Mon AlloCiné
    Les Plus belles années d'une vie
    note moyenne
    3,6
    407 notes dont 84 critiques
    26% (22 critiques)
    35% (29 critiques)
    18% (15 critiques)
    11% (9 critiques)
    5% (4 critiques)
    6% (5 critiques)
    Votre avis sur Les Plus belles années d'une vie ?

    84 critiques spectateurs

    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 515 abonnés Lire ses 1 381 critiques

    2,5
    53 ans plus tard, ils sont de retour. Entre temps, il y a eu une suite (Vingt ans déjà) que tout le monde semble avoir oublié. Etrange. Bref, on est content de retrouver Anouk et Jean-Louis, même si les ravages des ans ne les ont pas épargné, surtout lui, devant la caméra de Claude Lelouch. Quand les deux comédiens sont à l'écran, c'est une magie amoureuse qui apparait et nous émeut et leur conversation pourrait bien durer des heures, on ne se lasserait pas de sa malice, à lui, et de sa douceur, à elle. Seulement, Les plus belles années de la vie, au scénario très peu épais, se caractérise aussi par une ribambelle d'extraits d'Un homme et une femme. Les premiers sont touchants mais l'accumulation ne sert pas le film qui finit par ressembler à un exercice nostalgique un peu vain. Pas rassasié (ou pas très inspiré), Lelouch y ajoute même de longues images de son court-métrage à fond la caisse, un matin dans Paris, qui est largement hors sujet. Et puis il y a la B.O qui est terrible, entre les mots de Barbelivien et la voix de Calogero, elle dégouline de mièvrerie, tout ce que les dialogues entre les deux personnages principaux ne sont pas. Certes, on a depuis longtemps pris l'habitude de pester contre les lourds défauts des films de Lelouch qui finissent par en gâcher les qualités mais là, c'est particulièrement rageant quand on a sous la main deux acteurs majuscules dont un seul regard ou sourire s'apparente à du grand art.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 320 abonnés Lire ses 364 critiques

    2,0
    "Les plus belles années d’une vie" est la suite de "Un homme et une femme", sorti en 1966, qui valut au jeune Claude Lelouch, âgé de vingt-huit ans à peine la Palme d’or et l’Oscar du meilleur film étranger. Chabadabada. Sa musique est mondialement célèbre. La citer suffira à vous la mettre dans la tête pour le reste de la journée. Bien que médiocrement doué pour le chant, je l’ai entonné devant un président de la République africain pour lui expliquer le principe de parité qui gouverne depuis 2000 les scrutins de liste en France. Sans évoquer "Un homme et une femme : Vingt ans déjà", la suite calamiteuse sortie en 1986, on retrouve donc Jean-Louis Duroc (Jean-Louis Trintignant) et Anne Gauthier (Anouk Aimée), le coureur automobile et la scripte, que la perte d’un être aimé avait réunis sur la plage de Deauville. Ils ont bien vieilli. Elle mieux que lui, témoignage probant de l’inégalité des sexes face à la mort, même si Anouk Aimée est de deux ans plus jeune que Jean-Louis Trintignant. Plus de cinquante ans ont passé. Jean-Louis Duroc a été placé par son fils (on retrouve Antoine Sire, le gamin de Un homme et une femme, qui voulait devenir pompier et qui, en tous cas, a bien fait de ne pas devenir acteur) dans une luxueuse maison de retraite dont la directrice (Marianne Denicourt) est aussi charmante qu’attentionnée. Il a perdu l’usage de ses jambes. La mémoire le quitte. Anne Gauthier vient lui rendre visite. Duroc ne la reconnaît pas – ou feint de ne pas la reconnaître – et lui parle d’elle qu’il a passionnément aimée. Les deux vieillards rêvent de s’évader dans la 2CV d’Anne une dernière fois à Deauville. Je nourris depuis toujours une indulgence coupable pour le cinéma de Lelouch. Je dois être la seule personne à avoir écrit du bien de son dernier film "Chacun sa vie" sorti il y a deux ans. En revanche je reconnais avoir été moins indulgent avec l’équipée indienne de "Un Une". "Les plus belles années d’une vie", dont on peut craindre – ou espérer – qu’il soit le dernier film de Lelouch qui soufflera en octobre ses quatre-vingt-deux bougies, est moins bon que celui-ci mais meilleur que celui-là. Paresseusement, son scénario se contente de mettre face à face deux monstres sacrés : Anouk Aimée, toujours aussi follement séduisante, et Jean-Louis Trintignant, l’œil toujours canaille et la voix toujours aussi envoutante. Coup de chance ! La magie fonctionne et on se laisse émouvoir à leurs retrouvailles. Réussir à nous passionner pour la discussion de deux petits vieux dans le jardin d’un EHPAD est la preuve définitive du génie de Claude Lelouch.
    Polarix
    Polarix

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 24 critiques

    3,0
    Bjr ca sent un peu le film testament pour notre Lelouch national. Et comme tous le "Lelouch" on retrouve tout ce pourquoi on l'aime et les "trucs" qui agacent un peu aussi. Toujours une superbe bande son, une façon de filmer, de cadrer, les visages, les décors impeccable, des acteurs toujours parfaits, bref cet amour du cinéma indéniable. Les truc qui fâchent aussi, cette manie des "flash back" qui usent et finissent par faire mal à la tête d'autant que sur le sujet de la mémoire qui s'en va on sait plus qui tient du "flash back" où de la chose rêvée...il y a des moment on frise le décrochage. Maintenant j'arrive pas à lui en tenir rigueur tant il sait avec des petits rien de la vie faire passer de belles émotions et dans celui ci c'est presque sans interruption...Un Lelouch c'est comme une petite madeleine ca ne se refuse pas...
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 474 abonnés Lire ses 427 critiques

    3,5
    Je n'étais pas née en 1967 (je suis née en 1972) donc je n'ai pas vu au cinéma ce film de Lelouch mais je l'ai vu adulte à la télé. J'ai tenu à voir ces "retrouvailles". C'est sûr que c'est très émouvant et délicat. Sans être très fan, j'apprécie la "patte" de ce réalisateur qui a toujours fait des films vraiment bien foutus et intéressants.
    Michael B.
    Michael B.

    Suivre son activité 1 abonné

    5,0
    Du très grand Claude Lelouch j'ai adoré. une interprétation comme d'habitude magistral de Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée. beaucoup d'émotion de poésie et de nostalgie. Merci Mr Lelouch
    Alexandre L
    Alexandre L

    Suivre son activité

    4,5
    J'ai rarement autant pleuré devant un film. Ayant eu l'honneur de le découvrir au festival de Cannes, je ne m'attendais à rien, en tout cas, tout sauf à ça. Impossible de retenir mes larmes, pendant 1h30 j'ai du voir le film flou car de mes yeux sortait des rivières. Tout est dans ce film. La vie, l'amour, la mort. Rien à ajouter à part: COURREZ voir ce film en salles, et prévoyez des mouchoirs !
    PaulGe G
    PaulGe G

    Suivre son activité 76 abonnés

    2,5
    j'ai vu le film pour l'admiration a J L Trintignan. mais le réalisateur ne s'est pas foulé , peut être au montage car le film est constitué pour moitié a des scènes de ses premiers films, sinon le sujet est intéressant, mais vu et revu, .ce n'est pas déplaisant a suivre, c'est une belle histoire mais de là a en faire du Grand cinéma il y a une grande plage de sable fin a traverser.
    lionelb30
    lionelb30

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 941 critiques

    2,5
    Plutot bien joue , dialogue pas mauvais , pas grand chose a redire sauf que c'est un film generationnel. Les jeunes vont s'ennuyer et la generation lelouch - trintignant vont s'y retrouver.
    nadège P.
    nadège P.

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 7 critiques

    4,0
    J'ai trouvé ce film d'une grande émotion pour la principale raison suivante : cela parle du temps qui passe, de la vieillesse, des souvenirs et c'est d'une grande force. C'est à la fois terrifiant et formidable.
    Dominique I
    Dominique I

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,5
    Faire un film avec des extraits d’un ancien film , seul sujet du film malgré deux acteurs maerveilleux de nostalgie
    José P
    José P

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Qu ils sont beaux tous les deux. 50 ans de vie que les moins de vingt ne peuvent encore comprendre. Si le bonheur est si fugace et infidele on peut compter sur l amour. Il reste intact intemporel parfois endormi mais fidèle. Nos larmes nous emportent et se déchaînent bousculant nos souvenirs et pourtant l on en ressort indeme apaisé presque rassuré sans savoir pourquoi. La musique de Francis lai et calogero doit y être pour quelque chose.
    Severine R.
    Severine R.

    Suivre son activité

    3,0
    J’ai bien aimé le film Un homme et une Femme et l’idée 50 ans après de refaire un film, les comédiens sont touchants mais pourquoi avoir fait une BO comme celle-ci tout devient mielleux et ridicule dès que Calogero se met à chanter (ou souvent à respirer fort en chantant...) Quel gâchis cela a rendu le film si imprégné de chansons de variété pas terrible
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 436 abonnés Lire ses 3 529 critiques

    2,0
    Evidemment la nostalgie joue un rôle fondamental sur ce film, et la première attente repose sur la première scène de Trintignant et Aimée qui se retrouvent après tant d'années. Les années ont fait leur oeuvre... Mais très vite on s'aperçoit que le réalisateur-scénariste ne s'est pas franchement foulé, en effet, le film dure 01h30 et la moitié du film sont des flash-backs composés d'images issues du film de 1966 ! Tout est abordé, rien est exploité vraiment car ce qui compte pour Lelouch c'est revivre le passé, touché la corde sensible de la nostalgie sans ambition ni audace malgré l'émotion évidente. Financièrement c'est banco pour Lelouch, mais quel dommage que ce film ultime soit en fait une petite arnaque... Site : Selenie
    Antoine R
    Antoine R

    Suivre son activité

    2,0
    J'ai eu la chance/le privilège de voir ce film lors de sa projection au Festival de Cannes samedi 18 mai. En-dehors de l'émotion provoquée par les applaudissements nourris à la fin de la projection (que j'ai interprétés comme un hommage à Claude Lelouch, Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée, et non pour la qualité du film), j'ai des sentiments très partagés. D'un côté, beaucoup d'émotions : très beau jeu d'acteur, un Trintignant diminué mais touchant et drôle, une Anouk Aimée rayonnante/belle, de l'humour. Et puis les messages/thèmes sont clairs : la vieillesse, l'amour, les regrets, le temps qui passe. De l'autre, beaucoup de questions et de déceptions : quel est l'intérêt du personnage de Monica Bellucci ? minimum 1/3 du film sont des images d'un homme & une femme, donc on se dit que le réalisateur ne s'est vraiment pas foulé. Un rythme à l'image des personnages : à la vitesse d'un déambulateur pour personne âgée. Et puis, au-delà des thèmes : le film n'a pas de fin (fin soudaine, en peau de boudin), pas plus qu'il n'a de direction. Je dirais que Claude Lelouch a fait un film pour 2 acteurs qu'il adore, pour leur rendre hommage, pour leur faire plaisir et se faire plaisir, mais il a oublié les spectateurs. En ce qui me concerne, je n'ai pas été transporté, je me suis ennuyé pendant 1h30, mais heureusement pour une fois Claude Lelouch s'est contenté d'un film court ;-)
    Michel C.
    Michel C.

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 5 critiques

    5,0
    Film tout simplement magnifique !! Comment ne pas aimer, cette approche douce et romantique de l'empreinte des ans, des accidents ou aléas de parcours, sur une inaltérable histoire d'Amour. Ces flash back, autant musicaux que cinématographiques, avec les mêmes lieux, les planches de Deauville (Admirez le final, caméra extérieure proche de la roue arrière droite..... époustouflant !). Les incrustations vidéos, dans les scènes, en 2cv par exemple, sont d'un réalisme magique. Les années sont là, et les sentiments, eux sont intacts, voire magnifiés de cette douceur, cette nostalgie qui efface les impuretés pour ne positiver que l'essentiel ! Ces deux acteurs sont touchants et presque plus beaux encore.... Je ne me lasse pas de ces belles séquences, des regards profonds, des montages ..... je n'aurais pas choisi Nicole Croisille personnellement, mais pourquoi pas Serge Reggiani ou....? Au passage, au delà des 2 monstres de talents, Marianne Denicourt est simplement parfaite ! Refaire "le film" 53 ans après, Chapeau Anouk & Jean-Louis !! Rendez vous dans ....plusieurs années !!**
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top