Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Trois vies de Rita Vogt
    note moyenne
    3,0
    27 notes dont 2 critiques
    répartition des 2 critiques par note
    0 critique
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Les Trois vies de Rita Vogt ?

    2 critiques spectateurs

    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 148 abonnés Lire ses 1 024 critiques

    1,0
    Publiée le 28 octobre 2008
    «Die Stille nach dem Schuss» (Allemagne, 2000), en français -Les silences après le tir-, est le dernier film de Volker Schlöndorff sorti sur les écrans de l'Hexagone. Schlöndorff, en éternel paysagiste de son pays ( cf. «Der Junge Törless» (All., 1966) ou «Die Blechtrommel» (All., 1979)), traite là de la scission entre la RFA et la RDA mais aussi et surtout du terrorisme de cet espace-temps. Rita Vogt est membre active d'un groupuscule de terroriste anti-capitaliste. Elle viendra même jusqu'à tuer un policier français lors d'un séjour en France. Mais la raison viendra percuter Rita. C'est ainsi qu'abandonnant le terrorisme débute la deuxième vie de Rita Vogt, visage changé, identité soustrait derrière des cheveux noirs de jais. Elle s'installe dans cette vie d'ouvrière où elle fait la rencontre de la charmante mais non moins alcoolique Tatjana. Cependant, une collègue de travail reconnaît Rita. C'est donc ainsi que naît la troisième vie de Rita Vogt, répétition des changements physiques. Une fuite donc vers la liberté, perdant pourtant ce qui fait de Rita Vogt un être singulier. Mais si «Die Stille nach dem Schuss» est un des meilleurs films de Schlöndorff c'est grâce au tempo suffoqué du film, à l'empressement des agencements. Il ne semble n'y avoir aucune issue pour ces idéalistes terroristes. Tous finirons par mourir, c'est là l'horrible déterminisme de leur condition hors normes. «Die Stille nach dem Schuss» est un film grisant sur la chute du mur puisqu'il possède la maturité du cinéaste Schlöndorff et la réflexion de diplômé de philosophie qu'il est. La richesse de la vie de Rita Vogt, en écho naturel à son passé et en paradoxe avec le régime de la RDA, donne droit à un film intéressant, où le cinéma de Schlöndorff vient servir une histoire secrète, conférant à cette vie un pan fabuleux, immiscé là par les multiples têtes de Bibiana Beglau, comme une hydre nécessaire. Rapide et sensible, c'est une énième vision efficace de Schlöndorff sur son pays.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,0
    Publiée le 26 juillet 2012
    La première "vie" c'est du déjà vu, elle montre des terroristes allemand des années 70. Les deux autres "vies" elles le sont moins. Communisme, vie quotidienne en R.D.A. et amours sont certains des thèmes abordés dans ce film qui fait réfléchir comme c'est souvent le cas dans les oeuvres de Schlöndorff. Bibiana Beglau est une actrice intéressante que je n'avais jamais vu (enfin je crois).
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top