautbois, distante et réservée ; l’autre est flûtiste, solaire et extravertie. Le conte, quant à lui, relate l’histoire d’une jeune fille qui partage sa vie avec un oiseau bleu voué à repartir tôt ou tard voler sous d’autres cieux : il est donc entendu qu’il métaphorise le lien inégal, “désaccordé” précise l’Anime en préambule, entre les deux jeune filles. A partir de là, deux possibilités s’offrent à vous : soit vous serez émerveillé par la délicatesse avec laquelle la jeune réalisatrice Naoko Yamada matérialise ces adolescentes en pleine construction émotionnelle et les sentiments, platoniques, contradictoires, refoulés, qui s’agitent en elles : une heure trente de regards fuyants, de pérégrinations silencieuses d’une salle de répétition à une autre, de corps qui se frôlent, de mots retenus au dernier moment. Le scénario ne s’éparpille même pas en intrigues secondaires, occupé qu’il est à contempler chaque respiration de ses personnages. Soit, et ce fut malheureusement mon cas, tout en comprenant bien de quoi il est question ici et en reconnaissant la grande sensibilité de Yamada, vous allez juste vous ennuyer ferme...Et les quelques séquences de mise en abîme qui relatent l’histoire de Liz et de son oiseau, aussi pimpantes soient-elles avec leur couleurs d’aquarelle, ne seront pas suffisantes pour inverser la vapeur...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top