Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
La Grande lessive
note moyenne
3,1
123 notes dont 18 critiques
6% (1 critique)
28% (5 critiques)
22% (4 critiques)
33% (6 critiques)
6% (1 critique)
6% (1 critique)
Votre avis sur La Grande lessive ?

18 critiques spectateurs

landofshit0
landofshit0

Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 1 743 critiques

3,0
Mocky s’intéresse au fait de société l'entrée de la télévision dans les foyers français en était un,c'est le sujet de son film. Un instituteur va partir en croisade contre cette machine qui accapare l'attention de ses élèves. Le fond n'est pas toujours bien traité mais ça reste amusant et caustique.
Baptiste Hegel
Baptiste Hegel

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 149 critiques

2,5
”La Grande Lessive”, qui aurait dû s’appeler ”Le Tube” aux dires de Mocky, n’est pas complètement inintéressant. Surtout parce qu’il photographie une époque où la télé commençait à conditionner le quotidien des Français, et à bousculer leurs habitudes. Hélas dans la forme, ce neuvième film de Mocky déçoit, victime de son aventure bien trop ambitieuse. Si on comprend qu’en 1968, l’ORTF, la télé d’alors, profitait d’un élan de curiosité général pour abrutir les foules, au point que certains en soient devenus esclaves; si on mesure combien la petite lucarne a interpellé les intellectuels français comme elle le refera en 2001 avec l’apparition du ”Loft Story”, on constate vite que l’entreprise (c'est-à-dire, projeter un élixir miracle sensé saboter toutes les antennes de télé parisiennes) est mission impossible. Ensuite? La critique sociétale devient vite une comédie décousue et franchouillarde, où chacun y va de son petit numéro et où le mot fin se fait vite attendre. Bourvil barbu semble être quelqu’un d’autre en professeur de lettres, Francis Blanche n’est que très moyennement drôle en médecin malheureux, et Jean Poiret impose tout juste de sa présence en patron télévisé. On trouve finalement le moyen de rire grâce aux policiers que Mocky aime toujours ridiculiser, à travers Marcel Pérès et Jean-Claude Rémoleux (surtout). On soulignera au passage l’excellente b-o de ce surdoué qu’était François de Roubaix. Les trois millions de spectateurs de l’époque ne se sont déplacés en salle par hasard, mais pour comprendre le phénomène télévisuel dont ils étaient alors devenus des esclaves conscients. Rien de bien grave face à la bouffonnerie informatico-électronique actuelle, mais ce film, symboliquement tourné en Mai 68, est lui aussi un témoin de la révolution culturelle. L’honneur est donc plus que sauf.
Klendathu Drop
Klendathu Drop

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

4,5
Ce film met en avant l'intelligence et le beau langage transposés à travers le caractère d'Armand St-Just ( Bourvil) , professeur de lettres . D'ailleurs, St-Just ,s'apercevant que ses élèves dorment en classe , décide de partir en guerre contre toutes les TV dont il pense que c'est le principal responsable du manque d'attention de ses élèves. Ainsi, avec l'aide de ses acolytes Benjamin ( un prof de sport ) et docteur Loupiac ( un chimiste-inventeur),ils décident de passer à l'action en mettant au point une potion qui va brouiller les ondes hertziennes. Mais face à cette menace, une brigade télévisuelle ( l' O.T.V.F) décide de trouver et de contrer les agissements de ce " vrai gang ". La confrontation commence. Assurément, "La grande lessive (!)" est un des meilleurs films de Jean-Pierre Mocky . Comme d'habitude chez Mocky , chaque film délivre un message . Ici, c'est le pouvoir néfaste de la télévision lorsqu'il est sous l'emprise de la censure. On comprend immédiatement le pouvoir que peut avoir le politique par rapport à un média . Par ailleurs, le film s'est tourné dans l'ambiance contestataire de mai 68. Ironie du sort , par la suite , "La grande lessive (!)" en subira le flot de la censure malgré tout. D'autre part, on trouve dans "la grande lessive(!)" une magnifique bande originale de François De Roubaix ("La scoumoune " , " l'étalon " , " le vieux fusil" ) qui souligne l'atmosphère décontractée et enfantine du film. Pour finir, le film est porté par un florilège extraordinaire d'acteurs-personnages secondaires hors normes (avec des mentions spéciales à Roland Dubillard , Francis Blanche , Jean-Claude Rémoleux , Marcel Pérès ... ) dont on en rencontre que chez Jean-Pierre Mocky. "La grande lessive (!)" est à mes yeux un des plus grands films de Bourvil et du cinéma comique français qui inspirera " micmacs à tire-larigot " de Jeunet.
ClashDoherty
ClashDoherty

Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 878 critiques

5,0
Un des meilleurs Mocky, une comédie excellente, servie par des acteurs prestigieux (Bourvil, Blanche, Poiret, Dubillard, Lonsdale, Tissier), tournée en plein bordel (durant Mai 68), et basé sur un sujet très original (un professeur distingué se met en chasse contre la télévision, qui pervertit ses ouailles). Bourvil, Blanche et Poiret sont géniaux, et le film est, comme tout bon Mocky qui se respecte, caustique. A voir !
Grouchy
Grouchy

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 035 critiques

2,5
Un attentat contre la télévision française : rien de plus délirant et décalé pour ce film de Mocky. Le professeur de lettres, porte-parole de la culture ( et ayant un nom de révolutionnaire, Saint-Just ), voulant abattre le nouveau "savoir" qu'est la télévision, devient un inquisiteur, mettant en danger la population parisienne. Il ira saboter l'antenne d'une cathédrale, bousillant lui-même la parole évangéliste, jusqu'à celle de la Tour Eiffel,point central de la diffusion télévisuelle et réveille alors les gens zombifiés par le poste ( les antennes du générique font penser à des croix de tombes ). Le titre du film renvoie aussi au lavage de cerveaux par la télévision. De ce scénario Mocky ajoute un rythme rapide, participant au burlesque du film. Le tout fait gentiment rire, en plus de ressembler à une comédie sympathique, franchouillarde mais collant au côté populaire qu'assume Mocky. Notons la coïncidence que ce film fut tourné un mois avant mai 68, où la population française se révolta contre une opression et un état avant-gardiste.
Serge Riaboukine
Serge Riaboukine

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 946 critiques

2,5
Un Mocky sans trop de "Mocky" car je ne suis pas fan de son cinéma. Malgré tout, je regarde ces films régulièrement car il faut connaitre pour juger et celui-ci marie effectivement pas trop mal son genre avec un genre plus populaire. Bourvil, bien accompagnés, nous fait passer un bon moment. Par ailleurs, le film n'a jamais été aussi vrai que de nos jours, et chaque jours qui passe devrait lui donner raison...
benoitparis
benoitparis

Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 273 critiques

4,0
Mocky est capable des meilleurs farces caustiques quand il ne verse pas dans le poujadisme ou le je-m'en-foutisme. C'est un peu Guignol version adulte... On passe un excellent moment.
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1036 abonnés Lire ses 10 088 critiques

2,5
Peu avant mai-68,Jean Pierre Mocky donne libre cours à son humour féroce dans cette satire mordante de la tèlèvision!il rèunit Francis Blanche,Jean Poiret et offre à Bourvil un de ses rares rôles d'intellectuels.Fidèle à lui-même,le cinèaste combat la vulgaritè par le cocasse,le burlesque...et la vulgaritè (rires)!Une provocation signè Mocky qui s'attaque à la T.V avec verve,ironie et mordant dans une course-poursuite sur les toits qui abonde en gags loufoques...
thethythy
thethythy

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 603 critiques

4,0
Un Mocky de bon niveau qui s'attaque cette fois-ci aux méfaits de la télévison sur les enfants en les empêchant d'apprendre leurs leçons. Le scénario est assez semblable aux autres films de la même époque (le héros est poursuivi par des policiers incompétents) tel que "Les Compagnons de la Marguerite" ou "L'étalon" ou encore son meilleur film de cette période "Un drôle de paroissien".
calamarboiteux
calamarboiteux

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 438 critiques

4,0
Lassé de voir ses élèves accros de télévision dormir en classe, un professeur de français (Bourvil) aidé de deux acolytes entreprend de pulvériser sur les antennes un produit qui empêche la réception des émissions. Rejoints par un dentiste (Francis Blanche), ils sont pourchassés par la police, aidée par une directeur de chaîne TV (Jean Poiret). Sur un canevas proche de celui de « Un drôle de paroissien », et avec les mêmes comédiens, Mocky construit une comédie rythmée dans laquelle s’entremêle satire sociale et pitreries. Policiers minables, directeur de chaîne cassant et imbu de sa personne, dentiste lubrique et vénal, s’opposent au professeur idéaliste dans une farandole d’effets de poursuite. Excellent numéro burlesque de Lonsdale jeune. L’enchaînement permanent des gags rend le film désopilant, l’alternance de leur type assure la continuité de son intérêt, même si beaucoup d’effets sont gros, beaucoup de plaisanteries sans finesse. La critique sociale sous-jacente, bien que traitée avec désinvolture, reste présente, et n’a guère perdu de son actualité. Un bon film pour rire, qui peut aussi donner à penser.
fuck-les-modérateurs-allociné
fuck-les-modérateurs-allociné

Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 3 920 critiques

2,5
Comme d'habitude une attaque à règle de la société avec des personnages et des acteurs décalés et excellents. Hélas comme souvent, Mocky peine à maintenir le rythme et la qualité imposé au départ pour au final tourner un peu en rond.
Victor G
Victor G

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 106 critiques

4,0
Une bonne petite comédie qui passe bien en étant drôle et sympathique avec de très bons acteurs,on passe un bon petit moment bien divertissant. Je mettrais à ce film un 16,5/20.
sly-stallone88
sly-stallone88

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 2 217 critiques

3,0
un bon petit film qui passe très bien malgré un Bourvil en fin de vie !!!!
Gonnard
Gonnard

Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 925 critiques

0,5
Un film visionnaire, et c'est bien là sa seule qualité, car pour le reste on s'ennuie ferme. Bourvil et Blanche ne se ménagent pas pourtant, brassant de l'air sans arrêt, mais en vain. Les dialogues manquent cruellement d'intérêt. L'intrigue tourne à vide et frise à maintes reprises le ridicule. Les gags sont tellement pitoyables qu'ils en sont parfois touchants. Bref, un film qui a très mal vieilli.
AMCHI
AMCHI

Suivre son activité 194 abonnés Lire ses 5 603 critiques

2,5
Un Mocky avec Bourvil ça ne se refuse pas pourtant on ne peut pas dire que La Grande Lessive soit d'une grande réussite malgré un ton cocasse bien présent et un brin provocateur (surtout à l'époque) ; on se laisse prendre au début mais on ne peut pas dire que cette comédie soit très dynamique de plus les situations comiques sont inégales heureusement que les acteurs assurent. Sinon le sujet est encore d'actualité soit de dénoncer la télévision qui détourne les jeunes mais on pourrait par exemple critiquer les réseaux sociaux ou leurs portables qui détournent leur attention.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top