Notez des films
Mon AlloCiné
    Irresistible
    note moyenne
    2,9
    136 notes dont 13 critiques
    répartition des 13 critiques par note
    0 critique
    4 critiques
    7 critiques
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Irresistible ?

    13 critiques spectateurs

    Chris58640
    Chris58640

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 544 critiques

    2,5
    Publiée le 2 juillet 2020
    Sur le papier, l’idée est séduisante : mette en scène la revanche de l’élection improbable de 2016 dans un patelin du Middle-west, sur le ton de la comédie. Le film est réalisé par Jon Stewart, et le ton est volontairement et immédiatement potache. L’humour ici n’est pas d’une folle originalité, c’est certain. Il se veut acide, il l’est par moments fugaces, mais la plupart du temps, il repose sur le décalage bon sens paysan/élite de la capitale, avec une pointe de vulgarité. Le moins qu’on puisse dire est que cela à beau être efficace, ce n’est pas d’une folle originalité. Jon Stewart fait le job, sans en faire trop, sans surjouer les gags. Placer un communicant de Washington assez snob, assez sur de sa propre valeur, face à des habitants pétris de bon sens et de valeurs traditionnelles, ca fonctionne à condition qu’on sente clairement l’autodérision, dans les deux cas. Si cette autodérision affleure par moment (la réunion du parti démocrate au début, où visiblement personne n’a pris la mesure du problème posé par la défaite d’Hillary et ne se remet en question), elle demeure malgré tout un peu trop discrète. Gary Zimmer débarque dans le Wisconsin avec ses méthodes qui n’ont (pas) fait leur preuve en 2016, avec ses big data, ses panels, ses collectes de fonds dans les beaux quartiers de New York, ses soutiens médiatiques. On pourra objecter au film que ce sont les règles du jeu de la politique américaine, et qu’il ne fait que jouer selon les règles. Dans « Irrésistible », le parti démocrate n’a pas encore opéré sa mue, et il fonce tête baissée dans les mêmes impasses. De l’autre côté, on y va franchement : mensonges éhontés (devant des journalistes qui ne vérifient rien), déversement d’argent et sans aucun scrupule. Il y a seulement 10 ans, une telle caricature du Parti Républicain dans un film m’aurait paru très exagérée, presque insultante. Mais aujourd’hui, on est au-delà de toute caricature, alors tans pis pour eux... La presse en prend aussi pour son grade, et c’est de bonne guerre mais là encore, la critique aurait pu être plus mordante, plus acide. On peut dire que l’humour d’« Irrésistible » manque d’audace, se contente de gags un peu éculés, un peu faciles, alors qu’il y aurait tant à dire et tant à dénoncer. Mais peut-être ne fallait il ni choquer, ni déplaire trop ? Steve Carell, Chris Cooper et même Rose Byrne font le job dans le registre dans lequel le scénario les cantonne. Steve Carell en fait quand même beaucoup, il finit même par devenir un peu fatiguant. Rose Byrne c’est pire, elle détonne tellement dans cette campagne avec ses tenues impeccable, ses méthodes « Fox News » et ses réflexions pleine de condescendance qu’on se demande comment elle peut mener efficacement une campagne dans ce bled qu’elle exècre ouvertement ! Chris Cooper, lui, en ancien marine taiseux, est finalement celui qui a le rôle le plus facile, puisqu’il lui suffit d’être naturel. Le scénario tient la route jusqu’au dernier quart d’heure. Malgré tous les bémols que j’ai soulignés plus haut, le spectateur marche plutôt bien dans la combine : qui va l’emporter ? Gary va –t-il tirer des leçons de cette élection là puisqu’il n’a apparemment pas tiré de leçons de la précédente ? Et puis patatras, le dernier quart d’heure arrive et là… C’est le drame… Le « coup de théâtre final » (qui fonctionne dans le sens où on ne l’a pas vu venir) sent tellement fort la démagogie et la naïveté que s’en est incommodant. Pendant 90 minutes il a été question de politique, d’idées, de stratégie, et spoiler: là, d’un seul coup, tout part avec l’eau du bain ! Cette fin, qui se voudrait surement pleine de morale, voire même de cynisme, tombe (à mon sens) à plat ventre dans la démagogie. Il me semble qu’il est question malgré tout de Démocratie, sous couvert d’une comédie un peu potache, et ça me dérange que sous prétexte que cette Démocratie n’est pas parfaite (ce qui est son essence même mais c’est un autre débat), elle soit quasiment écartée d’un revers de main par le scénario. Je ne suis pas certaine que c’est en produisant ce genre d’effet que le cinéma américain apportera sa petite pierre à la reconstruction de la vie publique de son pays. Je suis peut-être un peu dure avec la comédie de Jon Stewart mais c’est elle qui a commencé ! C’est elle qui se voulait irrévérencieuse au départ, sur le papier, et c’est elle qui tombe dans un politiquement correct désagréable et presque nauséabond au final ! « Irrésistible » (je ne comprends pas la pertinence du titre, au passage…) aurait pu être une comédie politique noire, violente et appuyer fort là où ça fait bien mal, elle se contente du service minimum et laisse une impression finale désagréable.
    Sylvain P
    Sylvain P

    Suivre son activité 135 abonnés Lire ses 1 156 critiques

    3,0
    Publiée le 3 juillet 2020
    Comédie politique à l'heure du trumpisme, Irressistible dresse un portrait peu flatteur des partis, un peu exagéré mais pas complètement faux. Les communiquants et autres stratégistes, utiles pour gagner des élections compte-tenu de la bêtise des électeurs, sont finalement les héros malgré eux de cette campagne électorale surréaliste se terminant par un retournement de situation imprévu. Un film agréable et pas si bête.
    PLR
    PLR

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 883 critiques

    3,0
    Publiée le 10 juillet 2020
    Plongée dans l’Amérique profonde avec ses problèmes et ses voix (au sens paroles) qui n’intéressent pas spécialement la grande politique fédérale mais les voix (au sens suffrage cette fois)... si ! Etre à gauche (démocrates) mais pas trop pour avoir parfois des voix qui sinon pourraient aller à droite (républicains) et vice-versa. Tout ça à grand renfort de marketing politique pour gagner chaque suffrage ou a minima faire en sorte que le concurrent ne puisse en bénéficier dans ce qui relève finalement d’une conquête de parts de marché. On pourrait croire à une fable avec des gentils et des méchants et bien sûr au final une morale pour départager les deux camps. Mais non, le scénario est largement inspiré d’une situation qui, selon la formule consacrée, n’est pas pure coïncidence et que permet le système politique outre-Atlantique. Le spectateur / électeur d’ici se demandera si peu ou prou il n’y a pas de ça chez nous aussi ? C’est au moment du dénouement et y compris encore quand le générique de fin sera lancé (ne pas se lever et quitter la salle trop vite !) que l’intrigue sera complètement décodée. Un ton quelque peu pamphlétaire et satirique, un peu difficile à saisir au départ en raison des mœurs et systèmes politiques (les médias derrière jusqu’à la caricature !) différents de chez nous (quoique ?) mais qui s’éclaire à la conclusion.
    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 696 abonnés Lire ses 982 critiques

    3,0
    Publiée le 2 juillet 2020
    Petite comédie américaine qui passe un peu inaperçue, « Irresistible » ne l'est pas forcément mais le film arrive à séduire par son casting et son enjeu. Steve Carell incarne ici un démocrate un peu bobo qui va soutenir dans une petite ville rurale un ancien colonel. S'oppose à lui le parti républicain, soutenu par Rose Byrne, en véritable petite peste. En plus du choc des cultures (rural, urbain), l'histoire se révèle être aussi une satire sur le monde politique : préparer une élection, se tirer dans les pattes, mentir pour gagner des voix... Un véritable système qui est remis en cause, mais toujours de façon drôle et légère. Alors ce n'est pas forcément la sortie du mois, je ne serais sans doute pas aller le voir s'il y avait eu plus de sorties, mais j'ai tout de même passé un bon moment et je ne regrette pas. http://cinephile-critique.over-blog.com
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 474 abonnés Lire ses 1 808 critiques

    3,5
    Publiée le 2 juillet 2020
    Gary Zimmer (Steve Carrell) est un consultant politique démocrate qui peine à se remettre de la victoire-surprise de Donald Trump. Découvrant sur YouTube la vidéo d'un colonel en retraite (Chris Cooper) qui s'est dressé devant le conseil municipal de sa petite ville du Wisconsin, solidement républicaine, pour prendre la défense des sans-papiers, il décide de sponsoriser sa candidature aux prochaines élections municipales. Même si l'accueil de ses hôtes est hospitalier, le dépaysement est rude pour Gary qui doit renoncer à ses goûts de luxe. La campagne prend bientôt une dimension nationale et attire une autre consultante, la redoutable Faith Brewster (Rose Byrne) qui travaille pour les Républicains. Il y a deux parties dans "Irresistible". La première dure une heure trente. Elle réjouira les bobos comme moi qui auraient voté des deux mains, s'ils l'avaient pu, pour Hillary Clinton en 2016 et ne comprennent pas le soutien dont bénéficie Donal Trump dans l'Amérique profonde, faute peut-être d'y avoir vécu suffisamment longtemps et d'en maîtriser les codes. Cette première partie, un peu prévisible, s'organise autour d'un double rapprochement. D'un côté, le consultant plein de morgue, débarqué de la capitale, abandonne l'un après l'autre ses habitudes et ses préjugés envers l'Amérique profonde. De l'autre la petite ville de Deerlake va petit à petit basculer dans le camp démocrate pour offrir à notre héros un happy end victorieux. Les dix dernières minutes viennent démentir ces prévisions. C'est la seconde partie du film dont j'ai déjà trop dit en en révélant l'existence. Le sens de "Irresistible" en est complètement renversé. Il ne s'agit plus d'une élégie anti-Trump mais au contraire d'une fable populiste, critiquant les politiciens de tous bords, l'élitisme des professionnels en marketing politique aux techniques soi-disant scientifiques mais aux résultats médiocres, l'argent roi qui fait et défait les élections, la frénésie des campagnes électorales aussi prompte à sonder les électeurs qu'à les ignorer une fois le scrutin achevé. Le bobo bien-pensant se sent un peu floué ; mais bon perdant, il ne retirera pas son soutien à ce film malin et bien joué qui aura évité l'écueil d'un dénouement prévisible quitte à lui préférer une conclusion moins conforme à ses préférences politiques.
    Dois-Je Aller le voir ?
    Dois-Je Aller le voir ?

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 39 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2020
    J’ai trouvé cette comédie dramatique vraiment très bonne. J’aime beaucoup le thème et sa manière décalée d’être abordé. On va explorer ici la politique Américaine. Il faut tout de même avoir un peu de base car comme ce film est fait pour un public US, c’est expliqué vaguement. On va pouvoir voir les coulissent d’une campagne, et la philosophie de la politique aux États-Unis. J’ai trouvé ce point intéressant car ce n’est pas fait de manière ennuyante. En effet, il y aura beaucoup d'aspects comiques afin de rendre le tout sympa à regarder. L’humour n’est pas trop lourd et ne va pas masquer le message de fond. Le choix de l’acteur était majeur et je pense qu’ils ont fait le parfait en prenant Steve Carell. Je l’adore car il est capable de faire des séquences complètement folles mais aussi avoir une carrure plus sérieuse. Là, il fait les deux, et passe de l’un à l’autre de manière très fluide. J’étais ravi par sa prestation. Il est bien épaulé par un Chris Cooper authentique, et surtout Rose Byrne en rival qui va donner du dynamisme. Ce que j’ai particulièrement apprécié est la critique qui est faite de ce système politique basé sur l’argent. Cela sera d’ailleurs tourné en absurde avec des moyens disproportionner pour une petite bourgade d’un État profond des États-Unis. Il y a des vérités très juste lâchée par les personnages et en particulier celui de Chris Cooper. Ses mots sont assassins et mettent en avant la face sombre de ces méthodes. J’ai aussi trouvé très juste la critique politique faites des parties qui ne vont se pencher sur l’Amérique profonde que pour des votes. C’était la grande faiblesse de Clinton et le film ne se prive pas pour le dire.
    Michel C.
    Michel C.

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 706 critiques

    1,0
    Publiée le 4 juillet 2020
    Comédie made in USA, un peu trop !!! J'avoue que pour moi, elle ne m'a pas amusé, plutôt déconcerté et énervé. Avec un casting ronflant, Steve Carell, Rose Byrne, ou Chris Cooper, l'affiche était attirante. Même le sujet traitant de la Politique Américaine, avait de quoi faire saliver, jusqu'au constat amer d'une incompatibilité viscérale à cette version ultra trash, dénuée d'intérêt, tant du scénario, que de l'image. Une déception majeure, pour une série de gags mal construits, juste rapportés les uns aux autres, de façon tellement grossière qu'inconfortable et fatigante. Bref, aucun plaisir, sauf à l'annonce du générique, et dont la cible restera pour moi une vraie inconnue ?!!**
    DestroyGunner
    DestroyGunner

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 776 critiques

    4,0
    Publiée le 26 juillet 2020
    Cette satire de la vie politique américaine est roublarde et le scénario est excellent. Les acteurs sont très bons et on se régale des facéties qu'ils se jouent. La fin est bien ficelée. Une pépite à voir sans hésiter.
    Un Peu De Ju
    Un Peu De Ju

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 21 critiques

    3,5
    Publiée le 5 juillet 2020
    Film sur un thème séduisant de la critique politique et médiatique : en 2016 sur une défaite politique d’un cabinet de consultants politique qui par dans la vie rurale « le coeur de l’Amérique » pour redonner vie au parti démocrate. Le rôle principal de Steve Carell donne tout de suite le ton du film quand on connait son humour, en tant que bobo de Washington face à la vie rurale. Ça en fait un film très sympa, même si des petites longueurs.
    Makimax74
    Makimax74

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 76 critiques

    3,0
    Publiée le 4 juillet 2020
    un début un peu lent au début le film se moquer plus des médias que des politiques. le duo S.Carrel R.Byrne est trop cabotin a mon goût.
    RENEE D.
    RENEE D.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 45 critiques

    3,5
    Publiée le 2 juillet 2020
    C'est un film bizarre et surprenant et vu de France, on ne comprend pas tout. Mais on passe un très bon moment. On est amusé par les acteurs, les échanges, les situations ; on s'amuse de la naïveté du personnage de Steve Carell. Je le recommande ; c'est satirique, parfois très osé et simplement divertissant.
    laurent T.
    laurent T.

    Suivre son activité Lire ses 16 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juillet 2020
    Ce film penche davantage sur la comédie tout en dénonçant le système politique US qui brasse des millions. Sans oublier les journalistes complaisant et qui alimentent le cirque médiatique. Comédiens excellents, avec une once de suspense même si ce n'est pas la finalité ici. Un bon moment.
    Duchenne gaetan
    Duchenne gaetan

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 5 juillet 2020
    Film qui sera culte, une performance de tout les acteurs très juste. Dommage que ce film sorte en cette période compliqué. Vue en VOST
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top