Mon AlloCiné
    Wild Rose
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Wild Rose" et de son tournage !

    Une fan de country

    La scénariste Nicole Taylor est une vraie fan de country depuis l'âge de 12 ans. Elle s'est inspirée de sa propre passion pour écrire Wild Rose : "Je suis moi-même originaire de Glasgow et j'ai toujours été obsédée par la country. Je crois que c'est une musique qui plaît beaucoup aux gens qui n'ont pas l'habitude de faire part de leurs sentiments. Mais quand ils entendent de la country – une musique brute et pure qui n'a pas peur d'être sentimentale –, ils vivent une expérience cathartique. Pour moi, elle a cette fonction depuis que j'ai 12 ans ; c'est un exutoire".

    Une femme partagée entre sa passion et sa vie de famille

    Outre sa passion pour la country, Nicole Taylor s'est inspirée d'une candidate d'une émission de télé-crochet, une mère de cinq enfants dont deux étaient placés dans des institutions : "je ne savais pas très bien quoi lui souhaiter. Elle était très douée. Du coup, fallait-elle qu'elle exploite ses talents, sans se soucier du chaos qu'était sa vie ? Ou bien, en tant que mère, devait-elle enterrer ses rêves et assumer ses responsabilités envers ses enfants ? Cette question m'a fascinée parce que je n'avais pas les réponse".

    Trouver Rose-Lynn

    C'est le réalisateur Tom Harper qui a eu l'idée de solliciter Jessie Buckley qu'il avait déjà dirigée dans la mini-série Guerre et Paix : "Quand j'ai découvert le personnage de Rose- Lynn, je me suis tout de suite dit qu'elle serait magnifique dans le rôle. Non seulement parce que c'est une formidable comédienne, mais parce que je savais qu'elle chantait très bien. Du coup, je n'ai pas hésité une seconde". Quasi-inconnue lors du casting, Buckley n'était pas le premier choix des producteurs et le réalisateur a dû se battre pour l'imposer. Bien qu'elle ne soit pas une chanteuse professionnelle, la comédienne avait pu donner de la voix dans l'émission britannique I'd Do Anything dont elle a été finaliste. Diffusé en 2008 sur la BBC, ce show avait pour but de dénicher des talents dans les domaines de la comédie et de la chanson.

    Portrait de femmes

    Productrice des Suffragettes et de Rendez-vous à Brick LaneFaye Ward est constamment à la recherche de projets qui brossent avec réalisme des portraits de femmes. C'est ce qui l'a attirée dans Wild Rose : "[Rose-Lynn] peut être drôle, et puis agressive, sûre d'elle et vulnérable. Elle n'est pas parfaite, loin de là. Avec Tom [Harper], on ne voulait pas avoir peur d'évoquer ses défauts parce que c'est précisément ce qui la rend crédible. C'est réconfortant, au cinéma, de voir un personnage dépeint à ce point sans concession".
    Il en est de même pour le personnage de la mère de l'héroïne, qui a séduit son interprète Julie Walters dès la lecture du scénario : "J'ai été profondément touchée par Marion et par sa relation avec sa fille. J'ai été émue par sa force, ses convictions et son amour pour sa fille et ses petits-enfants. Je l'ai trouvée bouleversante".

    Une musique mal-aimée

    Le compositeur et superviseur musical Jack Arnold estime que la country souffre d'une mauvaise image et qu'elle est considérée par beaucoup comme ringarde, à tort. Il a ainsi envoyé à Jessie Buckley, qui n'était pas familière avec ce genre musical, une liste de huit grands artistes country : "elle s'est aussitôt mis à les écouter et elle a été séduite par Emmy Lou Harris et Bonnie Raitt".

    Créer une B.O. country

    Pour élaborer la bande-originale country du film, le compositeur Jack Arnold a fait appel à Neill MacColl, un musicien de folk et de country qu'il a rencontré par le biais d'un ami. Connaissant bien Nashville, MacColl l'a aidé à monter le groupe qui accompagne Rose-Lynn. Il est l'un des trois musiciens de Grande-Bretagne à maîtriser la guitare slide, une technique utilisée notamment dans le blues. Aly Bain, violoniste de notoriété mondiale, et Phil Cunningham, accordéoniste, complètent le groupe.
    Leur participation au film a été primordiale, comme l'explique la productrice Faye Ward"Ils incarnent la rencontre entre l'univers de Glasgow et celui de Nashville. Ils ont été conquis par le scénario de Nicole [Taylor], et comme elle est elle-même fan de country, son script est d'une grande justesse. Tous les musiciens ont commencé à répéter avec Jessie [Buckley], ils ont noué une grande complicité et ont formé un vrai groupe, ce qui n'était pas évident".

    Double casquette

    La scénariste Nicole Taylor et l'actrice principale Jessie Buckley ont écrit les chansons du film, comme s'il s'agissait du premier album du personnage de Rose-Lynn. Une expérience incroyable pour Taylor, grande fan de country : "Alors qu'à un moment donné, j'envoyais des consignes à des auteurs-compositeurs, je me suis retrouvée à coécrire l'album avec Jessie et deux formidables musiciens ! C'était le fruit du hasard mais ça semblait tout naturel. On a fini par se voir chez moi toutes les semaines pendant six mois, et en peu de temps, on avait écrit plusieurs chansons. Avec Jessie, on connaît très bien Rose-Lynn, si bien que c'était assez logique qu'on écrive les chansons que le personnage est censé écrire".

    De Glasgow à Nashville

    Wild Rose a été tourné à Glasgow et à Nashville, deux villes où la musique, et en particulier la country, est extrêmement importante. Glasgow est d'ailleurs classée au patrimoine mondial de l'Unesco pour la musique tandis que Nashville est le grand centre de l'industrie du disque aux États-Unis. 
    À Glasgow, les habitants de la cité HLM où vit Rose-Lynn offraient des friandises aux comédiens et aux techniciens. À Nashville, l'équipe a investi le Ryman Auditorium, salle de concert mythique de la ville où se sont notamment produits Johnny Cash, Dolly Parton et Emmylou Harris. Un souvenir mémorable pour Jessie Buckley : "on a l'impression d'être dans le temple de la country. Les fantômes de la country sont partout autour de vous. L'un des musiciens qui jouait ce jour-là m'a confié qu'il y avait un grenier, et alors qu'il donnait un concert un soir, il a fini par monter au grenier où on a trouvé toutes ces inscriptions dans le bois faites par Elvis Presley et Johnny Cash. On sent la présence de tous ces grands musiciens". 

    Auteure surprise

    La chanson finale de Wild Rose est écrite par l'actrice Mary Steenburgen. Universal Music avait sollicité les musiciens de country de Nashville pour qu'ils proposent des titres inédits. Parmi la centaine de propositions reçues, celle de la comédienne a séduit l'équipe, comme l'explique la productrice Faye Ward : "C'est une chanson magnifique, grinçante et sincère – une pure merveille. Je crois que le fait que son auteur soit une actrice lui a permis de mieux comprendre ce que nous recherchions et de signer un texte sublime". 
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Le Roi Lion (2019)
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Crawl (2019)
    • Playmobil, Le Film (2019)
    • Anna (2019)
    • Parasite (2019)
    • Midsommar (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Le Coup du siècle (2019)
    • Yesterday (2019)
    • The Operative (2019)
    • Mon frère (2019)
    • Dora et la Cité perdue (2019)
    • Frankie (2019)
    • Le Gangster, le flic & l'assassin (2018)
    • La Source (2018)
    Back to Top