Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Adieu (The Farewell)
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'Adieu (The Farewell)" et de son tournage !

    La vérité

    Alors que la plupart des films traitant de la famille montrent que dire la vérité produit un formidable effet cathartique, la réalisatrice Lulu Wang tenait à aller à l'encontre de ce postulat dans L'Adieu : "Je ne voulais surtout pas juger les personnages, ni leur décision de cacher la vérité à la grand-mère. Personne n'a de comportement répréhensible dans cette famille. À mes yeux, il s'agit d'une histoire sur les 'langages de l'amour', autrement dit sur nos différentes manières d'exprimer notre amour en fonction de notre culture et de notre personnalité".

    Basé sur un vrai mensonge

    Lulu Wang s'est inspirée de sa propre vie pour L'Adieu. En 2013, alors qu'elle entamait le montage de son premier long métrage, la réalisatrice a appris que sa grand-mère, qui vivait en Chine, était en phase terminale d'une maladie grave. Tentant d'aller la voir, elle découvre que sa famille avait décidé de cacher la vérité à la principale concernée. N'approuvant pas cette démarche, elle accepte néanmoins de se prêter au jeu pour préserver la paix dans la famille. C'est durant son séjour en Chine qu'elle a l'idée de faire de cette histoire le sujet de son prochain film : "je me suis aussi rendu compte que c'était le genre d'histoire que j'adore raconter des intrigues qui mêlent émotions et situations absurdes. Ce contexte ressemblait à une comédie burlesque grandeur nature, mais il soulevait aussi des questions essentielles". Après avoir partagé son expérience dans le podcast This American Life, elle se lance dans l'écriture du scénario.

    Une héroïne à contre-courant

    Le personnage de Billi ne correspond pas à l'idée que l'on se fait d'une héroïne : elle est dans un état d'impuissance et de désarroi et est contrainte à ne rien faire. La réalisatrice revient sur sa caractérisation : "Billi aimerait peser sur le cours des événements, mais elle ne peut rien y faire et elle doit s'y résoudre. Du coup, le plus difficile consistait à maintenir une tension dramatique en la matière afin qu'on ressente le stress qu'elle éprouve tous les jours en voulant raconter à sa grand-mère la seule chose qu'elle ne peut lui dire".

    Traduction

    La première mouture du scénario a été entièrement écrite en anglais. Parlant couramment le mandarin, Lulu Wang ne sait cependant pas l'écrire et a fait appel à un traducteur pour les scènes qui se déroulent dans cette langue. Mais le résultat, bien qu'irréprochable, était trop littéral et pas assez authentique. La réalisatrice et scénariste a demandé de l'aide à ses parents pour injecter plus de naturel dans le texte.

    Remise à niveau

    Si Awkwafina avait des notions de mandarin et de cantonais (sa mère était coréenne, sa grand-mère originaire de Pékin et son père du sud de la Chine), elle ne parlait pas pour autant couramment la langue et a dû se remettre à niveau pour le film : "J'étais totalement terrorisée à l'idée de tourner un film où j'étais censée parler chinois".

    La lumière

    Lulu Wang savait dès l'écriture que L'Adieu serait très lumineux. En Chine, les éclairages fluorescents sont omniprésents car on considère que plus la luminosité est forte, plus on est riche. Elle explique : "Les éclairages tamisés n'ont rien de romantique en Chine ! On a donc tendance à avoir des intérieurs inondés de lumière, ce qu'un Américain considérerait sans doute comme excessif".

    Des décors réels

    L'Adieu a été tourné à Changchun, site industriel de la province de Jilin situé au nord-est de la Chine, où vit la grand-mère de Lulu Wang. Quant à la scène du cimetière, elle a été filmée sur la tombe du grand-père de la réalisatrice, décédé quand elle avait six ans : "je n'ai pas pu assister à son enterrement. Du coup, cette scène résonnait très fort pour moi. Ceux qui le connaissaient disaient qu'il avait toujours voulu être écrivain et que j'honorais sa mémoire en revenant à Changchun pour tourner ce film". 
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Les Incognitos (2019)
    • 1917 (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • Play (2018)
    • Les Vétos (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • La Reine des neiges II (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • Underwater (2019)
    • L'Art du mensonge (2019)
    • La Vérité (2019)
    • Docteur ? (2019)
    • Les Enfants du temps (2019)
    • Le Meilleur reste à venir (2018)
    • SOL (2018)
    • Brooklyn Affairs (2019)
    • Le Lac aux oies sauvages (2019)
    • Selfie (2018)
    Back to Top