Mon AlloCiné
    La Vie scolaire
    note moyenne
    4,0
    2008 notes dont 277 critiques
    22% (61 critiques)
    44% (122 critiques)
    19% (53 critiques)
    7% (19 critiques)
    5% (13 critiques)
    3% (9 critiques)
    Votre avis sur La Vie scolaire ?

    277 critiques spectateurs

    ATHMOS.ONER
    ATHMOS.ONER

    Suivre son activité 103 abonnés

    4,5
    Publiée le 27 août 2019
    Commencer une critique de film en racontant une anecdote personnelle peut sembler étrange mais croyez-moi, cela fait sens. Dans les années 90, j’ai effectué mon service militaire en tant que pion dans un collège en ZEP (zone d’éducation prioritaire). J’avais évité les banlieues difficiles toute ma vie et me voici plongé au cœur de Gennevilliers ! Avec 3 ambulances appelées le jour de la rentrée (œil crevé, doigt coupé, KO après bagarre) je voulais retourner faire un service dans l’armée mais heureusement, une surveillante haute comme 3 pommes, qui se débrouillait à merveille, m’a prodigué des conseils et je suis resté pour vivre une année aussi intense qu’enrichissante. J’ai alors découvert des enfants de 10 à 19 ans ! Tous très animés et qui surfaient constamment sur les limites. Entre violences physiques et verbales, il fallait tout donner à chaque instant pour éviter que l’ensemble explose. L’humour comme arme de défense qui désarme bien des problèmes et qui permet de voir la part de gentillesse en eux, toujours cachée pour mieux se protéger et s’affirmer. Après Patients, Grand Corps Malade et Mehdi Idir s'attaquent à "la vie scolaire" avec une justesse absolue. En visionnant leur film, j’avais l’impression de revivre mon service en ville. Même si les situations sont plus actuelles, force est de constater que la forme et le fond des problèmes restent les mêmes et le film fait mouche en permanence. Le choix d’acteurs moins connus et d’adolescents qui n’ont jamais joués auparavant apporte un surplus de crédibilité et l’ensemble fonctionne à merveille et fait même des étincelles pétaradantes ! Entre situations cocasses, réparties verbales hautes en couleurs, coulisses CPE/Profs, tout y est ! La grande force du film est de nous faire rire en permanence, sans jamais être caricatural. Le duo nous livre une nouvelle réussite qui restera un témoignage d’une grande exactitude aussi bien pour l’attitude des élèves que pour la réaction des équipes enseignantes.
    Barharb
    Barharb

    Suivre son activité 2 abonnés

    4,5
    Publiée le 28 juillet 2019
    Une très bonne surprise. ce film nous rapproche d'un univers très voisin mais que nous ne côtoyons pas au quotidien.L'univers de la banlieue souvent traité dans les faits divers violents, nous est présenté dans un quotidien plus banal. On y découvre des "personnes" confrontés à un univers parfois sans espoir, mais tellement humains... Pour une fois le sujet n'est pas traité avec misérabilisme. Le ton se veut réaliste sans optimisme démesuré, mais tout de même une petite lumière au bout du tunnel. On y montre toute l'importance des enseignants, dont la mission, au combien difficile, est valorisée à son juste niveau. Une vrai mission qui peut changer l'avenir de quelques-unes.uns. Les acteurs jouent juste, une mention spéciale pour la CPE Zita Hanrot, souhaitons qu'elle suscitera des vocations. On ressort après "un voyage en terre inconnue" en ayant un peu appris de l'autre et avec un peu d'optimisme.
    NoSerious M
    NoSerious M

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 13 critiques

    4,5
    Publiée le 3 septembre 2019
    Samia (Zita Hanrot) arrive fraîchement de province en tant que CPE d'un collège à Seine-Saint-Denis. Réputé pour sa communauté d'élèves fortement dissipée et aux enseignants à l'autorité caduque, il sera le théâtre d'une année scolaire grave et cocasse dont Samia sera la principale actrice. Effectivement, la petite trentenaire s'est engagée à dresser un collège de molosses en puissance, rebelles, insolents et drôles à la fois avec un objectif bien précis en tête spoiler: Sauver sa vie de couple. Sa vivacité d'esprit lui permettra-t-elle d'être le porte-parole idéal de Yanis, son petit protégé intelligent mais influencé par le mauvais comportement de ses camarades, et d'arriver à son objectif primaire en même temps ? Mardi 3 septembre 2019, ce jour marque la fin des vacances d'été pour la plupart des élèves en enseignement primaire. Les enseignants, les élèves et les simples spectateurs comme moi vont vu cette "Vie scolaire" chacun à sa façon, entre ceux qui ont découvert leur classe avec laquelle ils passeront une année de leur vie, et ceux qui ont eu l'opportunité de découvrir le nouveau bébé filmique de Grand Corps Malade et son collègue cinéaste Mehdi Idir. Originellement célèbre pour ses chansons de style "slam", souvent étudiées au sein des cours de français ou de musique, Fabien Marsaud se fraie définitivement une place au sein des quelques espoirs d'un cinéma français semblant se perdre peu à peu dans une flopée de comédies balourdes, privilégiant les avalanches de gags au traitement scénaristique. Après le succès de "Patients" (2017), premier métrage passionnant consacré à l'événement ayant marqué sa vie à jamais, celui qu'on surnomme régulièrement Grand Corps s'intéresse à la scolarité jugée difficile des élèves en banlieue française. Un sujet semblant assez incertain, voire lourd au premier abord... Pour un résultat ayant rapidement dissipé mes réserves tant le début du film nous donne de l'entrain à pénétrer dans une zone que seuls les grands cinéastes comme Matthieu Kassovitz ou Laurent Cantet ont su traiter de manière juste ! "La Vie scolaire" est une peinture sociale réjouissante oscillant entre rire et émotion, tendresse et insolence. Sur une trame classique, le film nous propose un regard à la fois critique, drôle et nostalgique de l'éducation nationale sous le yeux de la talentueuse Zita Hanrot, sous les traits d'une conseillère principale d'éducation de sang chaud dont le traitement de la personnalité est à la fois étendu et attachant. Chaotique, la classe de 3ème dont nous affrontons les mauvaises plaisanteries tout au long du film est l'archétype du champ de bataille opposant élève et professeur. Avec une mise en scène aussi virtuose que celle de l'émouvant "Entre les murs" (2008), dont le réalisme des situations le rendait quasi-documentaire, "La Vie scolaire" parvient à se démarquer comme étant un film beaucoup plus "cinématographique" que le précédent tant la mise en image et la bande originale arrivent à donner une dimension artistique au monde de l'éducation. Assister à une vraie mise en scène pour un film sur le milieu scolaire, c'est suffisamment rare pour que je le surligne ! Pourtant, au-delà de son aspect très cinématographique, le film n'en demeure pas moins criant de vérité. Celle-ci se manifeste fortement dans son humour, ravageur, goguenard et jamais poussif narguant principalement l'image que renvoie les élèves de banlieue au niveau culturel, ainsi que l'abus de certains professeurs et assistants / surveillants scolaires prenant un malin plaisir à punir et humilier les élèves pour le moindre faux-pas. spoiler: La première séquence dans la salle de musique représenterait à elle-seule la perdition de ces élèves face à la culture ; lorsque ceux-ci esquintent gentiment la mélodie de "L'Eau vive", une cinquantaine de pochettes musicales est dressée derrière eux et semble les égarer ! Pourtant, c'est peu après que l'un des élèves se découvrira un don et un savoir considérable pour la musique, attirant ainsi l'attention de notre héroïne. Secondement, ce sont les séquences montrant Dylan (Alban Ivanov) entre autres, lister les pires punitions qu'il ait pu donner, qui blâment fortement mais non sans humour l'absurdité dont font preuve les enseignants à l'égard de leurs élèves. Contrairement aux préjugés, le manichéisme cède sa place à la nostalgie, la plupart des séquences de classe m'ayant ré-évoqué le (dé)plaisir de découvrir en compagnie d'une communauté humaine au cours de mes années en classes supérieures. Les plus pointilleux d'entre nous remarqueront une légère surdose de "pathos" scénaristiquement, ce qui à défaut de m'avoir dérangé, me rappelle hélas que le contexte du film s'oublie peu à peu au fil du film. spoiler: Effectivement, il est regrettable que l'émotion ne dégage que d'éléments externes à la vie scolaire, alors que le scénario avait tellement à faire en se concentrant sur les capacités des élèves à obtenir le brevet. Je noterais aussi une dernière séquence assez peu probable et concluant le film beaucoup trop rapidement. En bref, "La Vie scolaire" conclut très convenablement mon été 2019 au cinéma. Une petite tournée rafraîchissante, divertissante et accessible dans un milieu social que Mehdi Idir et Grand Corps Malade ont su traiter à peau neuve, ce dernier faisant ainsi une bienvenue abstinence de son art habituel sans pour autant trahir son identité. Moins agressif que "La Haine", plus subtil que "Les Profs" (même s'il était facile), la jolie surprise française de l'année ? Probablement !
    gaetan1.arnould
    gaetan1.arnould

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 122 critiques

    3,5
    Publiée le 3 septembre 2019
    Le genre, déjà très usité, du film en collège de banlieue, n'est pas révolutionné, loin de là et on retrouve un peu toujours la même trame, la même morale et le même genre de personnages. Mais la vie scolaire se distingue néanmoins par son atmosphère plus positive, alors que la plupart des films traitant du sujet sont souvent lourds et assez négatifs. Certains y verront peut être une certaine naïveté mais ce côté feel good en fait en tout cas un film sympa à regarder.
    floramon
    floramon

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 416 critiques

    4,5
    Publiée le 1 septembre 2019
    Excellent film, je dirais même une excellente surprise je pensais pas apprécié autant ce film et malgré tous les clichés véridiques sur la banlieue, ce que j'ai aimé dans ce film c'est le véritable message qu'il y a derrière, sinon le jeu d'acteur n'est pas terrible mise à part l'actrice principale qui se débrouille très bien.
    Kaselo
    Kaselo

    Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 25 juin 2019
    Vu en avant première. Après "Patients", le duo de réalisateurs nous invite une nouvelle fois à découvrir une réalité sociale partiellement abordée dans sa complexité par les médias. Présenté comme un lieu sanctuarisé au sein duquel les valeurs de la République en sont l'étendard, l'Ecole a pour mission d'instruire et d'éduquer les élèves. Cependant, les expériences scolaires de ces derniers peuvent être altérées par des événements extérieurs, juvéniles, familiaux, pouvant contribuer ainsi au décrochage scolaire, au mal-être, etc. En réalisant ce film engagé, les réalisateurs nous plongent dans le quotidien des personnels d'éducation. Précisément, ils s'intéressent à la vision d'une CPE novice dans sa fonction, et qui "fait ses armes" dans un établissement réputé difficile. Dans le rôle de Samia, Zita Hanrot réalise une prestation de qualité. Dynamique, rayonnante et à la fois sensible dans l'interprétation de son personnage, elle mobilise plutôt bien les différentes casquettes du métier du CPE en termes de posture et de positionnement. Si le sérieux de ce film est plutôt bien abordé, l'aspect comique et cocasse est quant à lui bien représenté et porté par des jeunes acteurs qui, en réalité, jouent leur propre rôle d'élève. C'est vraiment génial cet élan de fraîcheur qu'ils apportent ! Un naturel déconcertant et des scènes authentiques qui resteront sans conteste dans les mémoires. Petite déception toutefois sur le rôle et la place attribués aux assistants d'éducation qui ne correspondent pas vraiment à la réalité. Hormis Moussa Mansaly, les autres auraient mérité une figuration plus crédible. Un film que je vous conseille vivement et qui ne vous laissera pas indifférent !
    Lauréline E
    Lauréline E

    Suivre son activité 15 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 26 août 2019
    Tout n'est pas tout rose mais tout n'est pas tout noir non plus dans "cette grande dame qu'on appelle St-Denis". Apres Patient, qui me parlait déjà beaucoup en tant que soignant, j'ai beaucoup aimé La vie scolaire qui reflète bien le quartier où j'ai grandit.
    Matthew S
    Matthew S

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 28 août 2019
    Vu deux fois en avant première, il était difficile pour les réalisateurs de faire aussi bien que Patients sorti en 2017, et au pourtant, on se laisse complètement emporter, les acteurs sont d'une grande justesse, on rit, beaucoup, et parfois on est touchés, sans jamais tomber dans le pathos. Bref, enfin une comédie française sur la banlieue qui n'est pas basée sur les clichés lourdingues comme on à l'habitude de voir. Merci
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 488 abonnés Lire ses 434 critiques

    4,5
    Publiée le 31 août 2019
    Ce film a reçu le label des spectateurs UGC et c'est entièrement mérité. C'est vraiment une excellente comédie sociale. Le scénario est très bien construit, il y a du rythme, de l'émotion, de l'amusement, de la gravité. Ce film est réussi et est un excellent divertissement. Dès le générique du début (fabuleux), j'ai accroché.
    alice025
    alice025

    Suivre son activité 580 abonnés Lire ses 333 critiques

    3,5
    Publiée le 2 septembre 2019
    Une comédie émouvante sur un fait de la société actuelle, la vie à l'intérieur d'un collège difficile de Saint-Denis, où équipes d'enseignants et de surveillants vont tenter d'aider et de transmettre des valeurs aux élèves. Ce film fait très brut, très réaliste, on en oublierait même que c'est une fiction. Le casting est super, très naturel, et les dialogues sont bien trouvés, beaucoup de punchlines qui feront rire. Malgré un milieu et un contexte difficile, l'espoir s'y dégage assez bien et on ressort avec le sentiment d'avoir passé un très bon moment. http://cinephile-critique.over-blog.com
    Tof R
    Tof R

    Suivre son activité 47 abonnés

    4,0
    Publiée le 19 juin 2019
    Une pépite à l état brute. On pourra reprocher plein de chose à ce film, mais on ne lui enlèvera ni sa fraîcheur, ni sa spontanéité ... Un bon moment à voir en famille !
    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 107 critiques

    4,0
    Publiée le 31 août 2019
    Des dialogues écrits d'une main de maître (et dont on répète les meilleures répliques dès la séance terminée), un jeu très convaincant des acteurs, et un sujet dur traité dans un certain cynisme qui fait parfois bien rire, le film La Vie Scolaire a tout pour être une comédie dramatique d'excellente mouture. On regrette juste un peu le changement d'ambiance entre la majeure partie tragicomique et la fin en plein pathos, un poil trop abrupt (on aurait aimé décocher un sourire, surtout qu'on s'aperçoit qu'on a complètement perdu de vue nos profs préférés...). Le prof de sport est à la limite du fou-rire général tant ses répliques sont inattendues et pourtant tellement logiques quand on voit le personnage... Un personnage très bien écrit, et tout aussi bien interprété, je dis chapeau. Mais l'ensemble du casting mérite les remerciements, pour des jeux tout en sensibilité (la CPE et le jeune ado en décrochage scolaire), en retenue (le prof de maths) ou en rire (les "pions", dont "Voisin" qui se fait taquiner par les gamins est hilarant). Certes le sujet est déjà vu et revu, mais l'angle d'attaque par le réalisme et l'humour cynique font de La Vie Scolaire un deuxième essai transformé pour Grand Corps Malade. Chapeau bas aux comédiens et aux dialoguistes, les répliques sont de vraies perles !
    Robert L
    Robert L

    Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 15 septembre 2019
    Quand je lis que ce film n'est pas "une caricature"… C'est encore plus effrayant! Je n'y ai point vu d'humour… SI j'ai ri, c'est que ces élèves hélas, sont naturellement caricaturaux.
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 383 abonnés Lire ses 684 critiques

    1,0
    Publiée le 1 septembre 2019
    Autant le dire tout de suite, La vie scolaire ne présente pratiquement aucun intérêt. Ce tableau de la vie quotidienne dans un collège du 93 est construit autour de clichés rebattus et baigne dans un sentimentalisme qui le dessert du début à la fin. Le scénario n'hésite pas à enfiler les situations déjà vues mille fois en s'appuyant sur une galerie de personnages hyper caricaturaux (le bon prof est vraiment très bon, le prof inadapté est vraiment obtus). Il ressort de ce concentré de bien pensance l'impression d'assister à une fade bleuette qui échappe au désastre total par la grâce du personnage principal jouée par la très convaincante Zita Hanrot et par le dynamisme communicatif de la bande de jeunes. Pour le reste (s'intéresser à un vrai contexte, saisir la profondeur d'enjeux complexes, surprendre par une narration décomplexée) il vaut mieux revoir la palme d'or Entre les murs, ou attendre la sortie du film Ladj Ly (qui est tourné en banlieue mais n'est pas consacré à un établissement scolaire), Les misérables. Très décevant de la part du duo Grand Corps Malade / Mehdi Idir, qui nous avait donné un premier film plutôt réussi : Patients.
    tupper
    tupper

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 194 critiques

    3,0
    Publiée le 29 août 2019
    J’avais lu et entendu que ce film était ancré dans la réalité pour témoigner de cette génération de collégien. Sur ce plan c’est raté de mon point de vue. A la dure réalité le film choisi plutôt le côté feel good et optimiste. Un peu trop bisounours et convenu au final. Ca met du baume au cœur mais ça ne témoigne en rien du présent.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top