Mon AlloCiné
Tout ce qu'il me reste de la révolution
Note moyenne
3,6
20 titres de presse
  • 20 Minutes
  • Bande à part
  • CNews
  • La Croix
  • Le Monde
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • L'Express
  • Libération
  • Ouest France
  • Positif
  • Première
  • Sud Ouest
  • Télérama
  • Cahiers du Cinéma
  • Culturebox - France Télévisions
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • Transfuge
  • Le Figaro

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

20 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

Avec la coscénariste Cécile Vargaftig, Judith Davis offre un état des lieux de la France d’aujourd’hui, où l’obligation de rentabilité fait souffrir la population.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Bande à part

par Isabelle Danel

Ce premier film politique en forme de comédie légère nous apporte le bonheur, ici et maintenant.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

CNews

par La rédaction

Adapté de sa pièce de théâtre créée avec sa troupe, Judith David reprend le personnage d’Angèle dans cette comédie politique pétillante et pleine d’amour.

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Le talent de Judith Davis, actrice, scénariste et réalisatrice, éclate dans cette comédie, pleine d’un charme impétueux, sur la perte des idéaux.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Monde

par Mathieu Macheret

Si le film trahit parfois son origine théâtrale et cède par moments à certains typages sociologiques, il convainc néanmoins par sa façon d'ancrer la comédie dans de véritables enjeux d'espace.

Les Fiches du Cinéma

par Chloé Rolland

Cette comédie explosive de la théâtrale Judith Davis transmet une énergie redoutablement bénéfique pour repenser le monde.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Bruno Deruisseau

Si le film s’émiette par moments dans la radiographie globale de son tout et ne parvient pas à réchauffer ces restes d’une fausse révolution, il pose la nécessité d’un changement avec une simplicité aussi éclatante que précieuse.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Express

par Antoine Le Fur

Par moments, "Tout ce qu'il me reste de la révolution" peut fatiguer à force de vouloir faire adhérer à tout prix le spectateur à l'idéologie de la réalisatrice. Mais, au milieu de cette énergie, l'émotion affleure, donnant naissance à quelques belles séquences [...].

Libération

par Luc Chessel

Dans les limites où il se trouve enfermé par les circonstances, et qui sont celles de ce qu’on pourrait appeler, de façon un peu générale, le "cinéma français de scénario", "Tout ce qu’il me reste de la révolution" est une réussite : par sa manière de lutter contre ces mêmes limites, avec une certaine combativité qui passe par l’humour et finit par emporter le morceau.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Ouest France

par La Rédaction

Drôle et juste.

Positif

par Yannick Lemarié

De sa conception à sa réalisation, "Tout ce qu'il me reste de la révolution" porte en lui une utopie. Il le fait avec modestie, intelligence, subtilité et humour.

Première

par Sophie Benamon

Valois du jury du dernier festival d’Angoulême, ce premier film est une belle découverte.

La critique complète est disponible sur le site Première

Sud Ouest

par Sophie Avon

Un « feel good movie » assez fin pour décrypter le monde moderne sans culpabiliser, assez burlesque pour faire rire sans abêtir. Où la jeunesse reprend les choses en main, où l’intime et le politique s’interrogent, où les personnages sont à la fois allumés et justes.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Télérama

par Guillemette Odicino

Une comédie qui redonne la foi en tout.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Cahiers du Cinéma

par Joachim Lepastier

Quelque chose du pur esprit de 68 rejaillit là, de manière simple et directe : interroger le quotidien en l’interpelant, remodeler à la volée son cadre de vie, réclamer le droit à l’épanouissement.

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Le film capte le désir d’un retour au "civisme" en en donnant l’exemple par l’humain pour toucher le politique. Un discours contemporain, naïf, utopique, mais concret.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Pour son premier long-métrage, l'actrice Judith Davis embarque son collectif théâtral, l'Avantage du doute, et signe une comédie enlevée, bien qu'un poil monocorde, sur notre époque cynique et peu épique.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

On n’est pas loin du « Nom des gens », de Michel Leclerc, avec une Sara Forestier aussi explosive que Judith Davis qui fait ici merveille devant et derrière la caméra.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Transfuge

par Antoine Du Jeu

Attachant car sincère dans le fond, ce premier film reste gentiment dans les clous dans la forme.

Le Figaro

par La Rédaction

Portrait d'une fille de gauchistes à l'heure des idéaux en berne. Une comédie Nuit debout plus foutraque que drôle.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top