Notez des films
Mon AlloCiné
    Scandale
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Scandale" et de son tournage !

    Le vrai scandale derrière le film

    Scandale s'inspire de l'histoire vraie de deux femmes, Gretchen Carlson, l’ancienne co-animatrice de l’influente émission matinale "Fox & Friends", et Megyn Kelly, correspondante superstar de Fox News. La première, après avoir été congédiée en 2016, a attaqué en justice Roger Ailes, le fondateur de Fox News, pour harcèlement sexuel. Suite à son témoignage, de nombreuses femmes ont raconté à leur tour leur histoire. Sous la pression, Ailes démissionne et repart avec la somme de 40 millions de dollars de compensation.

    Un rôle controversé

    Charlize Theron, qui interprète Megyn Kelly, a eu du mal à dépasser certains des aspects les plus controversés de cette journaliste. Celle-ci a notamment remis en cause l'aspect problématique de la blackface et a donné la parole au théoricien du complot Alex Jones.
    Mais l'importance de l'histoire relatée dans Scandale l'a convaincue de surmonter ses réticences : "Quand vous êtes sensible à la force d’un message, même s’il est porté par quelqu’un que vous n’approuvez pas, voire qui vous met carrément en colère, alors c’est que ce message compte réellement, qu’il a une immense importance". 
    Le réalisateur Jay Roach a aussi pesé dans sa décision : "J’ai dit à Charlize que je savais qu’incarner Megyn Kelly n’était probablement pas une évidence pour elle et qu’elle n’était sans doute pas d’accord sur grand-chose avec cette femme. Mais c’est une histoire si forte qu’elle permet de toucher un large public. Je savais que Charlize serait géniale parce qu’elle relève toujours les défis les plus complexes".

    Une actrice pleinement investie

    Non contente de tenir l'un des rôles principaux de ScandaleCharlize Theron en est aussi la productrice. Dès la lecture du scénario, elle a su qu'elle voulait faire partie de l'aventure : "Rejoindre ce projet en tant que productrice était pour moi une évidence. Le scénario de Charles était tout simplement spectaculaire. Il s’appuie sur une somme phénoménale de recherches pour livrer une vision incroyablement large de la manière dont s’est produit le changement. Nous nous attendions à quelque chose de puissant avec un tel sujet, mais le résultat surpasse toutes nos attentes". 

    Un personnage fictif

    Le personnage de Kayla Pospisil, joué par Margot Robbie, a été totalement inventé. Le scénariste Charles Randolph explique pourquoi il a procédé ainsi : "L’histoire de Kayla est celle que l’on entend le moins souvent ; celle de la femme qui cède à un harceleur, c’est à travers elle que l’on voit ce que cela signifie dans une vie. Je ne voulais pas faire porter ce fardeau à une vraie personne, j’en ai donc fait un personnage fictif".
    Cependant, ses scènes sont nourries d'authentiques témoignages sur le comportement de Roger Ailes, comme celle de l'entretien d'embauche. Bien que le personnage soit fictif, Margot Robbie lui a inventé toute une vie afin de s'imprégner du rôle, en imaginant sa vie sexuelle, sa carrière, et même son avenir jusqu’à la soixantaine !

    Dans la peau de Megyn Kelly

    Charlize Theron a étudié de nombreuses interviews ainsi que des enregistrements sonores de Megyn Kelly afin de se glisser au mieux dans sa peau. Avec un coach dialogues, elle a travaillé afin d'avoir une voix au timbre profond. Tous les jours, elle passait trois heures entre les mains du maquilleur Kazu Hiro afin de ressembler, grâce à des prothèses, à la journaliste de Fox News. L'étape maquillage était de sa propre initiative : elle avait besoin de ne pas se reconnaître et que cette voix autre que la sienne sorte du visage de Megyn Kelly.

    Interdiction

    Nicole Kidman n'a pas eu l’occasion de rencontrer en personne Gretchen Carlson pour préparer son rôle car l’accord de Carlson avec Fox News l’interdit.

    Un personnage ambivalent

    John Lithgow incarne Roger Ailes, le PDG de Fox News renvoyé pour harcèlement sexuel. En se renseignant sur Ailes, le comédien s'est rendu compte qu'il n'était pas que le monstre que l'on voulait décrire. Certains aimaient sa compagnie pour son humour et son esprit stratège tandis que d'autres le redoutaient car il pouvait être impitoyable et abuser de son pouvoir. L'acteur précise : "Je pense que Roger était très fier de ce qu’il avait fait pour les femmes. Il pensait qu’il était du côté des femmes. Il le dit en toute sincérité dans le film : « Ces femmes, je leur ai offert leur carrière. Comment peut-on dire que je leur ai fait du mal ? » Je pense qu’il le croyait vraiment".

    Des acteurs méconnaissables

    Plusieurs acteurs ont subi une transformation physique pour le film : non seulement Nicole KidmanCharlize Theron et John Lithgow, mais aussi Malcolm McDowellRichard Kind et Tony Plana. Des scans en 3D de leur visage et des moulages en plâtre ont été faits puis le maquilleur Kazu Hiro a créé des prothèses en silicone qui épousaient parfaitement les contours des visages des acteurs. 
    Lithgow portait six prothèses, comprenant des bajoues, un gros double menton, un faux nez et des lobes d’oreilles. Quant à Nicole Kidman, son corps étant très différent de celui de Gretchen Carlson, elle portait une combinaison complète pour lui donner des hanches plus larges et un buste plus important. C'est aussi elle qui avait le plus grand nombre de prothèses faciales, avec entre autres des paupières, le bout du nez, le menton et les mâchoires. Charlize Theron avait des prothèses plus subtiles mais portait des lentilles de contact pour obtenir la teinte bleue plus foncée des iris de Megyn Kelly.

    Restituer l'effervescence d'une chaîne d'infos

    Le directeur de la photographie Barry Ackroyd devait rendre captivant un espace de bureaux. Pour cela, il a utilisé toute une série de mini-caméras Arri Alexa, ce qui a permis à plusieurs opérateurs de se déplacer à l’intérieur de la scène. Il détaille : "Quand on filme dans un bureau, une caméra unique ne peut réagir qu’à ce qui se trouve juste devant elle. Il est impossible de créer une énergie au-delà de ce qui existe. Alors, nous avons utilisé plusieurs caméras – par exemple, une dans un placard, une sur le pas d’une porte et une près d’un mur. Cela donne au réalisateur et au monteur la possibilité de choisir la meilleure façon de voir ce monde à n’importe quel instant donné."
    Les mini-caméras étaient dotées d’objectifs Angénieux, particulièrement appréciés des documentaristes : "J’aime les zooms. J’aime la façon dont ils dirigent votre regard et vos émotions, la manière dont on peut resserrer sur le sujet et perdre le fond en concentrant l’esprit et l’attention".

    Les décors

    Le chef décorateur Mark Ricker a recréé la plupart des intérieurs sans avoir pu visiter les véritables bâtiments de Fox News. Ce sont les locaux d’un autre géant des médias, l’immeuble récemment libéré du LA Times, dans le centre-ville de Los Angeles, qui ont servi de décors. Rickler et son équipe ont cherché des sources internes mais également des images sur Internet et des messages non autorisés sur Facebook et Twitter.

    Les costumes

    La chef décoratrice Colleen Atwood a été nommée douze fois aux Oscars et en a remporté quatre. Elle a dû créer environ 500 costumes différents. Elle revient sur le look type des femmes de la chaîne : "il ne s’agit pas tant d’un look uniforme que d’un certain nombre de critères à respecter : peau bronzée, cheveux blonds, couleurs vives, silhouette moulée et robes très courtes dévoilant les jambes". 

    Les coiffures

    La chef coiffeuse Anne Morgan a utilisé plus de 45 perruques personnalisées. L'un des traits marquants de l'esthétique Fox News est le blond des chevelures des journalistes et correspondantes de presse. Tandis que les personnages de Gretchen Carlson et Kayla Pospisil arborent un look Fox News très stylisé, celui de Megyn Kelly change de coupe au cours du film, à l'instar de la journaliste américaine qui s'est coupé les cheveux en 2016. Morgan se souvient : "J’aurais aimé pouvoir lui demander pour quelle raison elle s’est coupé les cheveux. Je suis coiffeuse depuis 30 ans, et j’ai l’impression que cette femme voulait simplement être prise au sérieux. C’était une sorte de déclaration, d’affirmation de soi : elle prenait le contrôle d’elle-même et de la façon dont elle voulait être perçue".
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 1917 (2019)
    • The Gentlemen (2020)
    • Jojo Rabbit (2019)
    • L'Appel de la forêt (2020)
    • Le Prince Oublié (2019)
    • Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn (2020)
    • Sonic le film (2020)
    • Le Voyage du Dr Dolittle (2020)
    • Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part (2018)
    • Les Traducteurs (2018)
    • Bad Boys For Life (2019)
    • La Voie de la justice (2020)
    • Ducobu 3 (2019)
    • Le Lion (2019)
    • Parasite (2019)
    • Le Cas Richard Jewell (2020)
    • 10 jours sans maman (2019)
    • La Fille au bracelet (2019)
    • #Jesuislà (2019)
    • Invisible Man (2020)
    Back to Top