Mon AlloCiné
    Maelström
    note moyenne
    3,1
    54 notes dont 4 critiques
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    75% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    25% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Maelström ?

    4 critiques spectateurs

    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 617 critiques

    1,0
    Malheureusement, Maelström vient plutôt confirmer les défauts d'Un 32 août sur Terre que s'inspirer de ses nombreuses qualités. Avec ce deuxième long-métrage, Denis Villeneuve noie une histoire pas dénuée d'idées intéressantes, notamment dans son rapport contradictoire entre bon et mauvais, dans une tambouille étrangement hétérogène de bizarreries visuelles. Dans le même registre, le pari casse-gueule de développer en fil rouge ses idées philosophiques (un peu au rabais, parfois) par le biais d'un système allégorique basé sur la pêche, on ne peut plus trivial, se mord complètement la queue. Maelström montre en cela à nouveau que Villeneuve ne manque pas d'un certain sens de la dérision, mais introduit une coupure irrémissible avec le personnage de Marie-José Croze, bien plus antipathique qu'autre chose. Au bout de trente minutes, Villeneuve m'avait déjà perdu, et je le savais déjà à ce moment là, définitivement. De plus, la photo monochrome est fatigante, manquant tellement de nuances quand le film en aurait justement eu besoin, pour respirer un peu et s'extraire du sillon poseur où il s'enferme. Les effets visuels frôlant la surcharge et la bande-son envahissante, d'ailleurs, sont à l'avenant. Original mais pour moi totalement antipathique.
    Januzaz
    Januzaz

    Suivre son activité

    3,0
    Film intéressant de par ses réflexions philosophiques et métaphysiques sur la vie, la mort, le pardon. Denis Villeneuve nous livre un film à la mise en scène intéressante vu le peu de moyen dont possède le film. Malgré cela, la narration tourne trop souvent dans la maladresse pour livrer un récit confus, qui se perd dans les différentes intrigues qu'il essaye de construire tout au long du film, pour au final ne livrer une morale trop confuse. Un film à voir pour découvrir la genèse du style Villeneuve à ses débuts !
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 114 critiques

    3,0
    Dans la poissonnerie de l’enfer, un poisson qui se fait tronçonner nous raconte une histoire d’amour à l’éclairage bleuté, au milieu des fashions chics ratés (l’héroïne est en train de cracher « sa » business). Après un avortement filmé hard, Bibiane Champagne passe d’une expérience sexuelle ratée, au spectre de la banqueroute. Complètement défoncée (avec son nom cela paraît normal) au volant de sa voiture (une BMW of course), elle fauche un poissonnier norvégien (Klimbo) et s’enfui. Commence alors un chaos doucement délirant ponctué de déclarations prodigieuses, de chansons folkloriques norvégiennes et, parfois, de slogans maoïstes sur les murs. Ce bric-à-brac mènera l’héroïne vers la rédemption et l’amour auprès du fils de celui qu’elle a assassiné (Le Cid inversé, mais sans les figurants, ni l’honneur). L’ensemble assez esthétisant et parfois amusant, accompagné par un choix musical pertinent, se laisse voir avec un certain plaisir et Marie-Josée Croze, alors inconnue, y est épatante. A la question pourquoi c’est un poisson qui raconte l’histoire, la réponse est simple : c’est du cinéma, alors pourquoi pas ?
    Serge_la
    Serge_la

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    3,5
    Film de Denis Villeneuve que j'ai vu il y a des années. Revu aujourd'hui. Histoire simple, réalisme sauf pour défauts minimes. Je crois que le thème est la cruauté, quelle soit voulue, accidentelle ou naïve. J'aime l'idée des doubles remords que l'on peut comparer. Bon travail qui annonçait du meilleur à venir.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top