Notez des films
Mon AlloCiné
    Exit
    note moyenne
    3,3
    231 notes dont 26 critiques
    répartition des 26 critiques par note
    1 critique
    2 critiques
    14 critiques
    7 critiques
    1 critique
    1 critique
    Votre avis sur Exit ?

    26 critiques spectateurs

    CinÉmotion
    CinÉmotion

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 48 critiques

    3,5
    Publiée le 19 juillet 2020
    Le réalisateur danois, Rasmus Kloster Bro, réalise ici son premier film ! Et c'est la dynamique du huis clos qu'il a choisi d'entreprendre. Je dois dire que le film ne sort aucunement de la structure classique que présente un film survival en espace clos, les mêmes enjeux et étapes procédurales sont utilisées. Donc en soit il n'y a pas d'originalité. Le gros bémol par contre c'est que l'introduction et les scènes d'exposition au début sont beaucoup trop longues, le film peine vraiment à démarrer... Mais heureusement ensuite, les enjeux se mettent en place et l'intrigue est développée de façon plutôt efficace. Je regrette quand même que les background stories du trio de personnage soient peu approfondies. On en sait pas beaucoup plus sur eux et surtout ils ont tous un socle commun familial (que ce soit le besoin de combler des dettes familiales pour l'immigré, l'autre ouvrier qui souhaite évidemment retrouver ses 2 filles et la journaliste reporter qui souhaite retrouver sa fille), ce qui a pour conséquence que l'impact et l'engagement émotionnel pour ces 3 personnages sont moins importantes, ce qui peut être problématique pour les scènes de dangers... Mais cela est compensé par le fait que les relations entre les trois personnages jouent constamment sur l’ambiguïté entre solidarité et égoisme à travers le prisme de la survie. Et même la fin joue sur ce filon. Je l'ai trouvé plutôt pas mal cette fin ouverte, spoiler: l'immigré ayant essayé de sacrifier la vie de la journaliste pour sa propre survie alors que celle-ci l'a plus qu'aidé en retour, et lui avait promis de régler sa dette auprès de sa famille. Et les deux, finalement rescapés et en vie, se confrontent à la fin à leur réveil, avec la question en suspend, va-t-elle tenir malgré tout sa promesse, ou sacrifier l'immigré à son tour par vengeance... Je m'attendais d'ailleurs à une autre fin possible alternative, où la journaliste aurait bien enregistré la vidéo avec son portable pour dire adieu à sa fille et en profiter pour faire comprendre à ses proches qu'ils doivent tenir la promesse qu'elle a faite auprès de l'immigré en offrant 8000€ à sa famille, vidéo que la police aurait fait visionné après coup à l'immigré, après avoir été le seul rescapé puisqu'il aurait bien été au bout de ses intentions en sacrifiant la journaliste pour sa survie. Et finissant alors avec sa confrontation interne de lui culpabilisant et avouant finalement l'avoir tuée... Mais cela aurait été un peu plus brutal sur le message, et aurait donné un sens complètement différent à la notion de solidarité et de sacrifice en mettant encore plus le poids de la culpabilité sur l'immigré, ce qui n'était pas forcément la volonté des scénaristes je pense, mais ça aurait été aussi intéressant... La réalisation est aussi très bien maîtrisée, avec un travail de sound design sur les scènes de pressurisation et dépressurisation vraiment efficace, qui permet vraiment de créer un sentiment d'angoisse et d'oppression totale. Et également à plusieurs reprises, ce choix de créer de l'angoisse à travers des moments blackout et écrans noirs laissant place uniquement aux sons et voix des personnages. L'utilisation des 3 espaces clos est aussi bien pensée, permettant de créer l'intrigue de l'un à l'autre en permanence et permettre l'issue finale également. Globalement on peut donc dire que c'est un bon premier film très efficace et maîtrisé en réalisation, sans prises de risques pour autant dans son scénario.
    Alissa P.
    Alissa P.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 17 juillet 2020
    Des personnages très humains... Un thriller dans lequel on s'incarne aisément... Des chauds froids qui donnent des frissons.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 965 abonnés Lire ses 3 183 critiques

    2,5
    Publiée le 11 juillet 2020
    Exit commence comme un documentaire dans les entrailles du métro de Copenhague. Une immersion fascinante et organique, comme à l'intérieur d'un sous-marin, avec des explications techniques forcément peu compréhensibles pour le profane. Et puis il y a ces travailleurs anonymes venus des 4 coins du monde qu'une journaliste interroge et photographie avec sa naïveté et sa présupposée arrogance européenne. L'accident ne va pas tarder à arriver et confronter l'héroïne danoise à deux ouvriers, croate et érythréen. Exit est un film de survie classique, il suffit de remplacer le métro par un tunnel, une tombe ou une grotte, le choix est infini, où la solidarité va se heurter à un égoïsme très humain, forcément. La symbolique du film est évidente et forcée, entre une privilégiée occidentale et ses compagnons issus de l'Est ou d'Afrique. Était-il nécessaire pour autant de rendre le personnage de la journaliste aussi antipathique ? On pourrait éventuellement parler de misogynie mais bon, ce doit-être inconscient dans l'esprit des scénaristes.(deux hommes, bien sûr). La psychologie des personnages est assez réduite à vrai dire mais le film a quand même pour ambition de stresser le spectateur sous l'aspect : métro, boulot, claustro. Accordons au metteur en scène débutant, Rasmus Kloster Bro, un certain talent de mise en place et un vrai travail visuel et sonore. Le problème est que l'on se fiche un peu du sort des protagonistes, faute d'informations plus tangibles sur leur vécu. Notre investissement émotionnel est donc relativement minime et peu nous importe, au fond (c'est le cas de le dire), ce qui va leur arriver.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 616 abonnés Lire ses 3 145 critiques

    2,5
    Publiée le 3 avril 2020
    Premier film d'un jeune réalisateur danois. Le sujet aurait pu être super angoissant et super flippant. Résultat : je me suis un peu ennuyé. Il se passe une bonne demie-heure avant que l'action décolle vraiment, puis ça reste sans surprise. Et encore un film qui n'a pas vraiment de fin...Claustrophobes s'abstenir tout de même...
    lmc-3
    lmc-3

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 135 critiques

    3,5
    Publiée le 15 juillet 2020
    Film à huis-clos avec une ambiance propre et menée d’une manière qui sort des sentiers battus: jouer avec la durée réelle des événements se produisant dans le film en offrant aux scènes une durée plus réaliste, longueur étirée pour un bien mais aussi un mal, les scènes tournant pour le coup en longueur, pour un objectif d’immersion du spectateur très largement atteint. Le soin accordé dans l’environnement est évident, pour une immersion totale, la performance d’acteur est au rendez-vous et la peur et la claustrophobie lue sur les visages des personnages en sueurs et crasseux confère quelque chose d’haletant, pour un résultat tenant facilement en haleine malgré la molesse. Cependant, concernant la branche de la construction sous-terraine, le film abandonne littéralement les spectateurs ne s’y connaissant pas, et tant-pis pour qui ne connait pas ce domaine. Belle surprise, survival très réussi.
    Brice P.
    Brice P.

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 16 juillet 2020
    Une jeune journaliste danoise suit deux ouvriers dans les entrailles de Copenhague. Jusqu'à l'accident. On étouffe mais à la fin du film on respire comme si on avait aspiré tout un flacon de ventoline. Bluffant !
    dkihli@mac.com
    dkihli@mac.com

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 129 critiques

    2,5
    Publiée le 6 octobre 2018
    En matière de huis clos angoissant tout a été fait ou presque. Bon pas la foreuse de métro. Ok. Sinon bof il manque un ressort pour que ce soit vraiment prenant, la fin est bâclée et en plus il n y a rien de fantastique dans ce grand prix fantastique du feffs ! ( ah ok l incendie c est le monstre inconscient ? C ça ?) mouaif
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 1813 abonnés Lire ses 5 471 critiques

    3,0
    Publiée le 22 juillet 2020
    Pour avoir déjà mis les pieds à l’intérieur d’un tunnelier (notamment pour le prolongement de la ligne 12 & 14 à Paris), je peux vous assurer que le film est criant de réalisme et c’est en cela qu’il parvient si bien à nous glacer le sang ! Rasmus Kloster Bro nous entraîne au cœur d’un chantier hors norme, celui de la construction (ou prolongement) du métro à Copenhague. On y suit Rie, une journaliste danoise venue visiter le chantier. Mais suite à un accident, elle et deux ouvriers se retrouvent prisonniers d’un sas de décompression (les ouvriers devant entretenir la roue de coupe sont soumis à des pressions élevées, d’où le passage obligé dans le sas de décompression pour pouvoir y accéder). Le réalisateur joue avec nos nerfs et nous entraîne au cœur d’une histoire aussi réaliste que minimaliste. La façon dont il nous décrit tout ce microcosme, de cette main d’œuvre bon marché venu de différents pays en passant par les règles de sécurité drastiques qui ne sont pas respectées. Puis vient l’accident industriel, obligeant nos héros à se réfugier dans un sas lugubre d’à peine 3m² où l’eau & l’oxygène vont se raréfier. A la limite du film documentaire, Exit (2019) nous entraine au cœur d’un cauchemar viscéral. Entre la chaleur, l’eau, le confinement, les douleurs monstrueuses ressentie par la compression, l’absence d’oxygène et j’en passe. Le film est loin d’être de tout repos. Après avoir (sur)vécue à ces 3 mois de confinement (Covid19), même si la première chose qui vous vient à l’esprit serait de ne pas vouloir vous retrouver confiner avec des ouvriers… On ne peut que vous inciter à aller le voir, ce petit film danois vaut amplement le coup d’œil ! Cependant, si vous êtes atteint de claustrophobie, abstenez-vous, on vous aura prévenu. ► http://bit.ly/CinephileNostalGeek ★ http://twitter.com/B_Renger ◄
    Joce2012
    Joce2012

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 131 critiques

    3,0
    Publiée le 18 juillet 2020
    film bien fait et très stressant donc pas détendant qui met le doigt sur la réaction humaine fasse à la mort
    Shirokuromelt
    Shirokuromelt

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 103 critiques

    2,5
    Publiée le 8 décembre 2019
    Huis clos sur fond de film catastrophe, réalisé au travers d'une approche réaliste, quasi documentaires, antispectaculaire en tout cas. C'est peut-être un film à thèse, à thèse sociale, cela semblait d'emblée assez évident, surtout compte tenu de l'approche artistique, très dépouillée, mais je ne m'intéresse pas au cinéma qui essaie de dire quelque chose (mais plutôt au cinéma qui essaie de faire quelque chose...). Je n'ai donc pris le film que pour ce qu'il arrivait à faire au plan purement cinématographique. Et que dire donc de ce huis clos réaliste et vaguement "catastrophiste"? C'est du travail honnête, c'est écrit sans temps mort et on se laisse prendre à l'aspect documentaire qui nous met face à qq chose de réaliste, c'est réalisé sans faute selon moi (mais vu l'espace restreint dans lequel se déroule l'action, parvenir à commettre des fautes eut été curieux) mais le côté viscéral n'y est pas vraiment, c'est en fait assez plat. Et c'est plutôt ballot parce que c'est la seule chose qui aurait justifié que le film essaie de faire dans la thèse sociale. Ou autre.
    Chichichic
    Chichichic

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 15 juillet 2020
    Bonne expérience à vivre au cinéma. Avec un sujet efficace et des acteurs remarquables, le film nous plonge dans les entrailles de Copenhague. Et le résultat est génial. Un confinement absolu qui nous renvoie celui qu'on a vécu à un doux moment intime. Tout fonctionne, on vibre et on rêve de vivre. Avec un final surprenant et flippant. Bref, film qui remplit ses objectifs et vaut la peine de se déplacer.
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 710 critiques

    3,0
    Publiée le 25 juillet 2020
    Une jeune journaliste danoise se fait inviter dans les sous-sols de Copenhague dans le chantier en cours d'un métro. Un incident très grave survient : la voilà bloquée sous terre avec deux ouvriers dans une petite pièce de survie. Pour combien de temps ?... Ce thriller souterrain possède une énorme qualité : celle de visuellement nous faire presque suffoquer dans notre fauteuil devant certaines scènes totalement cauchemardesques même si l'on n'est pas claustrophobe. Côté regrets, on notera une morale d'une noirceur déprimante (en résumé, poussé dans ses retranchements, l'être humain n'est qu'un animal sauvage prêt à tuer père et mère pour survivre) et une fin trop bâclée à mon goût. Allez-y pour le stress mais n'attendez pas une histoire qui tienne la route ! Site CINEMADOURG.free.fr
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 477 abonnés Lire ses 1 808 critiques

    3,0
    Publiée le 24 juillet 2020
    Rie est journaliste. Elle réalise un reportage sur la construction d'une nouvelle ligne du métro de Copenhague. Alors qu'elle se trouve au fond d'un tunnel, un incendie se déclare qui la contraint à se réfugier de toute urgence dans un caisson hyperbare en compagnie de deux techniciens, Bahran et Ivo. la température augmente, l'oxygène se raréfie. "Exit" relève d'un genre bien particulier : le survival movie claustrophobe ou, pour le dire autrement, le film dont le héros lutte pour sa survie dans un espace clos. Le genre est une gageure scénaristique qui pousse au paroxysme la consigne de Boileau ("Qu'en un lieu, qu'en un jour, un seul fait accompli..."). Comment filmer un héros immobile dans un lieu clos ? Le défi était superbement relevé dans "Buried" qui ne quittait jamais le trou de terre dans lequel était enterré vivant un soldat américain en Irak. Même réussite dans "Tunnel", un thriller coréen avec un conducteur coincé dans sa voiture dans un tunnel écroulé. Je devrais aussi citer, même s'ils se déroulent en plein air "The Wall" (un soldat américain, réfugié derrière un pan de mur, sous le feu d'un sniper irakien), "All is lost" (un navigateur en solitaire sur un bateau en train de sombrer) ou "127 heures" (un randonneur américain dont le bras est coincé sous un rocher). "Exit" s'ajoute à cette liste déjà longue. Cet honnête film danois n'y détonnera pas ; mais il ne s'en démarquera pas non plus. Son réalisateur gagne un peu de temps par une longue introduction qui suit l'héroïne dans son reportage. C'est l'occasion d'un échange savoureux qui souligne le fossé culturel qui la sépare des ouvriers du chantier qui ne parlent ni le danois ni l'anglais. C'est aussi la préfiguration des malentendus qui s'élargiront avec Ivo, le chef de chantier slovène qui a accepté ce travail grassement payé pour financer l'éducation de ses enfants, et de Bahran qui a traversé au péril de sa vie le Sahara et doit encore rembourser à sa famille restée en Érythrée le prix de son passage. "Exit" n'est pas un film solitaire mais un film de groupe qui en sonde les dynamiques contradictoires - comme, toutes choses égales par ailleurs, "Lifeboat" de Hitchcock. Deux réactions contradictoires s'opposent : d'un côté l'élan de solidarité qui conduit au plus noble des altruismes, de l'autre l'instinct de survie qui suscite le plus criminel des égoïsmes. La scène finale les confronte jusqu'à une conclusion ambigüe et ouverte que je ne suis pas sûr d'avoir totalement comprise.
    tupper
    tupper

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 776 critiques

    3,0
    Publiée le 19 juillet 2020
    Ce huis clos minimaliste joue habillement avec nos sens pour nous faire ressentir l’enfermement, l’angoisse, l’asphyxie, l’humidité... S’ajoute à ce bon point une dimension psychologique et sociale un peu superficielle, ainsi qu’une fin qui traine en longueur et pas franchement au niveau du reste. Cela reste globalement une bonne surprise malgré tout.
    Michel C.
    Michel C.

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 706 critiques

    3,5
    Publiée le 15 juillet 2020
    Indulgence pour un 1er film, qui réserve tout son suspense progressivement.... Force est de constater que ça marche superbement, mais attention, assez tendu et stressant, partant d'un reportage "ordinaire" pour aboutir à un thriller dramatique haletant.... (je ne peux m'empêcher certaines analogies à "Buried"). Sacrée performance, car les décors sont ultra simples, voire absents, l'intrigue se déroulant autour de 3 personnages, nous offre un final que je trouve intelligent et ravira les passionnés du genre !!**
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top