Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Orphelinat
    note moyenne
    2,9
    16 notes dont 3 critiques
    répartition des 3 critiques par note
    0 critique
    0 critique
    2 critiques
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur L'Orphelinat ?

    3 critiques spectateurs

    velocio
    velocio

    Suivre son activité 359 abonnés Lire ses 1 177 critiques

    3,0
    Publiée le 26 novembre 2019
    Un film qui nous vient de l'Afghanistan, c'est tellement rare qu'on s'y intéresse forcément. Un film réalisé par une femme, qui plus est et qui faisait partie de la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs lors du dernier Festival de Cannes. Une action qui se déroule dans un orphelinat, en 1989, du temps de la présence soviétique. S'il n'y avait pas, dans cet orphelinat de Kaboul, quelques caïds qui maltraitent les nouveaux arrivants, on pourrait dire que tout se passe à peu près bien. Les gamins ont même droit à un voyage en URSS. Tout commence à se gâter avec l'arrivée des barbus ! Le film est centré sur le personnage de Qodrat, un orphelin de 15 ans qui revend au marché noir des billets de cinéma. Pratique à laquelle la police va mettre fin : Qadrat est envoyé dans l'orphelinat. On pourrait affubler ce film de 2 qualificatifs : foutraque et sympathique. C'est ainsi que, à 3 reprises, on se retrouve dans des séquences chantées et dansées genre Bollywood. Dans cette fable, la politique n'est pas abordée de façon directe mais on ressort avec l'impression que, pour la réalisatrice, ce qu'on a appelé l'occupation soviétique était nettement moins pire que ce qui est arrivé après, avec les barbus.
    fesse_loquace
    fesse_loquace

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 6 critiques

    2,5
    Publiée le 30 novembre 2019
    Il est rare qu'un film fasse l'apologie de l'occupation soviétique à Kaboul ou, effectivement, Les Russes était populaires (Ce qui n'était évidemment pas le cas dans différentes régions). Mais, si on comprend parfaitement le manque de moyens inhérent à ce genre de productions, on se serait passé de quelques niaiseries genre Bollywood ou autres kung-fu
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 583 abonnés Lire ses 1 409 critiques

    3,0
    Publiée le 2 décembre 2019
    Après Wolf and Sheep, L'orphelinat, le deuxième long-métrage de la cinéaste afghane Shahrbanoo Sadat, nous emmène à Kaboul en 1989, du temps de l'occupation "heureuse" par les russes avant que les Talibans ne viennent changer la donne. Plus précisément, l'action se concentre sur une sorte de maison de redressement, appelé plus communément orphelinat. Le jeune héros, fan de comédies musicales indiennes, sort de son quotidien en se rêvant personnage bollywoodien, ce qui nous donne quelques scènes parodiques réellement kitsch, très loin de l'aspect semi-documentaire du reste du film. On ne peut pas dire que la réalisatrice réussisse véritablement à donner à L'orphelinat un ton homogène et le film s'éparpille quelque peu sans retenir plus que cela l'attention. A sa décharge, il donne tout de même une image assez différente de celle illustrée par les médias occidentaux, en particulier concernant son "époque" soviétique. Mais du point de vue cinématographique, le manque de continuité et le caractère contemplatif de l'ensemble, sans ressorts dramatiques suffisants, empêche de se passionner véritablement pour une oeuvre qui ne manque pas sans doute pas de sincérité ni d'authenticité mais qui oublie de susciter une véritable émotion.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top