Notez des films
Mon AlloCiné
    Merveilles à Montfermeil
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Merveilles à Montfermeil" et de son tournage !

    Naissance du projet

    L’idée originelle de Merveilles à Montfermeil date du printemps 2012, mais la source première est plus lointaine puisqu'elle remonte au milieu des années 2000, lorsque Rabah Ameur-Zaïmeche (réalisateur de Terminal Sud avec Ramzy Bedia) avait proposé à Jeanne Balibar un rôle dans un film qu'il allait tourner (sans doute Wesh wesh, qu'est-ce qui se passe ?). La réalisatrice se rappelle : "Mais comme ça arrive parfois et même si les scènes qu'on avait tournées étaient formidables, au bout du compte le film refusait en fait toute cette histoire. Mais moi, j'avais toujours gardé en tête cet intérêt pour Montfermeil d'où venaient les personnages. Et plus tard, quand je me suis dit qu'il faudrait écrire un personnage engagé dans la vie politique pour Emmanuelle Béart, parce qu'elle, et elle seule, pourrait faire ça merveilleusement, j'ai eu envie de situer l'histoire à Montfermeil et j'ai commencé à faire beaucoup de recherches dans ce qui s'appelait encore la "communauté d'agglomération Clichy-Montfermeil."

    1er long solo

    Avec Merveilles à Montfermeil, Jeanne Balibar met en scène son premier long-métrage en solo. Elle avait déjà réalisé Par exemple, Electre en 2012, en duo avec Pierre Léon.

    Travail de terrain

    Jeanne Balibar a rencontré beaucoup de gens des deux mairies (Montfermeil et la communauté d'agglomération Clichy-Montfermeil), des services sociaux et de Pôle Emploi, ce qui lui a permis d'écrire le scénario de Merveilles à Montfermeil. Elle se souvient : "Et puis, très vite, je me suis dit que je voulais travailler en amont avec les habitants des deux villes, et j'ai organisé des ateliers de travail sur le corps et sur les exercices de musicothérapie. Pendant un an, tous les 15 jours je dirigeais 5 ateliers, répartis les jeudis, vendredis et samedis, à des horaires différents pour que tous les types de gens puissent venir. J'étais accompagnée du chorégraphe Jérôme Bel, de la musicothérapeutre Emmanuelle Parrenin, et de la chef-opératrice Jeanne Lapoirie, qui filmait tous les ateliers, de façon à ce que les gens s'habituent à travailler devant la caméra. Ensuite, lors de la préparation du film proprement dite, nous avons organisé une nouvelle session d'ateliers, mais cette fois tous les jours et cette fois rémunérés, avec tous les gens qui allaient vraiment travailler sur le film."

    Le choix Emmanuelle Béart

    Jeanne Balibar avait, en 2000, remplacé Emmanuelle Béart sur le tournage de Va Savoir de Jacques Rivette. Avec Merveilles à Montfermeil, la première dirige donc la seconde presque 20 ans après. La réalisatrice a d'ailleurs écrit le rôle d'Emmanuelle Joly spécialement pour Béart. La raison ? L'actrice prend très au sérieux la politique et est donc davantage en mesure d’en faire passer la dimension comique voire absurde. Jeanne Balibar précise :

    "
    Pour que quelque chose soit drôle, il faut le prendre très très au sérieux, c’est le cas d’Emmanuelle avec la politique et donc elle seule rendait ce personnage possible. Les grands acteurs ne sont pas distribués dans des rôles, ils rendent certains films possibles. Par ailleurs, c’est vrai que j’ai sûrement réparé quelque chose qui était resté irrésolu entre nous et Rivette. Parce que, avant de tomber malade, Jacques nous avait dit, à Emmanuelle et à moi, qu’il souhaitait écrire quelque chose pour nous deux, nous faire tourner ensemble... C’est un film que l’on n’a jamais pu faire et c’est sans doute aussi un peu ce film-là qui a accompagné la conception du mien."

    Jeanne Balibar et Montfermeil

    Jeanne Balibar avait joué une chef de police dans le film choc sur la banlieue Les Misérables, qui se déroule lui aussi à Montfermeil dans le 93 !

    Quelques retrouvailles

    Merveilles à Montfermeil permet à de nombreuses personnes de collaborer une nouvelle fois. Emmanuelle Béart et Jeanne Balibar avaient ainsi déjà joué ensemble dans Electre (2013). La seconde avait par ailleurs tourné à de nombreuses reprises avec Mathieu Amalric et/ou sous sa direction : À jamais (2016), Fin août, début septembre (1998), Barbara (2017), Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) (1996), La sentinelle (1992), Dieu seul me voit (1998), Le stade de Wimbledon (2001), Mange ta soupe (1997) ou encore Trois ponts sur la rivière (1999). Amalric retrouve aussi Philippe Katerine après Le Grand bain (2018) et Un homme, un vrai (2003).

    Vivre ensemble

    Si Jeanne Balibar croit autant en la force de la satire que dans celle des films pour aider les spectateurs à changer le monde, sa réflexion porte plus sur la question du vivre ensemble. Elle précise : "Il y a de très bonnes propositions dans le film comme enseigner les mathématiques en arabe, ce qui règlerait la plupart des problèmes d’échec scolaire, ou la Montfermeil International School of Languages qu’on pourrait décliner dans de très nombreuses villes de France. Mais je voulais surtout faire une utopie à la fois satirique et positive, indulgente. Je voulais raconter l’histoire de gens qui fabriquent ensemble un espace dédié pour montrer comment le monde nous rend fous ! Mais ce qui est peut-être le plus politique, c’est cette idée à laquelle je tiens : il faut dire et répéter qu’il est très facile de faire des choses ensemble si on les veut, beaucoup plus facile et joyeux qu’on l’imagine. Et cette joie-là, on en a besoin. Nous tous, nous en avons besoin. D’abord pour faire pièce aux discours haineux, pour imposer cette joie comme une réalité tangible contre cette morbidité, cette haine qui ont envahi les discours dont nous sommes quotidiennement abreuvés."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Les Incognitos (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • Play (2018)
    • 1917 (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Les Vétos (2019)
    • La Reine des neiges II (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • L'Art du mensonge (2019)
    • Underwater (2019)
    • Docteur ? (2019)
    • La Vérité (2019)
    • Le Meilleur reste à venir (2018)
    • Les Enfants du temps (2019)
    • Notre dame (2019)
    • SOL (2018)
    • Brooklyn Affairs (2019)
    • Une vie cachée (2019)
    Back to Top