Mon AlloCiné
    Les Âmes mortes - Partie 3
    Note moyenne
    4,6
    14 titres de presse
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Libération
    • Télérama
    • Transfuge
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • L'Express
    • Positif

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    14 critiques presse

    Cahiers du Cinéma

    par Nicholas Elliott

    La Chine n’est pas le seul pays à oublier les leçons de l’Histoire. C’est toute la force de Wang Bing de nous le rappeler en faisant résonner, aujourd’hui, la voix des morts.

    Critikat.com

    par Raphaëlle Pireyre

    Dans son attention à se recueillir devant les ossements humains qui ressurgissent sous le sable, "Les Âmes mortes" opère un glissement qui va de la mise au jour d’une mémoire commune enfouie pour devenir le lieu de sépulture de ces âmes oubliées.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Les Fiches du Cinéma

    par Gaël Reyre

    Un véritable document d’histoire pétri d’humanité, terrible et riche en informations, à voir et à méditer.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    Wang apporte une pierre de plus à l’édifice qu’il construit depuis "A l’ouest des rails", ce tombeau à la mémoire des dizaines de millions de Chinois morts pour servir un régime dément. Mais jamais, peut-être, il n’en avait si bien montré la face absurde, d’un point de vue quasi métaphysique. Un document historique considérable, une œuvre magistrale.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par Emile Breton

    C’est un film, et c’est plus qu’un film. Un lamento sur des morts programmées. Un mémorial pour la suite des temps, pour que les vivants d’aujourd’hui sachent qu’ici des hommes sont morts.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Libération

    par Didier Péron

    Tous ces hommes et femmes face caméra parlent au bord du silence imposé et dans le compte à rebours biologique de leur disparition annoncée. Le cinéaste, tel un enfant écarquillé de Shéhérazade, est là pour que dure leur récit et que la mort et l’oubli soient repoussés ou infiniment retardés.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Télérama

    par François Ekchajzer

    Au gré de longues séquences dont le montage respecte la durée, leur parole se déploie sans que Wang Bing intervienne (presque) jamais ; faisant preuve d’une écoute attentive qui favorise la nôtre, Les Âmes mortes construit une représentation intime de cette histoire par ceux qui l’ont vécue.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Transfuge

    par François Bégaudeau

    Wang Bing est peut-être le plus grand documentariste actuel. Avec "Les Âmes mortes", film-somme de plus de huit heures, le cinéaste signe un chef-d’œuvre autour de rescapés des camps de rééducation de Jiabiangou et de Mingshui.

    La Croix

    par Jean-Claude Raspiengeas

    Dans un documentaire-fleuve, Wang Bing poursuit son inlassable travail de vérité du passé récent de la Chine, à la recherche des charniers du maoïsme.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Le film est tissé des témoignages minutieux des survivants.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Monde

    par Mathieu Macheret

    Wang Bing construit, pour les intervenants, un cadre qui, au sein de leurs petits intérieurs, leur ouvre un espace de parole approprié. Les témoins se montrent alternativement diserts ou évasifs, distants ou emportés, mais ce que l’on remarque à leur côté, c’est aussi la présence de leurs épouses.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Il ne reste, aujourd'hui, que des terres parsemées d'ossements blanchis par le vent, faute de sépultures. Le Grand Timonier, jadis porté aux nues par une gauche aveugle, faisait rang égal avec Staline et Hitler. Ce film de Wang Bing, qui sortira en trois parties, le rappelle.

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    Malgré son format étiré qui peut faire perdre son attention au spectateur, ces "Âmes mortes" demeurent l'un des films les plus édifiants sur la Chine contemporaine.

    Positif

    par Antony Fiant

    Dès lors, le film ne se contente pas d'accumuler les témoignages mais tisse des liens entre eux tout en jouant de rythmes différents, tout en les entrecoupant de séquences déjouant le dispositif testimonial, tout en adaptant la mise en scène à des témoignages de différentes natures.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top