Notez des films
Mon AlloCiné
    Tijuana Bible
    Note moyenne
    2,9
    15 titres de presse
    • Culturopoing.com
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • L'Humanité
    • Voici
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • Première
    • Télérama
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Mad Movies
    • Cahiers du Cinéma

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    15 critiques presse

    Culturopoing.com

    par Guillaume Goujet

    Entre visions cinéphiles et immersion extrême dans la réalité, depuis la caravane de Jean-Charles Hue, le voyage à Tijuana est géographique et mental.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    A travers le parcours d’un ex-marine addict au crack et d’une Mexicaine à la recherche de son frère, Jean-Charles Hue (« Mange tes morts ») nous plonge dans cette cour des miracles, aux mains des cartels, avec un sens tranchant de l’immersion documentaire et un rapport mystique à la fiction.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par Michel Valentin

    Tijuana Bible n'est heureusement pas que l'histoire d'un bon Samaritain qui trouve sa rédemption en aidant son prochain. Ceci grâce à la prestation bluffante de Paul Anderson, l'un des acteurs principaux de la série Peaky Blinders, qui incarne ici avec un réalisme stupéfiant le personnage principal, Nick, camé jusqu'à la moelle.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    L'Humanité

    par Genica Baczynski

    Le cinéaste accomplit les mots de Sartre, il y a émotion quand le monde des ustensiles s’évanouit brusquement et que le monde magique apparaît à sa place.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Voici

    par La Rédaction

    Un drame sauvage, entre langueur poisseuse et tension extrême, par un réalisateur fan de Sam Peckinpah.

    Le Journal du Dimanche

    par K.L.

    De vrais acteurs comme Paul Anderson (Peaky Blinders) mais aussi des habitants et une photographie surexposée pour un film christique où tous les personnages sont en quête de rédemption.

    Les Fiches du Cinéma

    par Thomas Fouet

    Jean-Charles Hue signe un drame mâtiné de film noir et empreint de religiosité qui vaut - entre autres - pour sa lumière et ses accents documentaires.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Première

    par Thierry Chèze

    Hue n’en rajoute jamais, il se saisit juste pleinement de l’extrême dangerosité de la ville et de ses fantômes pour embarquer le spectateur dans un voyage aussi troublant que dérangeant, en compagnie d’une étonnante troupe d’acteurs (...).

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télérama

    par Jérémie Couston

    Une descente aux enfers dans la ville-frontière, à la fois éprouvante et jalonnée de scènes superbes.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Manque un scénario consistant ou l'écriture d'un James Crumley.

    Le Monde

    par Philippe Ridet

    Chaque personnage se raconte au lieu de faire avancer une action qui pourrait être captivante. On les regarde, mais on peine à s’y intéresser.

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    Un thriller de cartel à la frontière mexicaine auquel manque la magie de "Mange tes morts", précédent film du cinéaste. [...] un récit certes sans faux pas, mais qui peine à réinvoquer l’espèce de souffle majestueux, de ballet de dieux de son opus précédent [...] Reste un travail à vif, une captation sauvage et vivante.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Laura Tuillier

    [...] malgré le climat de cité interlope qui nimbe chaque coin de rue, tout est plus sage, à commencer par le scénario : très balisé en même temps qu’assez vague et embrouillé, il corsète le film qui multiplie les passages obligés (règlements de compte avec le caïd local, scène plus relax à la plage) sans trouver un souffle propre à la mise en scène.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Mad Movies

    par Gilles Esposito

    Artificiel et souvent folklorique dans sa peinture de la déglingue junkie, ce "Tijuana Bible" semble surtout soucieux de cocher toutes les cases de l'Art & Essai qui fait genre [...].

    Cahiers du Cinéma

    par Marcos Uzal

    La ville et sa faune, ses gringos égarés, ses junkies, ses prostituées, sont tenus à l’écart par un récit assez convenu dans sa manière de s’inscrire dans une mythologie très nord-américaine – le Mexique comme lieu de perdition envoûtant, où des égarés unissent leurs quêtes avec la rédemption comme horizon.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top