Mon AlloCiné
    MJÓLK, La guerre du lait
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "MJÓLK, La guerre du lait" et de son tournage !

    C'est qui Grímur Hákonarson ?

    Grímur Hákonarson est un auteur et réalisateur islandais diplômé de la FAMU, la prestigieuse école tchèque de Prague. Repéré dès son court-métrage de fin d’études, Slavek the Shit (2004), projeté à la Cinéfondation, ses courts-métrages suivants, et notamment Wrestling (2007), ont rencontré un vif succès dans les festivals internationaux : Mention Spéciale du Jury au festival de Clermont Ferrand ainsi qu’à celui de Locarno, Prix du meilleur court-métrage aux festivals du film gay et lesbien de Milan et de République Tchèque. Il réalise son premier long-métrage en 2010, Summerland, avant de réaliser un documentaire sur un prêtre islandais A Pure Heart en 2013. Son film suivant, Béliers, assoit sa notoriété auprès de la critique et du public international. Le film gagne notamment le prix Un Certain Regard au Festival de Cannes 2015 ainsi que 11 prix aux César Islandais, les Edda Awards, la même année et réalise plus de 130.000 entrées en France.

    Montrer la réalité

    Après Béliers, le réalisateur Grímur Hákonarson montre une nouvelle fois des gens vivant dans des zones isolées, dont la vie tourne autour de leur ferme ou de leurs animaux. "Dans Mjolk, je montre la réalité politique d'une région très spécifique à travers le portrait d’une femme, Inga, qui a perdu son mari et, tout en traversant toutes les étapes du deuil, décide de se battre contre une coopérative corrompue qui l’exploite elle et sa communauté. Dans le nord-ouest de l'Islande, il y a une zone appelée Skagafjörður où existe encore la seule coopérative du pays. Au début du 19ème siècle, de nombreuses ont été créées, mais elles ont fait faillite dans les années 90. Sauf celle-ci, qui a réussi à survivre, et qui possède à peu près tout : même le seul journal local ! Cette configuration fait un peu écho à toutes ces sociétés fermées, comme l'Union soviétique par exemple, qui a une emprise sur tous, comme une énorme pieuvre. En même temps, je pense que mon film parle de l’Islande en général. Nous sommes petits, nous avons donc tendance à être très monopolistiques. Il y a peu de gens aux commandes, le reste est exploité."

    Un sujet personnel

    Grímur Hákonarson, qui a grandi en milieu rural islandais, s'est inspiré de son propre vécu et des gens qu'il a connus pour mettre en scène ce film : "Mes deux parents ont été élevés à la campagne et j’y ai passé la majorité de mes vacances d’été, pour y vivre et y travailler, jusqu’à mes dix-sept ans. De ce fait, j’ai développé un goût pour les récits, les personnages et les paysages ruraux d’Islande. J’ai toujours été attiré par les histoires se déroulant à la campagne et « Béliers » n’est pas le premier film que je tourne dans cet environnement."

    Une femme islandaise

    Inga (jouée par Arndís Hrönn Egilsdóttir) est une femme islandaise rurale parfaitement normale. Elle ne rentre pas dans la case des femmes fortes actuelles, subversives et révolutionnaires. Elle est une présence plus calme. "L'agriculture islandaise est largement dominée par les hommes, mais les femmes sont de plus en plus présentes. Elles font tout le « travail des hommes », et gèrent leur propre ferme. Certains hommes ont encore du mal à accepter cela ; ils préféreraient qu’elles restent en cuisine. Cette opposition m'intéressait et m’a inspiré, alors que la question du rôle des femmes au sein de l'industrie du cinéma est au coeur des discussions. C’est la deuxième dimension de l’histoire de Mjolk : le parcours d’une femme pour trouver son chemin dans une société masculine. Après tout la plupart des opposants à Inga sont des hommes", analyse Grímur Hákonarson.

    Le Three Billboards islandais ?

    Selon le cinéaste Grímur Hákonarson, Inga devient un peu l’équivalent islandais du personnage de Frances McDormand dans Three Billboards. "Compte tenu de son origine, il est logique que cela lui prenne beaucoup de temps pour convaincre les autres de se tenir à ses côtés. Ils ont été opprimés pendant si longtemps. Tout le monde a peur de cette coopérative, d’autant qu’ils en dépendent tous à bien des égards. Inga commence son combat sur Facebook, ce qui est très important en Islande - je pense que 90% de la population l'utilise. Surtout à la campagne, où les gens vivent isolés. Mais Inga est consciente que pour mettre en oeuvre un réel changement, il faut aller plus loin et se confronter physiquement aux gens. Ce serait par ailleurs particulièrement ennuyeux si l'action était réduite à des publications sur Facebook."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • La Vie scolaire (2018)
    • Ad Astra (2019)
    • Deux moi (2018)
    • Ça : Chapitre 2 (2019)
    • Inséparables (2018)
    • Wedding Nightmare (2019)
    • La Chute du président (2019)
    • Un jour de pluie à New York (2018)
    • Fête de famille (2019)
    • Une fille facile (2019)
    • Roubaix, une lumière (2019)
    • Les Hirondelles de Kaboul (2019)
    • Joker (2019)
    • Le Chardonneret (2019)
    • Le Roi Lion (2019)
    • Fourmi (2018)
    • Downton Abbey (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Portrait de la jeune fille en feu (2018)
    Back to Top