Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
The Dead Don't Die
note moyenne
2,2
764 notes dont 160 critiques
6% (9 critiques)
11% (18 critiques)
18% (29 critiques)
26% (42 critiques)
15% (24 critiques)
23% (37 critiques)
Votre avis sur The Dead Don't Die ?

160 critiques spectateurs

dominique P.
dominique P.

Suivre son activité 393 abonnés Lire ses 1 897 critiques

2,5
Publiée le 15/05/2019
J'ai toujours beaucoup apprécié les films de ce réalisateur. Du coup, je pensais aimer également celui-là. Il faut avouer que ce film est très spécial. Alors je n'ai pas du tout détesté comme certains, mais je n'ai pas aimé non plus. Je me situe au milieu on va dire. Ce que j'ai aimé c'est le message véhiculé par le réalisateur, c'est-à-dire que le monde est foutu, c'est la fin du monde, les êtres humains sont tous déshumanisés et maltraités par le capitalisme, on a perdu notre humanité de base, on est complètement absorbés quotidiennement par tout ce qui est matériel, futile et superficiel. Le réalisateur a entièrement raison. Et ce que je n'ai pas aimé c'est la violence, le gore, le fait que ce film soit assez pénible à regarder.
ServalReturns
ServalReturns

Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 248 critiques

1,5
Publiée le 15/05/2019
Très très déçu... Je suis resté de marbre de bout en bout. C'est pas inspiré, mou du genou, absolument pas drôle... Les blagues méta avec Adam Driver qui reconnaît le thème du film à la radio, qui explique avoir lu le scénario du film ou qui se balade avec son porte-clefs Star Wars, c'est juste pas drôle et je pense que ce devrait être interdit par la loi. La galerie de personnages est là, OK, mais aucun n'est marquant, à l'exception peut-être de celui de Tilda Swinton qui m'a arraché deux amorces de sourire. Voilà... je n'ai rien de plus à ajouter. Franchement, c'est nul.
Maxence H.
Maxence H.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 13 critiques

5,0
Publiée le 15/05/2019
Un bijou d’humour noir et d’absurdité. Les mauvaises critiques ici n’ont évidemment pas compris ce genre de film et ont pris cet humour au premier degré ou s’attendaient à un film de zombie avec du sang et autres comme on voit à chaque fois en fait..., dès que c’est different ca perturbe les gens forcément... Une sorte de Rubber version zombie, hilarant, noir, absurde, tout ce que j’aime.
Cyr F
Cyr F

Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

0,5
Publiée le 15/05/2019
Aucun intérêt, une vraie perte de temps.... personnellement l'un des trois plus gros navet que j'ai pu voir..... ridicule même pas comique et niveau horreur zéro
Bernard T.
Bernard T.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

5,0
Publiée le 15/05/2019
A grands renforts de publicité, ceux et celles qui n’en avaient pas entendu parler doivent vivre sur une autre planète (clin d’œil à une séquence vers la fin du film), le dernier long métrage de Jim Jarmusch, « The Dead don’t die », ouvrait le Festival de Cannes et était projeté simultanément dans plus de 600 salles en France, dont 6 dans le seul Loiret. J’aime le cinéma du réalisateur US et ne fus pas déçu. Ses deux derniers films, « Only lovers left alive », histoire d’amour entre deux vampires, et plus récemment « Paterson », amour, poésie et semainier, m’avaient enchanté. Si l’histoire est différente, on retrouve les grands thèmes chers au cinéaste indépendant qui vécut et découvrit la nouvelle vague en France dans les années 70. Sonnette d’alarme face au délitement de la planète, pollution exponentielle, surconsommation, dérèglement climatique… « The Dead don’t die », derrière une tonne d’humour pince sans rire, s’avère dans sa conclusion d’un pessimisme extrême. Nous sommes dans une petite ville US où semble-t-il, il ne se passe jamais rien. Tout juste 3 flics, l’un qui devait prendre sa retraite deux mois avant (Bill Murray), deux autres beaucoup plus jeunes, un homme (Adam Driver) et une femme (Chloë Sevigny). La dernière affaire sur laquelle le trio enquête est le vol d’un poulet, dont d’ailleurs le vieux doute fortement. C’est dire. On croise différents personnages haut en couleurs : un ermite qui observe les humains à la jumelle, la nouvelle croque-mort portant sabre et kimono de judo, à l’air étrange (Tilda Swinton), un trumpiste qui n’aime pas les noirs, et beaucoup d’autres, tels les trois ados dans un internat ou ces trois autres jeunes qui arrivent dans une superbe voiture de collection. Tout irait bien donc, si subitement il ne faisait jour la nuit, que les animaux devenaient agressifs et s’enfuyaient, que portables et montres tombaient en panne, cela pendant que la radio passe sans discontinuer la chanson de Sturgill Simpson. Et qu’à la tombée du jour les morts ne ressortaient de leur tombe au cimetière du coin pour demander des comptes aux vivants que nous sommes et se délecter de nos entrailles. Je vous laisse découvrir la suite. Horreurs certes, mais sous un flot d’humour, elles passent très bien, pas de quoi être apeuré devant la boucherie. Des effets spéciaux fabuleux, avec les têtes coupées ou qui explosent, celles des zombies. Mais, « The Dead don’t die » est d’abord une fable écologique : Trump et sa clique sont ridiculisés quand, devant l’inversion de la rotation de la Terre due à la fission de la calotte polaire, le Ministre de l’énergie annonce à la télé que c’est bon pour l‘économie puisque cela va créer des emplois. Et Jarmusch ne se fait guère d’illusions sur l’avenir de la planète quand dans le script du film, il fait dire et redire à Adam Driver qu « tout ça va mal finir ». Façon d’enfoncer le clou dans la tête des gens, et notamment de ceux qui ne veulent rien voir. Mais puisqu’il faut bien rire de tout, on dira en conclusion que la crémation est la solution, et la seule, pour que les morts nous fichent la paix !
HZ
HZ

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 41 critiques

4,5
Publiée le 15/05/2019
Le premier "Zombie movie" avec un message bien pertinent pour notre epoque. Bill Murry est bien dans son role de "sans-action" et Adam Driver le suit comme il faut. Et le message du film : quites la planete si tu peux; retournes a la Nature; sinon tu sera un mort-vivant !
nadège P.
nadège P.

Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 463 critiques

5,0
Publiée le 15/05/2019
Le réalisateur a choisi de parler de la fin du monde, de la fin de l'humanité avec un film très noir, féroce, avec beaucoup d'amusement et d'humour, tout cela à prendre au second degré. C'est à la fois très dur et pessimiste et drôle et léger. Les mauvaises critiques n'ont malheureusement rien compris au message.
tixou0
tixou0

Suivre son activité 259 abonnés Lire ses 1 635 critiques

2,5
Publiée le 17/05/2019
"Les Morts ne meurent pas".... Un titre absurde, sauf s'il faut entendre "...ne meurent plus", et qu'il s'agit d'une histoire de morts-vivants... Une solution radicale au réveil des ensevelis étant évidemment de pratiquer, dans les meilleurs délais, la crémation, au lieu de l'enterrement - pour éviter la sortie des tombes de créatures affamées.... Si les hordes réussissent à quitter les cimetières, ne reste que la solution de "tuer la tête" de ces goules - c'est ce qu'entreprennent (avec des fortunes diverses) les habitants de "Centerville", paisible communauté rurale de moins de 750 âmes, de l'Amérique profonde, et les trois policiers de la bourgade, spécialement, le chef Bill Murray, le sous-chef Adam Driver, et la recrue Chloë Sevigny. La nouvelle propriétaire de l'entreprise de pompes funèbres locale, une mystérieuse Ecossaise (Tilda Swinton - avec l'accent ad hoc), semble la plus efficace dans cette tâche ingrate, jusqu'à ce que..... Ce n'est cependant pas une simple histoire de zombies que propose Jim Jarmusch, en ouverture du Cannes 2019. Ce degré premier de lecture est d'ailleurs le moins réussi, pour moi, de cette 13e fiction du cinéaste trublion - des longueurs gênantes, dans un registre grand-guignol sans imagination. On s'attardera donc aux niveaux 2, 3..etc, avec messages à tiroirs, un peu à la convenance de chacun, mais avec en dénominateur commun, la folie des hommes, et ses conséquences sur l'équilibre de notre environnement. Notation moyenne, au résultat, avec un bonus indéniable : l'interprétation savoureuse, dans une posture très théâtralisée, du duo de "cops", le senior Murray, et son disciple Driver.
Orianne N
Orianne N

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 43 critiques

4,5
Publiée le 16/05/2019
Un film drôle, curieux, inventif, écolo, déroutant, gore... difficile de le caser dans une catégorie, à part peut-être celle du film de genre hommage au film de genre. Rien n'est logique, rien n'a de sens, comme le dit Adam Driver quand Bill Murray jette le CD par la fenêtre : spoiler: qui a ouvert la porte de la chambre des hipsters au Motel (alors qu'ils s'étaient bien enfermés), pourquoi Tilda (la plus apte à le faire) ne sauve pas les 2 flics et s'enfuit comme une minable, pourquoi les zombies ne s'aventurent pas dans les bois, pourquoi la policière se jette dans la gueule du loup bêtement... ? Etc... Mais comme le dit toujours Adam Driver : spoiler: "Ça va mal finir". On ne peut pas dire le contraire. Faites la chasse aux clins d'oeil et aux références aux films de genre, il y en a absolument partout. J'ai cru comprendre que le film était descendu par la critique. Peut-être que la critique n'a pas tout analysé.
Teo H.
Teo H.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

4,5
Publiée le 15/05/2019
Une petite pépite rafraîchissante, et un film zombie qui sort du lot. Il y a du Twin Peaks dans l'ambiance, du P'tit Quinquin pour le côté décalé et délirant. La mise en scène est propre, et le jeu d'acteur est parfaitement juste (pas étonnant vu le casting À mourir de rire du début à la fin , ne vous attendez pas à un film de zombie banal avec de l'action ect, même l'histoire est à l'image du film : délirant, et c'est assumé, à voir absolument car ça fait du bien !
curtis1210
curtis1210

Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

5,0
Publiée le 15/05/2019
Un bon film original comme on les aime ! Un côté décalé sous des airs horrifique, de quoi passer une très bonne soirée, sous condition de comprendre le second degrés de ce genre de film ...
I Fucking Like Movies
I Fucking Like Movies

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 185 critiques

5,0
Publiée le 16/05/2019
Jarmusch piétine les codes et laisse errer l'esprit du spectateur à sa guise devant une oeuvre déroutante et originale. The dead don't die fera grincer des dents les conservateurs et jouir les rêveurs. Jarmusch y fait ce qu'il veut y dit ce qu'il veut dans un mélange bâtard des genres dans l'ère du temps. C'est un film très doux, qui vous laisse le temps de rire, de vous attrister, d'être ému, d'être choqué et de profiter de la forme. Pour moi c'est du génie, pour d'autres sans doutes n'importe quoi, mais je conseille aux curieux et aux amoureux du cinéma d'auteur.
Lary B
Lary B

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Publiée le 15/05/2019
Soit je suis passé à côté de quelque chose, soit ce film est d’un ennui total et on attend qu’une chose, le générique de fin .. Encore faut il avoir le courage de tenir jusque là .. ce qui n’a pas été le cas de tout le monde dans la salle. Ce n’est pas très drôle, l’histoire ne tient pas vraiment la route .. Petites consolation, l’idée que le dérèglement climatique va nous exploser à la figure un jour...
Cinéphiles 44
Cinéphiles 44

Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 2 596 critiques

4,0
Publiée le 15/05/2019
Bill Murray, Adam Driver et Chloë Sevingy sont trois policiers d’une petite ville des Etats-Unis. Un changement de l’axe ou de la rotation de la Terre inquiète les habitants. Deux cadavres viennent en plus d’être retrouvés dans un café. Le personnage d’Adam Driver sait que ce sont des zombies qui ont fait le coup et que de toute façon, ça va mal se terminer. Eh bien oui c’est écrit dans le scénario que Jim lui a donné ! Ces zombies sont de plus en plus nombreux. Chaque goule se met à répéter le mot qui les passionne et se dirige vers ce qu’il faisait avant de mourir. La ville se met alors à balancer les mots café, wifi, Chardonnay, sucette, Xanax ou guitare. Présenté en ouverture au Festival de Cannes 2019, Jim Jarmusch présente ici son film le plus décalé. « The Dead don’t die » est une comédie d’horreur grinçante bourrée de référence à l’Amérique blanche voulue par Trump mais aussi en détournant des marques publicitaires qui font bien sourire. C’est un film de morts-vivants drôle avec un casting au top, dont Iggy Pop pleinement dans son élément ou Tilda Swinton encore pleine de surprise. On s’attendait néanmoins à beaucoup plus d’euphorie pour être complètement mortel. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
colombe P.
colombe P.

Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 633 critiques

5,0
Publiée le 16/05/2019
Pour ceux qui n'auraient pas saisi le thème du film : cela parle du délitement de la planète, de la pollution exponentielle, de la surconsommation, du dérèglement climatique. Nous les individus nous sommes, pour la grande majorité, complètement suspendus à la surconsommation et le résultat est la destruction de la terre. On veut toujours plus d'argent, le téléviseur ou le smartphone dernier cri, partir en vacances en avion souvent et loin, consommer encore et encore, gaspiller, faire de plus en plus d'enfants, sans se soucier de l'état de la terre. Je félicite le réalisateur à ce sujet et il fait passer le message grâce à un film de zombies à prendre au second degré bien entendu. Si vous voulez voir un film de zombies classique au premier degré et que vous vous en foutez de ce que dénonce le réalisateur, passez votre chemin.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top