Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Lune de Miel
note moyenne
3,1
125 notes dont 31 critiques
26% (8 critiques)
26% (8 critiques)
16% (5 critiques)
13% (4 critiques)
16% (5 critiques)
3% (1 critique)
Votre avis sur Lune de Miel ?

31 critiques spectateurs

dominique P.
dominique P.

Suivre son activité 404 abonnés Lire ses 1 928 critiques

4,5
J'adore les films qui parlent de gens seuls, à deux ou à plusieurs, qui font un voyage donc ce film ne pouvait que me plaire. En plus la Pologne je ne connais pas et j'aimerais beaucoup y aller. Ce couple en voyage dans ce pays m'a beaucoup plu et j'ai aimé l'ambiance et le charme qui se dégagent de cette histoire.
Yves G.
Yves G.

Suivre son activité 314 abonnés Lire ses 1 636 critiques

3,5
Anna (Judith Chemla) et Adam (Arthur Igual) sont juifs d'origine polonaise. Ils viennent de se marier. Ils confient aux bons soins des parents d'Anna leur nourrisson pour partir en voyage de noces. Si Adam serait volontiers parti à New York, Anna a décidé de se rendre en Pologne sur les traces de leurs deux familles. Aucune tromperie sur la marchandise : le trailer de "Lune de miel" annonce la couleur. Il s'agira d'entrelacer comédie de couple et enquête sur les origines. Sur les deux terrains le pari est réussi. On rit beaucoup au personnage d'Anna qu'interprète la décidément remarquable Judith Chemla qui a réussi à se frayer patiemment un chemin jusqu'à la tête d'affiche depuis son passage à la Comédie-Française et sa nomination en 2013 au César de la meilleure actrice dans un second rôle pour "Camille redouble". Elle est hilarante en ashkénaze hystérique, couturée de complexes, entretenant avec sa mère (impeccable et trop rare Brigitte Roüan) une relation compliquée, enthousiasmée au-delà du raisonnable de ce pèlerinage sur les traces de ses ancêtres. Face à une telle tornade, Arthur Igual fait le pari réussi de la sobriété. Si "Lune de miel" fait rire, il réussit aussi à émouvoir. On aperçoit dans la bibliothèque de l'appartement parisien du couple une exemplaire des "Disparus" de Daniel Mendelsohn, poignante enquête historique sur les traces des ancêtres juifs polonais de l'auteur. On pense aussi à "Tout est illuminé", le roman de Jonathan Safran Froer porté à l'écran par Liev Schreiber avec Elijah Wood dans le rôle principal. Sans avoir l'air d'y toucher, Lune de miel évoque en trois plans la disneylandisation de la Shoah dans laquelle a viré l'industrie touristique à Cracovie avec ses tours guidés à Auschwitz et ses concerts de musique klezmer, le devoir de transmission à travers le personnage d'Evelyn Askolovich, qui raconte sa déportation à Bergen Belsen et enfin l'oubli lourd d'antisémitisme et teinté de négationnisme dans lequel tombe irrésistiblement cette mémoire.
nadège P.
nadège P.

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 483 critiques

5,0
Cette comédie douce amère m'a énormément plu. Cette femme trentenaire mariée et qui a un bébé, part avec son mari sur les traces de leurs origines respectives en Pologne. Notamment, elle souhaite ardemment en savoir plus sur sa grand-mère maternelle et ce voyage va remuer beaucoup de choses en elle. Ce film est rafraîchissant, très sympathique, d'une grande justesse. Aussi, on rit et on pleure à la fois. J'ai eu un grand coup de coeur pour ce film et je tenais à le signaler.
traversay1
traversay1

Suivre son activité 485 abonnés Lire ses 3 046 critiques

3,0
Le sujet de Lune de miel est lourd et autobiographique : un pèlerinage vers ses racines. Pour son premier film en tant que réalisatrice, Elise Otzenberger n'a pas choisi la facilité en traitant de l'identité juive et de l'héritage de la Shoah au sein de la famille. Une transmission qui s'est faite par les non-dits plus que par la parole. Globalement, mise à part une poignée de scènes, le ton est à la comédie, débridée et parfois franchement triviale (les récurrences scatologiques). C'est surprenant, déstabilisant et loin d'être maîtrisé, à cause notamment d'une mise en scène peu inspirée. Cependant, malgré son instabilité chronique, Lune de miel n'est pas entièrement raté ne serait-ce que pour son culot et une sincérité évidente. spoiler: Avec quelques punchlines marquantes comme de qualifier Cracovie de "Disneyland de la Shoah." La description de la Pologne peut sembler peu amène et réduite à quelques clichés mais elle correspond à ce que les personnages du film, avec leur ascendance et leurs apriori, pensent véritablement. C'est entendu, Elise Otzenberger est encore loin d'un Woody Allen, en particulier dans ses dialogues, mais elle essaie, elle tâtonne et son long-métrage a de la personnalité à défaut de susciter une pleine adhésion. Dans un rôle trop axée sur l'hystérie, l'excellente Judith Chemla (inoubliable dans Une vie) s'en tire sans trop de dommages et forme un couple énergisant avec Arthur Igual. Enfin, les seconds rôles ont aussi de la présence, même modestes : Brigitte Roüan, Isabelle Candelier, Antoine Chappey et le toujours suave André Wilms.
vidalger
vidalger

Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 986 critiques

1,0
Comment, à partir d’une très bonne idée et avec d’excellents comédiens, peut-on autant se planter ? Loin de la légèreté et de la douce amertume de l’humour juif, le scénario lourdingue ne nous épargne aucune caricature - de l’alcoolisme polonais à la mère juive abusive - et hésite constamment entre rappels grandiloquents sur la Shoah et scatologie. A trop vouloir réunir émotion et drôlerie, drame et comédie, la jeune réalisatrice s’est perdue, oubliant au passage de diriger des acteurs talentueux - comment aussi mal utiliser Judith Chemla au risque de la ridiculiser ? - dans une succession de scènes hystériques ou/et ridicules.
Stéph A
Stéph A

Suivre son activité Lire ses 12 critiques

1,0
Grosse déception, la bande annonce m’avait intrigué cependant il faut l’avouer je n’ai décelé aucune émotion dans ce film, pas de rire pas de larme je n’ai rien ressenti, histoire sans intérêt pourtant quel dommage sur un sujet historien aussi important ! Ne perdez pas votre temps,
Alain D
Alain D

Suivre son activité Lire sa critique

2,5
La première partie est ennuyeuse et trop longue, la deuxième partie est pleine d'émotions et rachète le film
Christoblog
Christoblog

Suivre son activité 356 abonnés Lire ses 1 145 critiques

1,0
Un film pavé de bonnes intentions et pétri dans une substance visiblement très autobiographique. Malheureusement, comme cela arrive parfois dans ces cas-là, les bonnes idées ne fonctionnent pas et on s'ennuie ferme devant ce road movie qui montre un jeune couple juif parisien très peu religieux, en quête de ces origines polonaises. Entre vues touristiques de Cracovie, exploitation forcenée des clichés (les Polonais boivent comme des trous) et répliques humoristiques qui tombent à plat, le film s'enlise tranquillement dans un conformisme bancal. La jeune réalisatrice Elise Otzenberger est pleine de bonne volonté mais peine dans tous les domaines : réalisation tristounette, écriture maladroite et direction d'acteurs pour le moins flottante. Judith Chemla, qui ressemble physiquement de plus en plus à Juliette Binoche jeune, joue assez mal la névrosée à fleur de peau. Une seule scène dans le film trouve grâce à mes yeux : celle de la dispute dans la voiture, lors de laquelle les deux personnages semblent enfin se livrer sans fard et qui se termine par une réplique saisissante : "J'ai épousé un juif antisémite !". A éviter sauf peut-être si vous avez des ascendant juifs polonais.
poet75
poet75

Suivre son activité 175 abonnés Lire ses 640 critiques

1,5
Comment peut-on à ce point saborder un film potentiellement beau et émouvant ? En écrivant des dialogues consternants de platitude ou de vulgarité, en multipliant les scènes banales et celles qui sont censées mettre un soupçon d’humour au cœur d’un sujet grave alors qu’elles ne sont que triviales, en dirigeant les acteurs en dépit du bon sens au point que, malgré l’indéniable talent dont ils ont fait preuve dans d’autres films, il paraissent ici à côté de la plaque (c’est le cas, en particulier, de Judith Chemla, une actrice pourtant généralement douée et attachante), etc. La mise en scène d’Elise Otzenberger ne fait grâce d’aucun poncif, d’aucune fausse note. Et cependant, quel sujet ! Raconter l’histoire d’Anna et Adam, un jeune couple de Parisiens d’origine juive polonaise qui entreprennent de revenir sur la terre de leur origine afin de commémorer le soixante-quinzième anniversaire de l’anéantissement de la communauté du village de naissance du grand-père d’Adam, ce n’est pas rien ! Comment peut-on massacrer un sujet pareil ? Eh bien, c’est néanmoins ce qui s’est produit. Allez, soyons juste, il y a quand même une ou deux scènes à sauver dans tout ce gâchis. Il y en a même une qui est tout à fait réussie. Elle montre Anna et Adam parcourant les allées d’un cimetière juif de Pologne et rencontrant une rescapée des camps de la mort qui, au soir de sa vie, s’est décidée à témoigner de ce qu’elle a vécu auprès des jeunes générations. Dommage que tout le film ne soit pas du même acabit, loin s’en faut !
lionelb30
lionelb30

Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 1 819 critiques

2,0
Presente comme une comedie , certaines scenes devraient l'etre mais on ne souris quasiment jamais. C'est frustrant car les comediens sont tres correct mais ca ne marche pas. Et puis sujet qui ne va pas interresser beaucoup de monde , trop personnel et malgres la courte duree , le film semble tres long.
Vero
Vero

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Ne perdez pas votre temps... Un film sans intérêt, terne... il ne se passe rien !!! Mon mari et moi avons hésité à quitter la salle 30 minutes après le debut du film... mais, curieux de voir s’il se passerait, finalement, quelque chose d’intéressant dans ce « trop » long métrage, nous sommes resté jusqu’à la fin... pfffttt, comment peut-on projeter de tels films ?
Guy T
Guy T

Suivre son activité Lire sa critique

1,5
J'ai trouvé le film convenu, en fait : la mère juive (il y en a deux, Anna et sa propre mère) quasi caricaturale contrôle, hystérie), les Polonais (non juifs) aux visages fermés, voire inquiétants (ils ne sont pas tous comme ça), Adam indifférent à sa propre histoire et à la recherche de celle d'Anna (peut-être du fait de son hystérie)...spoiler: La cérémonie dans le cimetière semble tomber à plat, et la prononciation du personnage barbu disant la prière des morts est assez peu "authentique". Quant à la scène là où était la maison et il ne reste plus rien, l'hystérie d'Anna, encore et toujours, exagérée, alors que la sidération aurait mieux valu... Enfin, la musique : simplette - Chopin et chanson israélienne, alors que vu le sujet, une chanson "traditionnelle" en yiddish aurait mieux fait l'affaire. Il y a évidemment la brève intervention d'Evelyn Askolovitch, si sobre, ce qui en fait sa puissance dépouillée (cf. sur YouTube une conférence qu'elle a donnée récemment en quatre parties, intitulées "A la rencontre d’Evelyn Askolovitch, rescapée des camps"). On ne peut manquer d'être touché par le sujet surtout s'il a affecté nos familles, mais son traitement est ce que je n'ai pas trop apprécié, finalement.
scrabble
scrabble

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 480 critiques

2,0
c’était pas mal. les acteurs sont très bons. il y a plus de situations drôles qu’émouvantes. on passe un bon moment
zorro50
zorro50

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 171 critiques

2,5
Un couple de juifs très dépareillés fait un voyage commémoratif en Pologne. Lui est intelligent, cultivé, cool, gentil, sympathique, arrangeant, beau et bien foutu, et elle est exactement tout le contraire. Leur périple est souvent amusant et quelquefois tristounet, mais jamais émouvant. Même si l’on ne s’ennuie pas sur le coup, on a quand même la sensation ensuite d’avoir perdu son temps.
Le F
Le F

Suivre son activité Lire ses 70 critiques

3,5
Avec talent et une certaine grâce, Elise Otzenberger tire le meilleur parti de ses interprètes et des situations, et donne, à l’heure de la résurgence de l’antisémitisme, une comédie légère et chaleureuse.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top