Notez des films
Mon AlloCiné
    Honeyland
    Note moyenne
    3,6
    26 titres de presse
    • Le Parisien
    • Positif
    • aVoir-aLire.com
    • Closer
    • Culturopoing.com
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Femme Actuelle
    • La Croix
    • La Septième Obsession
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • Critikat.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Echos
    • Les Fiches du Cinéma
    • Libération
    • Ouest France
    • Première
    • Le Monde
    • Cahiers du Cinéma

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    26 critiques presse

    Le Parisien

    par Renaud Baronian

    Un documentaire aussi déchirant que lumineux, à ne pas manquer

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Positif

    par Denitza Bantcheva

    Si Hatidze est proprement inoubliable, le film est à sa hauteur.

    aVoir-aLire.com

    par Claudine Levanneur

    Un documentaire d’une actualité brûlante qui, entre douce poésie et paysages grandioses, démontre les conséquences sur la vie humaine de la surexploitation de la nature.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Closer

    par La Rédaction

    Passionnant.

    Culturopoing.com

    par Marjorie Rivière

    Ici, la caméra prend le temps d'observer, de se figer pour capter l'immensité des paysages, la gestuelle précise de la protagoniste, ou encore de simples instants de vie. Seul l'enchaînement des saisons rappelle le temps qui passe.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Honeyland, tourné sur trois ans, célèbre une relation harmonieuse de l’homme avec la nature. Alors que la catastrophe environnementale de l’extinction des abeilles est annoncée, il est temps d’y revenir.

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    Femme Actuelle

    par Sabrina Nadjar

    Ce petit voyage en images fait du bien à l'âme.

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Ce beau documentaire couronné d’un Grand prix au festival de Sundance s’attache aux pas d’une femme qui vit seule avec sa mère dans un village abandonné de Macédoine.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Septième Obsession

    par Thomas Aïdan

    Il réside dans "Honeyland" une foi notable en la nature, au travers du personnage de Hatidze, une des dernières personnes, en Madécoine, à récolter du miel selon la manière traditionnelle.

    Le Dauphiné Libéré

    par Nathalie Chifflet

    Honeyland a des airs de conte naturaliste. Au moment où les abeilles disparaissent, mettant l’humanité en danger parce que la nature perd l’un de ses pollinisateurs essentiels, Honeyland fait le portrait d’une apicultrice traditionnelle modèle, gardienne d’une nature dont elle veille toujours à préserver le fragile équilibre.

    Le Figaro

    par Olivier De Bruyn

    Paysages d'une immense beauté, photographie soignée, les réalisateurs offrent une sorte de western russe. On en ressort secoué.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Entre le souvenir de l’Empire ottoman et l’oubli du monde moderne, voici les jours et les travaux d’une femme qui transmet un savoir ancien et communie avec les butineuses. Pas d’eau, pas d’électricité, juste la nature. Ce film poétique a été primé à Sundance.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    Le film parvient à s’inscrire dans un ample tissu de quotidien, de travail, de vie, sans sursignifiant, sans image séductrice. La beauté du résultat n’en est que plus tenace et prégnante.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par La Rédaction

    Au-delà des monts érodés où lutte l’héroïne, les réalisateurs nous plongent, avec ce documentaire, dans une fresque poétique, humble et rythmée.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Remarquable long-métrage dont l’apprentissage gorge chaque plan, devant cette nature qui ne demande rien à personne sinon le respect.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    Un documentaire écologique fascinant, et indispensable.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Critikat.com

    par Bastien Gens

    L’étrangeté de l’univers d’Honeyland suffit à nous faire oublier le discours écologique un peu trop appuyé pour mieux apprécier la force émotionnelle d’un puissant conte sur la fin d’un monde.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturebox - France Télévisions

    par Marine Langlois

    En sortant de la salle, la beauté de la nature reste en tête et le bourdonnement des abeilles dans les oreilles.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Fascinant et émouvant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Les Echos

    par Adrien Gombeaud

    Western crépusculaire ou conte écologique, cette histoire anecdotique, dans un coin reculé du monde, devient le reflet de notre planète entière.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    Les Fiches du Cinéma

    par Paul Fabreuil

    Son montage fait ressembler ce documentaire à une fiction, lui donnant un ton artificiel.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Libération

    par Elisabeth Franck-Dumas

    Le chaos est total, familial autant qu’écologique, et la fable aussi édifiante qu’au goût du jour. Hélas, entre-temps, l’on a un peu perdu Hatidze, dont l’ébauche de portrait a fait place à son érection en symbole. La main lourde de la réalisation se fait sentir [...].

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Ce documentaire offre à voir des gens qu'on ne voit jamais mais reste aussi austère que ses protagonistes.

    Première

    par Christophe Narbonne

    Tamara Kotevska et Ljubomir Stefanov dressent le portrait édifiant d’un monde qui, à la fois, s’éteint (Hatidze n’a pas d’héritier) et s’éveille (à l’écoresponsabilité).

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Le Monde

    par Clarisse Fabre

    Honeyland finit par se réduire au combat du méchant capitaliste contre la vertueuse apicultrice. Simpliste et racoleur.

    Cahiers du Cinéma

    par Raphaëlle Pireyre

    Le cinéma direct y est utilisé à des fins de fable écologiste édifiante. Dans son sempiternel chemisier jaune, nimbée d’un contrejour « poétique », Hatidze, personnification de la décroissance, s’étiole au point de perdre chair.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top