Mon AlloCiné
La Reine des damnés
note moyenne
2,2
1711 notes dont 241 critiques
24% (58 critiques)
10% (25 critiques)
4% (9 critiques)
17% (41 critiques)
30% (72 critiques)
15% (36 critiques)
Votre avis sur La Reine des damnés ?

241 critiques spectateurs

Un littéraire cinéphile
Un littéraire cinéphile

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 584 critiques

3,5
Publiée le 26/09/2018
La Reine des damnés a deux mérites au-delà de répandre une atmosphère délicieusement maudite sur l’ensemble du métrage : le premier serait de relier rock gothique avec sa religion, à savoir les cultes occultes dont fait partie le vampirisme, le second serait de proposer une réflexion sur le besoin de notoriété d’un être de la nuit. Ou comment le démon rêve de l’unique chose dont il est dépourvu : la lumière. Très belle mise en scène, aérienne à la manière d’un spectre, d’un esprit ayant quitté son enveloppe charnelle, acteurs corrects, musique parfaitement intégrée à l’ensemble ; le reproche majeur à adresser au film, c’est – assez paradoxalement – son aspect lisse aux aspérités quelque peu évacuées. On a l’impression que le tout est aseptisé, romancé malgré un refus de romance, nuit noire teintée d’étoiles rassurantes. Une plongée plus en profondeur aurait permis au film de se densifier, de graver la rétine d’une manière plus probante. Reste une œuvre de qualité, déclinaison intéressante voire originale sur le thème pourtant éculé du vampire.
Shawn777
Shawn777

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 364 critiques

3,0
Publiée le 20/08/2018
Ce film, réalisé par Michael Rymer et sorti en 2002, n'est franchement pas mal et, honnêtement, cela me surprend ! Effectivement, je l'ai découvert totalement par hasard sur Netflix et je m'étais dit que cette sorte de suite de "Entretient avec un vampire" allait être un nanar complet et puis, finalement, je me suis surpris à aimer le film. Il est donc adapté du roman homonyme de Anne Rice que je n'ai pas lu (pour la simple et bonne raison que je n'avais pas trop accroché au roman "Entretient avec un vampire", bien que j'en ai beaucoup aimé l'adaptation cinématographique) et je ne peux donc pas savoir s'il en est fidèle ou non. Enfin, nous retrouvons donc ici Lestat qui s'ennuie et qui décide de monter un groupe de musique et parallèlement à ça, la Reine des vampires s'est réveillée. Bon alors franchement, dès le synopsis, on sent bien qu'on est loin du film de Neil Jordan et même au niveau du scénario qui n'est pas aussi raffiné. Malgré tout, on peut se laisser facilement emporter par le film, surtout si on s'attend à une purge parce-qu'il possède des côtés sympas. D'une part, on en apprend plus sur Lestat, déjà sur sa création et puis de ce qu'il devient après les évènements du film de 1994, d'ailleurs je pense que pour vraiment apprécier le film, il faut regarder "Entretient avec un vampire" avant pour plus facilement s'attacher au personnage et en comprendre ses choix. Bien que le film s'appelle "La Reine des damnés", il se concentre plus particulièrement sur Lestat qui est clairement le personnage principal du film et finalement, Akasha passe presque au second plan, ce qui est assez dommage, surtout que son personnage est bien écrit et mériterait qu'on s'y intéresse un peu plus. Malgré ses airs de teen movie, nous sommes tout de même bien loin de "Twilight" car il nous réserve quelques scènes assez sombres et beaucoup moins clichées et guimauve que ce dernier. Nous n'avons cependant plus cette sensualité, ces sens cachés et cette grâce qui faisait le charme du premier film mais nous avons bien entendu toujours ce côté sexuel présent à chaque instant, les vampires (en général) y étant très attachés. La réalisation est bonne mais, encore une fois, elle manque de charme, de subtilité pour correspondre au mieux à cet univers. Les acteurs sont bons, notamment Stuart Townsend mais n'est pas Tom Cruise qui veut, il possède moins de charme pour incarner le personnage et puis nous avons, entre autres, la regretté Aaliyah qui joue très bien. "La Reine des damnés" n'est donc pas un grand film mais il n'est pas non plus si mauvais que ça.
Wagnar
Wagnar

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 287 critiques

3,5
Publiée le 21/08/2017
Ce film est souvent placé en comparaison avec Entretien avec un vampire, étant donné qu'ils sont tous deux des adaptations d'histoires écrites par Anne Rice. Et évidemment, la critique est souvent défavorable à La Reine des Damnés ! Mais c'est un peu injuste de toujours voir ce film au prisme de son prédécesseur. Car La Reine des Damnés possède ses propres qualités qui en font un film agréable à suivre, doté d'une très belle photo et d'une trame scénaristique assez originale. Cela va en surprendre plus d'un, j'avoue même le préférer à Entretien avec un vampire sans doute parce qu'il est de facture plus classique. L'ensemble reste plaisant à voir. Les vampires sont issus de l'univers d'Anne Rice, ce qui est bien respecté par les auteurs du film et possèdent la panoplie "classique" de ceux de leur espèce. Aaliyah, qui mourut à 21 ans dans un accident d'hélicoptère peu de temps après le tournage, incarne Akashah, cette reine vampire dotée de pouvoirs et d'un ego sans pareil, de belle manière.
Alexandre C.
Alexandre C.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 11 critiques

3,5
Publiée le 16/05/2017
A voir si vous aimez les films de vampires, la musique métal/hard rock, et les scénarios légers. Les acteurs sont plutôt persuasifs dans leurs rôles de vampires, et les victimes plus encore. L'apparition d'une sorte de dieu des vampires est plutôt réussie.
thedark13
thedark13

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 2 critiques

4,0
Publiée le 07/07/2016
C est un tres bon film que je recommande a beaucoup qui aime bien le style music rock et vampire ! Il ne faut pas trop penser a la suite d entretien avec un vampire car c est un style different et une autre vision d un auttre realisateur ! Les personnages sont interressant !
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1043 abonnés Lire ses 10 085 critiques

2,0
Publiée le 20/02/2016
S'il n'y avait pas la composition envoûtante d'Aaliyah, "Queen of the Damned" ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui! L'image qu'elle laisse est clairement quelqu'un avec un potentiel illimitè, une âme sensible très digne! C'ètait vèritablement une artiste, dèdiè au travail et à la crèation! C'est ce qu'ètait Aaliyah qui aimait avant tout chanter et jouer! Elle ètait en rèalitè aussi douce et rayonnante que son personnage est sombre! il est son opposè et il est èvident qu'elle atteignait ici quelque chose de spècial! Akasha est aussi vicieuse et mauvaise qu'Aaliyah ètait adorable! Un talent, une beautè, une âme...sans cesse prèsents dans la poursuite de son rêve! Chacune de ses apparitions à l'ècran est inoubliable sur une musique composèe par Jonathan Davis! Reste que le hic avec les films de vampires, c'est que l'on tombe une fois sur deux dans le grotesque et celui-ci n'y èchappe pas! L'histoire n'est pas passionnante et les acteurs principaux manquent singulièrement de charisme (Stuart Townsend a le charme d'une borne kilomètrique). Pour Aaliyah, uniquement pour elle, même si ses fans auront une impression douce-amère en sentant son èclat, son potentiel...
Angélique L.
Angélique L.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 4 critiques

0,5
Publiée le 10/10/2015
Non mais franchement, ce truc n'est PAS "La Reine des Damnés", ni un condensé de "Lestat le Vampire" et de "La Reine des Damnés". Je raconte :spoiler: Lestat a été transformé en vampire à Paris ou il vivait (depuis quelques mois) avec son ami Nicolas, un violoniste doué mais pas assez pour que l'on parle de lui. Ils avaient quittés leur Auvergne natale pour que Lestat puisse faire du théâtre et Nicolas de la musique. La mère de Lestat les aida dans leur projet en leur fournissant le peu d'argent qui lui restait. C'est Magnus (qui avait volé l'immortalité à un autre vampire) qui transforma Lestat, puis se jeta dans les flammes après lui avoir fait 2-3 recommandations). Trop compliqué pour les scénaristes d'utiliser la bonne version de l'histoire ? spoiler: Ensuite, il a transformé sa mère Gabrielle, venue à Paris pour voir son fils avant de mourir (elle était malade bien avant le départ de Lestat pour Paris). Ensuite, il fit la rencontre d'Armand et de son clan qui vivaient sous le cimetière des innocents. Quand ils prirent Nicolas en otage, Lestat et Gabrielle les suivirent là bas et après un long discours de Lestat, le clan d'Armand décidèrent de suivre son exemple et de vivre comme des humains. Ensuite, Lestat transforma son ami Nicolas. C'est Armand qui a été créé par Marius, il croyait que ce dernier été mort suite à une attaque d'un groupe qui cherchaient Ceux qu'il faut garder" (CàD Akasha et Enkil). Lestat céda le théâtre (laissé à l'abandon après le départ des acteurs pour Londres), ou il avait joué avant d'être transformé et qu'il avait acquis après, à Armand et au reste de son clan (il en avait tué la plupart après leur défection) Nicolas resta avec eux, le théâtre devient alors "Le théâtre des vampires". Lestat et Gabrielle s'en allèrent et visitèrent de nombreux pays, partout ou ils passaient, Lestat gravait des messages pour Marius. Au bout d'un moment Gabrielle décida de faire route à part (elle n'aimait pas la vie bourgeoise préférant l'aventure), juste après avoir apprit que Nicolas avait décider de mourir et que toute leur famille avait été tué, hormis le père de Lestat épargné et mit en sécurité à la Nouvelle Orléans. Ensuite, Marius le trouva et lui fit rencontré Akasha et Enkil. A la fin du livre, nous avons même la surprise de voir réapparaitre Louis avant le concert puis Gabrielle après le concert. Voilà pour "Lestat le vampire". Pour "La Reine des Damnés" c'est plus compliqué, car il y a beaucoup de points de vue grâce au nombreux personnages :spoiler: Pandora le grand amour de Marius, Daniel le journaliste qui avait interviewer Louis et "amant" d'Armand depuis 10 ans, il le transformera juste avant le concert, Khayman vampire du premier sang il était au service d'Akasha et Enkil et père de l'enfant d'une des jumelles qui viola sur l'ordre d'Enkil, Jesse descendante de Maharet et Khayman, Marius... Bref ou sont tout ces personnages ? Gabrielle, Louis, Armand, Daniel, Khayman, Mekare la soeur jumelle de Maharet, Mael, Pandora... En plus dans cette histoire, il ne s'agit pas que du réveil d'Akasha, mais aussi du comment elle est son mari sont devenus les premiers vampires. La "légende des jumelles" a aussi une grande importance et ce que Akasha et Enkil leur on fait subir. Pourquoi ce passage est-il passé sous silence ? Donc, si vous lisez les spoiler vous comprendrez que ce truc n'a rien à voir avec les livres, ils retirent des choses et des personnages importants comme :spoiler: Mekare la jumelle de Maharet, Khayman qui est presque aussi puissant qu'Akasha puisqu'il est du premier sang (CàD transformé par les premiers vampires du Monde Akasha et Enkil), et même tout les autres finalement. Ils inventent d'autres choses comme : spoiler: Jesse qui a 20 ans dans le film alors qu'elle en a 35 dans le livre et n'est pas du tout une novice chez les Talamasca, elle voit sa tante la première fois à 20 ans (je crois) et non à 6 ans comme on peu le voir dans le film, elle n'est pas amoureuse de Lestat mais de Mael, Lestat n'a pas de journal intime ou Jesse apprend toutes ces choses (fausses d'ailleurs), il n'y a pas de fille au violon, c'était son ami Nicolas le violoniste et quand il est mort on lui a bien envoyé le violon mais il a été détruit par Akasha dans "Lestat le vampire" Bref, je pourrais continuer et donner tout un tas d'exemples, "La Reine des Damnés" fait 761 pages, a plus d'une dizaine de personnages... Lisez les livres, c'est beaucoup mieux !
Estonius
Estonius

Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 3 050 critiques

0,5
Publiée le 12/07/2015
L'affiche était fort belle, mais le film s'avère aussi grotesque, qu'inintéressant, sans humour, sans malice, sans érotisme et pudibond. Le facteur aggravant étant constitué par le fait que cette production à l'outrecuidance de se prendre au séreux..
Pierre Pelmoine
Pierre Pelmoine

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 424 critiques

2,5
Publiée le 09/07/2015
On ne vous fait pas un dessin : il y a du sang, des corsets, des piercing, de grosses guitares, des effets spéciaux et du fond de teint blanc pour maquiller le manque de suspense.
J.Dredd59
J.Dredd59

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 559 critiques

0,5
Publiée le 21/06/2015
Allez, encore une critique censurée alors que d'autres de 3 mots ou qui ne disent rien restent... Bon ben pas grand chose à dire que ce truc, j'ose même pas dire film. C'est vide, c'est une suite, Ann Rice (l'auteure de l’œuvre dont c'est inspiré) a détesté, les acteurs n'ont pas percé ensuite (enfin si, Aaliyah, les nuages puis la montagne, en avion... ouais je suis cruel, "la loi c'est moi" après tout), la musique est pourrie, déjà que le hard rock c'est pas top (et là je me fait lyncher) mais la c'est la version Bisounours bien débile, ça a du plaire aux hardos... Enfin, tout à jeter, même les corps.
Je suis mort.
Je suis mort.

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 739 critiques

2,5
Publiée le 09/05/2015
Mix entre "Entretien avec un vampire" et "Twilight version Aaliyah entrecoupé de clips de rock, c'est d'un cucul la praline, on ne s'attache pas vraiment à ses deux personnages dont leurs destins sont scellés dès le début, on ne ressent plus du tout l'atmosphère inquètante du premier, des scènes de rock inutiles par exemple, pour ainsi crée un monde "futuriste" un peu carricaturale mais pas non plus super déplaisant. Bah c'est ragardable sans etre incontournable, moins long que le premier film et un peu ennuyeux.
Eselce
Eselce

Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 3 986 critiques

4,5
Publiée le 31/03/2015
La BO, l'ambiance et les acteurs sont géniaux. J'ai également aimé l'intrigue. Ce film donne envie de lire les livres d'Anne Rice !
guingette
guingette

Suivre son activité Lire sa critique

2,0
Publiée le 30/10/2014
Je ne m'étendrai pas sur la très bonne bande son, déjà amplement commentée. L'adaptation du troisième volet des "Chroniques des Vampires" d'Anne Rice a beaucoup simplifié l'intrigue du roman. Je ne pense pas qu'il soit judicieux de faire un parallèle avec l'adaptation d' "Entretien Avec un Vampire" de Neil Jordan, les deux films n'ont pas grand chose en commun. La simplicité voire l'indigence de l'histoire fait de ce film une bluette pour adolescent en mal de noirceur et de romance. Les effets spéciaux sont sans profondeur. Peut-être est-ce voulu ? Pas très heureux. A l'exception notable de Stuart Townsend et de Vincent Perez les acteurs n'apportent aucune complexité à leurs personnages. Ces deux acteurs, sont, à mon sens les seuls atouts de ce film sans grand intérêt.
Archangedechu1999
Archangedechu1999

Suivre son activité Lire ses 31 critiques

1,0
Publiée le 21/07/2014
Déjà, peut-on m'expliquer pourquoi ces gens, qui sont théoriquement des professionnels du cinéma on eut l'idée stupide de faire UN film avec DEUX livres????? Sachant qu'il est déjà compliqué de faire une adaptation correcte pour un seul ouvrage!!! Je peux comprendre par contre que les moyens aient manqués pour faire reprendre à Tom Cruise son rôle de Lestat, mais de là à prendre Stuart Townsend il y a quand même une marge... Je ne m'attarderais pas non plus sur le fait de le faire apparaître brun alors que le personnage de Madame Anne Rice est blond... Les acteurs principaux manque singulièrement de charisme, je fais une exception pour Aaliyah qui toute proportion gardée s'en tirait plutôt bien, mais Vincent Perez en Marius est juste ridicule et Stuart Townsend rappelle assez le magnétisme d'une huitre. Exception pour Paul McGann qui apparaît trop jeune à mon goût pour son personnage, mais reste un très bon acteur. Outre la distribution, la réalisation et l’esthétisme qu'elle transmet est à des kilomètre de celui des romans, les raccourcis (très nombreux par la force des choses) dans le scénario saccage complètement deux excellents livres et la personalité prêté aux vampire est juste du grand n'importe quoi. Une mauvaise distribution, une plus mauvaise adaptation, un gachis monumentale pour une excellente histoire, en somme un mauvais film!
Dawasta
Dawasta

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 635 critiques

2,0
Publiée le 20/02/2014
Le problème avec les films de vampires c'est que l'on tombe facilement dans le ridicule et celui-ci n'y échappe pas. C'est surtout le décès de la chanteuse Aaliyah, que l’on voit tardivement et très peu à l'écran, qui avait fait connaitre ce film. Elle apparaît moins longtemps que Vincent Pérez mais est devant l'acteur principal sur l'affiche. Stuart Townsend qui d'ailleurs manque de crédibilité et fait vraiment pâle figure comparé à Tom Cruise. Pourtant l'idée de départ était pas mal mais à trop vouloir multiplier les intrigues l'histoire s’emmêle les pinceaux, et la romance est trop plate, on dirait du sous-Twilight, c'est dire le niveau. Il reste la bande originale, d'où ma deuxième étoile. '' (Pas terrible)
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top